Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

(suite de l'épisode précédent)

Nous avions quitté le Potala en compagnie du bienheureux Songtsen Gambo et de ses épouses. Mais les meilleures choses n'ont-elle pas toujours une fin ? Le royaume de Tubo disparut et le Potala ne lui survécut pas.

 

Un millénaire après le mariage de Songtsen Gambo avec Wencheng, le cinquième dalai-lama s'installa à Lhassa. Contrairement à ses prédécesseurs, cantonnés à des rôles de dirigeants spirituels, Lobsang Gyatso fut nommé chef administratif et religieux du Tibet par le pouvoir mongol. En 1645, celui que l'on surnomma le grand cinquième fit reconstruire le Potala. Il ne verra pas la fin des travaux.

 

De loin, le Potala était impressionnant. De près, il est encore plus imposant. À couper le souffle ! Le ciel incertain renforçait cette impression, et j'étais littéralement oppressé.

 

Deux ou trois jours plus tard, le ciel était plus clément et apportait au Potala un écrin de lumière qui le rendait plus beau encore. Irrésistible, même, non ? Il est en fait constitué de deux palais, le palais blanc et le palais rouge, ayant tous deux des vocations bien différentes.

 

Le palais blanc regroupe les quartiers servant d'habitation au dalai-lama ainsi qu'aux moines, et abrite également l'intendance (bureaux, imprimerie, séminaire). Le palais rouge, quant à lui, est constitué de chapelles et de bibliothèques et sert d'écrin aux trésors religieux et historiques inestimables que le Potala renferme. Il n'y a que ce dernier palais que l'on peut visiter. Et non, il n'y a pas de palais jaune.

 

À suivre...

 

[Potala, Lhassa, Tibet, mai 2007]

Commenter cet article

C

La meilleure photo du monde ne peut pas remplacer la sensation que l' on doit avoir face à un tel palais.
Platitude: on doit se sentir fourmi .... mais tellement admiratif !!!!
J' aurais bien aimé faire ce voyage .....


Répondre
M

Oui, Clo, une petite fourmi... mais ailée ;-)


A

Etre enfermée quelques mois dans les bibliothèques du palais rouge avec la faculté de traduire tout ce que j'aurais le temps de lire... Quel rêve !


Répondre
M

Aurore, tu parles tibétain ? Je ne savais pas ;-Þ


M

La dernière photo est impressionnante, on se croirait dans une petite ville, on saisit bien mieux les dimensions et ce côté imposant (pas si évident dans des prises de vues plus lointaines).
Je cesse là ma visite, et vais de ce pas parler de toi à Pandora, et faire dormir les yeux pour mieux éveiller les rêves entrevus ici
;)


Répondre
M

J'ai essayé de faire transparaître le côté imposant du Potala le mieux que j'ai pu mais ça ne remplace pas le sentiment qui t'envahit quand tu es à ses pieds...
Bonne nuit, mariev ;-)


N

Y a pas de pétrole au Tibet....
Vi le Vatican... Sa banque, son pape, ses cardinaux, son opus déi, amen.


Répondre
M

À tes souhaits ;-Þ


N

Ça tombe plutôt bien, Maître Po, que tu ne puisses visiter que la partie rouge du Potala, parce que c'est celui qui m'intéresse le plus ! Tu commences à me connaître, dès qu'il y a une bibliothèque
avec des trésors à l'intérieur, je ne peux m'empêcher de venir y mettre mon nez dedans ... Je suis un véritable rat de bibliothèque impénitent !!


Répondre
M

Tu risques cependant d'être déçue, Nanne.
Oh, pas par la visite en elle-même, mais par mon article...


E

Magnifique !


Répondre
M

C'est le moins que l'on puisse dire ;-)


N

Si tu fais voeu de pieté et de renoncement, ce n'est pas pour te vautrer dans le luxe de certain palais papal non plus.


Répondre
M

Tu penses au Vatican ? Ce n'est pas un modèle d'austérité ? Ah, première nouvelle ;-Þ


N

Pas de pétrole mais un enjeu stratégique pour les Chinois, avec ce rempart naturelle contre l'Inde... sans parler de l'exploitation de mines d'uranium et de stockage de déchets nucléaires. Mais
dans l'indifférence mondiale. Ne contrarions surtout pas ce partenaire économique.


