Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

À gauche, c'est la moto de Gilles, une Goldwing 1500 cm³, d'une couleur peu banale, cardinal d'après Honda, violine d'après lui, et seulement violet d'après moi, mais juste pour le taquiner. Une moto pour nostalgiques, dont je fis partie il y a quelques années.

À droite, c'est la mienne, une Goldwing 1800 cm³, couleur sable d'après Honda, d'après moi aussi. Gilles, lui, se fichait de la couleur de ma Goldie. Une moto pour passionnés.

 

Elles ont fait les quatre-cents coups ensemble toutes les deux. Lyons-la-Forêt, Pierrefonds ou Saint-Valéry-sur-Somme les ont vus s'arrêter à plusieurs reprises. Et d'Honfleur à Cabourg, en passant par Deauville, Villers ou Houlgate, d'Etretat au Tréport en passant par Fécamp ou Dieppe, il n'y a pas un endroit de la côte normande où elles ne sont pas allées. C'étaient des moments privilégiés où les tracas de la vie quotidienne ne comptaient plus. Le rituel était immuable : un rendez-vous un samedi Porte des Lilas pour un plein à la station Total de Bougival, près de Saint-Germain-en-Laye, parce que, disait-il, les toilettes y sont plus propres qu'ailleurs (c'en était un usager plus que régulier). Puis les kilomètres défilaient, rythmés par nos musiques respectives, classique pour lui, moins classique pour moi. Nous coupions le son quand nous étions côte à côte pour éviter une cacophonie prévisible.

L'océan était bientôt là. Nous les abandonnions (oh, provisoirement) le temps de le contempler de plus près, tous les quatre. Il est difficile d'imaginer la force que peut donner la vue d'un océan à un parisien. Cet air vivifiant et odorant, cette puissance tranquille, menaçante, cette liberté que l'on ressent au plus profond de soi sont essentielles. Journées magiques où l'exception était reine... Seule entorse à cette règle, le repas de midi était tout ce qu'il y a de plus beauf, mais j'ai fait dans ma vie bien pire que manger un steack-frites au bord de la mer.

L'après-midi se terminait et le soleil tombait lentement sur cette mer qui ne nous quittait plus. Il était temps de rentrer, paisiblement, à regret. La région parisienne se faisait plus présente et soudain, Paris était là. Alors, par gourmandise, par jeu, par pur plaisir, nous continuions notre promenade dans un Paris nocturne animé. Les lumières de la capitale éclairaient les deux Goldwings qui brillaient alors de mille feux. Elles ne passaient pas inaperçues. Comment l'auraient-elles pu ?

Et puis, il y eut cette terrible année 2005. Le 29 avril, ma Goldie fut totalement détruite dans une collision avec une voiture qui lui coupa la route. Le 14 juin, Gilles nous quitta. La dernière fois que je vis sa Gold violine (mais c'est bien pour lui faire plaisir, car elle est violette), ce fut quand sa femme me demanda de l'emmener chez le concessionnaire, ne pouvant la garder, en insistant pour qu'elle monte derrière moi. C'était aussi la première fois que je remontais sur une moto depuis mon accident. J'en ai racheté une quelque mois après... la passion est plus forte que la raison.

 

Ils sont loin, ces moments d'insouciance et de bonheur. Mais jamais je ne les oublierai. Surtout pas quand je conduis. Nous nous demandions parfois si c'était bien raisonnable de partir comme ça aussi souvent. Je ne sais toujours pas si c'était raisonnable, mais je sais maintenant qu'il fallait le faire. La vie est trop courte.

Commenter cet article

Clo 23/01/2008 12:33

Il est des anniversaires qu' on préfèrerait oublier.....
L' émotion contenue, les mots sobres rendent ton texte encore plus poignant.
Oui vous avez bien fait de partir aussi souvent.
Oui c' était raisonnable de l' avoir fait.
Aucun doute là-dessus !

Maître Po, devin 23/01/2008 22:51

Merci, Clo... surtout que presque deux ans après, ça laisse encore un trou immense...

