Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

(suite de l'épisode précédent)

Ce qui frappe au premier abord du Potala, c'est son immensité. L'on se doute qu'un tel palais ne compte plus les pièces qu'il abrite, mais, sans les voir, il est difficile d'imaginer qu'elles sont plus d'un millier.

 

Plusieurs fenêtres par pièce ? Des pièces sans fenêtre ? Quelle importance... elles aussi sont innombrables. Mais les fenêtres, on peut les voir. Et leur nombre effraie.

 

Laquelle de ces fenêtres a-t-elle vu un jour de mars 1959, l'actuel dalai lama se pencher, inquiet, en voyant les chinois réprimer les manifestations des tibétains pour leur indépendance, avant de préparer son exil forcé en Inde ? Impénétrables, elles gardent leur mystère.

 

Alignées, imperturbables, ouvertes ou fermées, elles sont les yeux séculaires du palais. Mais nulle silhouette ne se profile dans leur embrasure. Le palais est-il réellement habité ? Ne serait-ce pas plutôt une coquille vide, destinée à être un symbole puissant du bouddhisme tibétain ?

 

Mais parfois, au fin fond du palais blanc, loin de l'agitation, elles se font coquettes et mettent leurs plus beaux atours pour séduire.

 

À suivre...

 

[Potala, Lhassa, Tibet, mai 2007]

Commenter cet article

C

Angoissant cette multitude de fenêtres ....
J' ai renoncé à compter le nombre d étages (sur l' article précédent) ....


Répondre
M

D'autant plus que les fenêtres en correspondent pas forcément aux étages. Cela représente l'équivalent de douze ou treize étages... suivant les sources ;-)


N

Mais je te crois, mais je m'interroge seulement sur le manque de rigueur journalistique.


Répondre
M

La réponse coule pourtant de source ;-Þ


N

Ce n'est pas ce qu'ils avaient dit sur France Inter. Grave erreur des journalistes là pour promouvoir la Fiac.
Cage à poules ? Ils entassent les lamas par 8 dans une pièce ?


Répondre
M

http://www.fiac.com/tarifs.html ;-)


N

Tu as dans le genre, l'entrée à la FIAC, 28 E, pour les 2 sites (Louvre et Grand Palais) mais valable plusieurs fois.
Jugée par les critiques "frileuse" cette année, crise oblige.
Enfin 20 Euros pour le Potala, c'est p'être un investissement mais espérons que ce soit pour une bonne cause. La Fiac, je suis moins sûre.


Répondre
M

On s'éloigne du Potala, mais 28 €, c'est juste pour une entrée à chaque spot. Le pass, c'est 50 € ;-Þ


N

Un millier de pièces ! C'est énorme ... Il faudrait voir la taille de certaines d'entre elles ! Mais ces fenêtres sont réellement impressionnantes et donnent encore plus ce sentiment d'oppression
quand on les voit ! Que se cache-t-il derrière certaines de ces fenêtres ?! Quels secrets renferment-elles ? Depuis si longtemps que ce palais existe, elles en ont vu sans jamais rien trahir ...
J'attends ma visite du Palais rouge avec moult impatience ;-D


Répondre
M

Ya de tout dans ces pièces. Des cages à poule, comme d'immenses salles de prière. Pour être honnêtes, les première sont bien plus fréquentes que les secondes.

Et même remarque qu'à ton précédent commentaire ;-)


N

Et que nommes-tu (en euros) prix exhorbitant ?


Répondre
M

20 €
C'est exorbitant ! Enfin, ça fait sortir les yeux de leurs orbites ;-Þ


J

N'ayant jamais vu de photos de ces fenêtres, je les imaginais plus sobres, plus monacales. Je suis ébloui par leur nombre, par leur rythme, et surtout par la composition de l'ensemble. Le grand mur
de soutènement qui peu à peu s'ouvre de grilles, puis de fenêtres, puis révèle un autre plan, d'autres fenêtres, puis de grandes baies… C'est un bâtiment vertigineux, et je te remercie pour tes
articles.


