Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Il était impensable pour moi de venir à Louxor sans faire un tour au Brooke Hospital for Animals. Mon plan indiquait qu'il se trouvait juste derrière le Temple, près de l'arrivée du bac. Moment de flottement en voyant qu'il n'existait plus, mais le cocher d'une calèche m'a indiqué qu'il avait déménagé en grande banlieue et - bien évidemment - m'a proposé de m'y emmener. J'ai décliné (c'est d'ailleurs mon problème, je décline de plus en plus) et pris une autre calèche. Bisque bisque rage...


Un mot sur cet hôpital. En 1930, Dorothy Brooke arrive au Caire. Elle ne peut que constater l'état lamentable de certains chevaux. Il s'agit en fait de chevaux des anciennes cavaleries anglaises, australiennes et américaines, ayant participé à la première guerre mondiale. De retour en Angleterre, elle lance des demandes de fonds, retourne en Egypte, rachète cinq mille de ces chevaux et fonde en 1934, le Old War Horse Memorial Hospital qui s'occupe aussi des mules et des ânes. Elle décèdera en 1955.


Le Brooke Hospital for Animals était né. Soixante-quinze ans plus tard, cette association travaille dans une dizaine de pays, en Asie, Afrique, Amérique du Sud et Proche-Orient, et soigne gratuitement environ 700 000 animaux par an, des chevaux, des mules et des ânes.


Le cocher a bien évidemment profité de la visite au Brooke Hospital pour y faire soigner son cheval. Se faire payer pour l'emmener passer une visite gratuite, c'est une aubaine à ne pas laisser passer. Mais c'est avec plaisir que je lui accorde cette faveur. Mon temps n'est pas compté...


Petite anecdote qui ne m'a amusé que parce qu'elle s'est révélée sans conséquence pour l'animal, mais le vétérinaire avait donné un désinfectant à mettre là où le cheval avait son problème, c'est-à-dire dans une partie que la décence m'interdit de préciser davantage et qui, en gros, se trouve plutôt derrière. Mais ne voilà-t-il pas que le cocher peu rompu à l'exercice de la médecine vétérinaire, le lui donne à boire...

Après quelques instants d'inquiétude, tout est rentré dans l'ordre.


Puis, un nouveau patient, plutôt rétif, arrive, refusant de se faire soigner.


Il finit par obtempérer, et fort heureusement, sa blessure n'est pas trop grave. Tout est bien qui finit bien.

[Brooke Hospital for Animals, Louxor, Egypte, septembre 2008]

Commenter cet article

K

Il est rassurant de voir que de telles associations perdurent ^_^

"le cheval étant visiblement incapable de tirer la calèche"
je pense que tu aurais décliné l'invitation si le cocher t'avait demandé de remplacer le cheval ;-Þ
vi, je ------>


Répondre
M

Oui, j'aurais décliné (l'invitation), mais s'il s'était agi de lui donner les coups de fouet qu'il réservait à son animal, je crois que là, je me serais exécuté sans états d'âme ;-Þ


A
Cet hôpital pour animaux n'est sans doute pas un luxe au Caire.
C'est toujours avec plaisir que je viens rendre visite à ce site
Répondre
M


C'est même une nécessité !
Et le plaisir est réciproque ;-)



J
Bonjour, cher Maître...
article et histoire, dans la grande Histoire, très intéressante ! je ne connaissais pas...
au passage, je salue ton humour... en particulier ta déclinaison à propos de "décliner"...
amicalement
jean-marie
Répondre
M


Et je salue également le tien, avec cette subtile utilisation du verbe dans sa troisième acception ;-Þ
Bonne journée à toi ;-)



:
Très beau reportage sur Louxor !
Il est vrai que le cheval ou l'âne représente le seul gagne pain de certains habitants de la ville !
Bonne Saint Valentin ! !
BiZouX de la terre des pharaons ! !
@nne marie
Répondre
M


Ils devraient penser un peu plus que c'est leur gagne-pain. Quand on voit comment ils les traitent parfois...
Mais la terre des pharaons, ça fait toujours rêver ;-)

Plus que la terre des momies ;-Þ



G
Dorothy Brooke, en voilà une femme sympathique ! Je ne connaissais pas du tout cette association. Merci Maitre Po.
Répondre
M


Mais de rien, Galac' ;-)
Je ne connaissais pas non plus avant d'aller là-bas. Mais des fois, les Autres nous apportent beaucoup, non ? ;-Þ



C
Initiative heureuse et généreuse que celle de Dorothy Brooke.
Bonne journée Maître Po.
Répondre
M


Il y a quand même des gens qui cherchent à faire du bien autour d'eux. C'est rassurant !
Et ça faisait bien longtemps, Chana... ;-)



A
Ton reportage m'a emballée (!!! ) Maître Po . Il faut dire que j'en ai soigné, des chevaux ! ( et ce geste, sur ta seconde photo, je l'ai pratiqué sur une jeune jument qui avait des problèmes de ...jument !)

Encore une fois, je suis gâtée par ton Article. Deux à la suite, c'est le printemps dans ma tête !

Si tu " déclines " (Pfff ! Monsieur cherche des compliments ?!!!), moi, je m'incline . Merci Maître Po.
Répondre
M


Si mon reportage t'a enchantée, ton commentaire m'a trim... balé au sommet du pur plaisir.
Et ton sens de la formule, quelle merveille, Alice ;-)



L
excellent reportage, encore une fois!
je ne me doutais pas que ce genre d'etablissement existait en Egypte!
Répondre
M


Le centre de Louxor a été ouvert en 66, longtemps après celui du Caire. Mais il y en a aussi d'autres à Edfou ou Assouan, par exemple, et surtout dans le delta du Nil, où les animaux sont dans un
état déplorable.



C
euh je trouve cela très bien

mais existe t il un hopital gratuit pour les humains à louxor ?


bisous
Répondre
M


Je te reconnais bien là, Cat ;-)
Mais la caractéristique commune des chevaux, des ânes ou des mules, c'est que pour la plupart des familles, il représente la seule façon de se nourrir ou de travailler, la seule façon de vivre ou
de survivre.



P
Original ! Enfin exotique serait peut-être plus approprié.

Bonne soirée
Répondre
M


Et indispensable !
Bonne soirée, pn ;-)



N
Quelle générosité et bonté d'âme que d'avoir continué ce centre de soins pour les animaux, Maître Po ... Mais, ils ne soignent que les chevaux, ânes, mules, ou bien tous sans distinction ?
Répondre
M


Bonsoir Nanne ;-)
Les Brooke ne soignent que les horses, donkeys et mules, comme indiqué sur leur site officiel. Mais
cela représente déjà une tâche titanesque ! 700000 par an, cela fait quand même 2000 par jour à travers le monde entier...



T
c'est une vraie chance pour ces animaux que cet hôpital ! quand on voit dans quel état ils sont quelquefois....
Répondre
M


Bonsoir Tifet !
Plus qu'une chance, c'est une bénédiction, merci Dorothy ;-)



B
La grandeur d'un peuple se mesure à la façon dont il traite ses animaux ! ! ! Gandhi
Malheureusement en Égypte je n'ai pu que constater que les bêtes sont des objets sans valeur !
Répondre
M

Cela fait d'ailleurs mal au coeur de voir comment ils traitent leurs chevaux.
Il m'est arrivé de descendre de la calèche pour finir à pied, le cheval étant visiblement incapable de tirer la calèche...