Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Kung Fu... si je n'ai pas vu tous les épisodes de la série, du moins en ai-je raté le moins possible. Et cette série cultissime, à laquelle, rappelons-le, je dois mon pseudonyme, était portée à bout de bras par deux acteurs incarnant tous les deux le même personnage.

Kung Fu... si je n'ai pas vu tous les épisodes de la série, du moins en ai-je raté le moins possible. Et cette série cultissime, à laquelle, rappelons-le, je dois mon pseudonyme, était portée à bout de bras par deux acteurs incarnant tous les deux le même personnage. Radames Pera était le Kwai Chang Caine du monastère Shaolin, le petit scarabée, David Carradine était un métis recherché par les chinois et sans cesse en proie aux agressions d'une population fruste et malveillante dans un Ouest américain intransigeant, en pleine mutation où les asiatiques devaient savoir se contenter de poser des rails et repasser des chemises. Pour être exhaustif (et honnête), il existe un troisième Kwai Chang Caine, frontière entre les deux, le jeune homme enfin aguerri qui après le meurtre de son mentor, Maître Po (que l'on voit sur l'image de la vidéo), devra fuir aux Etats-Unis.

 

David Carradine a incarné pendant deux saisons, de 1972 à 1975, le rôle d'un homme bon, juste et sage, recevant et supportant les coups avec une humilité incomparable, avant de mettre en oeuvre les moyens surhumains dont l'ont doté les enseignements de ses maîtres, tentant (bien curieusement) de prouver la gratuité de telles actions en démontrant magnifiquement leur efficacité. La musique envoûtante, parfois solennelle, souvent cristalline, n'est pas étrangère au succès de la série qui est disponible en dvd, pour ceux qui aimeraient la revoir ou la découvrir (c'est possible, ça ?).

 

Si sa carrière cinématographique ne s'est jamais réellement interrompue, avec des films tels que La Course à la mort de l'an 2000 et Cannonball (que personnellement j'ai toujours confondus) et d'autres, moins connus, moins bons, beaucoup moins bons, ce rôle lui restera collé à la peau jusqu'à la fin de sa vie. Un spin-off verra même le jour en 1992, dans lequel il incarne le petit-fils de Kwai Chang Caine. Mais Kung Fu : la légende continue ne saura pas décrocher l'adhésion du public, juste celle (et encore...) des nostalgiques, comme moi, de la série initiale. J'ai encore la cassette du pilote de cette série, dégotée à l'époque à prix d'or dans un magasin spécialisé.

 

Et puis, il y a eu Kill Bill. David, c'était Bill, celui que l'on doit tuer. Ce fut une belle rencontre avec Tarantino qui donna ce film brillant, violent (c'est Tarantino) et culte.

 

David était issu d'une famille de comédiens. Comment ne pas parler de son père, John, qui joua dans de si nombreux films, principalement d'horreur, et de son demi-frère, Keith, qui était au passage l'agent spécial Lundy dans la seconde saison de Dexter, diffusée l'année dernière sur Canal ? Comment pourrais-je ne pas penser à la biographie qu'il écrivit  autrefois et qui, pour des raisons très personnelles, m'évoquent tant de merveilleux souvenirs ?

 

David Carradine a été retrouvé pendu le 4 juin 2009, hier, dans sa chambre d'un hôtel de Bangkok, où il tournait un film. Il avait soixante-douze ans.

Commenter cet article

C
pb de frappe ,je n'ai pas pu finir mon commentaire,je voulais juste dire MERCI pour ce vibrant hommage!
Répondre
M


Mais de rien, Chris ;-)
J'ai d'ailleurs toujours un truc pour toi ;-Þ



C
Quel choc!!!J'ai encore du mal à trouver mes mots... La disparition de ce grand acteur ravive tant de souvenirs d'enfance...comme il est dit dans un commentaire,c'est l'époque de "samedi est à vous"...tant d'émotions surgissent ...c'est tout un pan de notre histoire qui part avec lui.
Répondre
M


D'autant plus que la série ne passe plus souvent...



N
Des films(cinéma). Même que je faisais des cauchemars toute la nuit. Comme quoi le véto parental....
Répondre
M


... est justifié ;-Þ



C
Bonsoir Maître Po. J'ai adoré cette série de Kung-Fu quand j'étais plus jeune et j'aimais beaucoup David Carradine. Dernièrement j'ai vu Kill Bill et j'ai également apprécié ce film. Bisous du soir. Cricri
Répondre
M


Finalement, il faut de sa carrière retenir les deux extrêmes, la série qui a réjoui plusieurs générations de spectateurs, et le film de Tarantino.
Bonne journée, Cricri ;-)



Q
La vie est ainsi faite... ceux que l'on a aimé un jour disparaissent, et nous ne pouvons que les garder dans notre coeur.

Les artistes ont de la chance, on garde d'eux leur oeuvre.

Les acteurs ont encore plus de chance... ils gardent toujours pour nous l'image que nous aimions d'eux.

