Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

La vie, c'est important... et romantique, tout moi ça... Alors quand j'ai appris ce matin, par le plus grand des hasards que la Vie Romantique avait son Musée dans la capitale, le programme de la fin de l'après-midi était déjà tout tracé.

 

C'est sur les restes d'authentiques montagnes russes, implantées quelques années auparavant, que le peintre Ary Scheffer s'établit en 1830, dans un petit hôtel de la rue Chaptal. Il y reçut la société artistique et littéraire de l'époque jusqu'en 1860. George Sand et Chopin y venaient en voisin, ainsi que Géricault, Delacroix, Liszt ou Ernest Renan qui, au cours d'une rencontre décisive, entra dans la famille. Cédé à l'Etat en 1956, l'Hôtel Renan-Scheffer devint en 1984, le Musée de la Vie Romantique.

 

À l'instar du musée Gustave Moreau, mais toutes proportions gardées, on pénètre ici dans l'atelier même du peintre, ce qui rajoute indéniablement une dimension humaine par rapport à certains musées froidement artistiques. Outre les portraits d'Ary Scheffer, on peut y contempler la plus imposante collection d'objets relatifs à George Sand, avec celle de Nohant, bien sûr. Lors de ma visite de ce soir, il y avait autant de monde que lors de mon déjeuner éthiopien de la veille (soit quatre personnes, en tout et pour tout), ce qui, vu la gratuité du musée, pourrait paraître étonnant si l'on oublie que nous sommes ici dans un quartier bourgeois, hors des sentiers battus.

 

Les photos sans flash sont autorisées, initiative encore trop peu répandue pour ne pas être signalée, ce qui me permet de vous proposer celle-ci.
[Musée de la Vie Romantique, 16 rue Chaptal, Paris IXe]

Commenter cet article

N
j'ai un bon souvenir d'Orsay, j'ai mis au moins 1 an pour pouvoir y aller (trop de monde et trop de file d'attente). Mais pour les pastels d'Odilon Redon.. Bon souvenir aussi du salon de thé où il y avait des concerts de musique de chambre le midi.
Répondre
M

Euh... tu visites les musées pour aller dans les salons de thé ? ;-Þ
Celui d'Orsay (derrière l'horloge) est très agréable, même s'il y a un peu beaucoup de monde...


N
Ah délicieux musée où tu peux voir 2 Fragonard (peintre aérien). En été, le salon de thé dans le jardin est bien agréable. Les petits musées de Paris sont toujours des endroits plein de charme (Musée Moreau, Musée Drapper).
Répondre
M


C'est vrai qu'ils sont des compléments indispensables aux monstres que sont le Louvre ou le Musée d'Orsay ;-)



Q
Franchir des frontières... Je me demande pourquoi je ne t'ai rien écrit là, la dernière fois que je suis passée, que j'ai lu cet article.

Sans doute y avait-il un obstacle imprévu.

... ou un bug d'OB dans les commentaires...
Je ne sais. Je me dis que là, j'observe, je lis, et je ne dis plus rien.

Passe une belle soirée, Maître Po.
Répondre
M
J'aime bien ta façon de ne rien dire ;-)
K
Gargilesse.. je viens d'apprendre que c'est l'un des plus beaux villages de France et qu'il se situe dans l'Indre allez... çà arrive ;-)et puis c'est limitrophe avec la Creuse !!! Bonne nuit Cher Me
Répondre
M
Je suis allé si souvent en Creuse que lors des fréquentes balades que j'y faisais, je ne me suis jamais rendu compte que je franchissais des frontières ;-)
K
Ta photo m'a rappelé ma visite à Nohant il y a qq qq années... pourtant,dans mon souvenir la chambre était très bleue... alors que cette pièce est bien jaune...certainement l'ambiance... la présence de George Sand...qui sait pourquoi certains souvenirs reviennent à un moment donné !!!
Répondre
M
D'un autre côté, GS n'a fait qu'un passage dans ces salons et ce passage est le prétexte pour présenter quelques objets d'elle. C'est comme ça que je vois les choses ;-)Sinon, il existe encore une autre maison de George Sand, à Gargilesse, dans la Creuse. Mais elle est vite visitée...
A
Ca a l'air magnifique. J'irai bien y faire un tour étant passionée par cette époque victorienne du 18ém. Ce genre d'atmosphère est un véritable paradis pour la littéraire que je suis ;o)
Répondre
M
Ce n'est pas bien grand mais comme il n'y a personne, ce n'est pas gênant, au contraire, c'est très cosy. Et plus que sur les portraits d'Ary Scheffer, tableaux de facture assez classique, on s'attardera volontiers sur les menus objets de George Sand.
V
ah c'est donc ça....le romantisme...ça manque un peu chez moi...mais bon on compense..on compense...et puis je connais quelqu'un qui l'est romantique...mais oui ça existe mr pô...
Répondre
M
Bah, le romantisme, c'est un plus et en manquer n'empêche pas de vivre. Mais, v, je sais bien que ça existe ;-)
U
la curiosité est un vilain défaut...madame au dessus....euh mais pourquoi je suis la, alors ?
j'aime bien votre musée, très chouet enfin ça a l'air....
Répondre
M
Oui, on se le demande ;-)
Sinon le musée est reposant et invite (ou incite) effectivement au romantisme.
C
Mais que fais-tu Po-san dans la vie ???? Sinon, ce musée est le musée préféré d'un de mes amis parisiens !
Répondre
M
Ce fut effectivement une bien agréable découverte !
S
Non mais t'es en vacances ou quoi ? parce que depuis le début de la semaine tu es tjs en vadrouille !!!
Répondre
M
Ben, tu m'espionnes ? ;-)
Eh oui, repéré ! On ne peut rien te cacher ;-)