Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Hutong est à l'origine un mot mongol signifiant puits. Il désignera par la suite les habitations traditionnelles qui entourent ces puits, source de vie aux temps anciens. Aujourd'hui, ce sont des quartiers vivants, populaires et authentiques. 

Pourtant, cet habitat typique et culturel, fait de cours et de ruelles est menacé par l'urbanisation croissante de Pekin. Chaque îlot supprimé se voit remplacer par une autoroute ou un building. Depuis 2002, les pékinois savent que les JO auront lieu chez eux en 2008. Cet événement international devrait certainement sonner - avant l'heure - la fin des hutongs. Malheureusement.

À voir ou à revoir avec nostalgie, Beijing Bicycle, ce conte de la Chine moderne s'y déroulant et bientôt, rare témoignage de leur existence.

  

[Hutongs, Pekin, avril 2001]

Commenter cet article

C
voir les hutongs détruits en 2001 fut une très grande peine. J'ai très envie de retourner à Bejing mais la transformation est effrayante. Ton blog est un ravissement amities Dominique
Répondre
M

On a pu voir le résultat de cette transformation lors des JO de l'année dernière. La Chine s'est réveillée, et comme prévu, ça fait peur.

Merci de ton compliment, Dominique ;-)


N
voici encore une photo qui est magnifique, elle me fait songer à certaines oeuvres de Tina Modotti. Sais-tu Maitre Po que tu peux faire faire un livre des tes meilleurs clichés ? Tu as des sites internet qui te le proposent. J'ai ainsi reçu un livre d'un ami photographe. Une excellente idée de cadeaux, pour tes proches et amis.
Répondre
M


J'ai déjà fait un livre de photos, sur la Californie. C'est vrai que c'est sympa. Oui, je pourrais en faire un autre. je vais y penser ;-)

Merci ;-Þ



A
désolant pour les hutong, je les ai découverts en 2001, j'y suis retournée en 2005 c'est un vrai désastre . . il doit en rester seulement 1000 sur 8000. quel blog superbe , il y a des gens qui ont vraiment du talent .

Répondre
M
Oui, c'est désolant. Mais agathe, merci de ton compliment... je rosis ;-)
L
Ce qui me surprendra toujours, c'est l'ingéniosité des hommes... Ca se voit que vélo il est fait main ! Avec trois bout de féraille rouillée et une vieille cariolle ! Mais qu'à cela ne tienne ! Ce vélo c'est sa voiture à lui ! Si "ça" c'est pas des grands hommes... Des grands hommes qui font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont !
Répondre
M
Pouvoir beaucoup en ayant peu, oui, c'est un signe de sagesse ;-)
F
Peut-être que l'envie vient en voyageant. Les cultures sont fascinantes.
Répondre
M
L'envie vient clairement en voyageant. Et la culture chinoise est plus attirante que la culture québécoise ;-)
G
L'artisanat à sa plus simple expression, j'adre la première et son cadrage.
Répondre
M
Comme je l'ai déjà dit, je sais plus quand, la première photo est presque toujours ma préférée. C'est le cas ici ;-)
L
désolée pour l'embrouille...
Répondre
M
De quoi parles-tu ?
M
la vitrine sera belle et ce sera une belle fête !!
mais à quel prix ???
Répondre
M
Et encore, c'est l'arbre qui cache la forêt...
A
Je découvre ton blog...et je suis emballé. Par les photos, la mise en page, les petits textes explicatifs...Bref, de la belle ouvrage...vraiment...bravo
Répondre
M
Hé bien... je ne sais plus où me mettre... merci ;-)
S
oui, ça détruit comme d'un simple éternuement... bon, il y a maintenant de faux hutongs, faits pour les touristes...

