Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

J'avais rencontré Marquis à Brantôme, la Venise du Périgord. Sous le pont de pierre, l'eau coulait, il la regardait couler. Un instant, je m'arrêtai pour la regarder également. Il me sourit, d'un sourire fatigué mais amical que je lui rendis bien volontiers. Il m'expliqua alors qu'il ne s'était arrêté qu'un moment, qu'il attendait sa maîtresse qui ne devait plus tarder et qu'il s'impatientait quelque peu. Depuis son plus jeune âge, il avait voulu le faire, ce pélerinage, aussi avait-elle accepté de lui servir de guide. À sa demande, elle avait même planifié leur itinéraire. Deux mois pour aller de Chigné - Maine-et-Loire - à Saint-Jacques de Compostelle, et trois mois pour le retour, car, m'avait-il confié, les journées seront plus courtes et il avait horreur de marcher la nuit.

Sa maîtresse est arrivée, s'excusant de son retard, que notre bourricot lui a tout naturellement pardonné. Ils sont comme ça, les bourricots, le coeur sur la main. La paire complice s'est mise en route, je les regardais s'éloigner à regret. Mais il s'est retourné vers moi et d'un braiment formidable, a balayé ma mélancolie. Puis il est reparti, de son trottinement nonchalant, vers son rêve...

-> Asinus asinum fricat
-> Paris - Barcelone - Paris : tous les articles

[L'âne Marquis, Brantôme, Dordogne, juillet 2006]

Commenter cet article

A
Ta p'tite imagination est magnifique! Tu as très bien écrit ce texte, c'est génial... ça m'fait toujours un peu pitié de voir des ânes autant chargés... Quant à celui-ci, il a une bonne bouille, j'aime bien...
Répondre
M
Ça te gêne, de voir des anes bâtés ? Mais les ânes, c'est fait pour être bâtés ;-)
M
magnifique photo de la melancolie !
merci pour la petite histoire
:0026:
Répondre
M
Les ânes m'inspirent ;-)
L
qu'il est beau cet âne!
une pure merveille!
et ton récit est très drôle, encore une fois!!
Répondre
M
Ravi qu'ils t'aient plu, l'un comme l'autre ;-)
D
J'ai toujours une affection particulière pour les ânes celui-ci est craquant. Et tu n'ai pas près de leur faire quelque chose qu'ils ne veulent pas faire !!!! je te souhaite une bonne journée @+
Répondre
M
En fait, celui-là ne donnait pas l'impression d'être têtu... mais ce n'était peut-être qu'une impression ;-)
L
Il est chargé comme un ane lui ! lol
Bonne journée

Lorénico
Répondre
M
Oui, j'ai eu peur que quelqu'un n'emploie un autre adjectif ;-)
B
Joli texte jolie photo... j'irais bien me promener avec lui aussi, il a un petit air bien sympathique !
Répondre
M
Juste avant de partir, il a lâché un flot de bouse, mais je n'en ai pas parlé dans mon article, ça cassait le mythe.(PS J'ai la photo ! ;-)
M
Et pour un parcours si long l'âne n'pas re "chigné" ? étonnant non ?
Répondre
M
Non, car il a chigné pour chinq mois ;-)
C
S'ils font un retour en force, ce n'est pas pour leur utilité dans les champs, mais bien pour leur souplesse et leur gentillesse.... que tu sais saisir avec délicatesse !
Répondre
M
Merci cln ;-)
:
Je les adoore, ils sont si beaux ! ! Belle journée et bises du pays de Râ @nne marie
Répondre
M
Oui, c'est apaisant, un âne ;-)
L
C'est vrai que ces petits bestiaux ont toujours un air mélancolique ! En fait, de l'âne on ne sait jamais ce qu'il pense (sourire)... on dirait qu'il n'est jamais là (dans sa tête) où il est ! Et son côté un peu limphatique lui confère un ptit air de rechigneur ! genre voire un brin feignant ! Mais on le comprends, au bout d'un moment ça va bien d'être pris pour une mûle qu'on peut charger à volonter !
Sinon ? quoi dire de plus ? que c'est une très belle créature terrestre ! Toute attendrissante et dont il est urgent de prendre soin...
Répondre
M
Il se dégage de cet animal une telle impression de douceur qu'il est difficile de ne pas craquer ;-)