Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

(suite de l'épisode précédent)

Le décollage fut imperceptible, couvert par le bruit assourdissant du gaz. Ce n'est qu'un peu plus tard, quand le sol s'éloigne que je réalise que le ballon s'élève. Le jour fait de même, la nuit se dissipe,j'ai l'impression de rêver.

 

Gourna est encore endormie. Jusque là, ça va, me dis-je, jusque là, ça va. Et c'est vrai, que finalement, ça va plutôt bien. Cependant, l'ascension est loin d'être terminée.

 

À côté, d'autres ballons s'élèvent également, personne ne voulant rater le lever du soleil. Leur présence amie est rassurante. Je me dis que s'il arrive quelque chose, ce ne sera pas nécessairement à mon ballon. Si si, ça rassure...

 

Allez, une dernière accélération et le ballon aura atteint son altitude de croisière. Bien sûr, je ne me penche pas trop par dessus bord mais je commence à respirer. Lentement, d'abord, puis normalement.

 

À suivre...

[Louxor en ballon, Egypte, septembre 2008]

Commenter cet article

:

C'est superbe ! sais tu que je ne l'ai jamais fait ! Pourtant j'étais invitée souvent car je faisais les traductions en français pour ceux qui exploitent ces ballons ! ! Suis pas assez courageuse
pour cela ! Bravo !! BiZouX


Répondre
M

Bonsoir @nne-mar♪e ;-)
Moi aussi, j'ai un peu hésité et les premières minutes furent un peu hésitantes, mais une fois convaincu de la fiabilité de l'engin, tout va bien ;-Þ


L

Morte de jalousie... J'ai raté mon baptême en montgolfière à cause du vent.
Jolies vues en tous cas.


Répondre
M

Bonsoir la Tigresse, et merci ;-)
Bon, je te dédie mon prochain article ;-Þ


P

Bonjour, je découvre ton blog par ta réponse concernant mes revenus à modifier, merci de ta réponse, j'ai bien signer mon contrat, mais j'ai accepté des points au lieu d'une rémunération, par
erreur, alors que je souhaite clôturer mon blog par manque de temps.
En tout cas j'ai visité Louxor cet été, et j'avoue que ce doit être fabuleux de le faire en ballon.


Répondre
M

Bonsoir paniervolant ;-)

La Vallée des XXX (Rois / Reines / Nobles / Artisans, barrer les mentions inutiles ) et même Louxor et le Nil, vus du ciel, sont un complément indispensable à tout séjour dans la ville...

Pour les points, il n'y a que le staff d'Over-blog qui puisse faire quelque chose.


N

Plus dure sera la chute....
Il est si usé que cela ton matelas à rebonds ?


Répondre
M

Va quand même falloir bien viser  :-)


N

Quoi de plus normal que de manger un esquimau par
43° à l'ombre ? C'est pas inuit !! Je connais le chemin -->.


Répondre
M


Non, le chemin, c'est


 


|
|
|
V


 



N

Que veux-tu j'ai toujours aimé valser dans les airs...
Alaska en plein désert en effet, ils ont de l'imagination à Louxor.


Répondre
M

En fait, Alaska Balloons, c'est bien en Alaska. Ils ont ouvert une annexe en Egypte sans changer de nom ;-)


K

J'ai sorti la grosse loupe et j'ai vu... Alaska, au milieu du désert, c'est pas banal,
décidément, tu ne fais rien comme tout le monde ;-Þ

T'as eu de la chance, ce sont les suivants qui ont été "emportés loin loin loin..."
et moi, je ne vais pas aller si loin, juste dans les bras de Morphée, bonne nuit Po-san ;-)


Répondre
M

Les bras de Morphée, c'est pas trop mon truc... il aurait pas une soeur ? ;-Þ
O yasumi nasai, Kinou-san ;-)


K

Est-il vraiment nécessaire de te dire que tes photos sont très belles ?
Oui, je vais le redire, j'aime beaucoup cette série de photos, surtout la première, elle a un petit coté "magic" ;-)

Le tien c'était www.securityballoons.com ;-Þ


Répondre
M

Ben, ce n'est pas nécessaire, mais ça fait toujours plaisir ;-)

Si tu regardes bien la dernière photo, tu vois que mon ballon, c'est alaska-balloons. Leur site n'existe déjà plus, à peine un an plus tard, de même que http://www.magic-horizon.com. Le vent a dû
les emporter loin, loin... ;-Þ


N

Ah tu as de la chance toi. Et le trapèze volant ? Mon rêve absolu...


