Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maître Po

La poupée - Hans Bellmer

Le sourire de Mona Lisa - qui est à la peinture et aux jeunes filles ce que Le cercle des Poètes disparus est à la littérature et aux garçons - nous montre Julia Roberts choquer son auditoire lors de son premier cours d'Histoire de l'Art en montrant un tableau de Soutine, Carcasse. L'Art prend parfois des formes bizarres.

Parfois même très bizarres... D'habitude, je montre ici plutôt ce que j'aime, mais j'ai choisi cette fois-ci de montrer non pas ce que je n'aime pas, mais ce que je ne comprends pas. L'exposition Big Bang de Beaubourg (où, par chance, l'on peut prendre des photos) nous propose deux oeuvres d'Hans Bellmer. La poupée (1932-1945), d'abord, dont la lecture des matériaux suscite une certaine méfiance : bois peint, cheveux, chaussures, chaussettes... et en haut, à gauche de la photo, Les jeux de la poupée (1938-1949), épreuve gélatino-argentique.

Malgré une répulsion instinctive, on est ensuite irrésistiblement attiré par ces oeuvres. Cette poupée nue, à la sexualité exacerbée, est inspirée d'Olympia, l'automate des Contes d'Hoffman. Mais il s'en dégage une telle impression de malaise que l'on se demande le but de l'artiste. Je n'ai malheureusement pas les clés de ces oeuvres. Mais le simple fait d'avoir retenu mon regard, de m'avoir intrigué, d'avoir provoqué aussi bien dégoût qu'attirance, n'est-ce pas la finalité de l'Art ? Car celui-ci n'est-il pas également provocateur ?

Si vous aussi, vous souhaitez découvrir les poupées de Bellmer, Big Bang se termine le 27 mars 2006, et le Centre Pompidou présentera du 1er mars au 22 mai 2006, une exposition consacrée à Hans Bellmer. Bon courage !

 

Bellmer

[La poupée et Les jeux de la poupée, Hans Bellmer]

Commenter cet article

QG 31/10/2009 11:35


Forcément cela ne peut pas passer inaperçu!!! intriguant cet espèce de double corps...enfin double paires de jambes!!!
Tu as vu qu'il y avait une ombre derrière l'arbre au fond à gauche...oui bien sûr tu l'as vu
C'est le loup et les jambes rouges c'est le petit chaperon rouge...revisité par l'artiste...je dis ça mais je n'en sais rien, j'imagine.
Intriguant tout ça...


Maitre Po, devin 12/11/2009 08:23


Les Jeux de la Poupée, c'est gélatino-argentique. Argentique, c'est pour le tirage, et gélatino, c'est pour ce qui est derrière l'arbre ;-Þ

Bon, OK, OK, je sors ;-)


isa 17/02/2008 21:05

Me revoilà !!! Quoi ??????? Je suis femme ….. donc inconstante… j’ai le droit de changer d’avis …..

M’étant drapée dans une dignité outragée, je persistais et persiste toujours d’ailleurs même si les arguments du fantôme de Beaubourg me convainquent à moitié… je persiste donc à qualifier de pornographie certaines œuvres de l’artiste. Notamment celle de ce derrière féminin ou de cette gravure représentant un vieillard etc.…
J’ai trouvé une phrase sur Internet qui résume à peu prés ce à quoi je continue de m’accrocher pour trouver un intérêt autre que celui du voyeurisme! En fait cette phrase est tirée du résumé d’un livre/album sur Hans Bellmer « L'érotisme non idéalisé de son oeuvre est une arme contre l'hypocrisie de l'ordre social à la veille de l'avènement du nazisme. ». Je partage avec vous un bout de la réponse du fantôme « Beaubourien » : « Nous devons réaliser que le refoulement de la sexualité est l’apanage des grandes religions monothéistes.
Notre propre civilisation judéo-chrétienne est marquée par une condamnation générale du corps considéré comme impur et trompeur et de ce fait a cantonné la sexualité dans une fonction purement reproductrice de l’espèce. Le grand mérite de Freud a été celui de révéler son rôle central dans le fonctionnement de notre psychisme. Il me semble que nous devons enfin dépasser les vieux tabous et considérer la sexualité comme une fonction centrale de notre être qui présente un caractère naturel au même titre que les autres fonctions importantes que sont boire, manger et dormir. Il ne faut pas confondre cette position et l’utilisation qui est faite aujourd’hui par notre société de consommation du sexe. Le sexe y est utilisé, non pour libérer, mais pour asservir. »
Vous devez certainement vous poser des questions quant à ma soudaine apparition sur votre forum, mais depuis quelques mois, je cherche sur le net des informations qui me permettraient de mieux comprendre l’artiste…. Car finalement, j’aime beaucoup cette poupée !!

