Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Certains réalisateurs alternent le meilleur et le moins bon. Emmerich est, pour moi, le plus emblématique d'entre eux. Excepté 10000, l'année dernière, que j'ai shunté, j'ai vu ses six autres derniers films, de qualité inégale. Pourtant, Stargate reste mythique pour l'univers qu'il a su créer et The Patriot est un film certes violent mais qui retrace à merveille une partie de l'histoire américaine que l'on connaît peu (en tout cas, nous, français). Mais Emmerich reste avant tout le spécialiste du film de catastrophe. Un mot d'abord sur l'histoire de 2012.

 

Les astrologues Mayas avaient prédit la fin du monde en 2012. Aussi, quand le professeur Helmsley détecte une activité anormale du rayonnement solaire, avise-t-il la Maison Blanche. Lors d'une réunion du G8, le Président des Etats-Unis annonce aux autres membres que la fin du monde est inéluctable. Un projet incroyable va se mettre alors en place. Et quelques mois plus tard, en décembre 2012, les événements se précipitent...

 

Emmerich avait mis la barre haut avec Independence Day et Le jour d'après. Aujourd'hui, il réalise la quintessence du film catastrophe, allant encore plus loin que ses précédents films. Si on retrouve la prépondérance des Etats-Unis , le film ne dégouline pas de l'américanisme primaire qui ternissait ID4, mais son antisoviétisme, lui, est grossier, bien plus marqué que le cargo russe du Jour d'après, puisque nous avons droit, cette fois-ci, au père, aux enfants et à la maîtresse russes, tous aussi insupportables les uns que les autres. Les personnages américains sont plus attirants, notamment le rôle de Curtis Jackson, écrivain mêlé malgré lui à cette histoire, interprété par un efficace John Cusack (exceptionnel dans Minuit dans le jardin du bien et du mal). À noter que Woody Harrelson y campe un sympathique illuminé et Danny Glover, un président noir, ce qui ne choque plus personne, surtout depuis Palmer dans 24. Et les deux enfants du héros sont là pour nous fournir de bonnes doses d'émotion, indispensables à tout cocktail réussi. 

Le début paraît décousu avec ces courtes séquences sans lien direct qui ne deviendront claires qu'au cours du film. L'intrigue se met petit à petit en place, et l'atmosphère internationale du projet évoque le Grand Secret de Barjavel. Mais si ce secret ne se révèle qu'à la fin, le scénario reste assez basique, on est bien dans un film catastrophe. On y est d'autant plus que les effets spéciaux sont fabuleux : l'éruption du volcan (je ne vous dis pas où) ou la destruction des mégapoles américaines sont tout bonnement hallucinantes. La course entre une limousine et un tremblement de terre ou le vol des avions dans des villes en démolition sont des scènes aussi impressionnantes qu'invraisemblables. Mais il ne faut pas bouder son plaisir. Le but du cinéma est de divertir ou de faire réfléchir. Là, clairement, le premier objectif est atteint : des images incroyables, belles, incroyablement belles et formidables (au sens étymologique du terme), jamais vues en tout cas.

 

Enfin, the last but not the least, on ne voit pas le temps passer. Il se passe toujours quelque chose à l'écran, de spectaculaire, d'émouvant ou de drôle, ne laissant pas au spectateur, le temps de s'ennuyer. C'était pourtant un sacré challenge au départ, vu que le film dure quand même... 2h40 !

 

[2012, Roland Emmerich, sortie le 11 novembre 2009]

Commenter cet article

Kinou 26/12/2009 16:06


Des effets spéciaux époustouflants, des scènes émouvantes, pas trouvé le temps long une seule seconde, un film catastrophe réussi, j'ai aimé ;-)

Ma plus grande crainte étant de voir ceux que j'aime partir avant moi, cette apocalypse nous ferait disparaître tous en même temps, alors, pourquoi pas ?
Mais bon, 2012, c'est dans pas longtemps, si cela pouvait arriver au siècle prochain, je n'y verrais pas d'inconvénient ;-Þ


Maitre Po, devin 26/12/2009 21:46


Tant mieux, je n'aurais pas aimé que, guidée par mon avis somme toute subjectif, tu te sois aventurée à voir un film qui t'aurait déplu ;-)

C'est vrai que la fin du monde est paradoxalement la solution à nombre de problèmes ;-Þ


india 22/11/2009 10:33


Namasté.
J'hésitais mais tu m'as décidée..vraie fan des effets spéciaux, ta description me tente vraiment mais pas fan du tout de ces américains qui dégoulinent de bons sentiments, des enfants gravement
traumatisés par le divorce du héros et son ex-femme, bien évidemment, qui retombera direct dans ses bras à la fin, lorsque toutes les portes ouvertes auront été défoncées à coup de pieds. Voilà, tu
vois, j'ai une bien piètre opinion des films américains, mais les effets spéciaux vont l'emporter. Bon dimanche à toi.


