Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Ma phase Théâtre se poursuit avec bonheur. Après Michel Bouquet le mois dernier, voici un autre monstre sacré. Il restera toujours pour moi, le Comte d'Artois tout de rouge vêtu, vantard, arrogant et têtu, tenant tête aux Rois de France, aux banquiers lombards et à sa mégère de tante Mahaut... j'ai nommé, Jean Piat.

La Maison du Lac se joue au Théâtre de Paris, rue Blanche. Une place de rêve, second rang au milieu, avec une distribution de rêve, Jean Piat et Maria Pacôme, dans un théâtre de rêve, boîte à bonbons rouge et cosy, pour une soirée de rêve. Le décor est magistral, avec cette maison tout en bois à l'atmosphère si naturelle, et ces arbres si réels... D'abord,  un mot de la pièce:

Kate et Tom passent un été paisible au bord d'un lac. Les mois passeront, apportant leur lot de visites - celle de Claudia, leur fille - mais aussi de surprises. De vieilles rancoeurs vont se révèler au grand jour.

Mais laissons Jean Piat en parler lui-même.

"Être mère, c'est l'enfer !" écrit Alphonse Daudet dans l'Arlésienne... Être père se révèle parfois tout aussi malaisé ! Être fille n'est pas non plus si confortable...
Surtout si des parents, amants d'exception, sont devenus avec le temps, des complices égoïstes et tendres. Ce pourrait être un sujet de tragédie, puisqu'au fond "tout le monde a un peu raison". Par bonheur, La Maison du Lac est une comédie. Elle obéit à la règle essentielle du genre qui est de plaire, de divertir et "de faire rire les honnêtes gens".
Tout y est dit...
Mais l'amour, le charme et l'humour - vertus essentielles à la ville comme à la scène - permettent toutes les rudesses, toutes les franchises en évitant de trop grands déchirements.


Merci Jean.
Une comédie douce-amère où l'on (sou)rit de bon coeur devant le spectacle divertissant de ce couple fusionnel, hors du commun, mais aussi une comédie émouvante où les relations entre parent et enfant sont mises à bien rude épreuve. Le temps passe, parfois futile, parfois tempétueux. Mais de cette lutte larvée, terrible, c'est le spectateur qui sort victorieux.

 

La Maison du Lac est au départ un roman d'Ernest Thompson et cette libre adaptation est de Jean Piat, Dominique Piat et Pol Quentin, dans une mise en scène de Stéphane Illel. Jean Piat et Maria Pacôme, qui a dû remplacer Danielle Darrieux, indisponible, au pied levé, succèdent ainsi au couple mythique - côté cour comme côté jardin - Simone Valère et Jean Dessailly, la réalisation ayant été confiée à l'époque, à Georges Wilson. Eux-même succédaient à des acteurs de légende, Edwige Feuillère et Jean Marais, Marie-Christine Barrault jouant leur fille. Peut-on rêver plus belle distribution ? À se demander si les plus riches heures du théâtre ne se trouvent pas derrière nous...

Mais La Maison du Lac, ce fut encore auparavant, le film avec Henri Fonda et Katharine Hepburn, dans lequel la fille d'Henri Fonda était jouée par sa propre fille, Jane. Une pluie de statuettes avait récompensé le film de Mark Rydell qui raflait ainsi l'Oscar du meilleur scénario, celui du meilleur acteur et de la meilleure actrice. Je suis un peu embarrassé pour en parler, vu que je ne l'ai pas vu (justement), mais il semblerait que la comédie y soit plus dramatique, sans doute plus proche du livre éponyme.

Et enfin, the last but not the least, France 2 diffuse ce samedi, le 14 donc, la pièce en direct du Théâtre. Est-il utile de vous dire que regarder n'est pas un droit, mais un devoir ? Il est difficile de conseiller un spectacle que l'on a aimé, par peur de décevoir mais je prends le risque. À part quelques petites longueurs, vite effacées par le talent de Jean Piat, je ne vois pas ce que l'on peut reprocher à cette pièce... si ?


[La Maison du Lac, théâtre de Paris, sur France 2, samedi 14 mars 2009, 20h35]

Commenter cet article

Alice HUGO. 19/03/2009 20:08

J'avais pris soin de l'enregistrer ! Du Théâtre de qualité servi par de prestigieux Comédiens, cela ne se rate pas ! Surtout lorsqu'on n'a pas la chance (?) d'habiter à Paris ! ( Pfff !!! )

Maitre Po, devin 22/03/2009 02:17



C'est un plaisir que je goûte quotidiennement (enfin, Paris, pas le théâtre), et il n'y a aucune accoutumance ;-Þ
En plus, qui dit pièce de théatre, dit Tournée en France...



Quichottine :0010: 16/03/2009 22:11

Je l'ai raté !

... j'étais en déplacement et j'avoue n'avoir regardé ni le blog, ni la télé...

:$

Tu me le fais regretter !