Maître Po, devin 19/02/2008 09:22

Coucou, isa... je n'étais pas inquiet ;-Þ
C'est vrai que la sexualité a généré beaucoup d'oeuvres fortes, de part la passion qu'elle engendre, aussi bien peintes qu'écrites, et que la pornographie peut avoir des côtés poétiques, mais dans le cas de la poupée de Bellmer, il y a un côté agressif qui me déplaît. Le côté provocateur, voulu, n'est même pas attirant... opinion très personnelle, évidemment ;-)

isa 16/02/2008 12:59

Pffffffffffffffffffff pas drôle ..... je boude maintenant

Maître Po, devin 16/02/2008 17:55

Pas trop longtemps, j'espère ? ;-)

isa 15/02/2008 21:13

Ne pas installer sur votre site ! Mais pouvez-vous faire quelque chose pour mes passé composés que j'ai oubliés.... je devais être tellement contente d'avoir retrouvé mes notes que j'en ai oublié les règles élémentaires de la conjugaison!!! merci isa

Maître Po, devin 15/02/2008 21:20

passés composés, plutôt ;-Þ
Mais il est impossible de corriger les commentaires ;-)

Isa 12/02/2008 16:56

Coucou me revoilou! Il m'a bien fallut tout ce temps pour retrouver mes notes sur l'expo! Je ne l'ai d'ailleurs pas visité seule, j'étais accompagné d'une amie et de mon père
(parisien dans l'âme et accessoirement Fantôme de Beaubourg).... La première fois que j'ai vu cette oeuvre je l'ai qualifiée (au grand désespoir du parisien) d'oeuvre pornographique et je n'ai pas aimé le rôle de voyeur que me faisait jouer Bellmer. Voici ce que mon parisien personnel m'a répondu " Ce qui caractérise une œuvre d’art est qu’elle donne à voir quelque chose du monde qui justement ne se donne pas de façon évidente. En particulier notre propre regard qui est tout sauf neutre ou transparent. Je prendrais l’exemple des « ready made » ces objets manufacturés, roue de bicyclette, porte-bouteille, pissotière publique, que Marcel DUCHAMPS avait, le premier, au début du XX ième siècle, élevé au rang d’œuvres d’art. Il voulait montrer que l’œuvre d’art ne résidait pas tant dans la matérialité de l’objet exposé mais dans le regard qu’on lui portait. Avec ses ready-made il a voulu en faire la démonstration par l’absurde : la roue de bicyclette, qui évidemment est un objet sans valeur particulière, ne devient œuvre d’art que pour autant que mon regard et l’intention qui l’anime lui confère ce statut. A y regarder de plus près cette démarche présente une grande importance en ce qu’elle nous enseigne que le regard que nous portons sur les choses est plus important que les choses elles-mêmes. C’est, par exemple, ce que l’on peut entendre par montrer l’invisible." Voila c'est un peu long mais vous en pensez quoi ? isa

Maître Po, devin 15/02/2008 00:18

Coucou isa ;-)Ainsi, Beaubourg aurait son fantôme, à l'instar du Louvre et de l'Opéra ? Et sa fille m'écrit ? Brrr...Concernant le ready-made, Duchamp lui-même, à celui qui lui opposait que n'importe pouvait faire la même chose,  rétorquait que peut-être mais qu'il avait été le premier à le faire ;-ÞCela s'applique aussi à Bellmer, mais plus difficilement tant ses oeuvres mettent mal à l'aise. Mais je suis assez d'accord sur la prépondérance du regard porté sur l'oeuvre par rapport à l'oeuvre en elle-même.

Isa 27/01/2008 21:13

Il parait qu'il faut faire attention à ce qu'écrit Wikipedia! J'avais acheté le livret sur l'expo et discuter avec un conférencier qui semblait aimer parler de Bellmer et puis j'ai enfin retrouvé mes notes sur ce que j'avais ressenti devant cette poupée :)! Il est probable que ce qu'il a subit durant le conflit a influencé sa vie et ses oeuvres, mais j'ai du mal à voir dans "La Poupée" quelque chose en rapport avec les nazis.... remarque c'est interressant et peut être que c'est une autre piste de reflexion....

Maître Po, devin 28/01/2008 09:06

Il paraît qu'il ne faut pas vouer à Wikipedia une confiance aveugle.  C'est plus dû à son mode de fonctionnement qu'aux erreurs que l'on pourrait y relever. Sinon... euh.. je préfère ne pas dire ce que j'ai ressenti devant la poupée... alors que Bellmer est, par exemple, un excellent dessinateur ;-)

isa 27/01/2008 14:12

Finalement, j'insiste!!! Bonjour.En premier, je me suis interrogée sur le nom de l'oeuvre. Pourquoi "La poupée"? Elle a un coté très voyeur et pornographique, je trouve. Alors pourquoi utiliser un mot qui nous rappelle notre enfance? Pourquoi ne pas la nommée "femme" ou un autre synonyme ? J'y ai vu, une volonté de nous expliquer qu'en fait, la femme puis par extension le plaisir n'est qu'un jouet dans les "mains" de l'homme...un jouet, un ustensile, un moyen pour assouvir les désirs profonds de l'homme. N'a t-il pas voulu nous mettre en face de ce qui est pour moi, la plus grande des dégradations? Qu'elle soit voulue, ou infligée... n'a t-il pas essayé de nous montrer la vision qu'a la socièté de la femme et de la sexualité?

