Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Tibet, Lhassa, le Potala.
Cette fois-ci, la photo est de moi. Parce qu'il était là devant moi, jour et nuit. Enfin, non, pas toute la nuit, évidemment mais il n'y a pas eu de matin, pas de soir à Lhassa où je ne suis venu le contempler, fasciné, presque traumatisé, comme ces dizaines de fidèles qui à tout instant, en font le tour.

 

Népal, Kathmandou, le grand Stupa de Bodnath.
À force de le voir, notamment dans Little Bouddha, lui aussi faisait partie de mes rêves, lui, le plus grand stupa du Népal. Magie des sons, des costumes, parenthèse mystique dans un voyage qui l'a peut-être été aussi.

 

Qatar, Doha, la Corniche.
Une découverte, une surprise... agréable. Une chaleur inconcevable dans un pays neuf, encore en contruction, qui vit le soir. Luxe et pauvreté, fortune et misère s'y rejoignent... comme partout, finalement.

 

Trois pays, trois capitales, trois villes si différentes.
Réaliser un de ses rêves, c'est bien. On peut cependant se demander ce qu'il y a après. Après, il y a des souvenirs magiques qui ne vous quitteront plus, présents à chaque évocation, qui vous enrichissent et vous améliorent. Mais il y a aussi le retour à la vie normale, bien cruel. Il me faudra quelque temps pour me remettre d'un tel voyage. Voici malgré tout un avant-goût de mes photos...

Commenter cet article

Q
Merci... je ne connais ni l'une ni l'autre...

Je suis venue lire ta réponse... un peu tardivement je dois dire ! ;-)

Le Titanic... c'est une étrange coïncidence.

Passe un bel après-midi, Maître Po.
Répondre
M
Pourquoi ? Tu étais à bord ? ;-)Bon, OK, je sors en courant... mais juste après t'avoir promis que si je vais un jour à Samarcande ou à Cuzco, je te raconterai...
Q
Tu dis "Réaliser un de ses rêves, c'est bien. On peut cependant se demander ce qu'il y a après." J'allais répondre "c'est amusant..." mais je me reprends. J'ai éprouvé la même chose récemment et pas après un voyage. Réaliser un rêve, c'est vraiment merveilleux, mais lorsque ce vers quoi on a tendu pendant tant d'années est enfin là, fini, achevé, c'est comme si brusquement toutes les portes se fermaient. Je ne sais pas si tu comprends, enfin, je pense que oui. Le plus dur, c'est de trouver un autre but, de se rouvrir des fenêtres, pour pouvoir s'envoler à nouveau, respirer. Tu repartiras en voyage ?
Répondre
M
Je fais plus que comprendre puisque je viens de le vivre. J'avais écrit ça avant de partir et maintenant que je suis revenu, la sensation est bizarre, même aujourd'hui. Mais il me reste de merveilleuses images. C'est un peu comme les frissons que me procurait le Titanic quand j'étais petit (c'était quand même bien après son naufrage, je te rassure), que le film de Cameron a complètement fait disparaître.Et il reste encore des destinations de rêve comme Samarcande ou Cuzco ;-)
A
Il est sympa de savoir comment s'est "passé" ton voyage et ce que tu y as vu. Merci de nous les faire partager!
Elles sont bien belles tes photos :-)
Répondre
M
J'ai tellement de choses à écrire... mais il me faut le temps de trier mes milliers de photos ;-)
M
J'ai toujours bien aimé me faire traiter de chiante, mais là, encore plus que d'habitude ;-)
Répondre
M
Ohhhh ! ;-)
H
Bizarrement c'est la dernière photo que j'aime le plus! je parle strictement d'un point de vue photographique, bien sur! Mais je pense que les sentiments y sont pour quelque chose dans le choix d'un cadrage et de la lumière...... ;-)
Répondre
M
Pour en rester à la dernière, c'était la vue que j'ai découverte depuis la terrasse de ma chambre, en y arrivant de nuit. Il n'y manque qu'une chose, l'écrasante chaleur qu'il faisait ;-) 
:
Il est bien de pouvoir réaliser ses rêves ! ! bravo et pour la chaleur de Doha, ici on nous annonce 48° à l'ombre pour jeudi ( ils disent 48 car à 50, ils sont obligés de fermer les administrations ! ! lol ! !
Bon retour dans le quotidien ! !
Amitiés de la mer rouge

