Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Alors que la Porte de Versailles retentit en ce moment des meuglements de charmantes limousines et des braiments de baudets du Poitou, elle vibrait il y a deux semaines du feulement sourd de voitures anciennes. Le salon Retromobile battait alors son plein, une occasion unique de voir des modèles qui le sont tout autant.

Lors de la visite, un thème m'a sauté au visage. Il était limpide tant il était partout. Calandres et bouchons. Un moyen efficace d'immortaliser les créations de designers. Mais pour ne pas lasser, je ne présenterai que les bouchons...

 

Et à tout seigneur, tout honneur. Le Spirit of Ecstasy orne l'avant des Rolls depuis 1911. Créé par Charles Sylkes, il s'inspire de la Victoire de Samothrace et est ainsi tout indiqué pour surmonter une calandre qui a la forme... d'un temple grec.  

 

Un air ébahi, prêt à aspirer la route... c'est une Delahaye, fabrique française de briques reprise à la fin du dix-neuvième par Emile Delahaye, qui connut son apogée vers 1910. La seconde guerre mondiale mettra un terme à la construction de ces puissantes berlines et la firme se consacrera à la fabrication de camions, avant d'être rachetée par Hotchkiss en 1954. 

 

Quelle étrange idée que de choisir un coureur à l'allure ridicule avec des ailes sur la tête ! Et c'est Alvis qui l'a eue ! La firme de Coventry était connue pour ses modèles sportifs, très performants, mais ses voitures n'ont jamais suscité l'enthousiasme du public. Je crois en connaître la raison... 

 

En 1919, une cigogne orne désormais les radiateurs des Hispano Suiza, en hommage à Guynemer dont l'escadrille des Cigognes est équipée de moteurs de la marque. Le piéton récalcitrant n'a plus qu'à bien se tenir.

 

Et pour terminer, un autre seigneur. Ce curieux bouchon est celui d'une Isotta-Fraschini 8AS, magnifique landaulet de 1929. Ce fut d'ailleurs le chant du cygne de ce constructeur de véhicules de grand luxe à cause de la crise de cette année-là. Il se limitera par la suite aux véhicules industriels.

[Salon Rétromobile, Porte de Versailles, février 2007]

Commenter cet article

A
C'est un peu du suisse et une grosse partie de quelqu'un d'inimitable car trop space... euh...moi ;-)
J'aimerais pouvoir te faire autant rire que tu le fais avec moi, j't'assure... merci mon grand :-)
Répondre
M
Le cocktail a l'air détonant ;-)Sinon, je te rassure, tu y parviens très bien... ma grande.
A
Euh... pour faire la tête de la cigogne n'auraient-ils pas pris exemple sur une seringue par tout n'hasard? ;-) Di bleu và, fallait pas s'l'empiquer n'importe ou celle là ;-)
Sinon chouette l'idée, surtout qu'on en voit plus de nos jours :-)
Répondre
M
S'l'empiquer... c'est un helvétisme ?Et effectivement, on peut s'l'empiquer à la limite mais faut bien choisir son endroit ;-)
L
Je cours voir ça ;-)
Répondre
M
Rêve pas, Lut' ;-)Tu ne verras que des animaux...
L
Je suis déçue ... quand j'ai lu le titre, je croyais que tu allais nous montrer la face cachée de Rétromobile. Ou Maître Po en train de se saoûler pour oublier la fermeture du salon ;-)

Bon, j'ai de nouveau appris quelque chose grâce à toi, alors je ne t'en veux pas (trop).

Lutine

P.S. : J'ai montré à Zhom, il a trouvé que c'était bien fait :-)
Répondre
M
Retromobile, non. Mais le Salon de l'Agriculture, oui. J'ai fait la nocturne et le hall 7, c'était chaud. Y avait d'ailleurs des restaus alsaciens ;-)
M
Je ne suis pas très qualifiée en matière d'automobiles! mais c'est vrai que mes modèles anciens sont plus artistiques que ce que l'on fait maintenant.
Répondre
M
C'est sûr que la cigogne Hispano-Suiza a une autre allure que le rond Mercedes ! ;-)Cependant, le Spirit of Ecstasy est toujours d'actualité chez Rolls-Royce.
E
Quelle bonne idée d'avoir pris de près ces bouchons... Ils ont quand même plus d'allure que ceuxw de nos voitures modernes... Et je ne savais pas qu'il pouvait y en avoir de si différents...

Merci de m'avoir appris encore quelque chose, Maitre!

;O))
Répondre
M
Faut dire que dans la rue, on en voit plus beaucoup. En plus, il me semble que c'est interdit car dangereux et sur les Rolls, ils sont rétractables, mais c'est aussi à cause du vol.Bon week-end, Elleiram ! ;-)
C
Toujours à la limite du documentaire, Doc' Po !!
Très intéressant cela dit.... ;-)
Répondre
M
On ne se refait pas ;-)
L
Merci pour ces bess images et leurs histoire, c'est toujour un plaisir venir ici.
Je suis toujour enchantée par ton blog, le fond
j 'adore..
bonne journée
Répondre
M
Oui, je sais que le fond te plaît. À moi aussi, il me plaît bien ;-)
P
Ah oui, j'ai beaucoup aimé ce voyage photographié. C'est toi qui a photographié "art moderne", cette "installation photographique" ? J'aime beaucoup. J'ai imaginé un temps que tu pouvais photographié une foule en flou donnant un visage, celui de marylin par exemple.
Répondre
M
Tiens, je te propose ça :
L
je ne savait pas que ces petite statuettes pouvaient être aussi variées (pardon, bouchons)
la cigogne n'est pas un hommage a la mouette de Gaston Lagaffe ? ;-)
Répondre
M
Allons bon, v'la autre chose ;-)
V
Avec ce don que tu as Maitre PO, vas-tu faire un petit tour voir nos amis les bêtes au salon de l'agriculture et nous ramener en photo les plus beaux spécimens de France?En tous cas j'y vais cet après midi avec mes enfants de 3 et 1 ans et je sais que ça va être la joie!!! Mais pour les photos je ne ferai pas mieux, ça c'est certain ;-)
Valérie
Répondre
M
C'est prévu ! Mais y aller avec des enfants de cet âge, bravo ! Quel courage ;-)
L
je crois que les drogues utilisées au debut du XXeme siècle étaient nettement pkus euphorisantes que les nôtre, au vu de la débauche d'effets esthétiques pas tous réussis, je suis d'accord avec toi!!
un peu agressive la cigogne dis donc!!
Répondre
M
C'est difficile de faire dans le bon goût, c'est comme les proues des navires ;-)