Maitre Po, devin 22/11/2009 10:49


Namaste India ;-)
Il faut prendre 2012 pour ce que c'est, un film d'Art et d'Essai, à petit budget, un peu cheap.
Nan, je plaisante... mais si tu y vas pour les effets spéciaux, tu ne seras pas déçue. Sinon, c'est du Emmerich... Tiens, je viens d'apprendre que l'actrice qui joue la russe est française. Bon,
c'est vrai, on s'en fiche un peu ;-Þ


Nadjan 18/11/2009 00:53


Espérons que la force de gravité ne va pas s'user alors.
Pour les catastrophes naturelles, espérons que les alertes vont s'améliorer. Mais il risque aussi d'y avoir une autre peur, le manque d'eau dans quelques XXX années...


Maitre Po, devin 18/11/2009 10:40


Euh... XXX, c'est en chiffres romains ?
Je vais en mettre un peu de côté  ;-)


Alice HUGO. 16/11/2009 20:19


De nombreuses références qui me parlent, dans ton Article, Maître Po : de Barjavel en passant par Minuit..., Stargate, Le jour d'après, 24... De plus, considérant que je m'intéresse depuis
longtemps aux différentes thèses universelles de " fin du Monde ", je ne peux qu'applaudir la qualité de ton Article et - comme d'hab !- à la richesse des discussions qu'il provoque.


Maitre Po, devin 18/11/2009 01:02


Tes applaudissements sont pour moi les plus beaux des encouragements, ceux que l'on attend, que l'on espère. Les entendre est un bonheur, les mériter, un honneur ;-)


QG 16/11/2009 17:25


On nous avait prévenu, on le savais,
Et je confirme car je reviens du cinéma...
J'en reste encore sans voix.
Tu ne devineras jamais où je vais ;-)

ps: En Chine bien sûr :-b


Maitre Po, devin 17/11/2009 01:21


Attends-moi...
Je prends ma carte verte, et j'arrive ;-)


cat 16/11/2009 12:33


euh je crois qu'il y a assez de peur sur terre pour s'en créer de nouvelles, toujours plus dans la démesure ;)


Maitre Po, devin 16/11/2009 14:58


Surtout que ce sont toujours les mêmes peurs, mais à la puissance mille... comme les effets spéciaux, d'ailleurs ;-)


Nadjan 16/11/2009 12:05


La plus grande peur de l'humanité, c'est la mort - et la souffrance de la mort...


Maitre Po, devin 16/11/2009 14:49


Cette peur-là sera éternelle ;-)
Mais la stabilité de la Terre est un des principales préoccupations de l'être humain (même si cela ne semble pas évident au premier abord). Il n'y a qu'à voir les scènes de panique en cas de
tremblement de terre ou de tsunami, quand le sol se dérobe...


cat 16/11/2009 08:00


je me demande quel besoin se cache derrière cette nécessité à créer, et pour d'autres voir ce genre de film ...

mais bon

j'avoue avoir vu le jour d'après, sinon j'évite parce que ... je n'y trouve pas d'intérêt

bisous


Maitre Po, devin 16/11/2009 09:34


Le besoin ? La démesure ;-)
Et puis, quand le sol se dérobe sous tes pieds, où que tu ailles, n'est-ce pas une des plus grandes peurs de l'humanité ?
Avec le ciel qui te tombe sur la tête ;-Þ


le canapé 14/11/2009 21:08


hum,hum...j'suis déjà assez fan du genre..et Stargate reste un grand moment filmesque pour moi.... bon,bon...va falloir que j'me l'fasse çui ci ! bon weekend! bizbiz


Maitre Po, devin 15/11/2009 00:57


Coucou le canapé ;-)
Je ne veux pas tromper mon lectorat sur la qualité, on est quand même ici hachement plus proche du Jour d'après que de Stargate ;-Þ


Nadja 12/11/2009 22:12


Franchement ce genre de films ne me dit rien. Sauf si on m'y invite. Tu oublies Kevin Spacey génial dans Midnight in the Garden...


