Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

En 2005, l'émission Oui, Chef nous contait les déboires de Cyril Lignac avec la formation de sa brigade depuis son recrutement jusqu'à l'ouverture de son restaurant. Cette année, ce fut Hermance Carro et son Relais d'Oléa, à Seillans, qui prit le relais justement, dans Madame le Chef. Mais l'on peut toujours retrouver Cyril, tous les samedis dans Chef, la recette.
Ce soir, l'occasion est spéciale. Déjà, l'année dernière, j'avais voulu dîner chez Cyril Lignac... enfin, pas chez lui, mais dans son restaurant, Le Quinzième. Et puis, craignant l'afflux de clients suite à l'émission, j'avais laissé passer le temps, et le temps a passé. Aujourd'hui, plus d'un an après l'ouverture, j'ai décidé de tenter le coup. Et sans réservation, l'essai faillit bien ne pas être transformé.
Vingt heures. Les cuisiniers, casaque blanche, toque blanche, prennent l'air dehors, profitant de leurs derniers instants de repos. L'accueil est obséquieux mais souriant. La carte offre suffisamment de choix, le menu Dégustation est alléchant mais le prix (95 €) et plus sûrement le nombre de plats (4) me font reculer. J'opte pour un choix plus traditionnel (et moins cher, 62 €).

 

Ravioles de foie gras de canards et chanterelles
~°~°~°~

Noix de Saint-Jacques rôties au Lard paysan
~°~°~°~
Berlingot surprise de chocolat blanc

 

Le reproche que je ferai, c'est que la qualité se fait au détriment de la quantité. J'ai finalement vivement regretté le menu Dégustation et ses quatre plats, que je pensais gastronomique et qui n'aurait été certainement que nourrissant ! Deux petites surprises sont cependant venues émailler ce repas subtil, une mise en bouche aux asperges, au tout début (c'est préférable pour une mise en bouche), et une gourmandise au Carambar (sic) et à la banane avant le dessert. C'est cette dernière que montre ma photo (dont la piètre qualité est due au fait que je l'ai prise au téléphone). La présentation en est très spectaculaire puisqu'elle est servie sur un verre d'eau contenant de la carboglace. Une vapeur dense s'en échappe alors, tout en restant au niveau de la table. On se serait cru dans un film de vampire ! Mention particulière pour le pain aux figues (provenant de chez Kayser, bien sûr) et pour le beurre malouin demi-sel.

Le dîner s'est achevé en apothéose (oui, l'emphase ne m'a jamais fait peur !) avec une poignée de main de Cyril qui nous a remis un cake pour le petit déjeuner.

L'occasion était spéciale, la soirée fut réussie.


[Restaurant Le quinzième, 14 rue Cauchy, Paris XVe]

Commenter cet article

K
Jolie présentation !!! Après le thé, les motos, le japonais...je découvre une autre facette de ce Cher Me... fin gourmet !!! encore un peu tôt pour oyasumi nasai... mais je viens de regarder la traduction ;-)
Répondre
M
Bof.. fin gourmet, je ne pense pas. Mais à occasion spéciale, restau spécial ;-)Oui, il est un peu tôt pour Oyasumi nasai. Il faut se contenter d'un Konban wa...
C
wow! je suis impressionée! non pas par la cuisine de ce cher cyril lignac (dont je me suis promis d'aller goûter lorsque je vivrais a paris.. c'est à dire dans quelques mois) mais par ton écriture. J'avoue que cet article, extremement bien détaillé et métaphorique m'a été agréable à lire. Je reste fan de l'emphase (comme tu le dis si bien) du dernier paragraphe!
bizz et merci de ces details sur le Quinzième!
palmito
Répondre
M
N'inverse pas les rôles, Palminette, c'est moi qui suis bien content de te lire ;-)

Et si tu vas dîner au Quinzième, n'oublie pas de réserver, même un lundi à l'ouverture, j'ai bien failli pas pouvoir rentrer ;-)
M
pour 62 euros... je me fais des pates au beurre lol

bisous
Répondre
M
Miam ;-)
C
"charabia" ?
Ata allam al arabiya ! ;-)
Anâ jawân ! ;-)
Laïla saîda ! ;-)

Hài ?
Hao de ! ;-)
Répondre
M
Euh... sans rire, j'ai compris un seul truc...

(et je préfère oyasumi nasai ;-)
N
J'avais suivi Cyril l'an passé, je le trouve très sympa ! quelquefois je regarde son émission de cuisine, dommage évidemment que les prix soient si élevés... mais un petit "extra" de temps à autre, pourquoi pas ? tu y retourneras ? bisous
Répondre
M
Je peux y retourner, le menu Dégustation me tente. Mais je vais encore laisser passer pas mal de temps. Là, c'était sympa, l'atmosphère, la présence de Cyril Lignac. Je vais attendre d'avoir tout oublié ;-)
C
Ni hao Po lao shi ! ;-)
Ni hao ma ?
Wo è !!! ;-)
Zài jiàn ! Wan an ! ;-)
Répondre
M
Allons bon... v'la aut'chose... c'est du chinois, ton charabia ;-)

Hài Catgeisha !
(j'aime assez le lao shi ;-)
A
ça a l'air pas mal.. mais cher :/V
bizou
Répondre
M
C'est sûr, ce n'est pas une cantine, mais ce n'est pas si cher que ça. Pour un chef (re)connu, c'est même très abordable.

V ;-)