Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Barcelone présente entre autres avantages d'avoir sa plage dans la ville. En été, à quelques minutes à pied des Ramblas, Barceloneta permet en effet de se reposer de l'atmosphère survoltée de la capitale catalane, dans des transats au prix très abordable. C'est aussi le repaire de nombre de chats errants. Attirés par la nourriture des cafés situés en bordure de la plage, ils vivent, cachés, sous les planches de bois de la promenade longeant la mer.

 

Celui-ci était très jeune et déjà affaibli. Chaque jour, ou presque, nous venions le caresser et lui donner à manger. Un matin, pourtant, il nous a fallu partir. Prenant le chemin des écoliers, nous nous sommes retrouvés au pied de la Cathédrale de Rodez. Nous n'avons même pas eu besoin de nous concerter et sans dire plus que quelques mots, nous sommes remontés sur la moto et sommes retournés le soir même à Barcelone. Là, pendant deux jours, nous avons cherché des personnes susceptibles de s'occuper de ces chats et surtout de ce chaton. Nous leur avons acheté de la nourriture et des médicaments, mais avec le recul, tout ça semble si vain.

 

La moto est pour moi une passion, et en été, c'est le rêve absolu. Mais ce jour-là, j'aurais donné cher, très cher, pour avoir été en voiture.
[Plage de Barceloneta, Barcelone, août 2000]

Commenter cet article

N

tu pouvais pas mettre une petite caisse bien attachée sur ton bolide ?
D'un autre coté si on devait adopter tous les petits chats errants... Autant ouvrir un refuge.


Répondre
M

Pas facile, les chats et les motos ne font pas bon ménage ;-)
Le problème des chats errants, c'est que l'on a toujours envie de les recueillir. Il faut être fort et se contenter de s'en occuper, quand on le peut. Là, encore, pas facile...


N

Je suis persuadée que quelqu'un qui aime les chats comme nous l'a adopté ou s'en occupe en tout cas...


Répondre
M

Bonjour Nathalie ;-)
Oui, c'est ce qu'il faut se dire, et puis, c'est peut-être vrai...


N

Voiture ou pas j'aurai craqué.


Répondre
M

Voiture, c'est sûr,
Pas, je sais pas,
mais Moto, pas possible...


N

Je comprends ce que tu as pu ressentir, car j'ai vécu les mêmes sentiments en laissant les chats que je nourissais tous les jours aux Canaries. Ce qui m'a rassuré, c'est que des associations
locales s'occupent apparemment de ces chats. J'ai essayé de les contacter pour prendre des nouvelles, mais cela n'est pas évident.


Répondre
M

Bonjour Nathalie ;-)
Personnellement, je préfère ne pas savoir et penser qu'il s'en est sorti...


A
Le 9 mars 2006... mon premier commentaire... on va vers nos deux ans de rencontre dis donc, ça file ;-P.
Comme ça me fait plaisir de le retrouver aujourd'hui et je n'peux pas m'empêcher d'écrire un commentaire...
Moi non plus, je n'oublierai jamais ce chaton. D'une part part parce que j'ai senti ton déchirement dans ton texte et à travers celui-ci j'ai pu clairement voir la scène et ressentir la même boule au ventre, la même larme dans le Coeur, cette compassion ressortir pour ce petit chat squelletique.
Quoiqu'il m'en aurait couté, je sais que personnellement, je n'aurais jamais pu le laisser là...
Je ne sais comment tu fais pour être face à cette photo sans avoir le Coeur serré.

D'une autre part, je n'oublierai jamais ce chaton parce qu'il est le premier article que j'ai commenté, et depuis, tous les commentaires que l'on s'échange, c'est piquant certes, mais qu'est-ce que c'est du bonheur!
Pour ces bientôt deux ans de Joie - même si absences il y a eu - je te remercie sincèrement.
Merci d'être toi MP.
Répondre
M
Non, merci à toi, la chieuse, et je voudrais te dire deux choses :
D'abord, ce chaton me hante. Ensuite, il n'y a jamais eu d'absence. Enfin, nous ne sommes pas encore en mars.