Maitre Po, devin 12/11/2009 22:16


Evidemment, comme d'hab. Et Jude Law aussi. Mais bon, aucun des deux ne joue dans 2012 ;-)


Kinou 12/11/2009 21:34


Merci pour cet article, je comprends enfin pourquoi j'ai aimé les films que tu cites, c'est le même réalisateur !
J'ai bien choisi, je n'ai vu que les meilleurs ;-)

"l'éruption du volcan (je ne vous dis pas où)"
pfff quelle idée j'ai eu de regarder la bande annonce, je connais maintenant la réponse ;-Þ

Dès que je peux, j'y cours ^_^


Maitre Po, devin 12/11/2009 21:50


C'est la raison pour laquelle je n'ai pas mis cette bande-annonce. On y voit trop de choses ;-)
Ce n'est plus une bande-annonce, c'est un résumé ;-Þ


jean-marie 12/11/2009 15:48


bonjour, cher Maître...
ce genre de film, en général ne me tente guère mais... tu en parles de façon fort alléchante, les références du réalisateur sont convaincantes... et mon petit-fils (18 ans) est allé le voir hier et
il veut absolument m'y entraîner !
merci des renseignements
amicalement
jean-marie


Maitre Po, devin 12/11/2009 21:07


On dit Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait...
Mais y a des fois où la jeunesse sait ;-Þ

Cela dit, ça reste un blockbuster américain ;-)


lauryle 12/11/2009 14:27


je laisse ce film pour ma sœur, moi j'irais voir Avatar s'il passe dans notre petite salle ^^


Maitre Po, devin 12/11/2009 21:06


Lauryle, l'un n'empêche pas l'autre ;-)
De toute façon, je vois mal qui pourrait ne pas aller voir Avatar ;-Þ


QG 12/11/2009 14:08


http://www.youtube.com/watch?v=N4WXwTIbmno


Maitre Po, devin 12/11/2009 19:58


Bon, je mets les 5 ;-)

Documentaire sur la fin du monde le 21/12/12 [1/5]
Documentaire sur la fin du monde le 21/12/12 [2/5]
Documentaire sur la fin du monde le 21/12/12 [3/5]
Documentaire sur la fin du monde le 21/12/12 [4/5]
Documentaire sur la fin du monde le 21/12/12 [5/5]


Mais je vois que tu leur as consacré un article. Courez-y ;-)


QG 12/11/2009 14:01


Je dois aller le voir...j'ai hésité à lire ton article mais finalement tu gardes le secret et le suspence ;-)
Par contre j'ai lu quelques textes sur les prédictions Mayas, Egyptiennes, scientifiques et autres concernant cet alignement des planètes et je me pose quand même des questions...mais bon la Terre
a vu énormément de changement, nous ne sommes pas à l'abri d'un prochain bouleversement...tout peut arriver sur Terre ;-) (la nature a ses secrets...)


Maitre Po, devin 12/11/2009 19:53


QG, par principe, je ne parle jamais de la fin d'un film et très rarement du milieu. C'est tout juste si j'aborde le début ;-Þ
Je n'aime pas qu'on le fasse, et comme je ne fais pas ce que je n'aime pas qu'on me fasse... ;-)


Quichottine 12/11/2009 12:17


J'avais aimé The Patriot... et pourtant, je ne cours pas après les films d'action.

Celui-ci, je ne sais pas si je le verrai, malgré ce que je lis chez toi.

Je suis comme Annie, moi... j'ai envie de ne pas faire de cauchemars...

Passe une belle journée, Maître Po. :)


Maitre Po, devin 12/11/2009 19:51


Je n'aurais pas pensé que tu puisses avoir aimé un tel film. Mais après tout, quoi de plus naturel, n'est-ce pas une fresque épique ? ;-Þ
Bonne soirée, Quichottine ;-)


annielamarmotte 12/11/2009 07:00


Dans mon terrier les films catastrophe ça ne rend pas vraiment.....et puis 2012 pour une fin du monde ça ne m'arrange pas alors.....


Maitre Po, devin 12/11/2009 07:03


Tu auras été prévenue ;-)