Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Un patient se fait greffer un rein. Rien de plus inhabituel puisque nous sommes dans la série Urgences. Mais ce  patient est tout sauf inconnu puisqu'il s'agit de John Carter, celui qui a porté si longtemps à bout de bras la série. C'était dans un des derniers épisodes de la dernière saison, diffusé la semaine dernière sur France 2.

 

En 1993, apparaissait sur nos petits écrans, une série médicale. Tout de suite, elle connut un engouement extrème au point d'être encore là quinze ans plus tard. Moi, le premier, je me suis fait avoir et je ne le regrette pas. Dès le premier épisode, j'ai souhaité le retour de Carol, comme tant d'autres, ce qui l'a miraculeusement fait revenir. Dès la première saison, j'ai succombé au charme raisonnable mais irrésistible de Susan. Plus tard, j'ai adoré Carter, pleuré pour Mark "Goose" Green, regretté Doug "What else" Ross. Mais un jour, par lassitude sans doute, j'ai laissé les urgences du CCH s'affairer sans moi...

 

Et puis, la semaine dernière, j'ai replongé. Timidement, sans certitude. Il y avait Susan Sarandon. une autre Susan, aussi magnifique que celle qui m'avait fait aimé la série. Et tous les ingrédients qui en ont fait un mythe étaient là, eux aussi. Alors, après toutes ces années, la magie de la série a de nouveau opéré instantanément. J'avais oublié les frissons, le plaisir. J'avais oublié que c'était si bien, Urgences.

 

Ce soir, ce sera fini. La fin de la saison, la fin de la série, la fin de ces touchantes histoires qui ont su nous émouvoir, nous faire rire comme pleurer. L'épisode final regroupe ces personnages vieillissants que l'on a déjà aperçus dans les épisodes précédents, Benton ou Jerry,  mais d'autres vont faire leur apparition. Attendus, comme Susan Lewis (comment pourrait-il en être autrement ?) ou moins attendus, comme... euh... non, je vous en laisse la surprise.

 

Ce soir, ce sera fini. Et moi, je serai devant mon écran pour leur dire au revoir... et merci.

Commenter cet article

A
et voila.... c'est malin.... à présent je vais avoir des regrets de ne l'avoir jamais regardée....
Répondre
M

Tu peux ;-Þ
Sérieusement, c'est une excellente série, mais, même si c'est dommage de ne pas l'avoir vu, il ne faut pas avoir de regrets. Le dernier épisode était surtout nostalgique pour ceux qui, comme moi,
ont connu Carter il y a quinze ans ;-)


C
c'est une série que j'ai beaucoup aimé, je n'ai malheureusement pu voir la dernière saison que de manière épisodique, et pas du tout le dernier épisode !
je fais confiance à france deux pour les rediffusions ;)

bisous MP
Répondre
M

Coucou Cat ;-)
Oui, elle devrait repasser. Il était indiqué à la fin que l'on pouvait revoir les épisodes sur leur site. Mais je ne sais pas si c'est en VOD ou non.
Ce dernier épisode (double !) était merveilleusement nostalgique ;-Þ


A
J'aimais "Urgences" à tel point que je n'ai pas voulu voir le dernier épisode : peut-être que si je ne leur dis pas adieu ils n'auront pas la cruauté de partir sans se retourner en jetant définitivement leurs gants et leurs stéthoscopes.
Encore un bel article bien émouvant, Maître Po, en hommage à nos visiteurs du dimanche...
Répondre
M

Décidément, personne n'aime les fins ;-Þ
Mais celle-ci était particulièrement réussie: beaucoup d'émotion contenue, beaucoup d'espoir affiché, beaucoup de nostalgie assumée... Le plan final sur l'hôpital était magnifique.


N
PAs de télé, donc pas d'Urgences, mais cela doit exister en dvd. Susan Sarandon, inoubliable Thelma et une des stars du Rocky Pictures Show. Dommage de ne pas la voir plus.
Il en a fait du chemin Georges depuis. C'est toujours triste une fin.
Répondre
M

Elle était mimi, Susan, dans Rocky Horror Picture Show ;-)


C
J'ai beaucoup aimé Urgences, mais je n'ai jamais pu me tenir à suivre une série, ni celle-là, ni une autre. De plus, j'aime généralement beaucoup la première saison et ensuite, je trouve que souvent le sujet s'épuise et que cela sent un peu le réchauffé.
Bonne journée.
Répondre
M

La distance est parfois difficile à tenir. Mais cela dépend beaucoup de la fréquence à laquelle on nous distille la série : trois épisodes d'un coup, c'est souvent rédhibitoire ;-Þ
Bonne journée, Cath ;-)


Q
Bon, alors, je suis blindée...

Mais c'est un très bel article. Très émouvant.

Passe une belle journée, Maître Po.
Répondre
M

Je voulais dire : pour y résister... quand on regarde ;-Þ
Mais on peut ne pas regarder bien sûr.
Bonne journée ensoleillée, Quichottine ;-)


F
Très joliement écrit !
Moi j'ai arrêté de suivre quand Lucie est morte, j'ai tellement pleurer que j'admettais pas qu'ils ont fait mourir ^^°
Oui je trop sensible ^^'
Répondre
M

Coucou Fauve ;-)
Pour résister à Urgences, faut être blindé ;-Þ


L
Et bien moi je n'y serai pas. Je ne regarde jamais le dernier épisode de grande série que je regarde depuis des années. j'aime pas les fins, j'aime pas les adieux ^^

Très bonne série que j'ai aimé suivre aussi.
Répondre
M

Une fin, c'est toujours émouvant. Là, ça l'était doublement ;-)


C
Je ne suis pas fan de Urgences mais j'ai un petit penchant pour Criminal minds.
Bon ok, ce n'est pas George (on s'en fiche, tout le monde peut l'avoir dans sa cuisine maintenant). Il n'y a pas Susan.
Mais il y a du suspens!!!!
Des jolies histoires, des moins jolies, des trucs beurk, des citations bien pensantes à la fin.
Ma série américaine préférée
Répondre
M

Dans les séries policières, je préfère NYUS... oops... New York : Unité Spéciale ;-Þ
Mais Esprits criminels, c'est bien aussi ;-)