Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po, devin

Sur la route de Toulouse (au gué, au gué), je m'arrêtais à Brive-la-Gaillarde pour la nuit et filai dès mon arrivée à l'Office du Tourisme. Avant même que je reprenne mes esprits, une employée me demanda de répondre à un rapide questionnaire. Ce sera vite fait, me garantit-elle.


- Vous venez à Brive pour la première fois ?
- Voui, presque.
- Je marque non. Quelle est la raison de votre séjour ?
- C'est pour dormir.
- Juste pour dormir ?
- Euh... oui, mais si vous avez d'autres idées, je suis preneur.
- Bon, je marque Loisirs. Visiterez-vous quelqu'autre endroit dans les alentours ?
- Euh...
- Turenne, vous irez certainement à Turenne ?
- Turenne ?
- Bon, j'écris Turenne
- Et Collonges ?
- Collonges ?
- Oui, c'est très joli. Vous irez à Collonges ?
- Euh...
- J'inscris Collonges.
- ...
- Comment avez-vous trouvé notre ville, agréable, quelconque, ennuyeuse ?
- C'est à dire que... euh...
- Agréable. Voilà, c'est fini, merci d'avoir gentiment répondu à mes questions !
- Euh... mais de rien !


Et c'est ainsi que je me suis retrouvé presqu'obligé d'aller à Collonges-la-Rouge...

Le trajet a été vite fait. Je suis passé devant Turenne, mais il y avait un tel brouillard que je n'ai quasiment pas vu le château. À Collonges, en revanche, il s'était déjà levé (le brouillard, pas le château).

Le clocher de l'église romane du XIIe siècle donne le ton. En fait, le village a fière allure, avec ses maisons en grès rouge. C'est un bonheur simple mais authentique de s'y promener, dès potron-minet, quand les touristes n'ont pas encore investi les lieux. Car ils ne tarderont pas à venir. Profitons encore quelques instants de ces moments privilégiés où l'on ne croise âme qui vive.

En pèlerinage à Collonges, on voudrait n’en plus partir, y écrire, vivre, nourri par la douceur du climat, le charme du pays et l’exquise gentillesse de ses habitants.
[Irène Monesi, Prix Fémina, 1996]

Et le pélerinage, Collonges le connaît bien, qui accueillait jadis les pélerins sur la route de Saint-Jacques de Compostelle...

Collonges fait partie des plus beaux villages de France. Elle avait raison, la dame de l'Office du Tourisme, c'est bien joli, Collonges. Malheureusement, un certain côté mercantile est à déplorer. Les échoppes et les restaurants y abondent, c'est la rançon d'un succès dû à cette allure médiévale et cette couleur rouge omniprésente qui envoûtent le visiteur.

Bon, j'avais pris un chat en photo. Normal, où que j'aille, je prends les félins. Mais je ne suis guère satisfait de ces photos. Alors, je vous montre ce magnifique labrador à la place. Faute de grives, on mange des merles...
[Collonges-la-Rouge, Corrèze, août 2007]

Commenter cet article

L

je suis venu ...
j'ai vu ...
cela m'a plu !

j'ai cliquer sur ce qui me parlait c'est a dire collonge ; millau ; et bien sur rocamadour
car l'été j'ai fait les 6 plus beaux villages du lot

les photos sont très belle par exemple viaduc de millau
et le texte ne manque pas d'humour

je reviendrais surement voir ça de plus près


Répondre
M


Merci pour la visite, et les compliments ;-)


J'aime bien voyager au bout du monde, mais c'est vrai que la France, c'est pas mal non plus ;-Þ



J
Maitre Po, je me disais...je connais ce mec-là..où en ai-je entendu parler ? Et, puis, euréka, j'ai trouvé..Je croyais avoir lu ce nom, lors d'un séminaire de boudhisme...mais, non, tout simplement une réponse à une de mes question quand, j'ai crû être "attaquée" sur mon blog, par des espions....
Collonges, vous, tu..j'ai vu que certains vous tu-vous- voyaient..je connais bien pour en avoir rêvé pendant toute mon enfance...mais, quelle déception, quand j'y suis allée l'année dernière, que du mercantilisme, comme vous-tu le dites si bien...Il parait qu'il n'y a que de vrais artistes..mais, j'ai acheté un napperon made "in Collonges", via China..Et, bu un petit verre, qui m'a fait m'étrangler, pas de rire, mais, mais de stupeur...Jamais, plus, comme Scarlett, je ne retournerai à Collonges la rouge, qui est devenue Collonges la noire dans mon coeur...
Répondre
M
Le mec en question est ravi d'avoir pu t'aider sur le forum ;-)
Et donc, Collonges ne fait plus partie du pays des merveilles de Juliette... pourtant, la ville a un certain charme, malgré son côté très commercial...
E
"n'oublie pas d'aller à Beaulieu sur Dordogne pour me dire comment c'est ;-Þ"

Je note cette destination aussi dans mes "tablettes" car je retourne dans le coin surement dans quelques semaines... et je ne manquerai pas de te dire comment c'est...

