Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Pour réussir une bonne crémation, il faut une rivière sacrée coulant au pied d'un temple, des ghats, un corps, une foule compacte et du bois. Beaucoup de bois. En fait, l'acheminement du bois de combustion  est une activité à part entière, effectuée par des népalaises.

 

Ces femmes surveillent les cérémonies en cours, éminemment xylophages. 

 

Bien que la densité du bois ne soit pas trop élevée, les volumes transportés sont impressionnants et le poids est loin d'être négligeable.

 

 Ce regard jeté à la dérobée ne signifierait-il pas Tu veux pas prendre ma place ? Après quelques hésitations, je me suis dit que... non, ce n'était pas ça qu'il voulait dire.
[Pashupatinath, Népal, mai 2007]

Commenter cet article

Nadja 27/07/2009 12:36

Je ne crois pas que je puisse te faire ici un exposé, de ce que m'ont appris des intellectuels rwandais. Il y a quand même des jeunes qui vont faire leur étude à l'étranger. Peu nombreux et souvent dans des conditions difficiles.

Maitre Po, devin 28/07/2009 01:03


Etudier à l'étranger quand on est issu des faubourgs de Kigali (comme de Bujumbura) doit être un parcours du combattant, voire une mission impossible. Je peux sortir une grosse ânerie ? Tu ne m'en
voudras pas ? Qu'est-ce qui est long et dur chez un black ?

Les études.
Bon, je connais le chemin. Je l'emprunte en volant.


Nadja 26/07/2009 12:24

Cela fait des siècles que cela dure. Le rwanda, pays fertile était un royaume de cultivateurs (les Huttus). Puis sont arrivés les Ethiopides (les Tutsis) qui avaient du bétail et qui ont volé les terres des cultivateurs. En même temps le bétail est aussi signe de richesse. Pendant des années les Tutsis ont régné. Puis il y a eu des révoltes paysannes des Huttus, etc... Pour la terrible guerre, il y a surement eu des choses plus complexes et plus politiques.

Maitre Po, devin 27/07/2009 00:32


J'ai essayé de chercher les origines du conflit Hutu / Tutsi sur Internet. On y trouve beaucoup d'articles mais ils ont tous un point commun : ils ne sont pas très clairs.


(Si j'ose dire)


Nadja 25/07/2009 18:39

Comme quoi hein, quand les filles prennent les choses en main, pas de lézard et c'est remis direct aux familles. Je pourrai en raconter des choses sur le rwanda, mais pas pu y aller le billet d'avion coûte trop cher. Plus on éduquera les enfants et plus on fera reculer les haines qui ne veulent rien dire entre Huttus et Tustis, puisque tout le monde là-bas est métissé mais c'est le père qui donne la race...Plus on fera aussi reculer les maladies. Il faut du temps mais petit à petit...

Maitre Po, devin 26/07/2009 09:11


Cette guerre entre Hutus et Tutsis est proprement hallucinante. Ils se sont mis à se massacrer d'un seul coup alors qu'ils vivaient en bonne intelligence. Comme toujours en pareil cas, ce sont les
femmes et les enfants qui paient. L'éducation a beaucoup à apporter dans ces pays, notamment dans le domaine médical, puisque le SIDA, par exemple, y a plus qu'ailleurs, une dimension
comportementale.


Nadja 25/07/2009 11:51

Je sais tout cela.
Debut juillet, 100 kilos de livres, cahiers et stylos sont partis pour le Rwanda, ce n'est pas grand chose hélas. Nous avons mis 2 ans pour organiser tout cela, avec une proche rwandaise. Sans rien demander à personne. De quoi faire vivre la petite école de son village natal. Et de permettre l'instruction des enfants.

Maitre Po, devin 25/07/2009 17:44


Merci pour eux, Nadja ;-)
Je ne sais pas si l'éducation permettra aux enfants de s'en sortir, mais c'est sûr que l'ignorance les condamne.