Répondre
M

Faut pas exagérer non plus ;-)


N

j'ai prévu les cordes de rappel, le matelas en cas de chute, le casque et le filet de secours. Ca va aller tu crois ? Tout ça pour décrocher un voilage... et le remettre tout propre.
Faire les carreaux du haut aussi... vi je -->


Répondre
M

Ne regarde pas en bas ;-)


N

Oui, c'est ce que je te disais, le vertige est par rapport à la terre, mais pas dans les airs. Bizarre mais comme cela. Euh le pur, le dur et le tatoué ne veut-il pas monter sur les 4 marches de
mon escabeau décrocher mes rideaux ?


Répondre
M

En fait, pas trop. Mais l'obstacle n'est pas l'escabeau par lui-même ;-Þ


N

Euh tu ne sautes pas en parachute comme cela, tu as un petit entrainement (et une bonne claque dans le dos du moniteur au cas où ca aide). Monter sur un escabeau est un cauchemar mais un petit tour
en ulm, j'accours. Et je ne te parle pas des avions sophistiqués qu'ils font maintenant, mais de bricolages d'amateurs (éclairés tout de même).


Répondre
M

Quand j'ai fait mon saut en parachute, on a eu une formation d'une demi journée. On sautait d'un tabouret en arrière. Et puis, le coup d'après, ça a été 700 mètres. Perso, entre un tabouret et 700
mètres, y aurait pu avoir une transition ;-Þ


K

en fait c'est pas complétement mon idée, y'a un restaurateur qui a collé du faux gazon bien vert sur sa terrasse ...au bord de l'eau presque sur le sable....je trouve ça hideux...évidemment en
Egypte la raison est forcément moins décorative..


Répondre
M

Oui, en France, c'est fréquent ce genre de truc. Y en a même qui font ça sur leur terrasse ;-Þ


K

hum...déjà que je trouve que le haut de l'escabeau...est très haut..alors...pfiou, j'sais pô si j'aurais respirer moi...ça fait bizarre les champs qui s'arrêtent dans les dunes...ça fait comme si
quelqu'un avait étalé de la moquette sur la plage! bizzzz


Répondre
M

Coucou le canapé ;-)
Très drôle ;-Þ
Mais c'est vrai que ça faisait un peu rapporté, ces champs. Complètement irréels...


N

Alors as-tu quand même eu le vertige dans les airs ?
On veut tout savoir hein....


Répondre
M

Tout ? On va peut-être se contenter du vertige ? ;-Þ
Au début, j'étais tétanisé, et puis, j'ai (vite) pris de l'assurance. J'aurais même recommencé sans problème ;-)

Bon, d'un autre côté, le vol s'est bien passé, aucune alerte, ça aide...


N

très belles photos et suspens... le ballon va-t-il s'effondrer ? Le maître va-t-il plonger dans le Nil ?
Déjà, tu as eu le courage de le faire. Je te dis, un tour en Ulm et un saut de parachute et tu seras ... un pur, un dur, un tatoué (kekeke je dis moi ??, nan je n'ai pas touché au beaujolbeurk, je
suis abstème moi). Mais je ne nem bien ton blog.


Répondre
M

Je suis donc un pur, un dur, un tatoué. Un vol en ULM et un saut en parachute (tout seul, pas comme c'est promenade de santé avec une aile à deux ), mais à chaque fois un, pas deux ;-)

Comme disait je ne sais plus qui (mais je pense que c'est moi), le plus dur dans un saut en parachute, ce n'est pas de l'effectuer, c'est de le recommencer ;-Þ


B

Tiens, je vais évoquer un sujet que personne n'a relevé : le bruit assourdissant du gaz.
Est-ce qu'une fois dans les airs, le bruit s'arrête ? Sûrement, sinon tu serais déjà dans les étoiles !!!
Et quand le bruit s'arrête, n'est-ce pas là que l'on aurait le plus peur ?


