Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

(suite de l'épisode précédent)

Si la blancheur du Potala émerveille dans la journée, la nuit, il prend un tout autre aspect. Sa masse imposante est plus impressionnante encore, et le ciel profond qu'un quartier lunaire tente en vain d'éclaircir rajoute à l'oppression de ce spectacle fabuleux. 

 

Combien de nuits suis-je allé l'admirer, depuis cette esplanade que les chinois ont érigée à ses pieds, et où trône cette représentation aberrante d'une fusée ? Toutes, évidemment. Chaque soir, invariablement, mon tour m'amenait au Potala et chaque soir, invariablement, il était là, paisible, endormi, magnifique.  

 

Une nuit, j'en ai fait le tour avec les pélerins, ceux qui tournent inlassablement autour, parfois en rampant. C'est l'occasion de vous montrer l'envers du décor, l'arrière du Potala. On reconnaît sur cette photo, l'entrée du palais blanc depuis la deyangshar

 

Ma visite est sur le point de s'achever. Je suis venu au Tibet, à Lhassa, pour le contempler de mes propres yeux. Il est temps de le quitter. Je me suis tellement enivré de lui que ce départ n'est pas difficile. Peut-être dans quelque temps me manquera-t-il ? Et sans doute dans quelques années n'aurai-je qu'une envie, retourner le voir ? Mais cette dernière nuit, il est là devant moi et je suis heureux.

 

[Potala, Lhassa, Tibet, mai 2007]

 

[ Tibet | Lhassa | Potala ]

 

Commenter cet article

P

Je découvre ce blog ! Enthousiasmé, je tiens à le faire savoir à son auteur et à mes amis : j'ai choisi ces images nocturnes du Thibet pour me manifester car elles sont vraiment "inédites".


Répondre
M


Merci beaucoup ;-)


Pour le Potala, on peut dire que j'ai mis le paquet, c'était le but de mon voyage au Tibet ;-Þ



C

merci....j'ai envie d'être à ses pieds ! amities dominique


Répondre
M

Et moi donc ;-)
J'y retournerais avec bonheur...


C

Un grand coup de nostalgie avec le mot fin au-dessous de cet article.
Ce palais est aussi impressionnant de jour que de nuit ...
Merci pour cette visite guidée :)


Répondre
M

Merci, Clo ;-)

Pour la peine, un scoop rien que pour l'Ottomane : on reverra un jour le Potala ;-Þ
Et il reste beaucoup à voir au Tibet, de toute façon...


T

Tu vas presque réussir à me rendre jaloux, je n'ai encore jamais été au Tibet ;-) J'ai par contre été me balader dans le Yunnan (tu as été ?), où vit aujourd'hui une partie de la population
tibétaine, notamment à Shangri-La :

http://thibinspore.over-blog.com/article-23981826.html

Et au passage, merci encore pour ton aide sur le forum !

A bientôt
Thib.


Répondre
M

À mon tour d'être presque jaloux ;-Þ
Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai vu le film Horizons perdus et je rêve depuis d'aller à Zhongdian, même si, pour moi, le Bhoutan reste la meilleure évocation de Shangri-la ;-)


C

c'est super, il y a des expériences qui n'ont pas de prix, et qui valent toutes les matérialités du monde ... à mon sens


Répondre
M

Euh... si, elle a un prix, celle-là, mais bon, quand on aime, on ne compte pas ;-Þ


J

bonjour, cher Maître...
des photos magnifiques qui mettent bien en valeur la majesté de l'ensemble
je comprends ton bonheur d'avoir réellement vu ce trésor architectural.
mais je l'ai ressenti très rarement. Pompéi peut-être mais c'est une autre forme d'émotion
amicalement
jean-marie
amicalement


Répondre
M

Des oeuvres architecturales aussi impressionnantes, c'est rare, mais j'en ai quand même vu quelques unes : le temple de Karnak, Le Taj Mahal, la Statue de la Liberté  et même la Tour Eiffel
;-)


N

Donc.... au travail Maître Po !! Songe au plaisir de tes lecteurs...


Répondre
M

Mouais... je vais y penser ;-Þ


N

Ce bâtiment est encore plus impressionnant de nuit que de jour, Maître Po ... Je suis en admiration devant le Potala vu la nuit ! Cette vision donne de faux airs de Jérusalem, quelque part.
Peut-être l'effet que ce sont deux lieux de Foi ?!


Répondre
M

Bonsoir Nanne ;-)
Je pense que c'est surtout le volume éclairé dans l'obscurité de la nuit qui crée cette impression. Le Kremlin la nuit, c'est pareil ;-Þ


N

Ah je suis rassurée. J'espère que dans une autre série, nous pourrons voir d'autres photos de Lhassa et de ton voyage (finalement il n'y avait pas tant de photos que cela).


Répondre
M

Bien sûr, il y aura d'autres séries sur le Tibet, ou à défaut, d'autres articles ;-)
Le Barkhor, le Jokhang, le Drepung, la nonnerie, le quartier musulman, les chats, les yacks, les hôtels, les restaus, les scooters, les tibétains...  ça laisse de la marge ;-Þ


N

Je me souviens très bien de rues "moyen-âgeuses", d'une foule très colorée et du bruit des moulins à vent. Cela semble avoir disparu ? Quel dommage.


