Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po


Shanghaï... rien que le nom est attirant. Cela évoque le mystère opaque des triades, l'ambiance sulfureuse des fumeries d'opium, le charme ambigu des maisons de thé. Et ce fut le film Empire du Soleil, de Spielberg, qui a achevé de me convaincre d'y aller. En mars 2000, ce fut fait. Je n'ai jamais regretté la semaine que j'y ai passée, d'ailleurs, je n'ai jamais regretté aucun de mes voyages. Cependant, si j'ai parfois pensé y retourner, j'ai toujours choisi de nouvelles destinations. Car mon émerveillement ne sera bien sûr plus le même, et il existe tant d'endroits à voir ! Pourtant... j'y retournerai bien...

La ville, immense, une des plus peuplées du monde, voit son centre structuré par deux artères principales et perpendiculaires. Le Bund, survivance de son passé colonial, longe le Huang Pu, et la rue de Nankin en part pour aller... pfff... au moins jusque là-bas ! Et c'est dans le début de cette rue, dans la partie piétonne, que j'ai pris cette photo. La tenue du petit garçon est à l'image de la Chine d'aujourd'hui, très occidentale. Celle de la mère est plus... disons chinoise. Quand elle a vu que je le prenais, elle s'est penchée autant pour le rassurer que pour le mettre en valeur. Fière et inquiète... les mères chinoises ne sont pas différentes des nôtres.

La première fois que je suis allé en Chine, c'était bien des années auparavant (chinois ?). Lors de ma visite du zoo de Canton, les chinois s'écartaient à mon passage, méfiants et j'avais un peu l'impression de m'être échappé de ma cage. Je me serais bien gardé de les prendre en photo. Cette photo de la rue de Nankin était pour moi, une sorte de revanche. Les temps avaient changé.
[Nanjing Donglu, Shanghaï, mars 2000]

Commenter cet article

QG 31/10/2009 11:52


Les voyages te collent à la peau...c'est une vraie passion pour toi!!! Ca a toujours été le cas???


Maitre Po, devin 09/11/2009 01:12


Curieusement, non.
Mais j'ai appris à voyager. mes derniers voyages n'ont rien à voir avec mes premiers ;-)
C'est en voyageant qu'on devient voyageron voyageur ;-Þ


la girafe tâchée 13/12/2005 23:01

Un petit coucou de la Girafe ! Je viens régulièrement chez toi pour laver mes yeux et mon coeur. Ca marche !
Merci de cette parenthèse de beauté dans ce monde de brutes.

Maître Po 14/12/2005 00:50

Coucou Girafe !Merci de ta visite, de tes compliments, merci d'être passée ce soir !

Anny 12/12/2005 21:30

La Chine...et me voilà partie à réver...Pearl Buck savait si bien décrire ces cités millénaires et ce pays est tellement vaste, un continent à notre échelle européenne.

Maître Po 13/12/2005 17:41

Euh... reste parmi nous...A ma grande honte, je n'ai jamais lu Pearl Buck. Moi, ce sont plutôt les enquêtes du juge Ti qui m'évoquent la Chine, mais bon, depuis le VIe siècle, ça a dû changé un peu ;-)

3,14... 12/12/2005 17:16

La Chine fait partie de ces pays qui ne peuvent laisser indifférent, on aime ou non. Quant à l'amour maternel, oui, il est universel.;-)

Maître Po 12/12/2005 21:26

La Chine exerce sur nous, l'attrait que l'Egypte exerce sur les collégiens. C'est un monde mystérieux, fait de traditions et de modernisme, où tout semble possible, que ce soit technologique ou surnaturel, un monde en pleine mutation qui commence cependant à faire plus frémir que rêver.
Quant à l'amour maternel, oui, il existe indifféremment partout. Mais la politique de l'enfant unique, heureusement en régression, lui aura porté un rude coup en Chine.