Kinou 01/11/2007 11:53

Lorsque j'avais lu ton article, je n'ai pas pu mettre de com'.. trop d'émotion.. de souvenirs.. un ami a disparu un jour de juillet, fauché sur sa moto par un automobiliste qui avait quelques grammes de trop ! l'émotion est toujours là... mais aujourd'hui il fait beau et je me rappelle qu'il aimait enfourcher sa moto et partir à l'aventure...

Maître Po, devin 01/11/2007 14:36

Kinou, puisque tu as eu du mal à laisser un commentaire, tu comprendras qu'il m'est tout aussi difficile de te répondre.

Catgirl 01/11/2007 08:27

ton récit est très touchant ...
il ne faut pas se demander si c'était raisonnable, il faut se dire que vous avez eu raison de le faire, de vous créer des moments uniques de vrai partage ... de réaliser vos envies ...
il y a tant de gens qui se refusent à leurs envies ...

bonne journée

Maître Po, devin 01/11/2007 09:24

Se les refuser peut être une bonne chose parfois mais le pire est d'attendre.
Bonne journée, Catgirl ;-)

brodeuse débordée 18/06/2007 22:59

Eh oui, il nous a quitté trop tôt ! Ils vous restent de bons souvenirs mais les souvenirs aussi font mal.
On se fait une petite bouffe quand tu veux.

Maître Po 20/06/2007 00:55

Non, les souvenirs ne font pas mal. Ce qui fait mal, c'est de ne plus en avoir d'autres...Pas de problème pour la p'tite bouffe ;-)

Kate 18/06/2007 22:11

à la place de ET il est préférable de lire MAIS

Maître Po 20/06/2007 00:51

Pas de problème ;-)

Kate 18/06/2007 22:02

j'ai adoré ce texte - J'aurai peur de monter sur une moto et je peux comprendre cette passion - belle histoire d'amitié - amicalement

Maître Po 20/06/2007 00:49

Oui, c'est une belle amitié.Mais, Kate, sache que tu ne peux comprendre quelle passion peut engendrer la moto qu'en en faisant ;-)

cd 17/06/2007 08:52

Très bel hommage. Le temps est passé, mais on ne l'a pas oublié. Difficiles ces anniversaires, la nostalgie d'hier, les souvenirs présents et un petit coincement, là, dans la gorge, qui nous ramène à la triste réalité. Merci pour lui. CD

Maître Po 18/06/2007 01:09

Non, on ne l'a pas oublié. Merci, CD ;-)

Mememad 17/06/2007 08:48

Allons bon ! Mes yeux ont du ravaler les fruits de tes si belles lignes !
Bien trop de choses touchantes pour moi dans cet article, non pas la Goldwing qui m'a toujours fait rêver (à côté de ma Rebel !) mais j'ai tellement connu les virées, les courses de motos (un tout autre univers dont mes frères étaient acteurs), et surtout ce partage silensieusement jouissif.
Aujourd'hui, ma Rebel reste un si bon moyen de déplacement dans Paris que je n'obéis pas à la raison médicale qui voudrait respecter mon dos opéré 2 fois d'une hernie discale! Mais commencer à pratiquer le "raisonnable" est le début de la vieillesse, alors non pas question !!!
Merci encore et à bientôt.

Maître Po 18/06/2007 01:06

La Rebel, elle a tout d'une grande ;-)Je ne sais pas si la raison est le début de la vieillesse, mais moi aussi, je lui préfère la passion ;-)

NAD 16/06/2007 20:57

Nous te souhaitons une bonne soirée et un bon dimanche.
Pour notre prochaine tournois nous avons selectionné tes propositions de Gazebo et G. Berliner.
A bientot

Maître Po 18/06/2007 00:58

Merci, j'aime beaucoup ces deux chansons (Louise et I like Chopin), bien que de registres diamétralement opposés ;-)

angelyz 16/06/2007 14:21

et tu sais quoi, mon grand ? je suis toujours là même si je ne laisse pas souvent de trace de mon passage :)
V
bizou

Maître Po 18/06/2007 00:55

J'ai beaucoup de chance !V, Angelyz ;-)

Martine 16/06/2007 13:02

se souvenir des belles choses et ne rien regretter .. joli article plein d'optimisme finalement ..

