Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maître Po


Une fois arrivé à New York, la route n'est pas très longue pour se rendre au pays amish. Quelques centaines de kilomètres pour un voyage hors du temps ! Les voitures laissent place aux calèches, les enfants jouent dans les champs avec leurs costumes traditionnels, une bougie éclaire, le soir venu, chaque fenêtre. Et l'on s'attend à croiser à tout instant Harrison Ford ou Kelly mcGillis...

Les quilts (en français, patchworks !) constituent la principale source de revenus des femmes amish, et chaque ferme, chaque maison en propose à la vente. On peut alors contempler, empilés sur un lit, ces patchworks variés, si longs à faire, si beaux à regarder, fruits d'une patience toute féminine et d'une tradition séculaire.
[Amish Country, août 1995]

Commenter cet article

brodeuse débordée 14/01/2007 21:52

Les amish, quelle communauté extraordinaire, fascinante même, ils ont su conserver leur particularité, refusant le modernisme. C'est intérréssant de constater qu'ils peuvent vivre sans tout ce superflu, c'est attirant ! A observer d'urgence...

Maître Po 15/01/2007 08:48

Comme je le dis plus haut, les jeunes ont quand même du mal avec leurs traditions, difficiles à concilier avec les exigences modernes.À observer, certes, mais pas trop de l'intérieur ;-)

Domi 13/03/2006 09:53

Les amish, une drôle de communauté, mais tellement passionnante... Finalement, c'est peut-être eux les plus heureux sans modernisme @

Maître Po 13/03/2006 22:12

À voir avec quelle réticence, les jeunes accueillent ce lourd héritage, je n'en suis pas convaincu. Une telle autarcie était viable au siècle dernier. De nos jours, si les motels amish n'avaient pas l'électricité, le touriste se ferait rare ;-)Or, il s'agit d'une de leurs principales sources de revenus.

Martine 04/03/2006 09:32

c'est la première fois que je t'envie .. cela devait être magnifique !

[ ceci n'est pas une demande de photos ( pouffe pouffe )]

Maître Po 05/03/2006 00:10

Ah quand même, j'ai fini par y arriver ! ;-)
Et oui, ça l'était. Mais pour les photos, je n'en ai pas beaucoup, elles ne sont pas de très bonne qualité et je ne sais pas où sont les  négatifs...