Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maître Po, devin

Bibliothèque

Depuis quelques mois, de nuit comme de jour, un bien curieux X vient éclairer une des façades de la grande bibliothèque. Comme s'il indiquait aux parisiens un endroit où il fallait être. Ou ne pas être. Car il s'agit en fait de l'enfer de la BNF, enfin présenté au public...

   

Bibliothèque

Enfer, subst. masc. Partie fermée d'une bibliothèque (publique ou privée) contenant des ouvrages de caractère licencieux. À la bibliothèque [du lycée], certains volumes sont marqués d'une croix rouge; c'est l'enfer : des œuvres de Gide, de Diderot, de Baudelaire (Jean-Paul SARTRE, La Nausée, 1938)
[Le trésor de la langue française informatisé ©]

 

Lequeu

Je ne crois pas avoir aimé cette exposition. Dès l'entrée, on se retrouve dans une immense salle aux teintes roses, évoquant irrésistiblement ces claques du début du siècle dernier que je n'ai - faut-il le préciser ? - connus que par l'entremise d'un cinéma voyeur. De nombreux ouvrages, pour la plupart originaux, sont exposés, avec des gravures explicites, expliquant ce qu'est l'enfer, comment il se constitue et comment il se conserve. À côté de ceux - prévisibles - de Sade ou Louÿs, se retrouvent ceux - plus surprenants - de Maupassant ou de Bataille. Certains autres, comme Le Con et Le Vit, sont remarquablement écrits, bien que particulièrement lestes.

  

Se voiler la face !

 

Le Con et Le Vit, 1787 (extrait)

Le Con : Doucement, doucement.
Le Vit : N’ayez point peur, je ne pose point à terre, je suis tout en l’air. 
Le C. : Bon. C’est que si ma maîtresse s’éveillait, tout serait perdu. La circonstance est favorable, elle a les cuisses écartées, la couverture est tombée dans la ruelle, je suis au bord du lit, le drap est relevé, la lampe vis-à-vis de moi. Avancez. 
Le V. : Me voilà.
Le C. : Ciel !
Le V. : Ah ! Dieux !
Le C. : C’est donc là ce qu’on appelle un Vit !
Le V. : Oui, cher petit con d’Amour.
Le C. : Je mourrais d’envie d’en voir un.
Le V. : Ce n’est rien de me voir, c’est tout de me sentir.
Le C. : Comme vous remuez ! comme vous grandissez ! que c’est drôle !

 

L'enfer

Des cornets chuchotent des textes licencieux tandis que des écrans projettent un film érotique de 1921, La Religieuse de Diderot ou Histoire d'O, de Pauline Réage. Quelques gravures sont amusantes, c'est vrai, mais ce qui à mon sens, nuit à cette expo, c'est le monde !  Une promiscuité plus que pénible, des cars du troisième âge déversés directement dans la salle, des visiteurs les uns sur (j'ai bien dit sur) les autres... à fuir. D'ailleurs, l'exposition, initialement terminée le 2 mars, s'est vue prolongée jusqu'au 22, dans un premier temps et au 30 mars dans un second.

Cependant, en cherchant bien, on peut trouver quelques compensations. Un des murs propose en effet un extrait agrandi d'un guide du dix-huitième siècle recensant les prostituées parisiennes et certaines mentions font sourire, comme celle-ci qui est plutôt chère mais qui fait crédit ou cette autre d'un certain âge mais très expérimentée.

 

Cette vidéo nous fait visiter le lieu de l'exposition malgré l'interdiction de filmer. Des images dont on ne distingue pas grand chose et une musique de... circonstance. Deux minutes à voir, pour le... fun.

 

-> Dossier de presse de l'exposition

 

[L'enfer de la Bibliothèque, Eros au secret, BNF, Paris, jusqu'au 30 mars 2008] 
Seules les deux premières photos sont de l'auteur de cet article.

Commenter cet article

Sangria 10/05/2008 20:20

Ca me rappelle un peu "le nom de la rose"...
Pas le temps de tout lire aujourd'hui. Repasserai.

Maître Po, devin 10/05/2008 21:41



La bibliothèque... pas obligée non plus. Sans problème ;-)



Alice HUGO 26/03/2008 16:34

Voui, j'admets avoir manqué d'ouverture...d'esprit, sur ce coup là.
Mais, BNF ou pas, je préfère donner aux choses de l'Amour la discétion de mon boudoir.

