Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maître Po

Le Dahlia noir... le nom intrigue et fait rêver quand on ne connait pas l'affaire, fascine et fait trembler quand on l'a suivie en détails.

J'avais lu le livre de James Ellroy à sa sortie et à force de voir nombre de films tirés de romans à succès, je savais qu'un jour, il serait adapté au cinéma. La tâche était ambitieuse et ardue. David Fincher - réalisateur violent et talentueux - avait été pressenti, mais ce fut finalement Brian de Palma qui le réalisa. Je vais essayer d'être objectif en parlant de son film, mais il faut savoir que je pars avec un a priori favorable : Body double, hommage à Vertigo, un choc en son temps, Les incorruptibles que je pourrais revoir indéfiniment , Pulsions avec sa séquence d'anthologie où Angie Dickinson est en proie au syndrome de Stendhal et surtout Obsession, le plus beau de ses films à mon avis. Pulsions et Obsession, c'est tout Brian de Palma.

Des années que je l'attendais, ce film, des lustres même pendant lesquels j'avais dû me contenter d'un efficace téléfilm - Who is the Black Dahlia ? - tourné bien avant la sortie du livre d'Ellroy. Je l'attendais... et le redoutais.

Mais il est fidèle au souvenir que j'en ai. L'atmosphère des années d'après guerre est parfaitement rendue même si le premier plan - un long traveling irréel et troublant - est d'entrée déroutant. Ce film raconte la rivalité et la complicité de deux hommes, Bucky Bleichert et Lee Blanchard, tous deux boxeurs, tous deux policiers au LAPD. Trois femmes interfèreront dans cette relation, notamment Elizabeth Short, le Dahlia noir, interprétée avec justesse par Mia Kirschner (photo du haut), la Jenny de L Word, dont la prestation se résume pourtant à des auditions émouvantes. La séquence de la découverte de son corps (éviscéré et sectionné en deux) est exceptionnelle à tous points de vue (c'est le cas de le dire). Scarlett Johansson (photo du milieu) a une fraîcheur juvénile qui nous change de Kim Basinger dans LA Confidential et comme dit Bucky, Kay was always there. Always in the middle, but never between us. Hilary Swank (photo du bas) est vénéneuse à souhait et terriblement désirable, malgré (grâce à ?) sa ressemblance avec la morte. Mais Josh Hartnett n'est pas en reste et impose peu à peu sa présence, en allant de surprise en surprise dans son enquête sur la mort du Dahlia noir. 

 

Ce film est une pure merveille. Le temps n'y passe pas, il est suspendu. La fin - éblouissante - peut s'avérer difficile à suivre, tant les éléments se mettent en place de façon étourdissante. Mais en sortant de la salle, on n'a qu'une envie, le revoir.

Il ne faut cependant pas oublier que l'oeuvre d'Ellroy n'est qu'un roman, puisque cette fascinante affaire n'est toujours pas officiellement résolue, roman s'appuyant malgré tout sur des pistes suivies par le LAPD de l'époque. Un autre film - Black Dahlia Avenger - basé sur l'enquête de Steve Hodel, plus proche de la réalité mais beaucoup plus tardive - cinquante ans avaient passé - est en cours de réalisation.

 

-> La fiche Allociné
-> Le Dahlia noir, l'énigme
-> Le Dahlia noir, la clé ?

[Mia Kirschner, Elizabeth Short]
[Scarlett johansson, Kay Lake]
[Hilary Swank, Madeleine Linscott]

Commenter cet article

Kinou 12/07/2009 23:04

Lorsque j'ai aperçu "Dahlia noir" sur le programme télé, je me suis souvenue avoir survolé ton article, je suis revenue le lire avec attention avant de me décider à regarder ou non le film, les critiques étant mitigées.
Devant ton enthousiasme, j'ai décidé de te faire confiance et je peux t'assurer que je ne le regrette pas, ce film est superbe ^_^
Si la beauté de Mia Kirschner ne laisse personne indifférent, je trouve que Josh Hartnett n'est pas mal non plus ;-Þ

Merci pour tes conseils avisés ;-)

Maitre Po, devin 13/07/2009 02:15


Tant mieux qu'il t'ait plu, je ne veux pas décevoir mon lectorat ;-Þ
Josh Harnett ? C'est un acteur du film ?  ;-Þ
(il sifflote)


Wyatt 18/11/2006 02:07

J'ai vu récemment un film basé en partie sur cette affaire : "Sanglantes confessions" avec Robert De Niro et Robert Duvall, le film n'est franchement pas très bon mais il fait allusion à cette affaire.

