Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

(suite de l'épisode précédent)

Le malaise ressenti lors de l'arrivée de la veille, ne s'est pas vraiment dissipé. La visite matinale du Drepung m'a sorti de ma torpeur... momentanément. Ce fichu mal des montagnes est toujours présent.

 

Cependant, l'idée de pénétrer dans le Potala me stimule et c'est plein d'entrain que je me rends au rendez-vous avec Penba, prévu pour 14h45. L'entrée se fait sur le côté Est, un guichet désert proposant les billets pour étrangers (20 € quand même). Le contrôle d'accès est très strict, il faut montrer patte blanche. Une fois le poste de garde franchi, je téléphone à la catsitter de mon Bubulle pour prendre de ses nouvelles. Le félin va bien, la visite se présente donc sous les meilleurs auspices.

 

Commence alors la longue ascension des douze étages. Des escaliers sans fin, mais pas sans halte : à pareille altitude, le souffle se coupe fréquemment.  Enfin, le mien.

 

En levant la tête, j'aperçois l'ampleur de la tâche qui m'attend. Et au fond de moi, à chaque marche, grandit la certitude que le Potala se mérite.

 

L'ascension touche péniblement à sa fin. En cet après-midi de mai, la foule est réduite. Sur mes photos, elle est même absente. Cela dit, sur cette photo-ci, c'est normal : c'est un cul-de-sac, l'entrée est juste derrière moi. Pour la première, j'ai juste attendu un peu... longtemps.

 

... et cette entrée conduit finalement à une cour intérieure. Face à moi, se trouve la véritable entrée, par laquelle un groupe de chinois s'apprête à pénétrer. Mais, sur la gauche, un spectacle étonnant, inattendu se déroule. Je n'en crois pas mes yeux !

À suivre...

 

[Potala, Lhassa, Tibet, mai 2007]

Commenter cet article

Clo 15/11/2009 22:45


Ben voilà, 12 étages !!!
Je ne sais pas d'où le Potala est le plus impressionnant : de l' extérieur comme sur les articles précédents, ou de l' intérieur comme tu le montres ici ...
Mais c' est vraiment grandiose, quant à l' atmosphère qui y règne, je pense que c' est carrément indescriptible.
J' espère que les touristes y sont sensibles et ne se comportent pas en hussards ?


Maitre Po, devin 15/11/2009 22:53


Dieu merci, ils ne sont pas si nombreux que ça et c'est un monastère, plus propice au respect. On échappe au pire, mais pas aux encombrements dans les plus belles salles...


DID 01/11/2009 21:47


Merci pour cette découverte.


Maitre Po, devin 02/11/2009 00:01


Une découverte qui mérite le détour, et même le voyage ;-)


Nadja 30/10/2009 13:11


Là, tout n'est qu'ordre et beauté
Luxe, calme et volupté.

(je le connais par coeur)^^


Maitre Po, devin 01/11/2009 00:11


Moi, seulement ces lignes ;-Þ


Nadja 29/10/2009 10:47


Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l'âme en secret
Sa douce langue natale.


Maitre Po, devin 29/10/2009 11:10


Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D'hyacinthe et d'or ;
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière.


Nadja 28/10/2009 23:42


Et avouons que tes articles sont une véritable invitation au voyage. :$


Maitre Po, devin 29/10/2009 00:15


Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

;-)


Nadja 28/10/2009 23:40


Je me souviens du peu de voyage que j'ai fait aussi, et que j'ai revécu souvent, avec les regrets aussi (pas les remords). Mais le Tibet, un jour peut-être, mais ca sera pour un bon mois.


Maitre Po, devin 29/10/2009 00:13


Pour goûter le Tibet, il faut plusieurs semaines, effectivement. C'est pour ça qu'en cinq jours, j'ai préféré me consacrer à Lhassa ;-)


mariev 28/10/2009 11:54


Hello!
Eh bien! Après mon petit moment de solitude "bas du front" sur le forum, voilà que je reprends un peu de hauteur!!
C'était magique, on imagine aisément!!
;)


Maitre Po, devin 28/10/2009 19:53


Bah, mariev, les petits passages à vide, ça arrive à tout le monde.
Et le Potala, c'était tout simplement unique ;-)


Nadja 27/10/2009 10:08


Tu l'avais mis, mais je reprend dans l'ordre.
Qu'est-ce qui t'a fasciné dans le Potala ? Même si ce voyage là date, il semble tellement présent dans ta mémoire ? Ecris-tu un journal de voyage ?


