Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Le jargon des bouchers des abattoirs de la Villette, utilisé à la fin du 19e siècle et jusqu'à la moitié du 20e est plus simple à expliquer qu'à comprendre. Il suffit (!) de remplacer la première consonne par un l et de la reporter à la fin du mot avec une terminaison en -em, -oc, -ic, -esse, etc et ce, de façon uniquement phonétique.

Exemples : jargon devient largonji et boucher devient louchébem.

 

Par extension, ce dernier mot désigne aussi cet argot corporatiste. Si la construction semble facile, je n'ai pas réussi à élucider le mystère du choix de la terminaison. En -oc dans lienchoc, en -esse dans lanarkesse, en -ic dans loulépic, en -é dans lacsé, en -em dans ligogem (n'oublions pas que c'est un argot de bouchers !)... difficile d'y trouver une logique.

 

De nos jours, le largonji a quasiment disparu. On ne le retrouve que sur les enseignes de nombreux restaurants, comme celui que j'ai pris en photo, du côté des Halles... Mais quelques mots subsistent dans le langage courant ou familier : loufoque, en loucedé ou à loilpé. On notera que les deux derniers semblent légèrement incompatibles...

Commenter cet article

N

Merci à son chirurgien esthétique aussi, même si c'est une actrice qui j'adore. Elle ne s'en cache d'ailleurs pas.


Répondre
M


De la chirurgie esthétique ? Tu en es sûre ? ;-)



N

Ca le fait pas trop.
Signé ladjani (oh oui trop belle elle).


Répondre
M

En revanche, ladjani, c'est vrai que ça le fait ;-Þ

(trop belle... pour une femme de 54 ans ;-)


N

Tiens il y en a un à Toulouse de Louchebem.. Si je suis la méthode cela donne laitrepojem ?


Répondre
M

Ah oui, tiens, il y en a un à Toulouse ;-)
Sinon, ça donne en fait Laitrepomem, mais je sais pas trop quelle terminaison est préférable ;-Þ


Q

Si si ils peuvent l'être pour les animaux ;-)


Répondre
M

Oui, c'est vrai. Très souvent, même ;-)


D
Bonjour,
J'ai habité à la Vilette les 15 premières années de ma vie (je suis né en 1951), alors que les abattoirs tournaient à plein régime.
Mon père parlait le Louchébem (très difficile à comprendre quand il est parlé rapidement), le Javanais (que je n'ai jamais compris non plus) et le Verlan.
Je crois que, dans le verlan, l'inversion des lettres des mots monosyllabique se fait en prononçant la dernière lettre du mot. Par exemple, "à poil" se dit "à oilpé" (phonétiquement) et "en douce" se dit en "oucedé" (toujours phonétiquement). C'est comme ça que l'on m'a éduqué ;-)
En tous cas, bravo et merci pour cette évocation des langages parisiens.
Mon grand père était ébéniste et travaillait dans le faubourg saint antoine, et je l'ai entendu parler pas mal "étranger" avec ses enfants et ses amis.
A bientôt,
Didier
Répondre
M


Personnellement, je n'ai jamais entendu parler louchebem ni javanais, mais je veux bien croire que c'était incompréhensible, c'était le but ;-)
À loilpé ou En loucedé sont typiquement du largonji. Par exemple, dans À poil, on remplace le p par l et on rajoute -pé à la fin du mot, soit À loilpé.
Mais pour ces deux mots, le verlan s'est fortement inspiré du largonji.
Merci de ce témoignage...



K
Bien que le restaurant soit bruyant (il y souvent de grandes tablées) peu disciplinées, c'est une bonne adresse pour les carnassiers ; j'y vais souvent avec des amis après une partie de fléchettes au Sous-Bock Rue St Honoré.
Répondre
M


Quel programme ! -)
Je vais essayer d'y aller bientôt, je te dirai...



K
J'aime à fréquenter de temps en temps ce restaurant.
Répondre
M
Personnellement, je n'y suis jamais allé. Je préfère manger au Comptoir Paris-Marrakech juste à côté, mais je le tenterai la prochaine fois ;-)
C
Très intéressant comme information.
Instructif, loufoque et ludique, je vais garder ça en loucedé dans un coin de mon esprit...
Répondre
M
Merci ! Grâce à toi, j'ai l'impression d'avoir été utile à quelqu'un à défaut de l'être à quelque chose ;-)
M
Bonjour, comme souvent le hasard amène sur un blog
il faut bien aller voir ce que font les autres.
Souvent déçu, mais là je suis stupéfait par la qualité du blog en général, sa construction, ses articles classés et ses photos superbes. je vous félicite et je reviendrais regulièrement.Gérard
Répondre
M


Que dire... à part... que dire ? ;-)
Merci beaucoup pour ce compliment, surtout de la part de quelqu'un dont les photos sont réellement magnifiques !