Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

La différence entre les surréalistes et moi, c'est que moi je suis surréaliste
[Salvador Dali]

 

J'avais donc opté pour Barcelone. Et au fur et à mesure que la cité catalane se rapprochait, je souriais en songeant à la chaleur qui m'attendait là-bas, je soupirais en pensant à ces températures quasi-automnales dont Paris m'avait gratifié. La France n'était plus qu'un souvenir quand Figueras se présenta à moi. J'y étais déjà passé à plusieurs reprises, sans m'y arrêter, pressé que j'étais de rallier au plus vite Barcelone. Mais là, il était encore tôt, l'arrêt s'imposait. Car Figueras abrite le Théâtre-Musée Dali !

Le visiteur, qui ne devra pas se laisser décourager par la longueur de l'attente, pénètrera dans un lieu mythique dont l'architecture savamment élaborée constitue déjà en elle-même un dépaysement total. Cet ancien théâtre, où Dali repose et dont on reconstitue sans peine la scène, l'orchestre ou les balcons, lui fera découvrir un nombre hallucinant d'oeuvres du maestro, toutes incongrues, démesurées ou ambiguës (voir l'album), retraçant toute sa carrière. Et puis soudain, au détour d'un escalier, une salle l'attirera inévitablement. Car la Salle Mae West est la pièce (!) maîtresse du musée.

En 1934, Dali réalisait le Visage de Mae West (utilisable comme appartement surréaliste), conservé à l'Art Institute de Chicago. Près de quarante ans plus tard, l'architecte et designer barcelonais Oscar Tusquets propose à Dali de recréer cette oeuvre en trois dimensions. C'est ainsi qu'en 1974, la salle Mae West abrite un sofa, une cheminée et deux tableaux, représentant le visage de l'actrice américaine. La perruque ne sera rajoutée que deux ans plus tard. Là encore, l'attente sera longue avant de pouvoir admirer l'oeuvre dans son intégralité au travers d'une loupe grossissante.

Et le visiteur de continuer son parcours labyrinthique dans l'univers surréaliste de Dali, intrigué, méfiant et conquis.

-> Album photo Musée Dali
-> Dali au MoMA
-> Paris - Barcelone - Paris : tous les articles

[Salle Mae West, Théatre-Musée Dali, Figueras]

Commenter cet article

J

bonjour, cher Maître,
merci de m'avoir dirigé vers cet article...
j'adore Dali
dans toutes ses oeuvres picturales bien sûr
mais aussi dans toutes ses "folies"...
ma (modeste) maison de vacances n'est qu'à 20 km de Figuères (l'Escala)...si au cours de tes voyages, tu venais à passer dans le coin, un petit signe...
amicalement
jean-marie


Répondre
M


Pas de problème, c'est noté ;-)


Je suis déjà allé trois fois à Barcelone en moto. Une quatrième fois est donc loin d'être exclue ;-Þ



N
DALI? FIGUERAS ,VIEUX SOUVENIRS ENFOUIS..Très beau blog ,on n'ose à peine entrer: on se sent un peu nul ,un peu plouc ,mais on est content ,le beau ne peut pas faire de mal.merci pour polac.
Répondre
M
Non, le beau (merci, nymphéa) ne peut pas faire de mal et ta présence encore moins ! ;-)
S
Votre article sur Dali ets tres interressant et donne rvametn envie d 'aller voir ce musee à Figueras
vos photos sont vraiment tres belles, vous etes un pro, et cela se voit!
entre autre les photos du carnaval de venise à paris...
Bravo pour votre site! il faudra que j '( y retourne, car on ne peut pas tout voir d'un seul coup..
Répondre
M
Le musée Dali à Figueras est indispensable. Il faut le voir. Quant à la photo, je suis loin d'être un pro, mais j'adore ça.À bientôt, Sofia ;-)
L
en effet, cette photo est encore une fois magnifique.
je voudrais aussi vous féliciter cher Maitre Pô pour le nouveau design de votre blog, avec l'apparition des images des catégories façon "ronds dans l'eau". c'est très bien fait, très doux, ça va vraiment bien avec l'ambiance de ce blog... un havre de paix et de douceur.
merci
Répondre
M
Merci, Louise ;-)... quant à mes ronds dans l'eau, j'aime aussi beaucoup mais le défilement en boucle et l'omniprésence sur les pages sont peut-être à revoir.
M
Moi aussi, j'ai l'impression de toujours l'avoir connu lui et ses exentricités en tout genre, et ses superlatifissimes moustaches.
Et à la fin, l'hyperréalisme du chocolat Lanvin si nourisseur... (Ben oui, faut bien gagner davantage....)
A bientôt,
Répondre
M
C'est vrai que c'est cette image que garderont la plupart des gens...
@
Coucou, j'ai découvert cet artiste en visitant la Tate galery de Londres lorsque j'avais 16 ans et depuis cette époque, je suis devenue une inconditionnelle de dali dont les oeuvres me plongent dans un abime de reflexion ! ! ! bisous de la terre des pharaons
Répondre
M
Coucou Anne-Marie !Je dois avouer que je n'ai pas de souvenir aussi net que le tien. Il me semble l'avoir toujours connu ;-)
J
Quel artiste incroyable !
Répondre
M
Certaines de ses oeuvres laissent pantois. D'autres laissent... euh... pantois ! ;-)
E
Tiens! ça donne envie d'aller le visiter ce musée...

J'ai eu l'occasion d'aller visiter le musée Dali à Montmartre... J'ai bien aimé!

Tu connais?
Répondre
M
Non, je ne connais que son existence. J'irais faire un tour quand j'en aurai l'occasion ;-)
M
Bon, faut que j'y retourne, il a du changer, en 15 ans...
Merci pour les photos !
Répondre
M
Dali ? Non, il est toujours... oh... le musée ? Peut-être, je ne sais pas ;-)
B
Dali... ah, Dali. Magnifique album photos, tu as bien fait de t'y arrêter.
Répondre
M
Domo arigato Bakemono san ;-)Un musée où l'on peut prendre des photos (sans flash), cela mérite d'être souligné !