( comme toi, Maître Po, ce qui ne t'en rend que plus estimable...)

Maître Po, devin 27/03/2008 21:16



Ce boudoir discret où tu te montres si... philosophe ;-Þ



Louise 26/03/2008 09:17

j'ai vu un reportage sur cette expo! elle m'a l'air particulièrement épicée! et si les visiteurs y débarquent par cars entiers, j'imagine qu'elle l'est !!
mais goûter ces petits plaisirs raffinés (ou pas!) au milieu de la foule, ça ne me dit vraiment rien!le calme est de mise pour ces expériences là!

Maître Po, devin 26/03/2008 09:26



Je ne peux qu'abonder dans tes ton sens, Louise ;-)



:0075:D@net:0010: 25/03/2008 12:59

Bonjour,
J'y suis allée aussi, un peu déçue également, certaines images sont limites pornographiques, mais pas de quoi choquer le chaland...
Bonne journée.
D@net.

Maître Po, devin 26/03/2008 01:02



Si l'on en croit le TLFi, la pornographie est la représentation (sous forme d'écrits, de dessins, de peintures, de photos, de spectacles,
etc.) de choses obscènes, sans préoccupation artistique et avec l'intention délibérée de provoquer l'excitation sexuelle du public auquel elles sont destinées...
La limite est donc allègrement franchie ;-Þ
Bonsoir D@net ;-)



Alice HUGO 25/03/2008 12:09

J'avoue que je me suis un peu perdue dans le dédale de ton sujet et des commentaires qu'il a suscités.

Sans être bégueule, aucune forme d'Art ne légitime le voyeurisme.
( mais bon, je ne suis pas Experte...)

Maître Po, devin 26/03/2008 00:37



Je ne suis pas inquiet, je suis sûr que tu avais pris soin de dérouler ton fil avant d'y pénétrer, Ariane Alice ;-Þ
Et dans cette expo, on pouvait être assailli par des sensations diverses, mais franchement, le voyeurisme n'en faisait pas partie. Il ne faut pas oublier que c'est la BNF qui l'organisait et
qu'il s'agissait de manuscrits très rares ;-)



claudine 23/03/2008 18:39

C'est quand tu regardes quelque chose avec des gens à côté de toi, mais que tu évites soigneusement de croiser (le regard) des autres, même si en vrai tu les aperçois à la périphérie...

Maître Po, devin 23/03/2008 20:30



C'est vrai que visionner un film porno, debout au milieu de la foule, c'est un peu particulier ;-)
D'autant plus que comme la projection se faisait des deux côtés, on voyait les pieds de ceux qui regardaient de l'autre côté ;-Þ



Claudine 23/03/2008 16:35

Finalement, nous y sommes également allés hier, et point de cars de troisième âge.... mais quelques minutes surréalistes devant le film, à côté de jeunes filles dont la vision périphérique s'annulait...
Pour répondre à Cé, pour avoir un peu étudié le sujet, il ne devait pas faire bon à l'époque, non, de poser yeux et mains sur l'interdit... enfin, tout dépendait de ta position sociale...
Et même si de nos jours l'accès à l'érotisme est plus simple, il n'est toujours pas libre. C'est peut-être mieux ainsi, qui sait !
Sinon, sacré Louÿs, hein !!

Maître Po, devin 23/03/2008 18:31



Bon, là, même avec une bonne minute, j'ai du mal à comprendre l'annulation de la vision periphérique... et puis, finalement, tu as aimé ou pas ? ;-Þ
Sinon, oui, y avait des sévères ;-)



23/03/2008 14:28

Bien sûr Maître Pô, je me plais beaucoup chez vous.
Les photos, les sujets et les rencontres sont maginifiques.
Manara...vieillot... on peut voir cela comme ça.
Mais (et je me répète quant au contenu de mon précédent commentaire) l'érotisme avait à l'époque, plus loin encore dans le temps, des délices qui n'existent plus aujourd'hui.
Manara a cette naiveté de scénario qui déçoit, la place belle au dessin et au subjectif.
J'espère, Pô-san, que mes commentaires sont toujours les bienvenus.

