Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Derniers jours le week-end dernier pour Monumenta, l'exposition des oeuvres d'Anselm Kiefer au Grand Palais [NDMP : Alix, je suis sincèrement désolé]. Le nom en est bien trouvé, les oeuvres présentées sont... monumentales. C'est d'ailleurs ce qui en fait le principal intérêt, tant les symboles mis en scène ou les associations réalisées ne sont pas toujours très accessibles.

Difficile de la prendre en photo, cette chute d'étoiles. Faut dire, elle fait trente-cinq mètres de long ! Aussi l'affiche de l'expo est-elle la bienvenue pour pallier mes déficiences. Outre le Vaisseau du soleil, autre oeuvre bétonnée et imposante, le reste de l'exposition se compose de six maisons, présentant chacune un thème lié à la Terre, à l'espace ou au temps.

 

Les audioguides sont longs, très longs. Et les oeuvres sont immenses. Alors les gens prennent leur temps. Le temps semble figé, les mouvements imperceptibles. Communion forcée des spectateurs avec l'oeuvre présentée et convergence des regards. Le but de l'artiste est atteint (comme la tarte ?).

 

Les références sont nombreuses dans ses oeuvres. La maison n°1, Nebelland (le pays des nuages) n'y fait pas exception. Et l'audioguide, bien que très complet, ne remplace pas chez l'enfant, la présence rassurante de sa mère. Mélange de la poésie d'Ingeborg Bachmann :

Nebelland hab ich gesehen,
Nebelherz hab ich gegessen.
(j'ai vu le pays du brouillard, j'ai mangé le coeur du brouillard)

et des rites sacrificiels d'une pyramide aztèque... Le corps de l'artiste est offert, ainsi que son coeur, en pâture au spectateur. 

 

Les associations sont parfois inattendues. Ici, dans la maison n° 2, Geheimnis der Farne (secret des fougères) en hommage au poème éponyme de Paul Celan, ce mur de fougères répond à deux blockhaus. La raison en est à la fois simple et surprenante. Les deux provoquent invincibilité et invisibilité. En effet, les graines de fougères possèderaient ces vertus secrétes, certains soirs d'été...

 

Et l'on va de maison en maison, comme le Petit Prince de planète en planète.

 

La maison n°5, Sternenfall / Shevirath ha Kelim (le bris des vases) est ma préférée. Cette fascination qu'exerce les livres sur Anselm Kiefer est formidablement mise en valeur par cette impressionnante bibliothèque de sept mètres de haut, aux dizaines de livres de plomb, trônant parmi les bris de verres. Je vous livre l'explication de l'artiste :

À l'origine du monde, Dieu ou lumière supérieure se rétracte au lieu de se répandre. Pour laisser place à la création, l'infini doit se contracter lui-même. Le vide laissé par ce retrait permet à la masse de se constituer, d'où naissent les quatre mondes : l'émanation, la création, la formation, l'action. Un rayon de lumière pénètre cet espace et son énergie forme les séfiroths (vases). Nées de la lumière, ces séfiroths sont destinées à la recevoir et à la servir. Mais elles ne peuvent la supporter tant son intensité est forte et se brisent.

 

Pour prolonger cette visite, je vous propose deux articles complémentaires, celui de Vy qui restitue à merveille le côté monumental de cette exposition, et celui de Quichottine, variation sur un thème plus que libre.
[Monumenta, du 29 mai au 8 juillet 2007, Grand Palais, Paris]

Commenter cet article

Q
L'important, c'est que si mes lecteurs cliquent ils découvriront chez toi bien davantage sur Kieffer... et ils pourront ensuite se rendre chez Vy... de blog en blog, ça fera un beau voyage.

...
Répondre
M


... et Dieu sait à quel point nous aimons les beaux voyages ;-)



Q
oui, ça existe aussi...

Je voulais te dire que j'ai laissé ton tableau dans la bibliothèque... du moins la vignette qui en représente un bout.

Mais contrairement aux autres vignettes, il n'envoie pas à mon article, mais au tien.

Je trouve ça normal, puisque ce tableau-là est ici, chez toi.

Que ton lundi soit beau, Maître Po.
Répondre
M


De toute façon, cela n'a guère d'importance puisque mon article renvoie à son tpour sur le tien ;-Þ
Bon lundi à toi aussi, Quichottine ;-)



:
Bonjour de Canton en Chine,je viens de chez quichottine qui vous met en valeur, justifiée d'ailleurs, bon lundi de Pâques et bon début de semaine :0059: bye
Répondre
M


Ah, Guangzhou... que de souvenirs ;-)
Sinon, ça existe Pâques là-bas ? ;-Þ



Q
Oui, je l'ai remis au goût du jour... et c'est ma "chute" de mon article d'aujourd'hui...

Un "allez lire Maître Po"...

J'ai bien travaillé depuis le début de la semaine. Un de ces jours, tout sera bien dans la bibliothèque !
Répondre
M
N'en fais pas trop, malgré tout ;-)
Q
On dit que l'on revient toujours vers ses premières fois. En fait, aujourd'hui, j'avais tapé "bibliothèque" dans le module recherche. Je n'ai pas fait exprès de me retrouver là. Et puis, en relisant les commentaires, je me suis souvenue. Si tu savais ! J'avais mis très longtemps à écrire le commentaire qui s'était envolé ce jour-là.

