Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

À l'occasion de la sortie de Geisha (j'en avais déjà parlé lors de sa sortie US), voici une photo que j'ai prise lors de la pratique d'un sport haletant et passionnant, quoique peu risqué, la chasse à la geisha. Dans tout le Japon, il ne se pratique qu'à Kyoto et encore, dans les quartiers réservés de Gion et de Pontocho. Le premier soir, je suis revenu bredouille. J'étais arrivé un peu tard, et ne connaissant pas les lieux, je me suis fait surprendre. Mais le lendemain, je les attendais, de pied ferme, dans les ruelles de Gion, vers 18h. Car c'est l'heure à laquelle les geishas vont boire... du saké.

Et j'ai réussi à en photographier une. Bon, en fait, c'était plutôt facile, puisque par respect, tradition ou simple habitude, elle a posé un instant, avant de disparaître dans un bruissement de soie... et une limousine.


[Gion, Kyoto, mars 1996]

Commenter cet article

Q

Le Kyoto à Montigny le BX, en face du parc et de l'Université...c'est mon premier restaurant japonais...MIAM MIAM ;-)

Cela dit, très jolie geisha!


Répondre
M

La plupart des restaus japonais sont chinois, même à paris. Je crains le pire pour M. le Bx ;-Þ


P
J'ai une passion pour les geisha. J'ai peint deux tableaux. Un pour ma chambre et l'autre pour mon salon. Ce fut un plaisir divin pour peindre les yeux, la bouche, le kimono, la chevelure. Tant de grâce et de beauté....Même si les images du film sont belles, j'ai préféré le livre qui laisse libre cours à notre imagination. Belle fin de journée. Dômo
Répondre
M


Ohayo gozaimasu Pepite-san ;-)
La geisha, c'est le raffinement japonais poussé à son extrême, et ce dans tous les domaines. Comment ne pas aimer ? ;-Þ



Q
Morte de rire, Maître Po... Là, tu me cloues le bec !

Que ta soirée soit douce...
Répondre
M


La soirée, c'est mal barré... pas grave...
Et quand tu rencontreras ta geisha, tu me raconteras ;-)
Suis pas pressé, moi...



Q
Vous êtes rigolos... Moi, je me demandais si je la verrai un jour... et, en y réfléchissant bien, je n'en suis pas du tout sûre !
Répondre
M


Il ne faut jurer de rien.
Alfred de Musset ;-Þ



:
Je ne peux m'empêcher de sourire en lisant ta réponse au commentaire d'Yvon :
"une photo que je garde pour un prochain article"
si tu remontes un peu plus haut, le 11.03.2006, tu disais :
"je la mettrai en ligne un jour"
Suis pas sure de voir l'autre geisha avant 2010 ;-Þ
Répondre
M


11/03/2006 : un jour...
17/05/2008 : prochainement...

Personnellement, je ne vois rien là-dedans qui justifie un tel pessimisme ;-Þ



Y
tu as eu plus de chance que moi qui me suis contenté d'une geisha entrain de dinner avec un groupe d'hommes dans un grand restaurant de Gion mais de loin, donc la photo ne donne rien; je me suis vengé sur les superbes cerisiers en fleurs du quartier
Répondre
M


Konbanwa Yvon-san !
C'est sûr que les cerisiers sont moins mobiles que ces diablesses en socques ! J'ai une photo d'une autre geisha, que je garde pour un prochain article ;-)



K
Lors de mes premières visites chez toi... découverte de l'album Japon... cette photo accrochait mon regard ... je l'avais mise en lien ainsi que celle de Bubulle !!!
Répondre
M
Cette photo m'évoque beaucoup de souvenirs...
Y
Un peu de respect ! Doomo aligato gozaimasse
http://news.bbc.co.uk/1/shared/spl/hi/picture_gallery/04/asia_pac_geisha/html/1.stm
Répondre
M
Mon message était ironique, pas irrespectueux ;-)Pour les amateurs de geisha, je remets ton lien...
C
Ah ? Ben alors, on va dire que je me suis trompée de mot !!
Répondre
M
Je n'en suis plus très sûr, en fait. Vu de l'extérieur, il n'y a pas une grosse différence.
(de l'intérieur, non plus ;-)
C
Je n'y ai aucun intérêt, mais je vais défendre les call-girls. Oui, vous voyez l'aspect négatif chez l'une, et le classique chez l'autre. Pourtant, dans les deux cas, c'est un métier qui est sur le fil, entre le décent et l'indécent. Autant une geisha classique ne couche pas, une call-girl (de luxe) non plus, et il faut qu'elle ait de sacrés bagages pour tenir la distance (conversation, culture, stratégie etc.) Après, danse, luth, c'est juste le reflet d'une époque...
Enfin, je dis juste ça comme ça moi, hein...
Répondre
M
Claudine... peut-être voulais-tu parler des escort-girls ? Auquel cas, oui, c'est à peu près équivalent, au luth près ;-)
D
J'ai pu voir le film récemment il est très beau, mais ne reflète pas tout à fait le livre. @+
Répondre
M
C'est souvent le cas des adaptations, mais comme de toute façon, je n'ai pas lu le livre... ;-)
C
une vraie geisha n'a rien à voir avec une call girl : j'voulais juste remettre ça en ordre LOL ! Maitre Pro a eu l'occasion d'aller au Japon à Kioto : comme je l'envie ! one day...one day...
Répondre
M
Oui, la différence est énorme. La meilleure preuve en est que je n'irai jamais à la chasse à la call-girl ;-)
Le Japon et surtout Kyoto, que j'ai adoré, c'était un rêve, je l'ai réalisé. Si c'est vraiment ton rêve, tu le réaliseras aussi. Et tu ne seras pas déçue, je peux te le dire !
Et pi, c'est Po, pas Pro ;-)
A
Facile, facile...que tu dis, mais imagine que tu l'ais pris dans un mauvais angle et qu'tu n'la vois pas bien, que t'aurais tremblé comme un malade et qu'ta photo serait toute trouble... mé non là elle est bien nette et bien faite :))) jolie photo...bonne soirée!!
Répondre
M
Merci Anne-Lise ;-)À propos de l'angle, je dois avouer que si elle est légèrement de côté, c'est parce qu'on était plusieurs à *chasser la geisha*. Ce n'est certes pas un sport solitaire ;-)
C
Les call-girls américaines posent moins facilement non ?
Répondre
M
Quel rapport ? La geisha danse, joue du luth, récite des poèmes et verse du thé. Ça fait tout ça, une call-girl ? ;-)
S
moi j'en ai jamais vu...snif...
Répondre
M
J'ai encore une photo sous le coude... je la mettrai en ligne un jour ;-)
N
Jolie photo ! es-tu allé voir le film ? moi pas encore, mais j'ai bien l'intention de m'y rendre dans la semaine, bon week-end :-)
Répondre
M
Merci Nin@ ;-)Pour le film, je préfère attendre un peu que l'engouement passe, si engouement il y a.