Maître Po, devin 23/03/2008 18:26



Tes commentaires sont plus que bienvenus, ils sont souhaités ;-Þ



sophie dupéré 22/03/2008 21:52

jeviens just d'avoir internet et cette petite visite chez vous est vraiment sympatique: musicale, visuelle; et méme titus mon chat s'est installé à coté de l'écran! sinon, à la rochelle, il faisait beau today... ciao sof and titus

Maître Po, devin 23/03/2008 00:40



Je n'imaginais même pas que l'on pouvait juste avoir Internet en 2008 ;-Þ
Et félicitations à Titus le petit lion chat, il est connaisseur ;-)



22/03/2008 14:36

Décidèment, entre Claudine et vous, Maître, la vertu n'a plus d'autre choix que la fuite.
Dévergondage, mon cher, mon tendre...
Je suis néanmoins très heureuse d'avoir appris ce léger détail d'"enfer" (vision bien exigüe de quelques libertés sexuelles dans le cadre d'une réalité bibliothécaire encore bien chapeautée par l'Eglise).
Je ne savais pas du tout que les bibliothèques comportaient un secteur nommé de la sorte pour des ouvrages licencieux.
De nos jours, tout ceci nous paraît bien vieillot, Manara a popularisé le sexe sans étiquette, la télévision le banalise.
Mais il devait être délicieux, à l'époque, de se glisser entre ces rayonnages.
Un tant soit peu de fièvre, de honte à poser les mains et les yeux sur l'interdit.
Les mêmes sentiments qui s'invitent lorsque vos doigts s'arrêtent sur Anaïs Nin et l'emportent avec vous.

Maître Po, devin 22/03/2008 23:02



Si la vertu n'a d'autre choix que la fuite, toi, tu te plais à rester ;-Þ
Et Manara, c'est un peu vieillot aussi, non ? ;-)



quichottine 22/03/2008 05:53

Ben... je ne sais pas !

Mea culpa... je n'ai pas pensé une minute qu'il pouvait y avoir quelque chose derrière le titre... je pensais que c'était seulement pour mettre un peu "à l'Index" (???) que tu l'avais mis en orange, je n'ai pas pensé que ce pouvait être un lien ! Je t'ai dit, je suis nouille !(enfin, juste un peu quich' parfois !)

... ce que tu me dis là c'est que je vais devoir relire tous tes articles pour y trouver ces liens sur lesquels, bizarrement, je n'aurais pas cliqué ???

... bon, c'est OK. Je prendrai le temps qu'il faudra, mais je les trouverai...

... pas tout de suite, une fois que j'aurai dormi !

Bonne nuit, Maître Po et merci pour l'adresse...

Maître Po, devin 22/03/2008 05:54



Chez toi, le bleu souligne le texte ET indique un lien. Chez moi, c'est plus simple : le texte est beige et les liens sont orange ;-)
La dernière fois que j'ai utilisé ce truc, c'était ici...
Bonne nuit Quich... ottine ;-Þ



quichottine 21/03/2008 23:55

Je viens de découvrir un truc... que je n'avais pas vu lors de mes précédents passages.

Comment fais-tu pour cacher du texte derrière un lien et qu'il apparaisse, sur la même page, quand tu cliques dessus ?

Là... je suis sidérée ! et je ne me suis pas voilée la face.

Je comprends mieux le commentaire de Kinou... c'était digne de Fouinou... Moi, je n'avais pas encore cliqué partout, j'avais rien vu !

Mes respects, Maître Po ! Que de savoir faire !

Maître Po, devin 22/03/2008 00:23



Moi, je viens de découvrir un truc... quand on met un lien intitulé S'encanailler, y en a qui viennent plusieurs fois sans jamais cliquer dessus... faut mettre quoi pour attirer le chaland ?
Pour faire ce genre de truc (que j'ai déjà utilisé à plusieurs reprises sur mon blog), il suffit d'aller chez BrenduFat, dans cet article-ci... honnêtement, bien que remarquablement expliqué et sans être vraiment difficile, ce n'est pas forcément immédiat non plus ;-Þ



quichottine 21/03/2008 23:29

Je ris... pas de ton article mais des commentaires et de tes réponses...

En fait, tu as bien fait d'écrire sur ce sujet.