Au fait, et Bubulle ???
Répondre
M
Bon, il faut que j'émigre dans les émirats ou en Egypte car moi, je ne commence à revivre qu'à de telles températures !Bubulle, il a sa catsitter quand je ne suis pas là ;-)
S
Nostalgique ?
Alors écoute Brassens "Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage" et de superbes photos je n'en doutes pas.
Penses à la chance que tu as d'avoir vu de tes yeux ces merveilles. Chat-micalement
Répondre
M
Oui, Sylvie, un peu nostalgique...Mais ça va s'arranger ;-)
L
Mes passages trop rares ? qu'est ce que vous en savez ?.Je suis une flemmarde,je laisse pas un mot à chaque fois. et ce n'est pas parce que certaines choses ne se voient pas qu'elles n'existent pas ;-)

bon je vois que le retour à la réalité se passe difficilement. toutes fois vous nous ramenez de superbes clichés. un beau voyage que vous avez fait là. plein de rêves, et j'en suis ravie pour vous. Maintenant va falloir atterir en douceur si c'est possible. sav dit deux ans cela me semble un minimum. courage :)
Répondre
M
Mais, loralie, je n'en sais fichtrement rien... ;-)Je me suis mal exprimé, je parlais des commentaires, comme quoi, tu as raison, il serait temps que je me pose ! ;-)
G
Tu as fait les trois sites pendant le même voyage ou j'ai mal compris. Je lisais le com sur le côté commercial qui gravite autour mais c'est partout pareil on y échappe pas, heureusement il reste la beauté de l'endroit qui lui, en principe est bien protégé, tu vas mettre d'autres photos je suppose, fait moi signe.
Répondre
M
Tu as bien compris ;-)Et oui, j'en mettrai d'autres, vu les milliers de photos que j'ai prises...
M
Extrait du petit lexique MP-esque illustré :
chiant : adj. Irrésistible, voire indispensable. Cf. ce court dialogue : «Et Bubulle ?» - «Toujours aussi chiant.»
Répondre
M
Pfff.T'es chiante ;-)
A
Maître, c'est avec grand plaisir que je te lis à nouveau... l'impermanence... oui... ca viendra peut-être, sûrement même.

Bises
Répondre
M
N'inverse pas les rôles, the pleasure is mine ;-)
S
dur dur en effet apres de tel voyage ! mais dans deux ans tout sera revenu à la normale ;-)
Répondre
M
Oui, minimum ;-)
G
Bonjour Maitre Po.
Oui sans doute le retour est difficile... mais tu as la chance de l'avoir fait! Réaliser un de ses rêves, c'est un moment unique, tu as bien fait d'arrêter l'horloge. :))

Rien à voir mais : il faudrait que je te fasse une photo de Catpats sur mes genoux pendant que je lis ton blog.... Elle est fas-ci-née par le petit texte déroulant en bas (nombre de personnes sur le blog), chaque fois je suis mdr! ^_^

Bonne journée.
Répondre
M
J'ai vu ton article sur elle, elle est trop belle ;-)
P
Re-bienvenue sur OB.
Le plus dur aprés un voyage comme ça est de reprendre pied dans sa contemporanité (ça existe ce mot?)ou le Temps (d'horloge)est primordial,alors que la-bas.....
"O Temps suspends ton vol......."
Répondre
M
C'est vrai que c'est dur... eEt là-bas, il n'y a pas que le temps qui suspend son vol, tous les ennuis de la vie quotidienne restent aussi cloués au sol ;-)Sinon, on dit contemporanéité ;-)
A
les photos que tu ramènes du sont du même ordre que celles que l'on trouve dans les catalogues de voyage. Je rêvais de voir le grand Stupa de Katmandou : quelle n'a pas été ma déception en voyant tout le côté commercial qui gravite autour ( style : Lourdes !) ; échoppes, cafés, mendiants (hélas !); touristes qui grimpent sur le Stupa. Il faut reconnaître que l'angle sous lequel tu as pris la photo ne montre pas vraiment tout cet aspect. De la poudre aux yeux peut-être ?
Répondre
M
Je ressens ta première phrase comme une critique. Mon but n'est pas de promouvoir le tourisme au Népal mais de montrer ce qui a su m'émouvoir ou m'impressionner.Certes, le stupa de Bodnath est encerclé de pièges à touristes, mais la majesté de l'ouvrage demeure et j'ai bien d'autres photos qui essaient de la traduire. Celle-ci n'était qu'une vision d'ensemble destinée à montrer le stupa ainsi que quelques moines qui constituent malgré tout l'essentiel de la population gravitant autour, dans le sens des aiguilles d'une montre, évidemment ;-)
M
Une certaine forme de pudeur m'empêche de te laisser un commentaire qui ne serait qu'un monceau de banalités frôlant la vulgarité.
Ces images et surtout l'imagination de ton ressentiment m'impose donc le respect par le silence...
Répondre
M
Et je te répondrai de la même façon ;-)
M
C'est un beau voyage, et les photos sont très belles!
Répondre
M
Merci Marie-Christine ;-)
L
eh ben au moins, tu n'aura pas croulé sous la pluie... et tu auras vu de belle choses.