Maître Po, devin 27/01/2008 20:10

Tu fais bien d'insister, plusieurs années, ça faisait un peu longuet ;-Þ En lisant l'article de Wikipedia sur Bellmer, l'on arrive à comprendre en effet, cet aspect destructuré et pervers. Bellmer se refusait à voir son art récupéré par les nazis et s'est attelé à le rendre inutilisable.  Certains pourraient prétendre qu'il y est parvenu, au-delà de toute espérance ;-)Paul Eluard, lui-même, a illustré Les Jeux de la Poupée par ce poème :Dans l’armoire aux enfants,il y a des lumières enchantées,un pistolet chargé qui inspire la terreur,une fontaine transparente,un bassin de pierre dont le trop-plein s’épand sur un lit d’opales,un chasseur sans souliers,une fille sans cheveux,un bateau sur la mer et le marinier chante,un cheval damassé,un théâtre ambulant,un grillon,des plumes blanches tombées du nid des tourterelles,de petits paniers creusés en cœur et pleins de crème rose,une guitare qui fait des étincelleset une robe qui restera toujours neuve.Je ne suis pas sûr qu'il contribue à la clarté de l'oeuvre ;-)

isa 25/01/2008 22:47

De rien! Comme c'est nouveau pour moi (je ne le découvre que depuis 2 ans) je n'ai pas encore l'habitude de m'exprimer et de donner mon opinion, car je crois que je ne maîtrise pas assez le sujet pour convaincre ne serait-ce qu'une personne. Cependant, j'apprécie tellement ce que Bellmer fait que je vous donne rendez-vous dans quelques années et alors je vous gagnerai certainement à ma cause...merci d'avoir posé mon humble commentaire!

Maître Po, devin 26/01/2008 12:55

Le rendez-vous est pris... même heure, même jour, même pomme ;-)

isa 24/01/2008 22:41

J'ai visité l'expo à Beaubourg et j'ai complètement été chavirée par cette oeuvre. Au départ comme vous, j'ai eu un mouvement de répulsion, associant cette image à de la pornographie. Mais Bellmer a voulu explorer l"anatomie du plaisir" et de revisiter le passion, le désir. PAr ce corps déconstruit, il recherche les chemins que prennent le plaisirs, l'orgasme ou tout autre sentiment lié à l'amour. Il faut simplement apprendre à laisser derrière nous toute notre culture d'art classique et se laisser bouleverser ou renverser par ce genre d'art!!!

Maître Po, devin 24/01/2008 22:58

D'abord, cette photo avait été prise dans les collections permanentes de Beaubourg, et l'oeuvre était un peu (beaucoup) isolée de son contexte. Par la suite, j'avais été voir l'Anatomie du désir, qui permettait d'avoir un regard plus large sur l'oeuvre de Bellmer. Et je dois reconnaître que même sans a priori esthétique ou classique, même en reconnaissant son talent de dessinateur, il me fut impossible d'adhérer à son art. mais merci, isa, d'avoir essayé de m'expliquer... euh... l'inexplicable ;-)

Dans un genre proche, il y a Cindy Sherman qui reste pour moi, une énigme...

christian 24/04/2006 21:16

je rejoins catgeisha et propose un axe de reflexion devant cette oeuvre:
est ce que l'art souille?

Maître Po 25/04/2006 00:16

Moi, devant cette oeuvre, mon axe de réflexion serait plutôt : Est ce que l'Art pète ? ;-)

Catgeisha 24/04/2006 21:05

Parfois on se demande si c'est de l'art ou du cochon... ;-)
Alors cette expo ???

Maître Po 25/04/2006 00:04

L'expo ? Un peu particulière... L'article ne devrait plus tarder (maintenant ;-)...

Audrella 04/01/2006 14:48

il ne faut pas se dire je ne comprends pas cette oeuvre mais plutot pourquoi je ne comprends pas cette oeuvre ? pourtant je la regarde et que vois-je donc ? non ? il n'y a souvent pas plus de questions à se poser que "qu'est ce que je ressens, ou qu'est ce que je ne ressens pas ? " plutot que "je ne comprends pas cette oeuvre"...

a bientôt

Audrey

Maître Po 05/01/2006 13:18

En fait, la vraie question que je me posais est autre, c'était plutôt :Pourquoi cette oeuvre ? ;-)
Peut-être aurai-je la réponse en allant voir la prochaine expo ?...