;O))
Répondre
M
Peut-être y découvriras-tu ces yeux ou ces visages dont tu as le secret ? ;-)
D
J'y suis allé cet été (enfin en septembre, pendant mes vacances d'été), c'était en fin d'après-midi et il y avait peu de monde jusqu'à l'arrivée d'un bus de tamalous... mais ils sont assez vite partis.
Les couleurs étaient exacerbées : ciel très bleu, végétation très verte et grès magnifiquement rouge.
Un très bon souvenir.
Sauf que moi, j'ai vraiment voulus y aller....
;-{)
Répondre
M
Salut Denis ;-)J'imagine aisément que certaines personnes puissent venir à ClR de leur propre chef ;-)
E
Collonge-la-Rouge...

J'ai du y passer il y a bien longtemps... J'étais gaminette... aller entre 5 et 10 ans... pas plus. C'était en plein été, pendant les grandes vacances car je les passais dans le département voisin... le Lot.

Le seul souvenir que je garde, c'est ce joli nom (qui résonne d'une façon particulière dans ma tête)... et effectivement une atmosphère rougeatre. Mais pas plus.

Retournant régulièrement dans cette région, je pense que c'est une destination qu'il faut que je garde en tête et surtout que je fasse prochainement...

Merci, une nouvelle fois, pour cette invitation à voyager...

;O))
Répondre
M
Entre 5 et 10 ans, c'est du précis ;-) Et puisque tu vas dans le coin régulièrement, n'oublie pas d'aller à Beaulieu sur Dordogne pour me dire comment c'est ;-Þ
T
Belles toitures ...nous avions failli y passer, il y a 3 ans, lors de notre périple cantalien et périgourdin.
Répondre
M
Moi, j'ai failli ne pas y passer ;-)Le Cantal, j'y suis passé en revenant, un article peut-être bientôt...(à rajouter à la liste - déjà longue - des articles que je dois faire)
C
Konban wa Po-san ! ;-)

Rhôoo, dommage que le matou n'ait pas voulu se laisser prendre contre son grès...rouge !
:-)
Alors, tu l'as mis où ton nomao ? ;-)
Ja ne !
;-)
Répondre
M
Konbanwa maiko neko san, j'avais oublié la finesse de ton humour ;-)Le matou, il a à peu près voulu, mais pas ma mise au point. Elles sont toutes floues...Et mon nomao, il est tout en bas de la page d'accueil !Ja mata ne ;-)
C
re-re-moi.....je monopolise aujourd' hui....
Géniale ton idée de "Mon Paris ".
J'étais partie faire un tour au Japon.....bonne soirée.J'y vais :)
Répondre
M
Mon Paris, c'est nomao, un nouveau widget...Je le complèterai petit à petit ;-)
C
Re-moi:)
Merci pour le code:)
Du coup j' ai supprimé tous les 2020 dans le menu .Bon dimanche :)
Répondre
M
C'est l'avantage avec le css. Quelques lignes bien placées et votre blog renaît ;-)
C
Merci beaucoup pour ta prestation. A mon avis ce n' est pas du tout n' importe quoi (= portnawak ???).A une époque où l' individualisme est roi, ce partage de la glace d' un immeuble à l' autre est plutôt encourageant ! ;)
j' aime beaucoup ce montage . Merci encore et bon dimanche :)
P/S : je l' ai mis sur mon blog.
Répondre
M
Oui, portnawak, c'est n'importe quoi (si j'ose dire).Pour mon montage, je ne suis pas sûr qu'avoir pris les tours jumelles du WTC soit une si bonne idée que ça... mais l'art n'a pas de limites ;-)
P
Coucou Maître Pô !
Si tu viens un mercredi alors tanpis pour le marché aux fleurs! et aussi pour Borought Market dont l'article a été publié il y a déjà bien longtemps avec de très belles photos !! :D
il ne te resteras plus que Camden town qui reste ouvert une bonne partie de la semaine mais, I guess you know it already !!

Pour Collonges-la-rouge, si ça se trouve à côté de Brives la Gaillarde, alors c'est pas très loin de ma ville natale, car quand je me rend à Montauban en train depuis Paris, on fait toujours une alte à "Brives la Gaillarde" "2 minutes d'arrêt..." :D
et je sais que le coin est très joli. A en voir les photo, ce n'est pas une légende :D
Bon dimanche Maître Pô et à très bientôt !!