Répondre
M

Non, ça, c'est toujours là. C'est le Barkhor auquel je faisais allusion ;-)


M

Silence et obscurité totale en certains endroits?
Alors oui ... il est beaucoup plus impressionnant, sans nul doute.
j'irai peut-être voir par moi-même ... un jour ... ;-)


Répondre
M

Quelle que soit l'heure où tu le vois, il est impressionnant. Tu verras ;-)


N

A voir tes photos, on a l'impression qu'il y a peu d'animations - pas énormément de monde. J'avais le souvenir d'un reportage télé où Lhassa (au tout début de la colononisation chinoise) semblait
très vivante...


Répondre
M

D'abord, la photo de la place a été prise le soir assez tard et le Potala n'est pas situé dans la vieille ville, ce qui explique le peu de monde. Cependant, je n'ai pas été frappé par le monde lors
de ce séjour à Lhassa. Sauf dans le Barkhor, que je présenterai... un jour ;-Þ


N

J'avais une petite question.
Existe-t-il toujours autour du Potala, ces moulins à prière que les tibétains font tourner ?


Répondre
M

Il y a des moulins à prière autour du Potala, comme autour du Drepung ou du Jokhang. Mais les tibétains très croyants ont le leur avec eux ;-)


E

Tu as bien fait de venir "sonner à ma porte" l'autre jour, Maitre Po, car j'aurais raté ces articles que j'ai si longtemps attendu...

Je les ai lu presque d'un trait, un peu comme on lit un roman avec des chapitres. Et c'est une bien belle histoire vécue!

Tu te doutes que pour moi, c'est impossible que je me lasse du Potala à Lhassa ;O))

Merci de nous avoir fait partager ce magnifique voyage.

;O))


Répondre
M

Et marcher pieds nus doit être bien agréable ;-Þ


L

oua ! la nuit noire est vraiment noire chez eux ...
ou c'est juste un effet de contraste ?

j'aime beaucoup la deuxième, les 3 couleurs, et l'impression qu'il n'y a qu'une seule chose : le Potala (à l'exception de l'esplanade, bien sûr)

bah, sinon, le bâtiment est vraiment imposant il ne s'effritera pas de sitôt...


Répondre
M

Le ciel était magnifique et pas si noir que ça. Sur une photo, j'ai ouvert un peu plus et on voit un ciel tout ce qu'il y a de plus bleu ;-)




M

Comment dire ... Il est clair que sous cette lumière nocturne, il semble qu'il n'y ait plus que lui. Je le trouve encore plus beau, majestueux et, justement, moins impressionnant. Comme s'il était
juste ce qu'il doit être ... une lumière dans la nuit?

Une présence.

;)


Répondre
M

Il y a aussi des composantes que mes photos ne peuvent transcrire. C'est le silence qui entoure le Potala la nuit, mais aussi l'obscurité. En faisant le tour nuitamment, il y a des endroits où l'on
voit à peine où mettre les pieds ;-)


N

Merci pour ce beau reportage, dommage que ton voyage se termine, les photos prisent pendant la nuit donne une autre dimension de ce bel edifice.

A bientôt pour une autre aventure !


Répondre
M

La prochaine aventure devrait suivre l'actualité ;-)


N

A la beauté des photos qui donnent au Potala (désormais familier) une nuance féérique, s'ajoute la beauté des mots.
L'espoir d'un autre voyage, un jour... et d'autres photos.


Répondre
M

Je ne sais vraiment pas, Nadja... il y a telllement d'endroits à voir ;-)


F

C'est magnifique !


Répondre
M

Euh... ne l'as-tu pas déjà dit ? ;-Þ


Q

Ce sont des images magnifiques !

Merci, Maître Po.

Je souris en te lisant... J'ignore si tu y retourneras, j'ignore si tu referas tous les voyages que tu rêves de refaire, mais j'aime bien savoir que tu étais heureux là-bas, et que ce nouveau
partage avec nous t'a fait plaisir.

C'est une très belle série d'articles. Merci.


Répondre
M

J'avais vraiment envie de faire partager l'émerveillement que j'ai éprouvé. Et je ne sais pas non plus de quoi demain sera fait ;-Þ
Bonne journée, Quichottine ;-)


Q

Je me souviens encore lorsque tu annonçais ton départ pour le Tibet...Je m'en souviens comme si c'était hier.
Je pense qu'il te manque déjà...;-)

En ce qui concerne l'ambiance qui émane de tes photos, on s'y croirait!!!


Répondre
M

C'est bien, QG, c'est bien ;-)
Moi aussi, j'ai l'impression que c'était hier...


K

j'aime...là...juste là...cet instant de sérénité..c'est bon...merci pour le partage.. bizou


Répondre
M

Bonjour le canapé ;-Þ
La nuit, la vie semble reprendre son souffle, et c'est bien agréable ;-)


A

je crois que ces images qu'on ne voit nulle part sont celles que je préfère... il prend une autre dimension.. merci d'avoir partagé avec talent ce beau voyage...


Répondre
M

Merci de l'avoir effectué avec moi, la marmotte ;-)


J

Décidément ce bâtiment est vraiment extraordinaire. Je ne l'avais jamais vu photographié de nuit, et il est métamorphosé. Merci pour cette série d'articles. Et n'hésite pas à y retourner pour nous
ramener d'autre photos !


Répondre
M

Y retourner, y retourner... je ne demande que ça ;-)
Mais bon, des endroits où je dois retourner, y en a un paquet ;-Þ