apres, il faut s'évader un peu du coeur de Pékin, au nord de la ville...
Répondre
M
Oui, cette éradication massive ne concerne (pour l'instant) que le centre de la ville qui constitue une vitrine de la Chine. Mais ce n'est qu'un répit pour la banlieue pékinoise.
F
Mon grand rêve : partir en échange en Chine. Mais j'espère qu'il restera encore quelques parcelles de cette poussière du passé.
Je pense qu'il regretterons malheureusement d'avoir tout détruit ou presque.
Répondre
M
Même si cet aspect historique de Pekin aura disparu, il restera malgré tout beaucoup de choses à voir et à vivre. Mais tu es insatiable ;-)
D
J'ai vu un reportage sur la chine et ses changements par rapport au JO de 2008 et je dois dire qu'en regardant les images, j'ai été étonnée de voir autant de voiture, je pensais vraiment qu'il y avait bcp plus de voitures que de vélo, ils parlaient aussi de pollution et justement de la destruction des petits quartiers chinois pour reloger les gens dans de grands immeubles. C'était impressionnant bonne soirée @+
Répondre
M
Pekin ressemble tout à fait à une métropole occidentale. Les marques de voitures les plus répandues sont Volkswagen (tous les taxis), Audi et Mercedes, des noms bien chinois ;-)
L
Je ne connaissais pas avant de venir ici et pourtant c'est trop tard pour connaitre autrement qu'en photo.

C'est triste !
Répondre
M
Après les remarques de Lauryle, d'Alix et maintenant la tienne, je vais faire un effort pour retrouver quelques photos sympa de ces endroits pour tenter de les faire revivre un instant ;-) 
L
ah vi, socialisme de marché!! rhooo, j'confonds tout l'temps!! même ici, va falloir que je vienne incognito, j'dis trop d'conn'ries!!!
Répondre
M
Essaie une fois, pour voir si on te reconnaît ;-)
A
Socialisme, Louise, de marché, certes, mais socialisme... La Chine n'est pas capitaliste, elle est "socialiste de marché". C'est différent... ;-)

La première photo est super. Question : elles sont où, les habitations ? C'est pas les ruines, quand même ? Parce que j'ai vérifié dans le dictionnaire, les ruines, c'est pas pratique pour y habiter. Y'a pas de peau de bête devant le feu crépitant où on s'étend pour faire la sieste, bref, c'est la zone...

Ruok ?
Répondre
M
Ils sont où, les hutongs ? Ben, y en a plus, envolés, disparus... ;-)Bon, en fait, je n'ai pas de photos satisfaisantes des hutongs encore existants, donc je cache la misère en montrant ce qu'il reste... après leur démolition ;-)
C
Y'a pas un Atget chinois par là-bas ??
Histoire d'au moins laisser une trace, de ce qui est, de ce qui aura été...
Répondre
M
Je ne suis pas sûr que par le passé, les chinois aient élevé la photographie au rang d'art. Mais avec leur occidentalisation, cela devrait s'arranger.
L
tu vas bien loin dans tes voyages...
les JO de 2008 ne detruirons malheureusement pas pas que les fameuse huttes (pourquoi ne pas en avoir mis une image ?)
Répondre
M
Les hutongs ne sont pas des huttes. C'est un habitat rudimentaire disséminé à l'intérieur de murs et de ruelles.
L
en effet, nous avons dans l'esprit les images des chinois à vélo et des petites maisons traditionnelles en ville, mais avec des chiffres de croissance à 2 chiffres, une expansion phénoménale, un capitalisme à toutes épreuves, je crois en effet que cette Chine là va disparaître en moins de deux générations... Et puis, je ne sais pas s'ils ont envie de préserver ce patrimoine culturel traditionnel, comme l'europe il y a quelques siecles, qui rasait ses anciens quartiers pour y construire une nouvelle société!
Répondre
M
La Chine est clairement à deux vitesses, voire plus. Pekin et Shanghaï se modifient à une vitesse vertigineuse et tout ce qui y rappelle la Chine profonde - qui, elle, continue d'exister et de souffrir - est systématiquement éradiqué.