je n'avais pas fait attention que je m'était trompé sur l'adresse, y'a des fois comme ça...

par contre, je viens de m'apercevoir que nous venions de perdre notre horloge...
Répondre
M
Oui, l'horloge, je l'ai retirée...Et là, pour l'adresse, tu ne risques pas de te tromper ;-)Sinon, j'ai eu de la pluie une fois, sans discontinuer, à Nagarkot. Mais j'en aprlerai dans un article... un jour ;-)
E
Le Potala... Ne serait-ce pas la réponse que j'avais trouvé à l'un des quizz passionnants d'Opertiam? ;O))

Rien qu'en photo, je trouve ce temple majestueux, d'autant plus qu'il a l'air de se trouver dans une région où les montagnes presque désertiques le sont encore plus. Je suppose qu'en vrai, la vue de ce temple doit couper le souffle à toutes celles et tous ceux qui le contemplent. As-tu pu au moins le visiter?

Je comprends que ton retour à la vie occidentale ne soit pas si facile. Tes souvenirs et tes emotions vécues là-bas doivent surement être encore bien présents. Mais l'essentiel n'est-il pas que tu ais pu vivre ton rêve?

En tout cas, merci pour cet avant-goût de récit de ton voyage.

;O))
Répondre
M
Bien sûr, le Potala se visite et cette visite reste un grand moment du voyage. Elle est très particulière, j'en reparlerai dans un article.Sinon, ce n'est pas le Potala que tu avais trouvé (reconnais que cela aurait été trop simple), mais le Dzong de Punakha, au Bhoutan :http://ten.golb-revo.over-blog.net/article-5108367-6.html(encore bravo, je ne sais toujours pas comment tu as pu trouver ça ;-)
C
Et Bubulle ?
Répondre
M
Toujours aussi chiant ;-)
M
Veux-tu dire par ta réponse à mon précédent commentaire que mes pensées sont tellement rares qu'elles en deviennent précieuses ?
Heureuse de te retrouver même si... tu n'es pas encore tout à fait revenu... ne presse pas les choses.
Répondre
M
Comment ai-je pu écrire quelque chose qui puisse te laisser penser ça ? J'y retourne...... (il y retourne)...Bon, me revoilà. Mais non, ce qui rendait précieuse ta pensée, ce n'est pas sa rareté, mais le fait qu'elle me soit destinée ;-)Quant au retour, oui, il se passe de façon progressive, mais bien malgré moi.
U
La richesse de l'âme n'est-elle pas de se nourrir de toutes ces belles choses que tu lui offres ?
Répondre
M
Euh.. j'espère que ce n'est pas réellement une question... ni un sujet de philo (durée 3 heures coefficient 2) ;-)
V
Bonjour MP, il s'en est passé des choses depuis ton départ, moi aussi je suis partie, enfin je dirai plutôt que j'ai quitté OB pour plusieurs raisons. Je suis ravie que tu ais pu réaliser un de tes rêves (je suis certaines que tu en as d'autres encore bien au chaud). Le Tibet est sans doute une source d'humanité énorme, une source de beauté, de bonté...ça a du te changer un peu, non? Contente que tu sois revenue, cela dit je ne sais pas si je pourrais revenir aussi souvent (là est aussi la cause de mon départ, le temps me manque pour tout, il fallait faire un choix), je te souhaite bon courage et bonne continuation;-)
Répondre
M
Ben oui, je vois que les choses ont changé...J'espère que tout va bien malgré tout.
M
tu n'es pas revenu déçu, l'essentiel est là !
et je te rassure tout de suite .. tu n'as pas changé .. :-)
Répondre
M
Ben... tu vois ça à quoi toi ? ;-)
L
quel bonheur de vous retrouver cher maitre (oui, ici je vous vouvoie!!)
Répondre
M
Tu fais ce que tu veux, Louise ;-)Euh... vous faites ce que vous voulez ? ;-)
V
Ces photos sont magnifiques. Que dire ? C'est tout à fait dépaysant, je comprends qu'il faille quelque temps pour retrouver ses marques en rentrant d'un tel voyage.
En tout cas, bon retour, ton absence commençait à peser.
Répondre
M
Merci, vy, de ce com... merci pour tout ;-)
L
Tu dois en avoir quelques unes, des étoiles dans les yeux.
Dommage que le blog ne nous permette pas de nous rendre compte pleinement de cette joie que tu as dû renssentir là-bas.
Bon retour parmi nous et câlin à Bubulle ;-)
Répondre
M
Oui, j'en ai plein, Lut' !Et elles m'empêchent même de voir la réalité telle qu'elle est, je suis un peu perdu ;-)
C
Tu as fais un tres beau reve Maitre Po !

Bon retour, Christophe
Répondre
M
Bon retour... bon retour... un peu difficile, oui ;-)