Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Maîtresse de Napoléon III, aimant autant son corps que les hommes, espionne, intrigante, fascinante, la Comtesse de Castiglione fut la plus belle femme de son siècle, dit-on. Puis, l'âge venant, elle se terra dans son hôtel, à l'abri des miroirs, ne sortant plus qu'à la nuit tombée.

En 1893, Boucheron fut un des premiers joailliers à s'installer Place Vendôme. Il racheta l'immeuble du 26 à la Comtesse, lui permettant d'y finir ses jours. Elle deviendra, à l'instar du fameux Chat, la figure emblématique de la marque.

 

Aujourd'hui, pour masquer d'importants travaux, Boucheron offre provisoirement à la Place Vendôme, cette immense mais majestueuse affiche de la légendaire Comtesse.
[Boucheron, 26 place Vendôme, Paris 1er]

Commenter cet article

A
... ou du danger de mettre tous ses oeufs dans le même panier...

La beauté oui, mais quoi d'autre?
Répondre
M


Certes, mais c'est déjà un bon début !
Et que faire quand on n'a qu'un oeuf ?
Bonne soirée, Alekss ;-)



Q
Je ne savais pas... mais elle est belle ! et tu as bien fait de la mettre là ! ;-)
Répondre
M


J'ai bien fait de la mettre... si tu le dis ;-Þ



Q
Ben quand tu t'occupes d'une comtesse, elle est bien belle !!!

Tu n'as pas dit de qui était le portrait que tu as mis dans ta réponse au quatrième commentaire... ou j'ai mal lu ?
Répondre
M
Je pouvais difficilement citer l'auteur, puisque c'est une oeuvre anonyme ;-)(Musée Fesch, Ajaccio)
K
Je te le concède bien volontiers...
Répondre
M
Tu es bien gracieuse ;-)
K
Le ravage des années n'épargne personne !!! au lieu d'être belle n'est-il pas préférable d'être seulement charmante... la transition se remarque moins !!! Mais Dame Nature fait bien ce qu'elle veut !!!!
Répondre
M
Tu as remarqué aussi ? ;-)
Le charme n'a pas besoin de la beauté, c'est vrai, mais leur conjonction est plus qu'attirante. 
P
Evidamment ce sont les canons de l'époque... ;)
La protrait qu'il y a paris en ce moment me paraissait vraiment moderne !
Là je comprend mieux !

Salut Loralie....au revoir Maitre Po... :D
Répondre
M
Oui, il ne faut pas oublier que le but de cette affiche est de faire de la pub, pas de l'histoire de France.
Bonne nuit Pam... Bonne nuit Loralie... :-)
C
Raté !
Le Nozze Di Figaro !!! ;-) T'avais une chance sur deux ;-) C'était la version de Mozart pour moi...
Répondre
M
Flûte ;-)
 
(enchantée, bien sûr)
U
En fait, c'est moi, quand je me suis lavée la tête.
Répondre
M
C'est quoi, ton shampoing ?
L
et bien elle en fait de belles la comtesse...c'est pas joli joli tout ça...bonjour pam... au revoir mr po....
Répondre
M
Oui, un tel monde de perversion et de dépravation, où les femmes se jouent des hommes, ce n'est pas pour toi ;-)
Bonne nuit, madame Loralie !
P
C'est vraiment elle sur l'affiche ? ou c'est un manequin qui la représente ?

Si c'est elle c'est vrai qu'elle est vraiment belle et distinguée !
Répondre
M


Je pense que ce n'est pas vraiment elle sur l'affiche ;-)


Mais j'ai trouvé un portrait d'époque !



























































 


 


 


 












D
En effet, comtesse la plus fascinante et la plus convoitée de la société parisienne, mariée très jeune pas encore 18 ans, elle est sollicitée par son cousin, Cavour, ministre du royaume de Piémont-Sardaigne, pour se rendre à Paris et convaincre l'empereur de soutenir la cause de l'unité italienne. Nul doute que le souverain ne doive succomber à son extraordinaire beauté. Le stratagème réussit et Virginia, propulsée à la Cour, mène grand train de vie, collectionne les amants qu'elle congédie comme des serviteurs et, légende vivante, pratique l'insolence avec maestria. Mais drôle de fin quand même pour cette contesse !!!! L'affiche est superbe bonne journée @+
Répondre
M
La vieillesse est un naufrage.Surtout pour les comtesses ;-)
I
Trés belle...
http://ivannoui.over-blog.com/
Répondre
M
Oui !http://maitrepo.com
C
Tiens, je la verrais bien fréquenter le Comte Almaviva que j'ai vu ce soir ! ;-)
Répondre
M
Le Barbier de Séville ! En revanche, pas trouvé où ça passait ;-)