Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

S'il vous plaît, pourriez-vous me dire, dit Alice, un peu intimidée, car elle n'était pas très sûre qu'il fût très poli de parler la première, pourquoi votre chat sourit comme ça ?
C'est un chat du Cheshire, dit la duchesse, voilà pourquoi. Porc !
Ce dernier mot avait jailli avec une telle violence qu'Alice fit un bond. Mais un instant lui suffit pour voir qu'elle s'adressait au bébé, non à elle, et s'armant de courage, elle poursuivit : Je ne savais pas que les chats du Cheshire souriaient tout le temps. En fait, je ne savais pas que les chats pouvaient sourire. Tous les chats peuvent sourire, dit la Duchesse, et la plupart le font.
Je n'en connais aucun qui le fasse, dit Alice, très poliment, tout heureuse d'avoir pu engager la conversation. Vous n'en savez pas long, dit la Duchesse, et c'est un fait.

 

Les Aventures d'Alice au Pays des Merveilles ont enchanté des générations d'enfants et d'adultes. Ce récit commencé lors des promenades en barque avec les enfants Liddell, a été finalement édité trois ans plus tard, en 1865.  Au delà de la relation très controversée qu'entretenait Lewis Carrol avec la petite Alice Liddell, c'est un pur bonheur à lire, une délectation où l'absurdité est reine mais obéit à une logique rigoureuse. Les personnages en sont savoureux et inoubliables : le Lapin blanc, le Lièvre de Mars, le Chapelier, la Reine de Coeur... mais surtout le Chat du Cheshire !  Eh oui, Alice, les chat sourient, c'est bien connu. Même si celui-là grimace plus qu'il ne sourit. Cela est certainement dû à ces fromages du comté de Cheshire d'où est originaire Lewis Carrol, qui ressemblaient à des chats grimaçants. Ce chat est un des rares personnages qu'Alice rencontre qui semble raisonnable. Il sait disparaître quand il le faut et réapparait quand il en a besoin. Pourtant, il se définit lui-même comme fou puisque contrairement au chien, il grogne quand il est content et remue la queue quand il est en colère. C'est d'ailleurs tout le paradoxe d'Alice au Pays des Merveilles, les fous avérés se pensent normaux et les rares qui soient sensés se croient fous. La pauvre Alice, elle-même, a bien du mal à s'y retrouver... et le lecteur aussi.

 

Chat du Cheshire chéri, commença-t-elle, un peu intimidée, car elle ne savait pas du tout si ce nom lui plairait. Mais le chat se contenta de sourire plus largement. Eh bien, ça a l'air de lui plaire jusqu’ici, pensa Alice, et elle poursuivit : Pourriez-vous me dire, s’il vous plaît, quel chemin suivre pour m’en aller ?
Cela dépend beaucoup de l’endroit où vous voulez vous rendre, dit le chat. Où, ça m'est bien égal, dit Alice. Alors, peu importe le chemin que vous suivez, répliqua le chat.
[The Cheshire Cat, in Alice au Pays des Merveilles - Walt Disney - 1951]

Commenter cet article

K

"Mais Alice, c'est bien plus qu'un Disney, c'est un Lewis Carrol ;-Þ"

C'est aussi un Burton ;-Þ
"Alice in Wonderland", pour quand un article ? ;-)

Si je ne veux pas être en retard, je file --->>>

Un lundi férié, ça se savoure, je souhaite que le tien soit agréable et soyons fous... ensoleillé ^_^


Répondre
M


Oui, Kinou, tu peux filer ;-Þ


Il arrive bientôt , cet article... faut juste que je l'écrive ;-)



:
Après cet article
http://www.maitrepo.com/article-2449156-6.html
logique que j'arrive sur celui-ci ^_^

Intemporels ces Walt Disney !
Le Roi Lion, Aladdin... et bien sûr Alice, passaient régulièrement à la maison, maintenant que ma fille a grandi, ils restent sagement sur une étagère.

Mais, je me sauve, je suis en retard, en retard, en retard... ;-)
Répondre
M

Tu connais tes classiques ;-)

Mais Alice, c'est bien plus qu'un Disney, c'est un Lewis Carrol ;-Þ


N
Alice au Pays des Merveilles, il me semble l'avoir revu il y a un an et demi avec mon copain, un dessin animé assez fascinant...

Et j'achève ici ma petite visite dans la catégorie des félins. Sais-tu que j'ai aussi une catégorie félins sur Flikr, où je poste des photos régulièrement (il y a des photos que tu connais déjà). Vas-y faire un tour un de ces jours...