(et je sais ce que tu vas dire... ;-)
C
Il est adorable ce chaton.
Je n'aurais pas pu m'empêcher de le prendre dans mes bras et de l'emmener.
Et j'aurais aimé lui donner un petit nid douillet et des câlins à profusion.
J'adore les chats, j'adore leur élégance et leur personnalité, leur indépendance.
C'est une très belle photo.
Répondre
M
Merci Cé ;-)
Je n'oublierai jamais ce chaton...
Q
Tu y étais en 2000... quand j'y suis allée en mars dernier, ça ne m'a pas frappé... Penses-tu qu'il n'y ait plus de chats ? Il faudra que j'y retourne.
Répondre
M
En fait, j'y suis retourné l'année dernière et il m'a semblé qu'il n"y avait plus de chat à cet endroit...De toute façon, retourner à Barcelone est une obligation ;-)
L
voyez un peu la classe de ce chaton! quelle dignité dans la pose, quelle félinité dans la façon de tourner le dos à l'objectif!!! hihihi, tout à fait dans le ton de "hallmarks of felinity" que j'ai découvert grâce à toi Maître po!
en même temps, il cumule les caractéristiques du chat et des espagnols: fierté, dignité, la classe en somme!
Répondre
M
Ah, the hallmarks of felinity... tu me donnes envie de les relire ;-)
S
coucou, j'aime ton blog: beaucoup les chats et...Barcelone !
Ce chat catalan me rapelle beaucoup les chats d'afrique du nord et d'Egypte: de grandes oreilles en antennes paraboliques...et tout maigrichon le pauvre !
le plus triste, c'est que je suis allergique aux chats, c pas juste !
Répondre
M
Être allergique à ce quon aime, c'est cruel...
3
Avec un bon casque à l'arrière, les poils au vent, ça l'aurait peut-être requinqué, le 'tit pépère. Pas bien, 3,14...pas bien.
Répondre
M
Non, pas bien.Ce n'est pas gentil de se moquer ;-)
A
L'histoire est plutôt triste, mais le concept de ce dossier (des photos de chat de partout) me fait rire...
J'ai eu moi-même un chat pendant 17 ans, et depuis plus rien. Zilch. Nada. Une éternelle blessure au coeur.
Alors, dès que je suis quelque part et que j'ai mon appareil photo, je clique sur les chats. Et c'est encore mieux lorsque c'est un siamois, même mité et abruti de chaleur comme celui que j'ai croisé dans les rues d'Athènes l'été dernier...
Répondre
M
La Grèce, le paradis du chat... Venise aussi d'ailleurs ...  ;-)
M
La photo du chaton me fais vraiment craquer! ces grandes oreilles sur un corps si petits, bouh...
Répondre
M
1000 kilomètres dans la journée pour retourner le voir... moi aussi, j'avais craqué pour sa petite silhouette ;-)
A
Et bien je pense que j'aurais donné tout aussi cher pour être en voiture :))) Pov tit chat, c'est pô cool ça et ça fait tout mal!!! bonne continuation
Répondre
M
Oui, ça a été un déchirement...
W
Ah ! Maître Po' si Vous étiez Maître Enchanteur ? d'une baguette magique ...donner du Bien a tous ces Chats innocents et victime de la société .
On en aime que doublement les Autres ...S'pas ?
Kissssss Faut continuer ce Blog ...j'reviens !
Répondre
M
Si j'avais une telle baguette, oui, ne t'inquiète pas, j'en ferais bon usage... Et j'ai bien vu que tu étais revenue ! ;-)
M
J'adore Barcelone... pas forcément pour ces chats. Mais pour son vis à vis avec la méditérrannée. Je ne pourrais quitter Paris que pour une mégapole en bord de mer.
C'est la première fois que je visite ton blog, il aurait été dommage que tu l'abandonnes.

A bientôt Maître Po, ici ou ailleurs
Répondre
M
C'est vrai que j'appréhenderais un peu de retourner sur la plage, mais à Barcelone, non. Cette ville est magnifique, certainement une des villes d'Europe où la vie est le plus agréable.A bientôt, Madison, ici et ailleurs ;-)
O
OUi je me souviens quand j'y suis allée c'était déjà pareil...pauvre petit chat:'(
Si j'avais été là je crois qu'il serait reparti avec moua...
Répondre
M
Je ne suis pas sûr d'y retourner un jour, pour cette raison-là...
N
J'espère que quelqu'un à l'âme sensible aura eu un coup de coeur pour cette petite boule de poils :-)à bientôt
Répondre
M
Je l'ai souhaité si fort...