Tant de mots s'envolent ou s'engloutissent dans les archives de nos blogs... C'est sans doute mieux comme ça.
Répondre
M
Mais ton article, lui, ne s'est pas envolé. Il est toujours là ;-)
A
J'aime beaucoup la première photo, passionnément la troisième et à la folie la dernière, tant pour la photo comme pour les oeuvres. Je cours me documenter sur Anselm Kieffer...
;o)
Répondre
M
Finalement, je n'aurais dû mettre qu'une photo sur deux...Et puis, Anselm, n'oublie pas ma commission ;-)
Q
Merci pour le lien que tu as ajouté à ton article... c'est vraiment gentil. Moi j'aime bien quand des liens se créent ainsi. Et puis... j'ai pris un abonnement à ton blog. Encore une lacune de comblée !
Répondre
M
Et oui, les liens se créent... c'est le cas de le dire ;-)
Q
En fait, je préfère que mes lecteurs viennent la regarder chez toi. Comme ça, ils peuvent faire d'autres découvertes. Moi, j'ai beaucoup appris, je suis tombée amoureuse de ton chat et je suis sûre que je reviendrai. Pourquoi d'autres n'en feraient-ils pas de même ?
Répondre
M
Quel tombeur, ce Bubulle ;-)
Q
J'ai écrit... bien sûr (désolée)
Répondre
M
Bien sûr.
Q
Merci... pour le Ctrl+A... et le Ctrl+C... tu vois, j'aurai encore appris quelque chose grâce à toi. J'ai écris mon article sur ta photo, sur mon blog... mais je n'ai pas mis ta photo... je ne la mettrai pas, sauf si tu m'en donnes l'autorisation.
Répondre
M
Coucou Quichottine ;-)je t'ai déjà répondu sur ton blog ;-)
M
Merci de ce petit compte-rendu, je voulais, je n'ai pu...
Répondre
M
Bonsoir My.Pas grave, j'ai ;-)
Q
Oui mais les deux précédents non... et tu sais, j'avais mis du temps à les écrire ! (trop longs sans doute !)
Répondre
M
Règle de base : Le texte du commentaire, toujours tu copieras (avant d'envoyer, évidemment) : un Ctrl+A, suivi d'un Ctrl+C, qui s'avèreront salvateurs (Adamo ;-)
M
une expo pour s'éclater intérieurement .. mais ai-je bien compris ?? ;-)
Répondre
M
En gros ;-)
Q
Mes commentaires n'ont pas l'air de passer ce soir...
Répondre
M
Ben, celui-là, il est passé ;-)
D
pour te dire qu'il y a 20 ans,j'ai fait un trekk de 5 semaines au Népal;;de Pokkhara à la frontière Tibétaine...l'armée chinoise nous a repoussés...et que ça reste un grand souvenir de mes années babas...ça a du changer depuis..
Et puis pour te dire que je ne suis pas plus Julie que Cunégonde...
Amitié
Denis..
Répondre
M
Pokhara, j'ai fait le choix de ne pas y aller, préférant me concentrer sur la vallée de Kahtmandou. La prochaine fois...Et je sais que tu n'es pas plus julie que cunégonde. En revanche, je m'autorise à penser qu'il s'agit de la même personne ;-)
L
vélib ? bon, ben j'ai mal entendu alors...
en tout cas, merci d'avance si tu fais l'article :D
Répondre
M
http://www.velib.paris.fr/Mais pour l'article, faudra attendre un peu... ;-)
V
Bonjour vénérable maître Po. Merci pour cette visite commentée... Les commentaires sont aussi réussis que les photos!
Répondre
M
À mon tour de te remercier, va l'r ;-)
L
sniff... toutes ces expos que je vais rater cette été....

dis, a ce qu'il parait les "véliv" sont en place à Paris... il ressemblent à quoi ? ils sont plus beau que ceux de lyon ? ou déjà plus abimés ? ;-p
Répondre
M
Tu veux parler des velib ? ;-)À priori, ça ne commence que le 15 juillet.Mais je te tiendrai au courant, et je ferai peut-être même un article ;-)
V
Je sais, "le temps a passé", c'est beaucoup mieux :-)
Répondre
M
Oui, je crois ;-)C'est dingue comme cette faute hante les forums, nous poussant même involontairement à la commettre.On connaissait Omar m'a tuer. Ils ont inventé Omar m'à tuer. Au secours !
V
J'aime bien ta photo de Nebelland, la mère et l'enfant au tee-shirt orange devant le corps allongé de la toile.
J'y suis allée deux fois, deux fois accompagnée, ce qui fait que je n'ai pas pris les audioguides, je m'étais dit que j'y retournerais pour prendre le temps d'écouter, mais... le temps à passer...
Répondre
M
Je te rassure, également accompagné, je ne l'ai pas pris non plus ;-)Je me suis contenté d'un résumé mais il me semble que les panneaux qui figuraient à l'entrée de chaque maison suffisaient à la compréhension des oeuvres (ou devrais-je dire à leur incompréhension ? ;-)...
A
Snif... Allez, je te pardonne... Sinon, pour les réponses aux commentaires, sache que je te réponds à haute voix mais que je n'ai pas toujours le temps d'aller checker le site... Tu comprends, la vie est dure en ce moment, ce sont les vacances... ;-)
Répondre
M
Ma pauvre Alix, toi la zélatrice de Hugo, tu nous sers du Zola... sniftou ;-)
C
Quelque peu alambiqué le discours de l'auteur!
Pas bien compris tout ça.....Y a-t-il une version en français moderne de son discours? :)lol:0059:
Répondre
M
On va dire que ça vient de la traduction ;-)
L
eh bé, mon cerveau étriqué ne comprend pas tout, mais est sensible cependant à la force et à la beauté brute de ces oeuvres.
Répondre
M
J'étais un peu comme toi, Louise. Désarçonné parfois, mais souvent impressionné ;-)