Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maître Po


Aujourd'hui, cela fait deux mois jour pour jour que j'ai créé mon blog. Au départ, le prétexte était seulement de présenter mes photos, non que leur qualité l'imposât, mais parce que je voulais partager ces quelques instantanés avec d'autres. A l'époque, je pensais donc que je le faisais pour les autres. Aujourd'hui, deux mois et plus de quatre mille visiteurs uniques (pour combien de visiteurs fidèles ?) plus tard, je n'en sais fichtrement rien. Fais-je mon blog pour les autres ou pour moi ? Je n'ai plus la réponse.

A l'usage, mais assez rapidement en fait, le besoin d'écrire réellement un texte plutôt qu'une simple légende s'est fait sentir. Ecrire a toujours été ma passion, bien avant la photo. Qualifié initialement de blog photo, mon blog s'est alors retrouvé classé par mes soins dans les Journaux Intimes. Intime, il ne l'est guère, mais journal était le terme adéquat puisque cela correspondait  idéalement à la fréquence de mes publications.

J'ai donc pénétré, timidement, le monde des blogs. Je me souviens du premier commentaire que j'ai reçu. Cela fait tout drôle. L'idée que quelqu'un lise ce que vous avez écrit est excitante, mais bien qu'Over-Blog donne chaque jour le nombre de visiteurs, cela n'a rien de bien tangible. Un commentaire, c'est autre chose. Ecrire un blog, ce n'est que donner. Lire un commentaire, c'est recevoir. La différence est énorme et les deux sont indispensables. Moi, j'étais satisfait, mon blog, ma création, existait. Alors merci Caroline ! Et merci à tous celles et ceux qui m'en ont laissé par la suite !

J'ai donc découvert d'autres blogs pour lesquels j'éprouve une sympathie indéfectible car ce furent les premiers. Puis d'autres encore. La plupart ont des fréquences comparables à la mienne, c'est trop difficile à suivre, trop prenant, surtout quand on en a un à faire vivre, et pourtant, si tentant, si... nécessaire. A l'instar d'autres, certainement, je me suis laissé griser, y passant bien plus de temps et y consacrant bien plus d'énergie qu'il n'était raisonnable.

J'ai pris cette photo, il y a quelques années, dans le port de Barcelone. Au delà de son côté amusant, elle semble traduire à merveille ma situation. Le temps est cependant venu de se calmer, et de revenir à de vraies valeurs. Mais je continuerai ce blog, pour moi... et pour les autres ? Finalement, ce n'est peut-être pas moi, ce petit chien.

Commenter cet article

mariev 31/10/2009 12:27


Après 18 mois de blogging, je constate que tous les bloggeurs ou presque passent par ces phases de doutes, mais aussi de fatigue : c'est chronophage, ça demande une certaine délicatesse au moment
de commenter ou de répondre aux comms (et là, comme toi ... "bon weekend!" ?? ...), par moments on se dit qu'on en dit trop sur soi, ou bien on perd un peu le chemin initial... Mais cela reste
fascinant, et malgré quelques longues périodes de désintox, j'y reviens toujours ... Jusqu'au jour où ...
Je découvre ton blog, il est magnifique pour l'oeil, léger comme une bulle et très fin dans tous les articles que j'ai pu lire. Comme je vois que tu es toujours là, je ne m'inquiète pas trop, et me
dis, égoïstement, que je vais pouvoir y revenir ;)


Maitre Po, devin 01/11/2009 22:46


Ces périodes de doute sont inhérentes à la tenue d'un blog, et même quatre ans après, elles sont encore là. Mais tu finis par te dire que finalement, c'est plus pour toi que pour les autres que tu
le fais. Ce qui n'empêche pas de goûter à leur vraie valeur les commentaires. Merci du tien, mariev ;)


