Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Il est plus facile d'en parler quand elle est passée, celle-là. Je hais ces jours où l'on nous dit ce qu'il faut faire. Tirer les rois le 6 janvier, fêter la femme le 8 mars, blaguer le 1er avril, rien foutre le 1er mai, chanter le 21 juin, danser le 14 juillet, pleurer le 1er novembre et rire le 25 décembre... et encore, j'en oublie. Tiens, manger des crêpes le 2 février...

 

Mais on atteint des sommets de ridicule quand il faut être amoureux le 14 février ! Comme si aimer se résumait à offrir des fleurs ou à dîner... Aimer, c'est penser à l'autre chaque heure, chaque minute. C'est penser à elle quand elle pense à vous, et surtout quand elle n'y pense pas. Aimer, c'est donner, c'est recevoir, c'est tous les jours.
[Euro Disney, avril 1992]

Commenter cet article

C
C' est vrai que ces festivités sur commande sont ridicules. Ce sont des jours à but lucratif. Ni plus, ni moins.....
J' aime ta définition du verbe aimer.
Sans flonflon ni fioritures... Elle est sage et saine.
Je t' en remercie Me Po.
Bonne soirée :)
Répondre
M
La Saint-Valentin a été inventée par les fleuristes, comme l'Epiphanie par les boulangers ;-)
Q
Je ne voulais pas écrire là... ce n'est pas encore ce que je cherches... mais, je n'ai pas pu résister !

La photo est magnifique... et elle a de la chance ! (pas la photo...)
Répondre
M
Je pense que si quelqu'un a de la chance, c'est plutôt moi ;-)
K
Rien à ajouter... tout est si bien dit... si ce n'est... joli profil !!!
Répondre
M
Je suis d'accord avec ça ;-)
L
Qu'est-ce que c'est bon de voir qu'on est pas le seul à le penser. Mais surtout qu'est-ce que c'est beau de lire ces mots, si bien écrits.
Répondre
M
Merci sincèrement, Lutine ;-)
L
Bonjour,
Tout à fait d'accord, cher Maître, pour ces réjouissances "sur ordre" et l'aspect commercial de la chose, mais si ça peut faire plaisir...
Pour Louise (elle n'appréciera sans doute pas le fait que j'intervienne), une petite précision... amusante (le mot est peut-être mal choisi en la circonstance), c'est le vieux maréchal qui a fait du premier mai une fête chômée et voici ce que je viens de lire quelque part :
"À cette occasion, la radio officielle ne manque pas de préciser que le 1er mai coïncide avec la fête du saint patron du Maréchal, Saint Philippe (aujourd'hui, ce dernier est fêté le 3 mai) !"
Pas grave...


Répondre
M
On en apprend tous les jours ;-)
M
Je viens de lire l'intégralité de cette belle ubrique "Etats d'âme". J'en suis toute secouée. J'ai hésité à laisser un message ici, ou sur "la permission de minuit". Dans les deux cas, les photos sont formidables, et le texte me laisse toute désarmée. J'aime ton style, épuré et porteur de tant de sensibilité. Merci pour ces moments.
Répondre
M
Tu me remercies de ces moments ? C'est le monde à l'envers ! Quel plus beau cadeau peut-on me faire que d'apprécier ce que j'écris, surtout dans ces quelques articles qui me concernent plus particulièrement ? Merci infiniment, Morena ;-)
L
quel échange!
oui maitre po, je suis d'accord avec Olivier sur son point de vue concerant travail, bla bla bla, même si ma famille n'a pas le même passé résistant. Mais je comprends ce que tu voulais dire au début. Quant au tutoiement vouvoiement, heu, désolée, j'aime dire vous au départ(ça fait clââ^sse vyez vous!) et puis, ben ça dérape, le naturel reprend le dessus et je dis tu! ne m'en voulez pas.
à bientôt, de jour comme de nuit!
Répondre
M
Oui, quel échange, mais cet article était au départ sur la Saint-Valentin ! ;-)Pour moi, travail-famille-patrie sont méprisables quand ils sont associés mais travail ou famille sont des valeurs respectables. Voilà. Personne n'est obligé de penser de même. En plus, il vaut mieux pour toi que tu sois plutôt d'accord avec Olivier qu'avec moi ;-)Et aucun problème pour le tutoiement ;-)
O
Olivier la nuit et Louise le jour normalement....
Respecter , certes Maitre Po mais dit comme cela ca fait quand meme vieille france.
Disons que je comprends ce que tu veux dire mais avant travail famille , je fais passer respect et surtout respect envers tes aines
Répondre
M
Ils te remercient ;-)
O
Alors la Maitre Po , je ne suis pas d'accord avec toi lorsque tu dis:
et par exemple, travail, famille et patrie sont des valeurs positives même si, accolées, elles paraissent terribles.
Car forcement elle font penser à la propagande vichiste (j'ai vu un très bon documentaire à ce sujet dans un CCSM à Limoges)et faisant partie d'une famille de résistant , tu peux comprendre mon point de vu.
A mon avis (ca n'engage que moi) mais je pense que Louise va être sensiblement d'accord avec moi.

