Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Potala Lhassa

(suite de l'épisode précédent)

La deyangshar désigne, dans les monastères tibétains, la cour intérieure servant pour les cérémonies. Quand mon escalade prend fin, je parviens à celle du Potala, satisfait de l'effort accompli. Son revêtement est alors en réfection, sous le regard fasciné du groupe de chinois qui me précédait.

 

Mais quel était donc ce spectacle qui les attire autant ? Je ne vois qu'un groupe d'ouvriers, se protégeant tant bien que mal de la poussière qui se dégage du chantier. Mais curieusement, la grande majorité d'entre eux étaient des femmes. 

 

Potala Lhassa

Peut-être celle-ci est-elle tibétaine, ayant renoncé à ses études pour nourrir sa famille ?  

 

Potala Lhassa

Ou celle-ci, qui sait, est-elle chinoise, venue, depuis une province éloignée, chercher fortune à Lhassa et contrainte d'exercer un métier difficile et épuisant, loin de ce qu'on lui avait fait miroiter ? 

 

Potala Lhassa

Mais l'intérêt du spectacle réside dans la manière de procéder au damage. Les ouvrières (je laisse le féminin, devant le nombre ridicule d'hommes présents) se présentent par rangées et tour à tour, ces rangées avancent en martelant le sol. S'élève alors de leurs rangs, une sorte de mélopée, continue, mélancolique et troublante, un véritable hymne au désespoir. Quand une rangée a terminé, la suivante démarre, entonnant la même complainte, répétant les mêmes gestes.

 

Potala Lhassa

Et quand toutes les rangées ont parcouru la surface à aplanir, tout ce monde se retourne alors et reproduit le même mode opératoire. Je ne désespère pas de vous montrer cette scène étonnante, le jour où je saurai comment transférer mes vidéos (oui, oui, j'en ai pris aussi) sur un micro.

 

Si fatigue et poussière sont omniprésentes, l'ardeur du travail n'empêche pas la coquetterie, comme en témoigne ce masque Doraemon. 

 

Potala Lhassa

Les conditions de travail de ces femmes sont pénibles et une telle exploitation du travail féminin est intolérable. Sans doute, y trouvent-elles un maigre compte. Petite lueur d'espoir dans cette vision pessimiste du Tibet chinois, c'est le message subliminal que semble me délivrer cette femme...

 

Il est temps de quitter la deyangshar afin de pénétrer dans le palais blanc. Quelques marches encore à monter.

 

À suivre...

 

[Potala, Lhassa, Tibet, mai 2007]

 

[ Tibet | Lhassa | Potala ]

 

Commenter cet article

C

J' aime le message subliminal :)


Répondre
M

Mimi, hein ? ;-)


N

Je suis ton parcours et ta visite du Potala, Maître Po et je suis toujours admirative devant la qualité de tes reportages photos ! Je suis effrayée de voir que le damage du sol se fasse encore de
cette façon-là, même au Tibet ! Et par des femmes, en plus ... C'est vraiment impressionnant à voir et à lire !


Répondre
M

Comme je l'ai écrit, il manque à ces photos, cet étrange air qu'elles fredonnaient. Cela humanisait fortement la scène. On en prendra conscience quand je montrerai les images ;-Þ


C

je rattrape mon retard !!!

le fait qu'il n'y ait pratiquement que des femmes, me renvoie au doc sur le mur de berlin, lors de la reconstruction ...

et d'interroger bêtement (oui oui j'avoue) mon mari (prof d'histoire), mais où sont les hommes, il n'y a que des femmes et des enfants dans les gravas, à travailler ...
sa réponse, "probablement dans les usines" ...

rah ben oui, tiens, y'a encore des usines ...

que penser de l'exploitation de ces femmes à un travail pénible, ingrat et sûrement rémunéré une misère ???


en tout cas, c'est toujours un plaisir de venir ici, voir d'autres choses avec les yeux d'un autre ;)