P.S: un petit soucis sur ton blog les pages mettent des heures a s'affiché et en bas de mon navigateur i y a un petit warning disant qu'il y a des erreurs de javascript.
Répondre
M
Oh, Pam est montalbanaise ! ;-)Bon, il faut que je me penche un peu sur tes archives...Quant à mon blog, la page d'accueil commence effectivement à être un peu lourd. Va falloir faire un peu de ménage.
A
En réponse à ton questionnement :
sans doute intimidée par le titre, Maître PO, et tes fonctions auprès d'OB qui figure pour moi - cancre de PC - l' Olympe de l'informatique, où je t'imaginais trônant, tel Poséidon, le regard hautain et le trident prêt à embrocher l'impudent ( et imprudent ) récalcitrant ou l'ignare... dont je suis !
Mais j'ai lu, dans ton regard sur la vie, la bienveillance du propos, et j'ai remplacé le trident par la ( fine ) fleur de tes articles.
Quant à mon jardin - qui ne souffre que des facétieuses velléités de mon tempérament rieur - , je t'envoie de sa part un bouquet de soleil te stridulant : "Bon week end " !
Répondre
M
Alice, tu me ravis. Tes commentaires sont des perles pour lesquelles mon blog est un bien trop modeste écrin. Elles le hissent au firmament d'une blogosphère toute étincelante de tes merveilleux textes. Les lire était déjà un délice, les avoir sur son propre blog, est une extase ;-)
C
Cette personne avait les questions, tu as su trouver les reponses :D

(le code pour inscrire ce commentaire, c est, CQQ, mais je t interdis de rire !!!!)

Christophe
Répondre
M
Oui, tu as vu, c'était presque du tac-au-tac ;-)Bon, moi, j'ai pas de code pour les réponses, c'est ballot...
Q
Tu ne sais pas, Maître Po, je n'ai pas encore écrit ce qu'il faudrait pour te faire éclater de rire... mais j'y réfléchis...

Une précision pour toi... à la suite de l'extrait que j'ai cité, dans mon article du jour, le chien qui suit pas à pas la dame qu'il pense pouvoir être sa maîtresse, s'arrête avec elle devant l'étal du marchand de fruits et légumes... Tandis qu'elle s'extasie devant les pêches, et en achète, Le chien, lui aussi, trouve les odeurs agréables...

"La passante choisit une certaine espèce de pêches, particulièrement duveteuses, Le Chien se décida pour une certaine odeur particulièrement délicate. La passante sortit son porte-monaie pour payer, Le Chien leva la patte pour sympatiser. Et ce fut le commencement de la fin."

Tout va se terminer pour la dame devant des policiers appelés par le marchand à la rescousse... tandis que le chien file après avoir arrosé copieusement un cageot de ces fruits... tu imagines la scène ? Ce qui est drôle, c'est qu'elle est commentée par tous les chiens du quartier, l'un après l'autre... Je suis sûre que même les chats devaient se marrer en voyant tout ce remue-ménage... Tu ne crois pas ?

Je sais, ça n'a rien à voir avec ton article... Mais je repensais à la méthode Coué... et ma méthode à moi, c'est d'essayer de te faire sourire, même de ce sourire énigmatique que tu affiches sur ton avatar...

Passe une bonne après-midi, Maître Po.
Répondre
M
Défi relevé et réussi avec brio, Quichottine. Mais je vais t'avouer un secret, tu n'as pas besoin d'en faire autant. Le moindre de tes passages suffit ;-)Merci infiniment malgré tout de m'avoir réservé cette suite...
L
superbe collonges!
mais je prefere Beaulieu sur Dordogne, c'est encore plus joli je trouve!
sympa la préposée à l'office du tourisme!
un dialogue à la Audiard!
Répondre
M
Grrr... c'est maintenant que tu le dis !
Bon, j'y retourne ;-)
K
Ton questionnaire m'a bien fait rire et rappelé un passage de la chanson de Brel "T'as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul... t'as voulu voir Honfleur et on a vu Honfleur..."
Il y a qq années, en séminaire dans la région, j'avais visité Collonges, mais hélas... sans appareil photo ! je suis vraiment heureuse de revoir ces maisons rouges.. Arigato gozaimasu Po-san
Répondre
M
Oui, c'est tout à fait ça ;-) Mais bon, n'ayant rendez-vous à Toulouse que pour le dîner OB, j'avais le temps de visiter un peu la région avant d'y aller... Do itashimashite Kinou-san !
Q
Coucou du soir, Maître Po...