Répondre
M

C'est curieux, l'invasion du Koweit par l'Irak a provoqué beaucoup plus de réactions internationales...


N

Cela ne m'étonne pas d'y savoir une vie austère et chiche comme tu le dis. Le contraire me decevrait.


Répondre
M

Les lamas sont comme les cordonniers... mal chaussés ;-Þ


N

Mais il aurait désigné son successeur dit-on. De toutes façons les Dalaïs ont aussi un rayonnement spirituel.
Dommage que le Tibet ne passionne pas plus la communauté internationale (avec les enjeux économiques et le potentiel chinois c'est mal parti). Pourtant l'humanité aurait besoin d'une petite dose de
sagesse (petite ?)


Répondre
M

Le tort, selon moi, de la mobilisation pro-tibétaine a été de la placer sur un plan religieux. Mais il s'agissait d'une véritable invasion, et en tant que telle, parfaitement condamnable. Peut-être
n'y avait-il pas assez d'intérêts en jeu... Le Tibet possède des ressources naturelles, certes, mais pas de pétrole.


L

Tu mets le doigt sur le bon problème, SS le Dalaï Lama a également dit que vu ce qui ce passe avec la disparition du penchelama en Chine, il se pourrai fort bien qu'il n'y ai plus de Dalaï Lama car
les Chinois imposeront le leur après sa disparition.


Répondre
M

Oui, c'est mal engagé, cette histoire.
D'autant qu'il a déjà 74 ans, le Tensing Gyatso ;-)


K

"les meilleures choses n'ont-elles pas toujours une fin ?"
faut croire que non, le Potala est toujours là et tu as pu l'admirer ;-)

"il n'y a pas de palais jaune", peut-être pas un palais, mais il y a pourtant une partie jaune entre le palais blanc et le palais rouge.
À mon tour de te poser une question : sais-tu ce que c'est ?


Répondre
M

Moi, non, mais Google, lui, sait (il est trop fort) :
A côté du Palais Blanc, un édifice de couleur jaune abrite les drapeaux cérémoniels finement brodés qui ornent chaque année la face sud du Palais du Potala à l’occasion des fêtes du Nouvel
An
Source : http://www.americas-fr.com/tourisme/sejours/le-palais-du-potala-a-lhassa-3546.html ;-)


N

Les Dalais sont supposés se réincarner les uns les autres puisqu'ils sont des émanations de Bouddhas. Les lamas recherchent donc des enfants candidats. L'élu est ensuite formé auprès des maîtres
spirituels. Mais avec les pbs entre le Tibet et la Chine, la désignation du prochain Dalaïs aura forcement une implication politique (les autorités chinoises disent vouloir approuver ou pas l'élu).


Répondre
M

Les chinois ont même désigné leur dalai-lama, un ersatz. Mais face au charisme de l'actuel, il a dû se fondre dans la multitude chinoise... à moins qu'il ne croupisse dans une geole.


L

Lorsqu'un Dalaï lama décède, des moines supérieurs partent à la recherche de sa réincarnation, des signes les orientent dans telle ou telle région, lorsqu'ils trouvent l'enfant, ils lui posent un
certain nombre de questions et notamment de retrouver parmis un certain nombre d'objets lesquels ont appartenu à la personne défunte. Sa saintenant le Dalaï Lama a dit à Nantes qu'il ne voyait pas
d'objection à ce qu'il se réincarne en femme, ce serait une drôle de révolution.


Répondre
M

Alors, c'st comme dans Little Bouddha... ;-)

Une dalai-lamate... pourquoi pas ? ;-Þ
Outre son charisme et son aisance, notre dalai lama a beaucoup d'humour.


A

Bonsoir,magnifiques images de ce palais, c'est la première fois que j'entends parler de ce Potala..C'est une véritable splendeur, on ne peut imaginer que des moines y vivent, il faut croire qu'ils
ne vivent pas dans le dénuement total comme on pourrait l'imaginer.LOL... C'est drôlement impressionnant et tu as de la chance de l'avoir visité. Bravo pour cet article qui m'en apprend des
choses.Bonnes soirée. Bises


Répondre
M

Allegra, si le Potala est majestueux, ce n'est pas pour autant un palais des mille et une nuits où ses pensionnaires vivraient dans le luxe. L'éclairage y est chiche et le chauffage inexistant.