QG 31/10/2009 12:06


Le commentaire est aussi important que l'article...le fait est que le propriétaire du blog qui présente son article a fait de son mieux pour nous le faire partager, alors mettons un peu du notre
pour répondre...
Tu as réussi à continuer ton blog alors que d'autres 'dont je ne citerai pas le nom ;-)) ont laissé tomber pour diverses raisons. Ton blog est particulièrement intéressant, j'aime l'écriture
également et j'aime te lire, d'ailleurs je suis loin d'être la seule ;-)
Encore félicitation pour ce blog somptueux et subtile, qui me permet de voyager...sans bouger ;-)


Maitre Po, devin 12/11/2009 08:44


Non, inutile de citer le nom ;-Þ
Tu as raison, les commentaires sont aussi importants que l'article, sauf les Bon dimanche ! que je n'affiche de toute façon pas sur mon blog.
Merci d'être là, QG ;-)


Clo 14/10/2008 21:16

"Ecrire un blog, ce n'est que donner. Lire un commentaire, c'est recevoir"
Tu as parfaitement résumé la situation.
"...c'est trop difficile à suivre, trop prenant, surtout quand on en a un à faire vivre, et pourtant, si tentant, si... nécessaire."
Nœud gordien !
Ça me fait tout drôle de lire ça .... Tu as l' air (maintenant) d' être quelqu' un de tellement serein, ayant réussi un équilibre entre blog et vie privée ....
Bravo et merci à toi pour ce résumé des affres du blogueur :)
Bonne soirée Me Po :)

Maitrepo 15/10/2008 23:45



Je ne suis pas sûr d'être aussi serein que tu le penses, mais cette période et ses affres sont désormais loin. Merci, l'ottomane, d'avoir partagé ces moments...
Et bonne soirée ;-)



Kinou 15/12/2007 02:11

J'aime bien revenir sur ces anciens articles, voir qu'"après" tant de questions, tu es là deux ans "après" ;-)
Certains commentaires m'ont fait sourire, ils posent des questions de fond et tu t'en tires par une pirouette, là, tu n'as pas vraiment changé ;-Þ
Ce qui a changé, c'est le nombre de tes inconditionnel(le)s... c'est plutôt rassurant pour l'avenir de ton blog ;-Þ

Maître Po, devin 15/12/2007 12:12

Une pirouette ? Moi ? ;-ÞDeux ans déjà... le temps passe à une de ces vitesses, merci de me le rappeler, Kinou ;-)

Monia 09/10/2007 12:00

Bonjour, je viens de découvrir ce site et je l'ai parcouru avec bcp de plaisir. J'y reviendrai car il est si riche que je veux prendre le temps pour apprécier les divers articles.
Une patite phrase m'interpelle : "Ecrire un blog, ce n'est que donner. Lire un commentaire, c'est recevoir. La différence est énorme et les deux sont indispensables".
Je suis entièrement d'accord car venir sur le Net et y créer un espace perso n'est pas une démarche anodine. Il s'agit d'une envie (et/ou un besoin) d'échanger des centres d'intéret et des états d'âme.
J'ai bien du mal, personnellement, de constater que nombreuses sont les visites et rares les commentaires sur le blog que j'ai crée il y 7 mois, qui pourtant sont un moteur pour celui qui les reçoit...

En tout cas, bravo pour celui-ci !! et bonne continuation ! A bientôt !

Maître Po, devin 09/10/2007 13:50

Bienvenue ici, Monia ;-)Ah, les commentaires... je dois avouer que si je vais régulièrement sur les blogs, je n'en laisse pas toujours parce que je n'aime pas ces commentaires qui se contentent de vous souhaiter un bon week-end (dans le seul but d'en avoir un en retour ?).  L'essentiel n'est-il pas d'être lu, mais comment savoir que nous le sommes sans commentaire ? Le problème est délicat...

BlancheFabret61 23/07/2007 18:13

Je suis ravie de lire ce que tu nous dis - billet ancien et pourtant toujours d'actualité !les motivations du bloggings sont variées,mais toutes cependant présentent des aspects communs,dont le plaisir de lire les coms...Ton Bubulle m'a séduite ,fascinée,au point tu le sais que j'en suis venue à en parler à ma minette.Je ne pourrai,comme je le souhaitais intégrer une de tes photos ,mais je compte faire un article sur l'enchantement causé par Bubulle et j'y nommerai ton blog,une pure merveille....merci pour ces moments ,ces petits bonheur qui nous enrichissen.

