Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Même s'il a tourné une trentaine de films, dont peu de premiers rôles, Christian Barbier, c'est avant tout l'Homme du Picardie. Ce feuilleton français sur la vie d'un marinier a traumatisé plusieurs générations de spectateurs. Si le rythme en était insupportable et le ton misérabiliste, on ne pouvait qu'être séduit en revanche par son réalisme. C'était la télé-réalité avant l'heure. Mais moi, ce qui m'avait surtout frappé, c'était cette musique, lancinante, mais entraînante.

 

 

 

 

Je me souviens aussi de Christian Barbier dans deux films. Dans Trois hommes à abattre, c'était l'ami d'Alain Delon, rôle éphémère brutalement interrompu par la faute d'un judas (au sens propre) se révélant particulièrement traître. Mais c'était surtout le Bison, dans ce film merveilleux qu'est L'Armée des Ombres de Melville, qui lui doit une des scènes les plus poignantes de la carrière de Simone Signoret. Je me souviens extraordinairement bien de ces deux prestations de Christian Barbier, dont le principal atout était ce naturel que beaucoup d'acteurs peuvent lui envier, et qui, ajouté à sa voix bougonne et son allure fruste, en faisait un comédien solide et convaincant. 

 

Le 16 décembre 1968, sur la première chaîne, était diffusé le premier épisode d'un feuilleton qui deviendra rapidement très populaire. Arrivant après les bouleversements de l'été 68, il décrivait les problèmes quotidiens d'une famille de mariniers à bord de sa péniche, le Picardie. Le tournage avait lieu à Conflans-Sainte-Honorine et l'on pouvait noter, aux côtés d'Yvette Etiévant quelques Pierre connus parmi la distribution : Santini et Tornade, mais aussi Arditi.

 

Moi, mon pays, c'est un bateau.
Comme on disait Untel, de tel endroit, on disait Durtol, du Picardie.


Christian Barbier s'est éteint, des suites d'une longue maladie, le 3 novembre 2009, à l'âge de quatre-vingt-cinq ans.

Commenter cet article

:

En tous les cas, la dernière fois que j'y suis allée, donc en 1998 je crois, c'était encore lui avec sa si belle voix ! !


Répondre
M

Je suis à peu près sûr maintenant que c'était encore lui, en 2008 donc... De toute façon, le texte doit être indémodable. Déjà qu'il est limite soûlant ;-Þ

Tiens, je ferai bientôt une série sur le survol en ballon de Deir el-Bahari ;-)


:

Sais tu que Jean Topart avait, il y a bien longtemps enregistré la bande son du "son et lumière de Karnak": il me donnait aussi des frissons dans le dos ! !


Répondre
M

Et on l'entend toujours ? Parce que je me demande d'ailleurs si je n'ai pas eu droit à sa voix, l'année dernière, maintenant que tu le dis ;-)


:

Je l'aimais bien surtout dans "l'homme de Picardie" ! !
Hélas, le temps passe trop vite ! !
Bon week end et bizz de la mer rouge


Répondre
M

Oui, finalement, Christian Barbier restera l'Homme du Picardie pour toujours ;-Þ

(aaaaaah, la mer rouge... ;-)


B

Ma mère a regardé tous les épisodes de l'homme du Picardie. Moi, ça me gonflait, c'était horrible. On imagine mal comment ça pourrait passer aujourd'hui, à part sur ARTE où souvent ils diffusent
des choses du genre : lentes et monotones. Oui, je sais, je suis médisante. Ça n'enlève rien au talent de ce comédien par ailleurs.


Répondre
M

Tu n'es pas médisante, tu es... Béatrice et tu dis ce que tu penses ;-Þ
En plus, tu as bien raison.
L'Homme du Picardie paraît chiant à regarder, mais il faut le replacer dans le contexte de l'époque : un quart d'heure par jour, et une télé, peut-être de qualité, mais pas vraiment de
quiantité :-)


C

un bel hommage pour cet acteur qui nous a émerveillé !


Répondre
M

Fianlement, je m'aperçois avec plaisir que cet acteur que je pensais oublié est encore présent dans les mémoires, même celles des plus jeunes ;-Þ


T

bonjour
hé oui un grand acteur est parti ,il va rejoindre les ventura,gabin,bourvil,blier,biraud et autres qui nous manquent tant.
je déplore simplement qu'on ai si peu parlé de sa disparition a la télé ca aurait été aussi intéressant que certains emplois fictifs dont on nous abreuve et dont on se fout éperduement
au revoir Monsieur Barbier


Répondre
M

Bonsoir Tony ;-)
Et ce genre de disparition ne va pas aller en s'arrangeant...
Comme je l'ai dit plus haut, le décès de Claude Levi-Strauss a dû lui faire de l'ombre.