Et je mesure tous les jours la chance que j'ai eue de le voir ;-)


E

Je viens sur mon blog préféré et en plus j'y trouve un nouvel article...qui me permet de "prendre un peu de hauteur" et en ce moment c'est bien ce qu'il me faut !
Merci encore...
A bientôt...à très vite pour la suite !
Estelle.


Répondre
M

Bonsoir Estelle ;-)
Et dire qu'à Kathmandou, tu n'auras plus que l'Himalaya à franchir pour aller à Lhassa ;-Þ


C

j'aurais pensé le contraire, que les habitations étaient dans les parties rouges, et le blanc aurait été constitué de tout ce qui est intendance etc.

un batiment vraiment très impressionnant
bises


Répondre
M

Coucou Cat ;-)
Vu le temps qu'il faut pour accéder au palais rouge, le palais blanc est tout désigné pour les habitations. Les moines sont des hommes, malgré tout ;-Þ


L

Merci de nous faire partager ton voyage. C'est un rêve que je ne réaliserai jamais, j'ai vu SS le Dalaï Lama l'année passée à Nantes durant 5 jours il est venu y donner des enseignements. Quel
charisme !


Répondre
M

Bonsoir Linette ;-)
Je suis allé le voir en conférence à Bercy. Sa simplicité est exemplaire. Je ne connais pas les critères de désignation des dalai-lamas, mais celui-là, ils l'ont bien trouvé ;-Þ


N

Et oui, l'actuel Dalaï-Lama a du s'exiler en Inde en 1959, après la dure répression chinoise suite à un soulèvement du peuple tibétain (il a établit sa capitale à Dharamsala)si mes souvenirs sont
bons.
J'attends le prochain article demain alors.


Répondre
M

Demain... soir. Tard. Tellement tard qu'il sera déjà mercredi ;-Þ
Et tes souvenirs sont bons ;-)


N

Splendide qui en est l'architecte ?

http://www.tv5.org/TV5Site/dotclear/index.php/Chine-tibet-ensemble-historique-du-palais-du-potala-lhassa


Répondre
M

Ouh là... On va dire qu'ils se sont mis à plusieurs et que leurs noms sont imprononçables ;-Þ


Q

Sourire... merci pour ta réponse. :-)


Répondre
M

Mais... je n'y suis pour rien ;-)


V

Quelle est la fenêtre du Dalaï? Est-ce que tu l'as rencontré?


Répondre
M

L'actuel Dalai-lama a quitté le Potala en 1959 ;-Þ
Et il n'y est jamais retourné...

Pour ce qui est de la fenêtre, attends le prochain article ;-)


L

C'est impressionnant. Je vais voir les autres photos.


Répondre
M

Je t'en prie, LLT ;-)
(c'est le cas de le dire)


N

Ca doit être passionnant de visiter le palais rouge. Encore heureux que les Chinois n'aient pas mis la main sur les trésors qu'il contient. J'attend la suite avec impatience.


Répondre
M

La suite, c'est demain, mais tu ne verras pas l'intérieur du palais rouge ;-Þ


Q

Je suis là et je feuillette... je me dis que c'est impressionnant.

(la façon dont tu épluches ce palais)

Bonne journée, Maître Po.


Répondre
M

J'épluche,
Tu feuillettes,
Il est impressionnant,
Elle est là.


XXIe siècle, anonyme.
(c'est préférable)


N

c'est ahurissant, toutes ces fenêtres! Quel âge a-t-il, ce Potala? Initialement?


Répondre
M

Allons bon, ça fait deux articles que je fais sur l'historique du Potala ;-)
VIIe siècle pour le premier, XVIIe pour l'édifice actuel, construit sur les ruines du premier...

Et les fenêtres, on va encore les revoir ;-Þ


A

logique.... pour monter les packs de lait c'est plus pratique en bas..... ;)


Répondre
M

Et l'âme s'élève en même temps que les étages ;-Þ