Maître Po 18/06/2007 00:37

Oui, tu as raison, Martine ;-)

Milady 16/06/2007 11:15

Eh bien tu vois : arriver à te faire lire, et apprécier, un papier sur un sujet qui ne te passionne mais-alors-là-vraiment-pas-du-tout... ça restera comme l'une de mes plus belles victoires ;-)
Merci pour tes mots, qui me sont précieux et me poussent eux aussi à continuer, malgré les petits doutes qui m'envahissent parfois...

Maître Po 18/06/2007 00:36

Tes mots me sont tout aussi précieux, alors brisons là ;-)Quant aux doutes, si cela peut te rassurer, chez moi, ils apparaissent à chaque article...

Elleiram :0036: 16/06/2007 08:24

Il faut profiter de la vie à chaque instant, à chaque seconde...

Je crois que tu as raison... Vous avez bien fait de faire vos 3300 coups...

Maître Po 16/06/2007 09:48

Oui, j'en suis sûr ;-)(Rien à voir, mais je n'arrivais plus depuis quelque temps à te laisser des commentaires, rien ne s'affichait. Je vois que cela fonctionne maintenant, je vais pouvoir t'en laisser. Ouf...)

NADFAB 15/06/2007 19:06

merci pour ton passage sur notre blog, a bientot pour les 1/4 de finale

Maître Po 16/06/2007 09:29

Certains choix étaient difficiles. Choisir entre "Enola gay" et "Forever young", ou entre "Mise au point" et "Le pull-over blanc" !

:0010:soleil51:0014: 15/06/2007 17:38

Passion dévorante mais quelle passion ! ! ! Suis un peu débordée en ce moment ! ! Bon vendredi et gros bisous de la mer rouge ! @nne marie

Maître Po 16/06/2007 09:27

Dévorante... c'est le mot.Faudra que j'aille la voir un jour, ta mer rouge ;-)(mais peut-être pas en moto)

angelyz 15/06/2007 13:09

bonjour mon grand :)
voici enfin le pourquoi du comment..... émue par ce qui vous est arrivé..
il faut profiter de la vie.. raisonnable de partir comme ça ? non.. raisonnable de remonter sur une bécane ? oui
la vie est courte, très courte, trop courte
je t'embrasse

Maître Po 16/06/2007 09:26

Tu sais quoi, Angelyz ? Cela me fait énormément plaisir que tu sois là, sur cet article en particulier.V ;-)

jean-marie (Lambert Palis) 15/06/2007 01:25

bonsoir,
très belles machines mais surtout très beau texte,très émouvant.
amicalement
JMM

Maître Po 16/06/2007 09:25

Merci LP d'y avoir été sensible.

Morena 15/06/2007 00:36

Hé bien on ne peut pas dire qe ce printemps soit doux pour toi... Entre le présent, violent, et les souvenirs, beaux et si horribles en même temps... Vous avez bien fait. De vivre à 300 %. Pendant qu'il en était encore temps...
Que te dire, Maître, sinon que tes mots me touchent, et que je devine que ta tristesse est encore bien plus profonde que tu ne le laisses apparaître.

Maître Po 16/06/2007 09:25

Merci Aude... j'avais laissé passer le 14 juin 2006, je ne voulais pas laisser passer celui-ci.

Lauryle 14/06/2007 19:05

ça ressemble à des motos de policiers... (rires)
(j'dis ça mais j'y connais absolument rien en bécanes motorisées)

Maître Po 15/06/2007 00:02

Tu rigoles, ils n'ont que des 1150 BMW. Y a pas photo ;-)

Milady 14/06/2007 11:20

Émotion... et les mots semblent bien dérisoires. Alors, juste merci, d'entrouvrir la boîte aux souvenirs...

Maître Po 15/06/2007 00:01

Deux ans, jour pour jour... Merci de ton passage, LD.