Pour la participation , c'est normal quand un blog est bon , on reste dessus.........!
MAIS TU N'ES PAS A JOUR ET ON NE SAIT RIEN DE TOI.
Répondre
M
Je ne vois pas trop la contradiction avec ce que j'ai dit. Travail, famille, patrie est effectivement une devise terrible, mais séparément, ce sont des valeurs qu'il faut respecter, tout au moins, travail et famille. Mais on ne dort jamais chez les olivier ? ;-) Et mon blog est À JOUR !
L
dans l'ensemble, maitre Po, je suis assez d'accord avec vous. Sauf que certains jours sont des symboles de notre histoire( comme le 1er mai justement). Ce qui est pénible, pour rester polie, c'est l'effrayant détournement commercial qui est fait de tous nos repères historico-culturels, ça c'est grave. Mais le symbole en lui même reste beau. Bon je t'accorde aussi que la fête des Mères, ça fait ch... vu que c'est le Maréchal qui l'a imposée... c'est rageant de commémorer cette periode comme ça.
en tous cas, merci de ta participation active à mon blog et félicitations pour le concours cinéma!
Répondre
M
Vous ou tu, faudrait savoir ;-)Je ne suis pas sûr qu'il faille attacher tant d'importance à l'origine de ces célébrations. Seul compte pour moi le présent (j'ai été à bonne école ;-) et par exemple, travail, famille et patrie sont des valeurs positives même si, accolées, elles paraissent terribles.
Pour ce qui est de la participation active, merci à vous (toi et lui) tout aussi bien ;-)
C
Il y avait bien longtemps que je n'avais pas rendu visite à ton blog. Maintenant c'est fait.
Je suis bien d'accord avec toi, pourquoi aimer, pleurer ou rire sur commande ; pourquoi ne pas être l'un ou l'autre quand bon nous semble. N'a-t-on aucune personalité que l'on soit obliger de nous dire ce que l'on doit faire et penser ? Pourtant ce passé qui ressurgit par l'intermédiaire des fêtes y penserait-on sans cela ? Enfin, je suis comme toi, il n'est point besoin de me dire d'aimer pour que je le fasse ; chaque jour qui passe me donne la possibilité de le faire et c'est ainsi que l'on doit être vis-à-vis de l'être aimé. L'amour de l'autre se donne et s'offre chaque instant de la vie de l'autre.
Répondre
M
Nous sommes bien d'accord, la Saint-Valentin est surtout la fête des fleuristes ;-)
K
Moi j'aime bien, ce qui arrive à date fixe, mes appointements, le canard tous les mercredi, les yeux des enfants qui se ferment plein de rêves le 24 décembre, les paniers qui gambadent dans l'herbe et se remplissent d'oeufs multicolores un lundi par an. Mais c'est vrai qu'il n'y a pas besoin de calendrier pour aimer, chanter, rire et puis vivre.
Répondre
M
Tes oeufs multicolores, ce n'est pas une date fixe, c'est pour ça que je ne l'ai pas mis ;-)
A
Alors là, entièrement d'accord avec MP. Il n'empêche que je suis aussi tombée dans le panneau, je l'ai appelé pour la St Valentin. Remarque, il avait l'air content...;-)
Répondre
M
Oui, finalement, ce rejet des conventions est un peu futile... C'est bon, les crêpes le 2 février ;-)