Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Enfin. Me voilà à Barcelone. Six ans que je n'y avais pas mis les pieds mais rien n'a changé. La Plaça de Catalunya n'a pas pris une ride et le français qui y débarquerait ne serait assurément pas dépaysé. Il regarderait d'un air ironique, la monumentale FNAC, encadrée par un Habitat et un Grand Optical qui ne sonnent guère catalans, déjà présents à l'époque. À peine, remarquera-t-il l'immense Cortes Ingles de neuf étages qui leur fait face... car déjà les ramblas attirent son attention !

 

Les ramblas sont au touriste ce que le bac est  à qui veut faire des études supérieures, c'est-à-dire un point de passage presqu'obligé mais également une épreuve. Notre français les empruntera, guidé par le flot de ses congénères et l'on pourrait même dire de ses compatriotes tant les français pullulent là-bas. Il faut dire qu'elles conduisent droit vers la mer et constituent donc le trajet idéal de tout touriste, passant à côté du Palau Güell, de la plaça Reial ou de la Boqueria. Mais, sans les quitter, il sera sollicité par les mimes. Eux aussi, abondent. Il y a de tout. Mais alors vraiment de tout. Du meilleur et du pire. Certains, mercantiles, lassent le public par leur cupidité. D'autres, trop bien déguisés, se fondent dans un décor auquel il rêvent pourtant d'échapper. Ils sont rouillés ici, en bronze là, peints en blanc ailleurs. Tous en quête de succès, de remerciements, de complicité.

 

Et puis, là, cette réplique vivante de Che Guevara qui, délaissant son cigare, accueille sur son piedestal une victime expiatoire, prête à tout pour approcher le mythe. J'ai dit Mimes ? Oui, ce sont des mimes... sauf celui là. Parce qu'il criait son Hasta la victoria, siempre ! avec l'énergie du désespoir !

 

Il est difficile maintenant de ne pas vous mettre une chanson que j'adore, tant elle manque à ce tableau. Nathalie Cardone chante un vibrant hommage au Che dans Hasta siempre ! Attention, tout changement de page interrompt la lecture...

 

 

 

 


[Rambla, Barcelone, juillet 2006]

Commenter cet article

S
ela me fait bien plaisir, grace a votre blog de revoir et de me replonger dans cette ambiance espagnole et celle de barcelone.
est ce que le soir, vers 22 h, les gens sortent toujours avec leurs enfants tous super bien habillés et parfumés, surtout les touts petits sur la Rambla? ce sont des souvenirs d il y a une trentaine d'années!!
quelle belle ville ou il fiat bon vivre, Barcelone!
merci pour tous ces articles;
Répondre
M
Oui, ben, on va dire que ce sont effectivement des souvenirs d'il y a 30 ans ;-)Mais les ramblas sont toujours aussi fréquentées la nuit. Et oui, il fait bon vivre à Barcelone ;-)
A
Coucou mon grand!
Super tes derniers articles...
Pas trop le temps de commenter longuement et puis quoi te dire, j'ai plus d'idée en ce moment... mais j'apprécie de te lire...

Bisouxxxxx .... a Bubulle
Répondre
M
Coucou ma grande !Tu m'as l'air très occupée...Bubulle te remercie, pas moi ;-)
M
le mime serait il à la mode ?
pied de nez aux barrières linguistiques ...
j'ai pu vivre une toute petite partie du festival de Périgueux .. mais , me direz vous ... il fallait passer par Montauban .. :-)
Répondre
M
Pfff... dire qu'au retour, je suis passé par Perigueux sans m'arrêter...(mais je me suis arrêté à Montauban ;-)
A
Barcelone... Ainsi c'était ça la destination de ce périple! J'attends avec impatience le récit de ton séjour. Quant à la chanson de Nathalie Cardone accompagnée de cette émouvante photo, c'était parfait !
Répondre
M
On va un peu s'attarder sur Barcelone, avant de revenir - hélas - à Paris ;-)
L
merveilleux sujet encore une fois!
hasta siempre, les images de ton blog qui défilent doucement, les voyages imaginaires que je fais grâce aux tiens, bien réels, ça fait du bien tiens! 3 minutes de bien être ... merci.
Répondre
M
Merci de me remercier ;-)