Maître Po 24/07/2007 06:25

Mais d'où sors-tu cet article ? ;-)Alors, oui, finalement, un an et demi après, je suis toujours là... Pfff...

civetta 16/03/2006 18:49

moi aussi, bien souvent, je me demande pourquoi je fais ça...Au depart, j'avais envie d'ecrire souvent en sortant du cinéma.Et puis l'achat d'un appareil photo numerique a joué... Mais peut-être faut-il se demander ce que ça (nous?) ferait si on arrêtait du jour au lendemain de bloguer.. on trouverait peut-être la reponse à "pourquoi on fait ça".

Maître Po 17/03/2006 00:32

Ouh là, pas facile, ta méthode ;-)Sincèrement, si j'arrêtais de bloguer, je ne saurais peut-être pas pourquoi je le faisais, mais je suis sûr en revanche que je ne le referais plus ;-)

wira 09/03/2006 19:21

BRAVO..d'avoir usé de persévérence et de m'avoir permis Ojourd8 de faire ta connaissance .Ton Chat est super et si ressemblant avec mon Chatounet à moi (disparu ojourd'8) mais toujours là.
je continue ma visite .
On a toujours une raison d'Être ...pour quelqu'un d'autre que soi .@ +++

Maître Po 09/03/2006 23:05

Oui, mais à l'époque, c'était justement à cause de quelqu'un d'autre que je voulais arrêter ;-)

3,14... 03/02/2006 20:42

Ca sert de savoir nager dans ces moments-là ;-) Moi, par exemple, j'aurais coulé ! Tiens, je coule déjà.

Maître Po 03/02/2006 21:18

Tu rigoles... moi, savoir nager ? ;-)J'avais pied ! Donc toi aussi... vérifie... tu vois bien ;-)

Barulaïre 09/01/2006 11:44

Mais vous avez fait comme le petit chien : plouf, à la mer et on nage (si si je l'ai vu ! la photo est dessous celle que vous publiez et le chien et vous nagent très très bien : lui éclabousse partout mais c'est pas grave ; vous... un très beau blog, sobre, original, très intéressant ! J'espère que vous cintinuerez encore un bon bout de temps !

Maître Po 09/01/2006 19:38

Bon, j'ai regardé en dessous (une photo où je nage très très bien, ça vaut cher) mais je n'ai rien trouvé... ;-)Cela dit, oui, j'ai plongé et je continue... mais pour combien de temps ? ;-)En tout cas, merci pour les compliments !

cleomede 22/12/2005 19:51

Tu as vu comme on se prend au jeu?
Moi je l'ai commencé pour m'amuser et voilà!
Trop mignon ce petit bout de chien
Bises

Maître Po 23/12/2005 00:41

Cleo, moi, je le continue aussi pour m'amuser ;-)

Fred 17/12/2005 22:49

C'est vrai qu'une fois qu'on a mis le pied dans le monde des blogs, difficile de faire sans et de passer du temps sur autre chose. Mais ça permet de partager des choses pendant quelques instants, à distance, avec le plus grand monde (souvents inconnu). Mais c'est géant quand même.
Sympa cette photo, et puis de Barcelone alors forcément... quelle belle ville.

Maître Po 17/12/2005 23:06

Si on y prend pas garde, cela prend énormément de temps et sa vie privée peut en pâtir. Il suffit d'être raisonnable.Le côté catalan de cette photo n'est pas très évident, mais j'en ai d'autres où c'est plus net... bientôt, peut-être...

la girafe tâchée 16/12/2005 22:48

Bin alors, MP, un petit coup de mou ?
Il faut te resaisir, il est très agréable ton blog. Tu le fais pour toi, mais aussi pour tous les gens qui se baladent, qui s'arrêtent chez toi quelques minutes ou plus.
Ne cherche pas trop le pourquoi du comment : tu te fais plaisir, tu montres de très belles images, tu fais rêver... c'est énorme ! Moi je fais un petit tour chez toi tous les jours : je te l'ai déjà dit, c'est ma bulle d'air et de beauté quotidienne, te rends-tu compte ?
Continue MP (si je puis me permettre ce dimunitif amical !), fais à ton rythme, à ton idée, selon tes goûts, reste toi.