(je mets souvent l'adresse flikr dans les "coordonnées" du commentaire)
Répondre
M


Oui, j'y suis déjà allé. Il me semble même qu'il y avait auparavant 28 photos dans la catégorie Félins, ai-je rêvé ?

Et puis, il y a cette photo que j'adore ;-)



Q
Tu me rassures...
Il me semblait bien que tu l'adorerais celui-là !
Répondre
M
Un chat cynique qui apparaît et disparaît quand il veut, c'était inévitable ;-)
Q
Alice est un incontournable... Mes filles ont définitivement adopté la version de Disney...

Mais, tu ne m'en voudras pas si je te dis que pour finir ce chat-là ne me plaît vraiment pas ?
Répondre
M
Je te comprends : caustique, on peut difficile compter sur lui, il est un peu cha... fouin ;-)Mais, moi, j'adore ;-Þ
J
Ah, Lewis Carrol, notre auteur préféré.
Miaou
Répondre
M
Grand mathématicien, photographe et écrivain. Quel homme !Miaou aussi ;-)
L
Si le chat du Cheschire sourit c'est peut-être qu'il sait que tout le monde se demande pourquoi il sourit. Ou alors c'est parce qu'il inspirera Schrodinger...
Répondre
M
Ton explication est certainement la bonne puisque Lewis Carrol était avant tout un grand logicien. Quant à Schrödinger, son expérience m'avait laissé assez froid en Spé car je ne connaissais pas mon Bubulle. Maintenant, je préfère ne plus y penser ;-)
E
Ahhh Alice aux Pays des Merveilles !
Grand classique de la grande époque Disney.
Voilà bien un long métrage animé que je dois absolument posséder et qui manque terriblement à ma déjà grande DVDThèque.

Ben voilà, "à cause" de toi je vais devoir (encore) craquer, c'est pas bien ;-)
Répondre
M
Content de te revoir par ici ;-)
Ben non, c'est pas bien. Cela dit, Alice aux pays des Merveilles est effectivement incontournable ;-)
L
ben ça s'est sur qu'il est moin coloré...on le voit a peine...finalement il est mieux en rose...remarquez il a plus son sourire idiot c'est déja ça...
Répondre
M
C'est vrai que son sourire est idiot. Tu imagines quand il ne reste plus que ça...C'est monstrueux ;-)
M
Le chat d'Alice, que de souvenirs, mais il ne se contente pas de sourire, il disparait et il ne reste que son sourire (c'est dans le dessin animé qu'il est rose, pas dans l'oeuvre originale)
Répondre
M
Oui, il disparaît, ne laissant apparaître que son sourire insupportable.
J'ai mis l'illustration originale de Tenniel qui le montre en train de disparaître. C'est sûr qu'il est moins coloré que celui de Walt Disney ! ;-)
 
 
J
Les chats symbolisent ordinairement le mystère... Ils semblent détenir une clé de sagesse également. Dans les deux mondes, celui de l'éveil et celui du rêve, le chat est attachant. La seule logique dans un monde insensé qui se croit sensé est-elle affective ?
Répondre
M
J'ai déjà consacré un article au mystère félin ;-)
L
faudrait lui dire a ce chat, qui l'a l'air idiot a sourire comme ça...en plus il est rose, c'est déja assez ridicule...
Répondre
M
À mon avis, il le sait déjà ;-)
V
D'abord gros merci pour tous tes commentaires sur mon blog. C'est fête, aujourd'hui :-)
Hé bien moi je trouve que le sourire ne sied pas vraiment aux chats, j'ai souvent interrogé le mien, "mais enfin, pourquoi tu ne souris pas ?", il me regardait de toute sa douce et bonne sagesse. Et lorsque je pense au sourire du chat de Cheshire, je comprends que je préfère que les chats ne sourient pas. Ils me feraient peur. Ceci n'expliquant que peu cela pour autant qu'il faille ici trouver une explication à une non-question, le pays des merveilles d'Alice reste un lieu où je me laisse trop volontiers entraîner, et dont je ne suis jamais assurée de ressortir. Mon problème quand je commence avec les mots... Y a-t-il un chat dans les parages pour venir à mon secours ? Bubulle ?
Répondre
M
Mais oui, c'est fête !
Et non, les chats ne sourient pas. Et heureusement, ils ont des moyens autres de montrer leur plaisir. Je comprends bien ce que tu peux ressentir à l'idée de chats souriants. Je ne sais plus pour quel écrivain le mal absolu serait une rose qui se mettrait à parler. Mon Bubulle ne devrait pas tarder à apparaître (un article sur 10) et il te rassurera, car il ne sourit jamais ;-)