Moi, J'ai adoré l'image que tu as prise de la passerelle la nuit ! Elle est vraiment splendide... et ma foi, s'il faut un grand X pour nous la montrer ainsi, j'accepte le X et même les lampadaires en Y pourvu qu'on me la laisse contempler à l'abri du mauvais temps...

Magie d'un instant capturé grâce à toi !

Bon weekend de Pâques, Maître Po.

PS : (hors sujet) Les derniers tableaux ont été découverts dans la bibliothèque. Une bonne chose... et tu sais, j'avais changé le tableau des réponses. Tu pourras me dire ce que tu en penses ? Ai-je fait des progrès ?

Maître Po, devin 22/03/2008 00:08



Personnellement, je trouve que le X rajoute un + (si j'ose dire) à la bibliothèque, même dans la journée ;-)
Quant au PS, tu as bien fait de préciser qu'il était hors sujet, il l'est effectivement. Cela dit, j'irai quand même faire un petit tour ;-Þ



va l'r :0026: 21/03/2008 22:29

Non seulement le ciel est bleu à Paris, mais en plus il y fait très très chaud ;-)

Maître Po, devin 21/03/2008 23:39



C'est torride ;-)



Kinou 21/03/2008 21:14

Les détails étant volontaires... ce dont je ne doutais pas...
ce ne sont pas des V que j'ai vus, mais des petits "y" derrière le grand "X"...
c'est de circonstance ;-)

Pourquoi se voiler la face...
c'est un con qui donne la vie
mais parfois... la vie donne un con

----> oui en courant

Mais quelle idée d'écrire sur pareil sujet ;-Þ

Maître Po, devin 21/03/2008 21:26



Aïe... Kinou s'encanaille... et il est beau, le résultat ;-Þ
Oui, je me demande bien ce qui m'a pris de faire un article sur un tel sujet. Quant aux y, rien à voir avec Xy, ce ne sont que des lampadaires ;-)



Adèle 21/03/2008 17:06

Bon ben super ! je vais pouvoir continuer à jouer, moi ;-) Chouette !

Maître Po, devin 21/03/2008 21:15



Un rien t'amuse ;-)



Clo 21/03/2008 15:58

Navrée ! Encore une vidéo absente de ton article....
Je reviendrai à un autre moment.... quand il y aura moins foule sur ton blog ;-Þ

Maître Po, devin 21/03/2008 21:14



Encore une fois, une défaillance de Youtube... mais elle n'est que provisoire ;-)



Elleiram :0036: 21/03/2008 09:55

J'ai déjà entendu parler de l'enfer, mais pas celui des bibliothèques... Merci de m'apprendre une nouvelle fois quelque chose ;O))

J'aime bien la vidéo (surtout le début et la fin ;O) où, même si on ne voit rien de particulier, on arrive à se rendre compte de l'atmosphère...

Pas mal aussi les photos, surtout la seconde, où en plus du X, on peut remarquer deux V, comme... tu es Venu et tu as Vu...

;O))

Maître Po, devin 21/03/2008 21:05


Je te rassure, Elleiram, je ne le savais pas non plus avant d'entendre parler de cette expo ;-)
Sinon, je rajouterai juste que V + V = X ;-Þ


Adèle 21/03/2008 01:29

Comme j'aime les petits détails dans vos photos, ceux auxquels vous ne faites pas allusion, Maître Po ... mais qui sont toujours là ... à votre insu peut-être ... ou peut-être pas ;-)
Ici en tout cas, sur la première photo, c'est bien La Boudeuse qui est ancrée sur le quai qui fait face au grand X ? Délicieux et subtil ;-)

Maître Po, devin 21/03/2008 08:16



Alors, Adèle, pour ce qui est des détails, la Boudeuse, c'est bien évidemment volontaire ;-Þ

(comme pour la plupart des autres aussi, d'ailleurs ;-)



domi 21/03/2008 00:05

L'enfer c'est bien mais à petite dose :-))) c'est comme beaucoup d'expos il y a prendre et à laisser mais c'est toujours intéressant de juger par sois-même bisous et bon week-end de pâques

Maître Po, devin 21/03/2008 08:14



Tu as raison, je ne regrette pas d'y étre allé, juste d'avoir été déçu ;-Þ
Bon week-end pascal... euh... domi ;-)



Pam 20/03/2008 23:37

Coucou Maître Pô !