Nadja 24/07/2009 23:42

Eh oui, et là c'est à un autre niveau politique que cela se joue... On peut parrainer des enfants, etc, mais ce n'est pas grand chose. J'ai aussi hélas noté que ce sont souvent les gens qui ont l'air le moins fortuné qui vont donner une pièce à un errant et un sourire aussi. Tu as voyagé en Afrique ? Là aussi tu vois beaucoup de misère.

Maitre Po, devin 24/07/2009 23:52


Je suis allé à plusieurs reprises en Côte-d'Ivoire, à une époque où l'appareil photo n'avait pas encore été inventé ;-Þ
Mais c'est vrai que l'avenir de l'Afrique paraît bien noir sombre.

Parrainer un enfant, ce n'est peut-être pas grand chose au niveau d'un pays, mais pour l'enfant en question, c'est énorme.


Nadja 24/07/2009 23:18

C'est une évidence mon cher Watson !! Et le pire c'est que l'on reste impuissant à contempler le malheur ou du moins la misère d'autrui. Tristesse.

Maitre Po, devin 24/07/2009 23:32


Impuissant, c'est évident. S'il est facile d'aider très ponctuellement ceux avec qui l'on est en contact, il est évident que ce n'est pas moi qui vais pouvoir aider le Népal, un des pays les plus
pauvres du monde, à sortir de sa misère...


Nadja 24/07/2009 20:28

Aucun rapport en effet. Le monde est mal fichu. A moins que tu n'aides la jeune femme à porter son bois, mais je ne vois pas de solution (à part des idées révolutionnaires fumeuses). Le pire étant de se résigner à son sort... Mais je te parlais de philosophie de vie, de croyances.

Maitre Po, devin 24/07/2009 22:10


J'avais bien compris. Mais nos (à elle et moi) philosophies de vie sont certainement aussi éloignées que le sont nos vies tout court.


Kinou 24/07/2009 15:42

Bien que tu n'aies pas de photo à montrer (là, tu m'étonnes ;-Þ) mais pour avoir vu cela dans d'autres pays d'Asie - ce n'était pas du bois, mais d'énormes sacs de riz - je les imagine parfaitement en train de rire.
Comment pourrait-il en être autrement, ne connaissant rien d'autre que ce dur labeur, pour elles, cette besogne est normale.
Je ne sais si une occidentale aurait le sourire en pensant à ce travail harassant qui l'attend ;-Þ

"attendre... un peu", mouais, donc, pas pour maintenant ;-Þ
Je vais guetter cet article, qui sait, j'y apercevrai peut-être ma filleule, le hasard réserve parfois des surprises ^_^ là, ça tiendrait du miracle ;-)

Maitre Po, devin 24/07/2009 16:19


Le rire chez les asiatiques, c'est souvent une contenance, devant un occidental. Mais entre elles, c'est de la bonne humeur. Elles ne sont peut-être pas aussi malheureuses qu'on peut
l'imaginer.

Et en plus, leur travail harassant s'en va en fumée... c'est décourageant ;-Þ


cat 24/07/2009 08:11

non tu as raison je ne pense pas que ce soit ce qu'il y a dans ce regard ...

peut etre se demande t elle, quel intéret a l'homme occidental à les photographier ;)

Maitre Po, devin 24/07/2009 09:18


Surtout que l'on peut aussi se poser la question ;-Þ


Kinou 24/07/2009 00:12

Avec tout ça, j'ai oublié de te dire que grâce à tes photos, j'ai la réponse au pourquoi de ces étranges couvre-chefs (cf article "dans la place").
Elles le déroulent le long du dos, elles ont ainsi un semblant de protection entre ces morceaux de bois et leur dos ;-)

Une chose m'a frappée, je les trouve élégantes pour effectuer un tel travail.

Maitre Po, devin 24/07/2009 09:08


Je trouve comme toi, que le sari donne une élégance folle. C'est un des charmes (nombreux) du Népal.

En tout cas, bravo Kinou d'avoir deviné l'explication de ce carré de tissu posé sur la tête !


Kinou 23/07/2009 23:07

Quel que soit le pays, ce sont souvent les femmes qui font les travaux les plus ingrats, mais là je dois dire que ça dépasse l'entendement, et tout ça pour quelques roupies !

