Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

vallee-mort-01723

(suite de l'épisode précédent)

La route disparaît à l'infini, comme engloutie. Je commence à faire la différence entre le désert et la Vallée. Le désert, c'est déjà désertique. Mais la vallée, c'est bien pire...

vallee-mort-01724

Pourtant, il y a de la végétation. La végétation est-elle si forte qu'elle arrive à survivre, même dans les conditions les plus extrêmes ? 

vallee-mort-01722

Elle se raréfie cependant. Spectacle étonnant que ces étendues arides surmontées de cîmes enneigées ! 

vallee-mort-01728

Au fil des kilomètres, le sol mute (oui, je sais, ça sonne bizarre, mais j'aime bien cette sonorité). Au premier plan, la caillasse, derrière, cette étendue incertaine et blanche, c'est du sel !

 

M'aventurerais bien sur ce sol inhospitalier pour apporter à mon périple, un peu de sel, à défaut de piment...

vallee-mort-01727

Ah... non... Ils ont pensé à tout, les fourbes. Je continue donc  la route, ma route. La prochaine étape est en tous points remarquable. Les records y pullulent...Plus que quelques kilomètres... pardon, miles.

 

À suivre...

 

[Vallée de la Mort, CA, USA, avril 2005]

 

Commenter cet article

I

souvenirs, souvenirs ...
c'était mon premier désert, mais ce n'était heureusement pas en plein été, je me souviens des panneaux expliquant de vérifier le niveau d'eau de la voiture


Répondre
M


Coucou Isabelle ;-)


Oui, c'était dans le guide survie distribué à l'entrée. Il y a d'ailleurs un peu partout des citernes d'eau, mais uniquement pour les moteurs ;-Þ



L

Pourquoi il y a du sel à cet endroit ?
(t'es sûr que ce n'est pas également du sel les cimes enneigées ?)


Répondre
M


Lauryle et ses questions à deux balles... le retour... ;-Þ


J'en sais rien, moi... Y avait un lac avant, en s'évaporant, reste... du sel !
Ce doit être la cristallisation des minéraux. Mais bon, ce n'est pas du sel de cuisine ;-)



S

pas eu trop froid ? étonnant la couleur bleue dans le sel, on dirait une mer


Répondre
M


Pas trop les deux fois où j'y suis allé : 30° en avril et 50° en juillet. Mais tu as raison, les nuits sont fraîches ;-Þ


Et le bleu, c'est... un mirage ;-)



A

Le moins que l'on puisse dire c'est vraiment le désert, je ne m'attendais pas à voir du sel dans ce paysage. J'habite juste à côté des marais salant ça n'a rien avoir avec celui là.
Bon dimanche
Amicalement
Angeline


Répondre
M


Bonsoir Angeline ;-)


Non, pas grand chose à voir avec les marais salants, manque l'ingrédient principal... l'eau. Mais tu verras le sel de beaucoup plus près dans le prochain article ;-Þ



K

ah ben là j'ai compris...
la vallée c'est le désert du désert...
et t'as pas pu pimenter ton dessert avec du sel du désert!

hi,hi

j'ai bon?

bizou


Répondre
M


On ne te l'a fait pas, à toi ;-Þ



Q

Bon.... te voilà assoiffé.

J'espère que tu ne vas pas mourir dans cette vallée.

La mienne était plus verte...

Mais je sais que les plantes peuvent s'adapter à cet environnement peu favorable. Le pouvons-nous, nous ?

Passe une belle journée, Maître Po.


Répondre
M


La première fois que j'y suis rentré, il y a si longtemps, il y avait un kiosque d'information, avec des prospectus intitulés Comment survivre à sa traversée de la Vallée de la Mort ?...
Ça ne rassurait pas ;-Þ



A

merci !!!!!


Répondre
M


Et ce n'est pas fini ;-Þ



C

un temps, j'ai pensé que c'était un effet d'optique, cette mer de sel, mais non j'ai bien relu ton article, et c'est vrai !!! tu n'avais pas bu ! enfin peut etre un peu ;)
bises


Répondre
M


Avec tout ce sel, il m'aurait fallu un océan de tequila  ;-Þ