Répondre
M

Et c'en est toujours un autre de te voir y venir ;-)
Je me rappelle avoir vu, en Tunisie, des femmes travailler en portant de lourdes charges et les hommes très occupés... à les regarder ;-Þ


J

bonjour cher Maître
c'est excellent
le social vient se mêler à l'aspect touristique... Bien sûr,c'est dur et tes commentaires soulignent l'essentiel...
mais le "message subliminal" ressemble à un sourire...
amicalement
jean-marie


Répondre
M

En cherchant bien, on arrive toujours à voir en quoi que ce soit une petite lueur d'espoir ;-)


N

Et les CAM (pas à Soutra) ?
les Commentaires A Mettre ?
Mais si y a Bad, y a pas de Cam, logique


Répondre
M

C'est baffes ou commentaires, faut choisir ;-Þ


N

Et les DAF ? Dessins à faire ?
les PAF ? Photos à faire...
bon je -->


Répondre
M

Il ne faut pas oublier les BAD ;-)


... Les baffes à distribuer ! Je sors aussi... ;-Þ


P

De retour du Spiti himalayen depuis quelques semaines, après un passage par Darhamsalam et le parlement tibétain en exil, je suis très émue par ces photos du Tibet...Merci


Répondre
M

C'est moi qui te remercie de les apprécier ;-)
Dharamsala... j'irais bien, moi aussi, c'est prévu.. un jour.
Sur les blogs de lecture, il y a les PAL : piles à lire, moi, j'ai mes VAF : voyages à faire ;-Þ


B

Elles sont beaucoup à porter le même foulard-masque que celle de ton message subliminal... Voudraient-elles passer un message plus fort ?


Répondre
M

Elles ont dû avoir un prix de gros, comme pour le fichu qu'elles ont sur la tête. Mais il n'y en a qu'une qui met le doigt dessus en me regardant ;-Þ


N

Désolée, n'oublions pas le Potala... Et le sort de ces ouvrières bien courageuses. Le Tibet serait-il "vendu" comme un eldorado ?


Répondre
M

Il me semble que c'est le cas. La Chine pousserait ses habitants à s'installer là-bas, pour favoriser la colonisation.


N

Pour tes vidéos, dans ce cas, il faut que tu fasses graver ta cassette DV sur Dvd. Tu peux le faire auprès de labos photos sinon auprès des professionnels (digivion télétota). Théoriquement tu dois
avoir un cable pour transférer ta dv sur le pc.
Tu as donc une digicam ?


Répondre
M

Tu connais la différence entre la théorie et la pratique ? En théorie, c'est pareil, et en pratique, pas du tout. Je n'ai donc pas ce câble ;-Þ


K

Si si, c'était bien clair, mais c'est toi qui te compliques la vie ;-Þ
Il suffit de brancher ton camescope sur ton pc avec les câbles adéquats ;-)


Répondre
M

Voilà qui est intéressant. Il existerait donc des cables ad hoc ;-Þ


K

Au lieu de parler du Potala, puisque tout le monde semble vouloir ta vidéo, voici une piste pour mettre ton film sur ton pc, il te faut un logiciel qui transforme ton HI8 en numérique, genre
pinnacle
http://www.pinnaclesys.com/PublicSite/fr/Home/

Voili Voilou, après, à toi de t'amuser à monter tout ça ;-Þ

Ensuite, pour l'installer sur ton blog, je te fais confiance, je sais que tu n'auras pas de problème ;-)


Répondre
M

J'ai dû oublier d'être clair à un moment ;-Þ
Parce que mon premier problème, c'est de passer de la cassette au micro. Elle rentre pas dans mon lecteur de DVD. Grrr ;-)


V

J'ai "râté" tant de choses de ton blog, quel gachis, enfin presque. Je crois que je vais reprendre du début finalement...


Répondre
M

Bah, ce n'est pas trop grave... mon blog est toujours là ;-)


F

Enorme le message subliminale ! Et très beau reportage !