Maitre Po, devin 27/10/2009 22:40


Tout est fascinant dans le Potala, à commencer par le nom ;-Þ

Là, effectivement, j'avais pris quelques notes, mais c'étaient principalement des indications de prix, puisque je payais, pour la première fois, tout en espèces. Sinon, je me rappelle quasiment au
détail près de mes voyages, même les plus anciens. Je les ai si souvent refaits en imagination ;-)


Valérie 26/10/2009 22:29


Dis donc ça fait au moins deux ans que je ne suis pas venue chez toi ;-), je sais ça fait long mais il y a eu beaucoup de changement!!! je crois que j'ai quitté OB à ton départ au Tibet...
Ravie de revenir faire un tour ici, ton blog est toujours aussi beau.
Le mien est ailleurs, plus simple à gérer car manque de temps, comme d'hab.


Maitre Po, devin 26/10/2009 23:36


OB, que tu avais déjà quitté une fois auparavant ;-)
Content de te revoir ici, et merci, Valérie !
Mais un skyblog, quand même... ;-Þ


Nadja 26/10/2009 20:51


l'article suivant que je ne lis qu'après, pour ne pas perdre le fil.


Maitre Po, devin 26/10/2009 22:48


J'avoue, j'ai triché ;-Þ
Quand tu as écrit ce commentaire, je n'avais pas encore mis l'article ;-)


bellelurette 26/10/2009 11:53


Quel beau voyage que tu nous offres là.
Et pour ta gouverne, j'ai tout lu depuis le début, même si je ne commente pas, je me laisse aller à la magie de tes impressions.
Alors évidemment, moi aussi, je veux savoir la suite...


Maitre Po, devin 26/10/2009 19:45


Coucou Bellelurette ;-)
Bon, si tu es là, ça va ;-Þ
Je continue...


kliklak 26/10/2009 10:35


jolie ascension, de mots autant que de photos..on s'y croirait...ce "à suivre" donne envie ..de suivre...;-) bonne journée, biz


Maitre Po, devin 26/10/2009 19:44


Bonjour Kliklak ;-)
Et justement, aujourd'hui, y a un nouvel article.

Je suis ému, j'ai rarement des canapés sur mon blog ;-Þ


Nadja 25/10/2009 23:38


La mystérieuse Dame Rouge sonde le sol à la recherche du trésor caché. Ou alors elle tente de piquer un foulard tibétain. Ou alors... (ca me rappelle les films de Resnais Smoking et No smoking,
géniaux).


Maitre Po, devin 26/10/2009 19:42


On la voit bien, la Dame Rouge, dans l'article suivant ;-Þ


Nadja 25/10/2009 23:36


Tu n'as pas encore acquis la sagesse du lama qui renonce à tout et surtout aux émotions ?
Donc le Potala est mystérieux, on y entre on ne sait comment entre bas et haut mais sûrement la tête dans les nuages.


Maitre Po, devin 26/10/2009 19:42


On y entre le coeur battant et les yeux éblouis ;-)


Kinou 25/10/2009 22:46


Alors, elle se rhabille peut-être ;-Þ

En voyant la première "grimpette", je me suis dit que ça faisait une sacrée montée pour arriver en haut, car j'ai lu que le Potala avait treize étages !
Suite à ta réponse "y a quatre fois le premier escalier", je ne comprends pas bien, tu ne visites pas les derniers étages ou tu démarres au milieu ?


Maitre Po, devin 25/10/2009 23:05


Alors, elle se rhabille peut-être ;-Þ

Non plus ;-)

En fait, on arrive face au palais blanc, mais au niveau du palais rouge, chacun des grands escaliers faisant bien plus qu'un étage... Mais il y a aussi des escaliers à l'intérieur avant d'arriver
dans la cour. Bref, on arrive quelque part entre le bas et le haut ;-Þ


Nadine Quinn 25/10/2009 19:43


Je suis votre reportage avec beaucoup d'intensité, vos commentaires ......


Maitre Po, devin 25/10/2009 22:15


Bonsoir Nadine ;-)
Mais les commentaires ne sont pas de moi, seulement les réponses ;-Þ


nikita 25/10/2009 10:53


Je me doutes bien que vous n'y êtes pas allé à pied..quoique vu les marches du Potala!
Non, c'est l'apparente facilité à arriver là qui m'étonnait.


Maitre Po, devin 25/10/2009 13:37


Oui, je te taquinais ;-)
En fait, il n'y avait aucun problème pour aller à Lhassa à l'époque. C'est peut-être moins facile aujourd'hui, mais je ne pense pas. Et une fois arrivé là-bas, le Potala se visite facilement. Je
crois que le nombre de visites est limité, mais vu le peu de touristes...


Quichottine 25/10/2009 01:38


Rire... moins calamiteuse ?

Je suis certaine que tu plaisantes.

La suite... en espérant qu'elle soit aussi pleine d'inattendu que tu nous l'as annoncé. :-)


Maitre Po, devin 25/10/2009 02:04


La suite, oui... mais pour la suite de la suite, je crains le pire ;-)


Nadja 24/10/2009 21:52


Tiens une question = faut-il un visa spécial pour entrer au Tibet ?