L

Je manque jamais ce genre d'informations mais là...
Heureusement que tu es vigilant. L'homme du Picardie, c'est mon enfance, le feuilleton que je regardais en compagnie de ma maman. Quant à L'armée des ombres, je pense que c'est son plus beau rôle
de cinéma et quel film ! Je suis très émue de ton hommage.


Répondre
M

Bonsoir LLT ;-)
L'homme semblait sympathique tant les personnages qu'il incarnait étaient authentiques. Et je pense qu'il l'était vraiment.


P

Un bien bel hommage...... Merci !


Répondre
M

Mérité en tout cas...


J

merci pour ce bel hommage à un bon acteur que j'aimais beaucoup...
je l'ai apprécié dans le film "la Horse"...
et bien sûr dans "L'Armée des Ombres"
amicalement
jean-marie


Répondre
M

La Horse... je n'ai jamais vu ce film : je ne suis pas très Gabinophile ;-)


P

ah oui je l'oubliais celui-là.. dommage qu'on pense que ces feuilletons là étaient désuets..donc ringards..c'est moi qui ne suis plus dans le coup donc, car je ne regarde aucune série américaine
avec ses dialogues stéréotypés , vides de sens et ses personnages outranciés. Je préfère les sites d' Over-blog!


Répondre
M

Il ne faut pas faire d'amalgame. Les séries américaines ont connu une période où elles étaient ce que tu décris. Mais c'était au siècle dernier ;-Þ

Aujourd'hui, elles sont inventives et originales, parfois même un peu trop ;-)


P

et si, au lieu de nous "bassiner" avec les sempiternelles rediffusions de derrick, on nous repassait ces feuilletons là : Janique Aimée, l'abonné de la ligne U, Rocambole, l'homme du Picardie, les
5 dernières minutes ??? surtout qu'à cette heure là, les baby-boomers sont en retraite et apprécieraient ce petit retour vers leur enfance. Mais évidemment, nous ne sommes pas un marché "porteur"
comme on dit..
Merci encore à toi pour cet article.


Répondre
M

Ah... Janique Aimée et son Solex ;-)
Moi, ce que je voudrais revoir, c'est La Dame de Monsoreau ;-Þ


D

Bonsoir,
Je me souviens avoir attendu épisode après épisode, à cette époque c'était un feuilleton culte, un peu désuet maintenant..
Bonne fin de semaine.
D@net.


Répondre
M

Bonsoir D@net ;-)
Oui, c'est un peu désuet, c'est le moins que l'on puisse dire ;-Þ


Q

Touchée.

OK.

(Tu as fait très fort !)


Répondre
M

Mici, m'dame ;-Þ


N

Je me souviens de cette série qu'était "L'homme de Picardie" avec la prestation de ce comédien discret et talentueux qu'était Christian Barbier ... Merci, Maître Po, de nous rappeler ces moments où
la télé-réalité avait une autre portée que celle d'aujourd'hui (qui ne ressemble plus à rien !) ...


Répondre
M

L'équivalent de L'Homme du Picardie aujourd'hui, c'est Plus belle la vie... Au secours ;-Þ


Q

Ben... disons que c'est mieux à 80 qu'à 40... tu ne crois pas ?


Répondre
M

Evidemment ;
Le plus bel âge pour s'éteindre, c'est quand on arrête de se dire que le plus tard sera le mieux.
(je ne suis pas mécontent de ma phrase ;-)


N

Je n'ai jamais vu cette série, mais l'armée de Ombres est un film que l'on oublie pas - avec une distribution de rêve. Et la haute silhouette de cet acteur dans un rôle subtil quand on revoit le
film. Et d'après le livre de Joseph Kessel qui est aussi une grand écrivain qui a inspiré le cinéma (Belle de jour, la passante du sans-souci avec la délicieuse Romy).
Bel hommage, et hommage à ce cinéma français désormais classique, qui n' a rien à envier à son confrère américain.


Répondre
M

Bonsoir Nadja ;-)
Ah, L'Armée des Ombres, quel film. Et cette musique que tout le monde connaît ;-Þ
Belle de jour, c'est bien aussi. J'ai toujours eu envie de faire un article dessus. Je le ferai peut-être un jour...


A

Bonjour Maître Po.
J'avais pris tellement de retard - sur tous mes Blogs préférés en général, et sur le tien en particulier - que je n'osais plus venir toquer à ta porte. J'ai, donc, d'abord regardé par le trou de la
serrure (sans la briser !) et, alléchéé -comme toujours- je me suis installée dans tes Pages avec voracité.
Il est toujours aussi agréable de te lire. Les sentiments que tu exposes, dans tes photos et dans tes textes, cette richesse éclectique que tu donnes en partage avec autant de sensibilité que de
pudeur, le tout épicé d'une pincée d'humour, participent de mon plaisir à mettre mes pas dans les tiens.
Sur ce, je te salue cordialement - non sans évoquer ton présent Article : je n'ai pas vu " L'Homme du Picardie " mais j'ai entendu dire que ce feuilleton était tellement " mortel " qu'il en
devenait hallucinatoire...! Dereck; Durtol : heureusement que ta vie est plus trépidante, joyeux globe-trotteur !