Qu'on aime ou pas je n'irais pas voir cette expo étant donné que je n'ai pas prévu de visite parisienne avant le 30 Mars !
Mais tu as fait un beau panoramique photographique :D
à bientôt

Maître Po, devin 21/03/2008 08:05



Hi Pam ;-)
Des expos, il y en aura d'autres, Paris sera toujours Paris ;-Þ



Beatrice 20/03/2008 16:27

C'est Cerbère qui doit se mordre les pattes d'avoir été mis au vert pendant que ces hordes de touristes s'encanaillent dans son Enfer.

J'ignorais qu'il y avait cette expo, moi qui étais sur Paris le week-end dernier, j'aurais pu mettre les pieds en enfer après avoir cottoyé les anges du paradis... à la messe du samedi matin...

Bel article Maître, merci...

Maître Po, devin 20/03/2008 22:16



Sache qu'il y a toujours quelque chose à voir quand on vient à Paris.  Mais l'enfer, Béatrice, tu sais bien que ce sont les autres ;-Þ



jean-marie 20/03/2008 14:59

Bonjour, cher Maître...
j'ai été absent... et je le regrette mais je n'oublie pas les bonnes adresses dont la tienne évidemment...
c'est marrant mais de nos nombreux stages et pas mal de recherches dans des bibliothéques (pas la grande de France, bien sûr...) m'ont fait aimer l'Enfer... c'est désuet, obscène le plus souvent, ton image des claques du siècle précédent est remarquable et tellement juste...
mais il y a "les bijoux indiscrets" de Diderot
Frago illustrant La Fontaine et tant d'autres. Tu as certainement raison en ce qui concerne la promiscuité...
on ne peut savourer en mauvaise compagnie... trop nombreuse de surcroît...
très amicalement
jean-marie

Maître Po, devin 20/03/2008 21:53



Cette promiscuité était indéniablement de mauvais aloi ;-Þ



Quichottine :0010: 20/03/2008 12:53

Bon... ça ne t'a pas plu.

L'enfer, quoi !

Tu vois, je crois avoir déjà vu des images du catalogue dont tu parles. Il m'avait bien fait rire ! Mais ce qu'il y a c'est que je ne sais plus si c'était dans une exposition ou à la télé.

Ce qu'il y a de sûr, c'est que je ne suis pas allée voir l'enfer à la grande bibliothèque... et que je n'irai sans doute pas. J'ai d'autres images en tête et je ne veux pas les remplacer par celles-là.

Je crois qu'il y a un peu de voyeurisme là aussi, ces livres, ces images qui se passaient sous le manteau auparavant et qui s'étalent au grand jour, comme s'il s'agissait de chefs d'oeuvre. Peut-être, mais je trouve qu'il y en a tant d'autres à montrer avant ceux-ci !!!!

Passe une belle journée, Maître Po.

Maître Po, devin 20/03/2008 21:51



Disons que ça m'a un peu déçu. Mais ce n'était pas l'enfer pour autant ;-)



Claudine 20/03/2008 10:17

Tu as vu l'ancien, j'ai vu le moderne ! ;-)

Maître Po, devin 20/03/2008 21:40



J'ai quand même mis une bonne minute avant de comprendre ;-)
Et puis toi, tu peux faire les deux, pas moi ;-Þ



Fauve 20/03/2008 09:27

Effectivement la musique est de circonstance lol.
Tiens les petites illustrations ma mère en avait aussi qu'elle avait trouvé dans un grenier sa vaut son pesant d'or lol.
En tout cas merci de nous mettre à l apage pour ce qui ne sont pas de Paris ;)

Maître Po, devin 20/03/2008 21:33



Il a dû s'en passer de belles dans ce grenier ;-)



cat 20/03/2008 07:04

hum, je connais le dossier de presse de cette exposition ...

et quand j'ai voulu demander le dossier de presse du musée d'orsay non, pas sans carte de presse ...


par contre, les gravures du dossier de presse de cette expo, je les ai sur mon ordi :p ... éh éh éh :D

bisous bisous

Maître Po, devin 20/03/2008 21:31



Hé hé... on ne te la fait pas ;-)