Maitre Po, devin 17/03/2009 09:21



Si tu n'as regardé ni blog ni télé, c'est que tu avais autre chose à faire, c'est bien aussi ;-Þ
Bonne journée, Quichottine ;-)



Catgirl 16/03/2009 06:44

c'est toujours mieux en live, car il y a le cadre, l'ambiance et tout
mais c'est bien de pouvoir donner accès au théatre à la province ;) et aux gens qui n'ont pas les moyens ;)

cette pièce m'a beaucoup fait rire !!!

bisous

Maitre Po, devin 17/03/2009 09:02



Coucou Cat ;-)
oui, elle est très drôle, ce qui semble être moins le cas du film ;-Þ



jean-marie 15/03/2009 18:27

Un excellent consei!...
pour une excellente soirée
d'autant plus que j'admire beaucoup jean Piat
amicalement
jean-marie

Maitre Po, devin 17/03/2009 08:54


Jean Piat fait partie de ces (rares) personnes charismatiques, qu'on a l'impression de connaître et de pouvoir apprécier ;-)


bellelurette 15/03/2009 16:49

J'ai bien fait de l'enregistrer...
J'ai commencé à la regarder ce matin.
C'est sûr qu'en vrai, cela ne peut être que mieux. De plus, je trouve que cela manque d'éclairage pour les plans vus de loin.
Mais c'est tout de même bien que France 2 diffuse des soirées théâtre. (le meilleurs souvenir pour l'instant étant "un fil à la patte").
Et moi aussi, ado, j'étais secrétaitement amoureuse de Jean Piat !

Maitre Po, devin 17/03/2009 08:51



Le fil à la patte, c'était la pièce interprétée par les présentateurs et animateurs de France télévision ? Moi, j'avais bien aimé Faisons un rêve avec Arditi et Laroque ;-)

C'est vrai que la maison faisait sombrounette à la télé alors que sur la scène, elle était éblouissante.
Bonne journée, Bellelurette...



geoffroy 15/03/2009 14:45

C'était effectivement moins réussi que le film. J'ai adoré la vivacité de Maria Pacôme (86 ans), mais j'ai été assez surpris de voir combien Jean Piat (85ans) avait changé en quelques mois...

Maitre Po, devin 17/03/2009 08:44



Les deux s'en sortent remarquablement à un âge malgré tout un peu avancé ;-Þ
Bon, faut que je vois ce film...



brodeuse débordée 15/03/2009 08:25

Aprés avoir vu La maison du Lac hier soir, je dois avouer que j'ai préféré le film. J'ai beaucoup apprécié la prestation de Jean Piat et Maria Pacome, génial ! Mais dans le film, la personnalité de Jane Fonda est beaucoup plus marquante, Henry Fonda son père : on devine leur complicité et Katarine Hepburn adorable aussi.

Maitre Po, devin 15/03/2009 11:10



Je vois, BD, que le souvenir du film est encore vivace chez toi ;-)
Il est sans nul doute à voir et je ne le raterai pas si jamais j'ai l'occasion de le voir.
Le personnage de la fille n'est exploité dans la pièce que vers la fin, et c'est peut-être dommage, en effet...



Nanne 14/03/2009 19:31

Encore une pièce de théâtre absolument merveilleuse et un film qui ne l'est pas moins, Maître Po ... Et Jean Piat que j'admire pour son immense talent ! Je me souviens de sa prestation dans "Les jeunes filles" de Henry de Montherlant ... Admirable ! Enfant, j'en étais secrètement amoureuse. Normal, non ?!

Maitre Po, devin 14/03/2009 22:12



Oui, Nanne, c'est normal ;-)
Tes jeunes filles, enfin celles de Montherlant, ne me disent rien. En me renseignant un peu, j'ai vu que le narrateur de ce feuilleton n'était autre que... tatata... Michel Bouquet ;-Þ



brodeuse débordée 14/03/2009 11:53

J'ai vu le film il y bien une vingtaine d'années et le souvenir que je garde est encore vivace, une atmosphère douce et cette complicité entre les personnages ! Sublime ! Mais tu me donnes envie de voir la pièce.

Maitre Po, devin 14/03/2009 22:02



... avec un chat de chaque côté ;-Þ



Catgirl 14/03/2009 06:58

c'est vrai que cette pièce est diffusée ce soir, tu me donnes envie d'y jeter un oeil, d'autant que j'ai vu le film d'Henry fonda, et que je n'en garde que peu de souvenirs ;)

bisous

Maitre Po, devin 14/03/2009 21:59



Coucou Cat ;-)
Je suis en train de regarder la pièce, c'est différent... c'est quand même bien mieux au théâtre ;-Þ



Béatrice 13/03/2009 17:11

Les soirées théâtre de France 2 ont été chaque fois des réussites et je les ai regardées avec beaucoup de plaisir, aussi ne manquerai-je pas celle-ci, d'autant que j'aime beaucoup Maria Pacôme. Jean Piat, je le connais moins mais je ne doute pas un instant de sa prestation dans cette pièce.

Maitre Po, devin 14/03/2009 21:57



Bonne soirée théâtrale, Béatrice ;-)
C'est pas Cloclo, mais c'est bien aussi ;-Þ



Louise 13/03/2009 08:50

des legendes; des stars, des beautés et des talents hors catégorie!
tout ça ne peut que donner envie de voir ou de revoir cette pièce!

Maitre Po, devin 14/03/2009 21:54



Bonsoir Louise, tu me diras ce que tu en as pensé ;-)