Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maître Po

Ca y est ! Je suis allé voir Vienne 1900... Visiblement, beaucoup de parisiens ont déjà fait leurs achats de Noël ou attendent la semaine prochaine pour les faire, car ils étaient nombreux à se presser au Grand Palais, aussi bien pour Mélancolie que pour Klimt. Heureusement que j'avais un coupe-file précieux qui me permit d'accéder aussitôt à l'exposition. Malheureusement, ceux qui attendaient dehors étaient moins nombreux que ceux qui étaient déjà rentrés dedans...

Je n'ai jamais visité une exposition dans des conditions pareilles. On piétine, on recule, et à tout bout de champ, on chuchote pardon car il faut savoir que le silence est quasi monacal et le recueillement général. L'audioguide a deux inconvénients : il diminue les communications et augmente le temps de stationnement. Quel dommage car certaines oeuvres présentées étaient exceptionnelles, malgré ce que prétendaient quelques grognons, dépités de ne pas voir Le baiser, comme si l'oeuvre de Klimt se résumait à ce tableau. J'en reparlerai un autre jour.

Après le Grand Palais, passons au Petit avec deux agréables surprises, l'entrée du nouveau musée des Beaux-Arts était gratuite et les photos étaient autorisées (sans flash). Mais je dois dire qu'après Vienne 1900, cela paraissait un peu fade. Du coup, je n'ai guère apprécié et je crois que je ferais mieux d'y retourner un autre jour, quand je serai plus disponible (à tous points de vue), d'autant plus que l'entrée restera gratuite puisqu'il s'agit d'une collection permanente d'un musée parisien (mais pas national).

Je pensais retourner faire un tour au Grand Palais, aux Jours de fêtes pour me perdre dans les arts forains, mais horreur, le public s'était massé en attendant l'ouverture de 14 heures et pas le moindre coupe-file à l'horizon ! Là encore, un autre jour, peut-être en nocturne...

Mais, me direz-vous, pourquoi cette photo ? Je l'ai prise parce qu'elle me rappelait un peu Agrippine (de Brétécher), mais cette demoiselle des bords de Seine est en fait dessinée par Quentin Blake. Ses dessins destinés à la jeunesse accompagnent en effet - depuis l'inauguration du Petit Palais, le 10 décembre jusqu'au 12 février 2006 - une quarantaine de portraits de femmes, regroupés en une dizaine de thèmes.
[Dessin de Quentin Blake, Petit Palais, Paris]

Commenter cet article

QG 04/11/2009 21:39


Pfff, tu dis ça à une bretonne!!! t'es fou ou quoi??? ;-)


Maitre Po, devin 04/11/2009 22:00


Oui, et je le redis.
(d'ailleurs, avec les bretonnes, il vaut mieux répéter ;-)


QG 31/10/2009 13:37


L'un des avantages de Paris ce sont les expositions, les musées, les monuments et tout ce qui peut concerner l'histoire et l'art en général...


Maitre Po, devin 04/11/2009 13:54


Pourquoi se cantonner à l'histoire ou à l'art ? Quel que soit le domaine, sauf quelques rarissimes exceptions, rien ne vaut Paris ;-)


Quichottine :0010: 08/03/2008 21:47

Tu vois, moi, j'adore Quentin Blake quand il illustre les romans de Roald Dahl !

... par contre, je n'ai pas vu cette expo.

Maître Po, devin 09/03/2008 17:34

Bon alors, rien que pour toi, Charlie et la Choco ;-Þ

Anny 19/12/2005 21:37

Trop de monde avant j'ai voulu faire une tentative à l'expo Mélancolie, mais je n'ai pas de coupe-fil, je reviendrai...

Maître Po 19/12/2005 21:54

Je crois, en effet, que le nombre de visiteurs pour Vienne 1900 a été largement sous-évalué, et même en faisant nocturne tous les soirs, il va être difficile de satisfaire tout le monde.
(de toute façon, satisfaire tout le monde, c'est par définition difficile ;-)
Quant à Mélancolie, je ne comprends pas l'engouement du public... Ce serait Extase ou Sérénité, je comprendrais, mais Mélancolie...