J'aimais beaucoup cette série. Je l'aime encore.
Répondre
M


Tu as raison, Quichottine, l'on retiendra toujours de Carradine, l'air candide, empathique, bienveillant de Kwai Chang Caine, partie intégrante de la série, comme peuvent l'être le regard de
Maître Po et le crâne du petit scarabée ;-)



N
Si je la trouve en dvd, pourquoi pas ?
Mais en 1972, j'étais bien trop jeune pour être autorisée à regarder certaines émissions télévisuelles (même si je le faisais en cachette héhé).
Répondre
M


Même des séries à vocation pédagogique ? Où l'on apprend l'amour d'autrui et la maîtrise de soi ? ;-Þ



A
J'ai aimé ce Feuilleton pour les valeurs qu'il véhiculait et le charme envoûtant de David Carradine.
Quelle triste fin...

Mes respects, Maître Po.
Répondre
M


Bonsoir aérienne Alice ;-)
Une des rares séries à enseigner la philosophie zen entre deux combats, ou le contraire, sais plus ;-Þ



N
Comme je vis sans télé, je comprends pourquoi je n'ai pas de souvenirs de Kung-Fu. Ai-je vraiment vraiment raté une super série ? (angoisse)
De films avec Caradine oui.
Tarantino filme avec beaucoup d'humour. Et ses films parlent de cinéma aussi...
Répondre
M


Je pense, oui, que tu as raté une excellente série. D'ailleurs, la notion de petit scarabée est connu du plus grand nombre (bien qu'en anglais, ce soit une petite sauterelle). Mais il n'est
jamais trop tard pour bien faire ;-Þ



M
Comment ne pas oublier la série Kung-Fu. J'ai également complétement adhéré (ben oui) à la suite que France 2 a diffusée très inégalement l'été. La déchéance de cet acteur est plus que regrettable, et tu fais bien de rappeler la famille de comédiens dont il est issu.
Répondre
M


Ah, tu connais La légende continue, Mirbel ? C'est bien, je n'en attendais pas moi de toi ;-Þ



A
je pense à cette série chaque fois que j'ai trop chaud et que je n'y peux rien...... l'épisode où il y a le four en tôle un peu style "pont de la riviere kwaï"
Répondre
M


Je me rappelle cet épisode...  et aussi la tête de ceux qui le voyaient sortir frais (si j'ose dire) comme un gardon, de sa cabane en tôle ;-)



G
Oh, quel plaisir de revoir l'intro ! J'étais toujours impressionnée par le marquage au fer rouge...
Boudiou, c'était l'époque de "Samedi est à vous". Et maintenant on est au XXI ème siècle et le Petit Scarabée est mort.
C'est la life. :(
Répondre
M


Une page se tourne.
Bon week-end malgré tout, Galac' ;-Þ



B
je ne peux pas lire cet article tellement sa mort me touche. Comme celle de Nino Ferrer. C'est fou ses artistes qui mettent fin à leurs jours. Comme quoi on peut être grand et si petit à la fois... Juste une info, un entrefilet dans le journal et pfff, on les oubliera bien vite. La vie est parfois très cruelle.
Répondre
M


Pssst, Bellelurette, reviens, tu peux lire mon article !
Ce n'est pas un suicide, c'est un accident un peu... inhabituel, voire ridicule. Lis cet article...



C
comment en effet ne pas penser à cette série culte qui a bercé mon enfance, je pense aussi à Nord et Sud avec P. Swayze ... et bien à Kill Bill ...

bisous
Répondre
M


Coucou Cat ;-)
Tu vas rire (ou pas), mais Nord et Sud, pour moi, inconnu au bataillon (si j'ose dire) ;-Þ



N
Voilà une nouvelle qui me peine. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu beaucoup d'épisodes de Kung Fu, mais la grande silhouette et le physique particulier de D. Carradine restera inoubliable. Une figure du cinéma qui s'en va
Contrairement à beaucoup, j'aime bien Tarantino, je lui trouve un humour et une décontraction rare.
Répondre
M


Si moi aussi, j'aime beaucoup Tarantino, je ne suis pas sûr que ce soit à cause de son humour ou de sa décontraction. Juste à cause des films qu'il réalise et qu'il produit ;-Þ

Il est amusant de constater que pour les jeunes d'aujourd'hui, Carradine, c'est plus Bill que Kwai Chang Caine...
(voire ni l'un ni l'autre)



L
j'ai pensé à vous en entendant la nouvelle, cher Maître.
Répondre
M


C'est gentil, Louise ;-)



J
bonjour cher Maître,
quelle émotion quand j'ai lu dans un blog ami "Maître Pô est en deuil"
la suite m'a rassuré :
"Pas le maître Pô que nous connaissons et admirons enfin, je l'espère, mais le Maître Pô de la série Kung Fu..."
rassuré mais hélas, la triste réalité est bien là : Petit Scarabée est mort...
Merci pour ton bel hommage
j'ai l'impression d'avoir perdu un ami, un ami de mon âge...
amicalement
jean-marie
Répondre
M


C'est vrai que le titre de ce blog ami est ambigu. Désolé d'avoir indirectement provoqué une telle émotion...

Cureiusement, pour moi, si David Carradine est bien Kwai Chang Caine, ce n'est pas pour autant Petit scarabée. j'ai toujours fait une distinction entre les deux personnages, même s'ils n'en font
qu'un.

Bonne soirée, jm² ;-)