Maitre Po, devin 25/10/2009 02:02


En venant de Pekin, non. Mais en venant de Kathmandou, il faut un permis tibétain et un visa de groupe (me rappelle plus trop le prix, mais genre 50 $ par personne). C'est disponible normalement
dans la journée. Moi, je suis arrivé un dimanche au Népal pour repartir le mardi suivant. Aucun problème ;-)


Nadja 24/10/2009 21:50


en notant la simplicité des motifs des panneaux qui ornent le mur de l'entrée, assortis aux noirs de fenêtres. Je note aussi l'ocre de certains murs, les frises en tissu (velours ?) rouge sombre.
Dépouillement mais élégance, nous sommes presque sur la Voie (pas du milieu quoique) mais du zen (qu'Alexandra D.Neel compare au gout subtil du thé).


Maitre Po, devin 25/10/2009 01:51


Là, mon coeur commençait à battre la chamade (et pas à cause des marches), bien trop fort pour que l'on soit sur la Voie du Milieu ;-)


Nadja 24/10/2009 21:47


Comment personne ne te lit ?
Tu as visité le Potala le lendemain à 14h45 (ce qui a allégé tes proches de 20 euros). Tu as alors engagé un parcours sportif, digne des plus grands athlètes du Kenya pour arriver au sommet, non
pas de ta carrière de grimpeur mais à l'entrée du Temple Sacré. Et là, une étrange jeune femme en pull rouge, de la taille d'une petite guêpe sur mon écran de liliputienne se livre a un étrange
spectacle qui provoque l'émoi chez tes lectrices assidues.
Comme je ne vois pas grand chose, je préfère m'imaginer en train de souffler sur une marche.


Maitre Po, devin 25/10/2009 01:47


Pas mal ;-)
Sauf que je ne fouille pas mes proches ;-Þ


Quichottine 24/10/2009 21:46


Tu dis des bêtises, Maître Po.

Tous lisent... certains commentent davantage que d'autres, mais, puisque tu nous tiens en haleine, pourquoi n'es-tu pas content qu'on te demande la suite ?

C'est un lieu inaccessible pour moi... Je serais morte avant d'arriver en haut. :-)

Alors, heureusement que tu as perdu le souffle à ma place.
Merci pour ces images...


(et tu as intérêt à ne pas arrêter la série ainsi... je t'en voudrais !)


Maitre Po, devin 25/10/2009 01:16


Ah bon, tu me rassures ;-)
Moi, je croyais que les gens réclamaient la suite en espérant qu'elle soit moins calamiteuse que l'article du jour ;-Þ


Fauve 24/10/2009 21:09


La suite *_*


Maitre Po, devin 24/10/2009 21:17


Coucou Fauve ;-)
Je crois que je vais arrêter ma série sur le Potala. Personne ne lit mes articles, tout le monde attend le suivant, c'est un vrai cauchemar...


nikita 24/10/2009 19:55


Comment avez-vous fait pour arriver jusque là...Très envie de voir ce Potala depuis mes lecture avec Alexandra D.-Neel. Comment vous y êtes-vous pris?


Maitre Po, devin 24/10/2009 20:44


Euh... j'ai pris un avion pour Kathmandou, un autre jusqu'à Lhassa, puis un 4x4 m'a conduit à l'hôtel. De là, je suis allé à pied au guichet d'entrée et j'ai monté les escaliers ;-Þ


annielamarmotte 24/10/2009 18:53


ça doit être le mal de l'altitude


Maitre Po, devin 24/10/2009 19:16


Ben oui, c'est le MAM ;-Þ


annielamarmotte 24/10/2009 18:41


je te suis....


Maitre Po, devin 24/10/2009 18:52


Si tu me suis, je te fuis.
Et si tu me fuis, je te... mais qu'est-ce que je raconte, moi ?  ;-Þ


Kinou 24/10/2009 17:46


Ta première photo me rappelle les temples cambodgiens, pas autant de marches à gravir, mais plus raides, tu les as au ras du nez (les marches)... le souffle, les jambes, tout est coupé ;-)

Oui, ça se mérite un haut lieu sacré, je me pose une question, as-tu compté les marches ? ^_^

"Un spectacle étonnant", une chinoise qui se déshabille ? celle au pull rouge et chapeau blanc, il me semble apercevoir une jambe nue. Ce qui est sûr, ton appareil photos n'aurait pas raté ça ;-Þ


Maitre Po, devin 24/10/2009 18:31


Bon. Tu vois le premier escalier de la première photo ? On voit tout en haut, une autre escalier qui repart dans l'autre sens. Il est identique. Et sur la seconde, on voit le troisième et le
quatrième. Donc je sais pas combien il y a de marches, mais en gros, y a quatre fois le premier escalier ;-)

Quant à la jeune femme au pull rouge et au chapeau blanc, elle ne se déshabille pas vraiment, comme on le verra dans le prochain article... et pas de jambe (ni autre chose) nue à l'horizon ;-Þ