Répondre
M

Coucou Fauve, et merci ;-)
J'aime bien le message subliminal ;-Þ


L

et pourquoi c'est les femmes qui se retrouvent toujours au travail le plus désagréable ou moins drôle ?
quel est le travail de leurs hommes ? (je n'y crois pas qu'ils restent à la maison ;-))

j'aime bien la troisième photo...

(et oui, je reviens, j'ai maintenant à disposition beaucoup de temps...)


Répondre
M

Et pourquoi, et pourquoi...
Mais qu'est-ce que j'en sais, moi, pourquoi ce sont essentiellement des femmes ? ;-Þ
Ce travail de terrassement est peut-être essentiellement féminin en Chine, un peu comme le secrétariat chez nous ? ;-)

(tant mieux)


N

Ta vidéo est enregistrée sur quelle type de cassette ?


Répondre
M

Pour le Népal et le Tibet, c'est du DV. Pour le Japon, c'est du Hi8.


M

c'est pas humain !

Tes photos sont très parlantes ; mais une petite vidéo pour avoir le son avec ça serait bien -
tu ne sais pas les mettre sur youtube ou dailymotion ou wat ?
à plus !


Répondre
M

Euh.. si, quand même. Compresser une video, la convertir, l'héberger ou l'afficher sur mon blog, je sais faire... C'est juste la transférer de la cassette à mon DD, que je sais pas faire ;-Þ


N

Pour ta vidéo
1/ il faut que tu la compresses (pour qu'elle ne soit pas lourde)
http://www.video-download-convert.com/movie-video-converter.html
Infos ici aussi http://www.tutoriels-animes.com/mettre-video-sur-site-internet.html
ensuite tu l'héberges
- chez Watt quand cela veut bien marcher
- chez Youtube mais ils ne les conservent pas longtemps
- chez archivehost ou un hébergeur.
Tu copies ensuite le code en mode source.
Sur Dailymotion, tu as aussi le logiciel de compression
http://blogs-google.blogspot.com/2008/03/dailymotion-mettre-video-blog-optimisee.html
Voilà ^^


Répondre
M

Il faudrait surtout :

0) que je la transfère sur mon micro ;-Þ


N

Et pourquoi si peu d'hommes ?
D'autant plus poignant dans ce lieu où l'on aurait souhaité plus de charisme. Quand je lis cela, je ne peux que penser que ma vie est merveilleuse, et que j'aurai pu aussi naitre de l'autre coté.


Répondre
M

On verra sur une prochaine fois que les ouvriers sont aussi des ouvrières. Je n'ai pas d'explication à ce sujet.


Q

Je pourrais bisser le commentaire d'Annie.

C'est ce que j'ai pensé en regardant tes images.

C'est vrai que j'aimerais voir la vidéo... et je voudrais le son.

Dis-le que je deviens exigeante.... ---------------------->

Je file, bonne soirée, Maître Po.


Répondre
M

Moi aussi, j'aimerais bien l'avoir, le son ;-Þ
Mais dès que je l'ai, je le mets sur mon blog ;-)


K

terrible ces regards, je trouve, surtout celui de la peut-être chinoise...absence d'espoir...ce regard là est bien plus parlant que des mots..il me touche...


Répondre
M

Le masque renforce aussi l'intensité du regard...


L

Toujours très impressionnantes ces photos. Pour moi aujourd'hui, c'était le château d'Anet. J'ai beaucoup aimé. C'est plus près :-)


Répondre
M

Coucou LLT ;-)
Le château d'Anet, je lui ai déjà consacré un article. C'est ici que ça se passe...

Cela dit, je viens de voir que tu avais déjà commenté cet article à l'époque ;-Þ


A

poignant....
Elles dégagent une force incroyable.... oui j'espère vraiment que tu pourras mettre les vidéos, merci ça donne envie de mettre en veilleuses nos récriminations futiles de femmes privilègiées


Répondre
M

Pas gagné pour les vidéos...
Mais bon, faut que je le fasse, y a le Népal et le Tibet, ça peut être sympa ;-)