Maître Po, devin 15/12/2007 12:36

MP, tu peux (surtout après mon Gigi). Il y aplusieurs MP possibles, mais ton MP amical est le bienvenu.Je dois reconnaître qu'avant je ne réalisais pas vraiment ce que pouvait représenterun blog, mais tu as été très persuasive. Et être la bulle d'une girafe... c'estsympa ;-)

Sabrina 16/12/2005 11:43

Nianiania !!! Je me doute que tu en as un d'âge !! tsss une certitude tu es plus âgé que moi !! (trop perspicace la Sab!)

Maître Po 16/12/2005 23:28

Pfff... trop forte, la Sab ;-)

Sabrina 15/12/2005 16:16

J'avoues être un peu en retard sur les derniers articles mais saches que j'apprécie beaucoup ton blog. Ce que je trouve étrange c'est qu'en fait on ne sait pas grand chose de toi, ormis le fait que tu as voyagé pas mal je ne saurais te donner un âge ou autre ... étrange mais intéressant !! :)

Maître Po 15/12/2005 23:07

Pourquoi veux-tu me donner un âge ? J'en ai déjà un ;-)Merci de ton compliment et d'être passée, Sab !(Je n'aurais jamais autant remercié que ce soir...)

Eve 15/12/2005 04:21

Je l'aime particulièrement, ta photo du jour... On peut l'interpréter de plein de façons. De toute façon, elle émeut.

Quant à ton blog, que j'ai découvert suite à un commentaire dans un forum, je le consulte tous les jours.. C'est devenu l'un de mes rendez-vous attendus. J'en aime la diversité des sujets, le choix des photos, la qualité des textes et du style. Merci!

Maître Po 15/12/2005 23:05

Je rosis. Merci de ta fidélité, et même si tu es la seule, je dois donc continuer mon blog, au moins pour toi  ;-) 

Stéphane 15/12/2005 02:20

C'est toute la difficulté d'une mise à jour quotidienne et encore plus si tu commences à y ajouter de longs textes, ça finit par te bouffer tout ton temps et le serpent se mord la queue : on ne raconte plus sa vie sur son blog, on y vit.
Personnellement je préferai le ton initial et les textes courts, concis et effiaces. Je trouve qu'au delà de 7/8 lignes ça empiète sur l'image et l'émotion. *Quand tu écrivais 3 lignes je pesais chacun de tes mots, quand tu en écris 25 je survole en diagonale à la recherche de la formule noyée dans le remplissage.
Un peu comme ce chien là au centre de l'image solidement posé sur son ponton, on ne voit que lui, et il est stable. S'il saute à la mer au milieu de cet océan, il va vite disparaitre...

PS : Et voilà c'est malin moi aussi j'ai écris une tartine, je suis contaminé ! Alors que quand je relis je crois que tout était dit dans la phrase précédée de *.

Maître Po 15/12/2005 22:47

Stéphane, dire que c'est moi qui t'ai contaminé quand tu écris une tartine... j'ai un peu de mal à te croire ;-)En tout cas, merci d'avoir laissé ce commentaire et j'ai pensé à toi quand j'ai rédigé l'article de ce soir... il est court.Pas de pitié pour les tartines !

Anne 14/12/2005 21:45

Cela finit sur une note optimiste, c'est ce qui compte. L'espérance de jours meilleurs. Les blogs, oui, ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. Toi, MP, c'est différent, tu es un homme raisonnable ! Alors, bonne route !

Maître Po 15/12/2005 22:44

Ce n'est que la dernière note qui compte ? Je ne sais pas, Anne. Merci pour ton encouragement. Je vais suivre cette route donc... laquelle déjà ?