Répondre
M

Bonsoir Alice ;-)
Je connais moi-même (et très bien) cette appréhension que l'on éprouve quand il s'agit de retourner sur un blog pour lequel on tient à rattraper son retard, et j'ai pu constater que la moindre
hésitation rend la tâche insurmontable.

Je suis ravi en tout cas que tu aies vaincu cette difficulté. Ma vie est peut-être plus trépidante mais elle a un point commun avec le Picardie, elle s'écoule inexorablement ;-Þ


Q

Oui un film, un feuilleton, c'est pareil pour moi...ça se regarde!!! de toutes manières, ça change rien, j'étais pas née...;-b


Répondre
M

Pfff ;-Þ


Q

Même s'il est moins connu que d'autres, je crois que beaucoup l'auront vu jouer.

C'est un très bel hommage que tu lui as composé.

... 85 ans... c'est un bel âge pour s'éteindre.

Passe une belle journée, Maître Po.


Répondre
M

Bonsoir Quichott' ;-)
Allons bon, y a un bel âge pour s'éteindre ? ;-Þ


N

Merci pour bel hommage à Christian Barbier, j'ai adoré ce feuilleton sur les mariniers. C'est un feuilleton que l'on voyait en famille. J'avais 19 ans ! J'ai également vu Maigret à Pigalle en 1967,
l'homme à la Buick (1966),
les 5 dernières minutes c'était également un feuilleton,
il a aussi joué dans l'homme préssé, c'était un acteur complet.
Il était excellent dans la maison assasinée qui a eu une nomination du meilleur film en 1988 lors du Mysfest c'est un film qui a été réalisé par Georges Lautner.
Je l'ai vu dans les Roi Maudits j'avais lu les livres en général il y a toujours différences entre la lecture et le film mais c'était assez bien rapporté.
N@dine.


Répondre
M

Bonsoir Nadine ;-)
La télé de cette époque possédait un charme certain, dû à sa naïveté. Les Cinq dernières minutes, c'était bien aussi.

Je ne me rappelle plus de sa prestation dans La maison assassinée, mais je ne l'ai vu qu'une fois il y a bien longtemps ;-Þ


F

Je ne connaissais pas du tout ^^'


Répondre
M

Coucou Fauve ;-)
Le mal est réparé ;-Þ


A

J'aimais beaucoup cet homme, qui était un exellent comédien. J'étais encore jeune, Nous avions à peu près le même âge. C'était un bon acteur.Pacé


Répondre
M

Bonsoir Angelides ;-)
Avoir à peu près le même âge est une des rares choses sur lesquelles le temps n'a pas de prise ;-Þ


P

Bonjour,

Je viens d'atterrir sur ton blog via ta réponse sur le forum d'aide..

un grand merci de nous rappeler ce grand homme, et ce feuilleton qui a bercé ma jeunesse, tu temps où la télé nous apportait "quelque chose". Christian Barbier était un très grand acteur - comme
beaucoup d'entre eux à cette époque qui sont tombés dans l'oubli - je pense à henri Tisot, Jean Topart, Geroges Descrières, on ne sait même plus s'ils sont encore vivants - en tous cas, je n'avais
pas entendu parler de ce décès, merci de nous avoir rafraichi la mémoire..car ces grands acteurs là, ne semblent plus faire recette -c'est le cas de le dire- aujourd'hui..


Répondre
M

Bonsoir Pamina ;-)
Il faut dire qu'il a eu la malchance de disparaître en même temps que Claude Levi-Strauss...

Quant à ceux que tu cites, ils sont encore tous là, et la voix de Jean Topart continue de me donner des frisoons ;-Þ


L

vouloir rester libre, quitte à crever de faim, c'etait ça l'Homme du Picardie.
ouiiiiiiiiiii, booooooooon, c'etait AUSSI des aventures aussi palpitantes qu'un Derrick anémié, mais ça avait un charme fou.


Répondre
M

Coucou Louise ;-)
C'est sûr que c'était pas Dallas ni Dynastie ;-Þ


Q

Très joli mélodie, mais par contre je ne connais pas du tout le film!!! Je sais que si je l'avais vu je me serais souvenue de la musique...j'ai la mémoire plutôt sélective ;-)


Répondre
M

Mais, QG, ce n'est pas un film, c'est un feuilleton ;-)
Les séries n'existaient pas encore, à cette époque ;-Þ


A

oui ... ça m'a fait replonger loin..... merci


Répondre
M

Là où tu n'as plus pied ? ;-Þ