En regardant tes photos, je réalise à quel point, dans ce pays, comme dans beaucoup d'autres, le parrainage est important, surtout pour les filles, qui sans notre aide n'auraient pas accès à l'école. Elles seraient comme leur mère et grand-mère, condamnées à porter ces kilos de bois toute leur vie.

Pfff, suis toute retournée de voir d'aussi belles et jeunes femmes réduites à faire ces travaux.

Maitre Po, devin 24/07/2009 09:04


Tu sais, Kinou, ou plutôt, tu ne sais pas car je ne l'ai pas en photo, mais en attendant de livrer leur tas de bois, ces népalaises discutaient en riant, comme peuvent le faire des occidentales
dans une situation identique.

Dans un article consacré aux collèges et aux lycées népalais, je te montrerai qu'il y a autant de filles que de garçons (et même , beaucoup plus, sur mes photos ;-)
Suffit juste d'attendre... un peu ;-Þ


Nadja 23/07/2009 22:40

L'âme humaine est-elle foncièrement si différente d'un lieu à l'autre ? Je ne sais pas, et chacun lira dans l'expression de cette jeune femme ce qu'il voudra. Douleur aussi. Une très belle expression mais si triste. Je ne sais pas si "leur" monde est différent. Une autre philosophie de la vie oui bien sur, mais en quoi serait-elle inférieure à la notre ?

Maitre Po, devin 24/07/2009 08:51


Dans différent, il n'y a pas de notion de jugement. Et quel rapport peut-il y avoir entre une népalaise transportant des kilos de bois toute la journée pour trois ou quatre euros, et un
branleur d'occidental, juste bon à prendre des photos (avec un appareil à 1500 €) ?


louise 23/07/2009 17:40

ces femmes sont traitées comme du bétail...
ça me retourne les sangs.

Maitre Po, devin 23/07/2009 19:40


Des femmes affectées à des travaux de force, c'est effectivement difficile à supporter. Mais si elles peuvent ainsi avoir un salaire...


Nadja 23/07/2009 10:50

Elle a l'air de dire "c'est pas une vie", avec aussi quelque chose qui ressemble à une honte (devant ce touriste reporter).
Une rivière sacrée, l'Adour, du bois, le bon sapin des Pyrenées, des ghats ou pierres on trouve, me manque le corps... Tu veux tester Maître Po, niark niark.

Maitre Po, devin 23/07/2009 11:25


Sans façon. Je ne verrais rien ;-Þ
 Pour la honte, je ne sais pas. Nos mondes sont si différents qu'il m'est impossible de savoir ce qu'elle peut penser.


Va l'r 23/07/2009 09:46

Ta série d'articles sur la crémation est à la fois impresionnante et émouvante. On sent que cela ne t'a pas laissé indifférent...

Maitre Po, devin 23/07/2009 11:22


Bonjour Va l'r ;-)
Là, je l'ai fait façon reportages parce qu'il y a une dimension humaine plus importante que mes descriptions classiques. Mais je n'en ai pas encore tout à fait fini avec Pashupatinath ;-Þ


Fauve 23/07/2009 09:35

La vache sa doit être effectivement très lourde ^^'

Maitre Po, devin 23/07/2009 11:19


Ah non, là, il n'y avait pas de vache ;-)


Quichottine 23/07/2009 05:00

Je ne sais pas ce qu'il voulait dire, mais, ce que je pense, c'est qu'elle est à mille lieues de vouloir te lancer un regard séducteur.

Tu as raison, c'est très impressionnant. Ce doit être très lourd.

Tu as une idée de combien elles se font payer pour leur fardeau ?

Maitre Po, devin 23/07/2009 08:15


Non, pas d'idée précise, quelques centimes d'euros à chaque fois.
Son regard est certes plus désapprobateur que séducteur. Je regrette parfois de prendre les gens en photo quand ils sont en situation inconfortable... mais nous sommes au Népal et le moindre cliché
a une valeur documentaire forte.