Répondre
M

Ma série d'articles (qui n'est pas terminée) n'aura donc pas été inutile ? Merci Jo ;-)


J

bonsoir, cher Maître,
un monument impressionnant
et un très beau reportage qui nous en fait découvrir les différents aspects
aussi bien architecturaux qu'historiques
amicalement
jean-marie


Répondre
M

Bonjour jm² ;-)
L'en reste encore un peu à découvrir ;-Þ


N

Mystère ne veut pas dire afflux de touristes ou de pelerins... Mais qui entretient ce bâtiment ? Les autorités chinoises ? Je ne sais pas si tu suis (et si elle existe toujours) l'excellente
émission "le dessous des cartes" sur Arte, mais de très nombreux sujets avaient été consacrés au Tibet. Notamment sur l'extension chinoise. Espérons qu'ils ne détruiront pas le Potala. Est-il
inscrit au patrimoine mondial ?


Répondre
M

Il est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 94, et pendant les émeutes de 59, le gouvernement chinois a bien pris soin d'épargner le Potala lors des bombardements de Lhassa.
Malheureusement, le Drepung n'a pas eu la même chance.

Peut-être le prix exhorbitant de l'entrée (même si le nombre de visiteurs n'est pas si élevé que ça) permet-il de financer une bonne partie de l'entretien ?


N

http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_741524968/Potala_palais_du.html

Super reportage j'attends la suite avec impatience.

Nadine


Répondre
M

La suite... tout le monde attend la suite...
Je vais mettre directement la fin. Comme ça, tout le monde sera content ;-Þ


K

Ce noir entourant toutes les fenêtres m'a intriguée ☻

Après avoir fouiné un moment, ben oui, on ne se refait pas ;-Þ
j'ai trouvé ceci : avant il n'y avait pas de vitre, juste de lourds rideaux ou des tapisseries, ce serait donc pour retenir la chaleur du soleil ☼
brrr, devait pas y faire bien chaud ;-)

Ton guide a-t-il donné une autre explication ?


Répondre
M

Me rappelle plus trop ce que me disait mon guide ;-Þ
En gros, si je comprends bien, c'est du khôl que les fenêtres se mettent ;-)
Sinon, je confirme, faisait pas très chaud...


L

tres belles images , tres beau texte.
quel souci doivent avoir les femmes de ménage là dedans, mais bon, sans doute pas plus qu'à Versailles....


Répondre
M

En fait de femmes de ménage, ce doit être les moines qui s'y collent... en plus, ça tombe bien, ils sont que ça à faire ;-Þ


F

J'imagine même pas quand on dois faire les carreaux...


Répondre
M

Y a intérêt à s'retrousser les manches ;-Þ


Y

quelles magnifiques photos !


Répondre
M

Yo ;-Þ

faut attention à l'adresse de ton blog, tu as mis un tiret au lieu d'un point, et le www ne sert à rien. C'est http://lanyo.over-blog.com ;-)


Q

C'est vrai qu'elles sont nombreuses... trop.

Tu sais, j'aime bien ce que tu dis du palais qui serait peut-être une coquille vide...

On peut se le demander.

En tout cas, j'attends la suite :-)


Répondre
M

Pourtant, il y a une vie à l'intérieur de ce palais, Quichottine ;-)


N

Discrétion surement.
Et qui fait les vitres ? (oui bon je -->)
Il faut bien que le Potala garde son mystère aussi.


Répondre
M

Attention, comme tu peux le voir, la sortie va être encombrée ;-Þ


N

Je crois bien que c'est la spécificité du Potala, ces fenêtres...Comme elles sont jolies!


Répondre
M

On ne se lasse pas de le (et de les) contempler. C'est à la fois apaisant et terrifiant ;-Þ


A

abondance de fenêtres.... ça fait un peu barre HLM si on se focalise dessus, mais l'espoir renait avec les dernières....


Répondre
M

Vi, mais elles étaient complètement à l'écart ;-Þ


C

Bonjour,

Merci pour ce magnifique reportage!

Cher Maître Po, vous lire est un plaisir renouvelé.

Très belle journée!


Répondre
M

Le vrai plaisir, c'est de recevoir pareil commentaire ;-Þ
Bonne soirée, Charlotte ;-)