Tu appliques aussi la méthode Coué ;-)

... je vais essayer de te trouver une histoire drôle pour demain !

;-)
Répondre
M
Qui ne l'applique pas ? ;-)
Je ne manquerai pas d'aller faire un tour chez toi (comme chaque jour, d'ailleurs) demain pour voir.
Bonne nuit, Quichottine...
C
C'est ce qu' il y a de plus pénible dans ce genre de village.Le mercantilisme rend les visites d'Eze, Saint Guhilhem-le- Désert etc, etc.... assez désagréables. Une seule solution visiter hors-saison.
C' est la première fois que je vois un village entier en grès rouge.Je dois reconnaître qu'il a fière allure !
Merci pour cette balade, ma foi fort agréable .
Bonne soirée :)
Répondre
M
Ravi que tu m'aies accompagné pendant cette promenade, Clo ;-)
J
Bonjour, cher Maître...
qu'est-ce que j'ai pu rigoler avec ton "interview-minute" et tes remarques... Quel humour ! Puis j'ai admiré les photos et le village... Il aurait été dommage de le manquer...
amicalement
jean-marie
Répondre
M
Oui, effectivement, il fallait visiter Collonges. Et c'est vrai que j'étais parti pour ne pas y passer. Merci d'avoir apprécié cet article ;-)
A
Et dire que javais toujours imaginé Maître Po sous un jour austère et quelque peu ...euh... sévère.
Cet article - nonosbstant l'ordinaire ( ordinaire" dans le sens " habituel ) sérieux du propos - m'a tiré des trilles de rires à faire s'envoler les oiseaux de mon jardin.
Les photos sont réussies, bravo. Mais le texte, ah, le texte ! Et tes réponses aux commentaires !
Un plaisant moment de parfait de bonne humeur que je te remercie de nous avoir offert.
Très cordialement, Alice.
Répondre
M
Je serais curieux de savoir où tu as été pêcher cette image de moi ;-)
Une inquiétude sourd chez moi, que va devenir ton jardin avec les lavandes piétinées et les oiseaux envolés ?
Q
Tout est rentré dans l'ordre... merci Maître Po de m'avoir rassurée quant à ma bibliothèque...

Je ne sais pas pour ma journée non plus, elle a démarrée bien tôt et trop vite... je n'arrive pas à me poser comme il le faudrait pour mon article.

Je suis revenue voir tes images, voir si tu étais là... et ça m'a fait du bien de m'arrêter un peu !

:-)
Répondre
M
Mais oui, je suis là... n'hésite pas à te reposer ici ;-)Et ma journée a commencé, elle aussi, bien tôt. Mais jusqu'à présent, ça va...(jusqu'à présent, ça va)(jusqu'à présent, ça va)(jusqu'à présent, ça va)(jusqu'à présent, ça va)...
L
ça n'est pas dangereux de laisser un chien dans un univers aussi rouge ?

ça a l'air bien sympathique. en tout cas, super forcing de la part de l'office de tourisme !
Répondre
M
Coucou Lauryle ;-)Bah, le chien, il peut se défendre... mais un innocent félin ?Quant à mon dialogue, peut-être est-il très légèrement romancé ? ;-)
C
Ben, il est pas rouge, lui ?
Répondre
M
Il n'est pas en grès, faut dire ;-)
Q
Bug sur OB... Je n'ai pas pu passer par le lien de la news letter... alors, tu vois, j'avais peur que ce soit chez toi comme sur Alphabeta... plus aucun article !!! de l'horreur... comme après une bombe atomique ! c'est vrai tu sais...

Ouf ! tes articles sont là... chez Clerval, la lettre fonctionnait... mais les articles, que j'ai pu lire ainsi, n'apparaissent pas sur le blog, lorsqu'on passe par les liens normaux...

Je te dis... tout va mal... je n'ose même pas ouvrir ma propre page, j'ai peur de ce que je pourrais y découvrir...

Mais bon, je me pose un instant ici... J'ai pris le temps de lire ton article... et je me suis dit que la personne de l'agence du tourisme avait bien fait... parce que c'est bien joli... tout ce que tu nous montres !

... y compris ce labrador rescapé de ton tri grâce aux mauvaises poses d'un chat mannequin !

Passe une belle journée, Maître Po... ;-)
Répondre
M
Oui, OB en ce moment, ce n'est pas terrible... mais ton blog n'est pas touché : on peut y lire l'article du jour où tu dis qu'il n'y a pas encore d'article du jour ;-ÞQuant au chat, il n'y est pour rien. C'est moi qui ai raté les photos...Et pour la journée, on verra bien ;-)Bonne journée à toi aussi, Quichottine...