Maître Po 19/11/2006 02:18

J'essaierai de voir ça de plus près ;-)

kickoff 16/11/2006 22:26

Bonjour Maitre po, c'est vrai que ce film n'a pas la critique dans la poche....il paraitrait qu'un deuxième visionnage est indispensable à un minimum de compréhension...j'étais tentée mais tant de mauvais avis ont eu raison de mon désir. Peut être que je vais inverser la tendance en te faisant confiance. A suivre.
Bizzz
kickoff

Maître Po 17/11/2006 00:41

Bonsoir KO ;-)Il faut reconnaître que la fin va vraiment très vite. Avoir lu le livre aide considérablement. Mais je pense qu'en s'appliquant un peu, on y arrive.

llgenn 16/11/2006 07:21

Mais où c'est que tu es Maître Po... On te voit plus... T'es en wacances ? T'es pô malade au moins ? Allez reviens-nous vite !

Maître Po 17/11/2006 00:37

Je n'étais ni l'un (malheureusement), ni l'autre (heureusement). Sinon, où suis-je ? Mais ici, je suis ici, juste un peu débordé ;-)

Alix 15/11/2006 23:33

Ben j'hésite, tu vois, maître Po... Parce que j'écoutais le Masque et la Plume dimanche dernier et ils ont descendu le film en règle en disant "qu'on s'ennuyait comme un rat mort". Alors je n'ai guère envie d'être un rat, moi... ;-)

En revanche, allez tous voir le dernier Woody Allen (Scoop), c'est vraiment très drôle. Pas gore du tout...

Maître Po 17/11/2006 00:25

Le masque et la plume... ça fait une éternité que je ne l'ai pas écouté. La dernière fois, il devait y avoir Jean-Louis Bory et François Chalais ;-)Et je t'assure que l'on ne s'ennuie pas ! Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs on dit que le rats morts s'ennuient... en fait, ils ne doivent pas faire grand-chose ;-) 

Barbarette 15/11/2006 18:08

Je serais sanbs doute plus adepte du bouquin, où je pourrai passer plus vite sur les images gores...c'est pas trop mon truc ;o)
%erci pour cette intéressante chronique maître po!

Maître Po 17/11/2006 00:20

Tu as sûrement plus de détails gore dans le livre que dans le film. De ce côté-là, il reste très sobre ;-)

myblack 14/11/2006 13:19

Ce film s'est fait démonté par pas mal de journaux, d'après ce que j'ai lu, qui l'ont trouvé plutot " chiant "
Ca m'a pas vraiment donné envie d'aller le voir..

Maître Po 17/11/2006 00:15

Chiant, c'est vraiment le dernier mot que j'utiliserai pour qualifier ce film. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde.

:0010:@nne marie :0059: 14/11/2006 12:59

Bonjour,
J'avais adoooooré le livre mais si tu dis que le film est aussi une pure merveille, je pense que je me le ferai rapporté en cassette par des amis de passage ! !
bonne fin de journée et bizzzz du pays de Râ @nne marie

Maître Po 17/11/2006 00:15

Ils n'ont pas inventé le dvd, les égyptiens ? ;-)

'vy 14/11/2006 09:23

Ça c'est de la critique enthousiaste qui fait bien plaisir, tu attendais tellement ce film !


Maître Po 17/11/2006 00:14

Oui, c'est vrai, je n'ai pas été déçu, bien au contraire, et c'est important de le souligner ;-)

Epikt =^..^= 14/11/2006 00:55

C'est rigolo que t'en parles, je suis allé le voir Samedi soir, on s'est fait une soirée Scarlett fever (on a enchainé avec "Scoop", en attendant "Le Prestige" ^^).
En effet, c'est pas mal tout, même si n'appréciant pas particulièrement ce genre de film je suis forcément d'un avis peu fiable. Sinon, Mia Kirschner est tout simplement splendide.

=^..^=

Maître Po 14/11/2006 00:56

Faut dire que trois films à l'affiche, elle fait fort, la Scarlett ;-)Mia Kirschner m'avait déjà conquis dans L word, là, elle m'achève... D'ailleurs, il y a une autre Mia dans le film, c'est Mia Frye.