Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maître Po

Mission impossible, pour moi, ce sera toujours la série. Je me rappelle avec émotion, ce moment privilégié où Briggs, puis Phelps, choisissait soigneusement ses collaborateurs grâce à leur photo, en fonction des missions qu'ils devaient remplir. Pourtant, c'était toujours les mêmes, Cinnamon, Paris ou  Barney, mais qui s'en serait plaint ? Pas moi assurément ! La préparation ensuite était minutieuse, et cependant, suffisamment floue pour nous réserver des rebondissements pleins de surprises. La seconde série, Mission Impossible vingt ans après, avec un Phelps vieillissant était moins réussie, avec son goût de déjà-vu sans réelle nouveauté.

 

Puis vinrent les films dans lesquels sera conservé ce thème musical qui a contribué au succès de la série, mais l'action y fait son apparition. Le premier opus, avec Jon Voigt (le père de sa fille) et Emmanuelle Béart (la fille de son père), est une réussite. Le second, sous la patte de John Woo, est un film hybride, un peu trop hongkongais, où l'on peut déplorer que l'esprit d'équipe des IMF se soit estompé au profit de scènes d'action hallucinantes.  

 

Mais l'on retrouve avec plaisir dans ce dernier film, réalisé par J.J. Abrams (oui oui, le J.J. Abrams d'Alias et de Lost), quelques uns des principes qui ont fait le succès de la série originelle : la nature des missions ou le travail d'équipe parfaitement rôdé. De plus, Ethan Hunt tente pour la première fois de concilier vie privée et vie professionnelle. Si l'on ajoute les scènes d'action originales et parfaitement minutées, les décors soignés du Vatican ou surtout de Shanghaï, avec ces vues toujours plaisantes du Bund et de Pudong, l'interprétation irréprochable de Philip Seymour Hoffman, si l'on oublie les invraisemblances finalement peu gênantes du scénario, on obtient un film trépidant et efficace pendant lequel on ne voit absolument pas le temps passer. Cela dit, celui qui va au cinéma pour apprendre ou réfléchir risque de rester sur sa faim. Détail anecdotique : la fameuse patte de lapin, fil rouge du film, me fait irrésistiblement penser à la valise de Ronin.

 

Pour moi, trois films, trois réalisateurs, trois styles mais à l'arrivée, trois réussites !

 

[M : i : III, sorti le 3 mai 2006]

Commenter cet article

Shin 04/07/2008 11:15

Bonjour,

Pour moi, ce troisième opus est le seul véritablement convaincant. Il a su retrouver l'esprit de la série (qui s'était quelque peu envolé avec les deux autres), offrir de belles scènes d'action et un vilain très convaincant porté par l'immense Philipp Seymour Hoffman !

Amicalement,

Shin.

Maître Po, devin 07/07/2008 07:05



Aucun de ces trois films n'arrive cependant à restituer le côté désormais kitch de la série culte ;-)



Domi 17/05/2006 22:20

J'ai vu les deux premiers mais pas le troisième ... pas le temps et Je suis d'accord les films sont très au point et l'action est bien au rendez-vous. Mais moi aussi je suis une fan de la série télévision alors ....

Maître Po 19/05/2006 07:52

... alors, tu dois voir le troisième ;-)

Ed 08/05/2006 23:09

Resister à Kerri Russel je ne sais pas, tout comme à Michelle Monaghan d'ailleurs (sublime).

A mon retour de chez mon "patron" (traduit le Boss ;-), je file m'engouffrer dans ma salle obscure la plus proche et te livrerais mes impressions c'est promis ;-)

PS : moi aussi je suis (très) interessé de savoir comment on joue à "Drôles de dames" Nadine ?

:-)

Maître Po 10/05/2006 00:57

Au contraire de la magnifique Kerri Russel, je ne connaissais pas Michelle Monaghan. Le mal est désormais réparé ;-)
Bon film ! ;-)

nadine 08/05/2006 19:57

J'ai trouvé que c'était un bon divertissement.Si Mission Impossible 2 m’a donné une furieuse envie de faire des arts martiaux celui-là , m’a presque redonné envie de jouer à « Drôles de Dames » comme lorsque j’étais petite. :-)

Maître Po 08/05/2006 21:45

Le but de ces films d'action est de divertir et oui, celui-ci y réussit parfaitement.
Sinon, on joue comment à Drôles de dames ? ;-)
 

Ed 08/05/2006 11:56

J'avais beaucoup aimé les deux premiers, dans un style totalement différent l'un de l'autre.
Ce troisième volet (que je n'ai pas encore vu), me parait bien plus porche du premier que du second, et même si un Fincher était longtemps attaché au projet (ah Fincher !) je pense que l'expérience de JJ Abrams sur Lost et surtout Alias doit donner du consistant à ce troisième film.

Bref, tout cela pour dire que j'avais très envie de le voir avant ta "critique", et que j'ai toujours autant de le voir après ;-)

A mon retour Parisien certainement ;-)

Maître Po 08/05/2006 21:39

Toi, qui comme moi est fan de Fincher, tu ne pourras qu'aimer ce film ! ;-)
En plus, on y voit Kerri Russel, oui, la Kerri Russel de Felicity (de J.J. Abrams aussi, au passage). Alors, comment résister ? ;-)

vy 08/05/2006 11:47

J'avais passé un bon moment à voir le second volet, celui de John Woo, les ralentis, l'envolée des colombes, etc. Un bon rythme auquel j'avais plus accroché qu'au premier.
Irai-je voir le troisième, je n'en avais pas l'intention, mais maintenant, après ce que tu en dis, c'est possible.

Maître Po 08/05/2006 21:36

Le 2 est à part, car réalisé par le Maître, John Woo.Eh oui, même les maîtres ont le leur ;-)
Je pourrais en parler pendant des heures, lui vouant un véritable culte. Mais je vais me contenter de quelques lignes. La scène de l'envolée des colombes à laquelle tu fais allusion est sa marque de fabrique. On la retrouve dans tous ses films, comme dans Volte face notamment. Mais c'est dans The Killer qu'elle est magnifiée.
Les deux héros sont assiégés dans une église. Le décor est blanc, immaculé, les colombes roucoulent en paix, aucun bruit ne vient troubler ce tableau reposant. Le carnage peut commencer... Quel film ! ;-)

Pam est là 08/05/2006 00:05

J'avais envie d'aller le voir au ciné mais je ne me souvient plus des deux premiers alors je vais essayer de les voir avant de voir le troisième ;)c'est plus sympa !

Maître Po 08/05/2006 21:18

Oui, c'est sympa de voir une trilogie à la suite, mais celui-là, tu pourrais le regarder sans avoir vu les deux autres auparavant ;-)

Catgeisha 07/05/2006 23:43

hum...personne n'est parfait...hum... ;-)

Maître Po 08/05/2006 21:15

Non, personne ;-)