Répondre
M

Evoque, Bellelurette, évoque...
Le bruit assourdissant est dû au gaz chauffé que l'on propulse dans le ballon pour s'élever. Une fois l'attitude voulue atteinte, ça se calme. Il faut quand même quelques petits coup de gaz pour se
maintenir, mais rien à voir avec l'ascension ;-)

Quant à savoir si ce bruit rassure ou inquiète, je crois qu'il n'y a que le contact avec le sol qui rassure ;-Þ


C

j'avoue que je ne serais pas rassurée, et qu'en fait, je ne serais même pas montée de dedans huhu


Répondre
M

Finalement, va y avoir plus de monde en bas que dedans ;-Þ


Q

Zut ! J'aurais dû lire les commentaires avant de t'écrire... mais, d'un autre côté, si je l'avais fait, je n'aurais peut-être rien écrit.

Tant pis et désolée, cher Maître, je ferai mieux la prochaine fois. :p


Répondre
M

Bah, pas grave, moi, je préfère te lire ;-Þ
Bonne nuit, Quichottine ;-)


Q

ça me rappelle un certain baptême de l'air en ballon... à Paris...

Moi, je ne serai pas montée, mais, toi, tu l'as fait. Et, là, tu vas encore plus loin, tu grimpes pour de vrai, et le ballon n'est plus attaché au sol...

Si ? Non ?

En tout cas, je ne suis pas rassurée du tout, même si puisque tu écris, c'est que tu as réussi à t'en sortir !

Bonne nuit, Maître Po.


Répondre
M

Décidément, mon voyage julevernien au dessus de Paris a laissé des
souvenirs impérissables chez mon lectorat le plus fidèle ;-)
Et non, celui-ci n'était pas attaché... Je l'ai fait parce qu'il fallait le faire. Survoler la Vallée des Rois, un rêve, non ? Voir ce qu'aucun égyptien antique, fut-il pharaon, n'a jamais vu ? Un
phantasme, non ?

Ah, tu ne sais pas ce que tu perds à être restée en bas ;-Þ


M

oh la la comme quoi on se rassure comme on peut !
en tout cas les photos sont magnifiques !


Répondre
M

Merci Melly ;-)
Dans le ciel, loin de la terre ferme, on a tendance à se raccrocher à n'importe quoi ;-Þ


K

J'ai oublié de te demander la durée de cette petite balade matinale
mais surtout... pendant combien de temps tu avais cessé de respirer ;-Þ


Répondre
M

Les deux s'expriment en minutes... On va dire 35 et 1 ;-Þ
Mais j'aurais l'occasion d'en reparler ;-)


Q

Le fait d'avouer que tu es partant pour recommencer ne gâche en rien la fin de ce bel article, je te rassure.
Mais est-ce vraiment nécessaire que je te le rappelle cher Maître Po? ;-)


Répondre
M

N'empêche que j'ai tendance à avouer trop de trucs... je vais me surveiller ;-Þ


K

"Si si, ça rassure..."
hé hé, un peu plus angoissant que la montée dans ce ballon parisien, captif et bien ancré au sol ;-)
http://www.maitrepo.com/article-11898910.html

mais les sensations doivent être bien agréables et la vue superbe... dans le prochain épisode ^_^

Très belle ta première photo,
dans la nacelle, t'es où ? hi hi ;-Þ


Répondre
M

Je me cramponnais si fort à la nacelle que l'on me distingue à grand peine ;-Þ

Quant à mon escapade en ballon à Paris, c'était du pipi de chat à côté ;-)
(pourtant, j'étais pas très à l'aise non plus)


J

ben, jusque là ça va...
ce qui est rassurant, c'est que tu es là pour raconter... lol...
les photos sont très belles
amicalement
jean-marie


Répondre
M

Tu m'as percé à jour ;-Þ
J'ai effectivement survécu à mon tour en ballon ;-)


N

Splendide, as tu remarqué la différence de température au lever du soleil et à midi et à quelle attitude étiez vous ?


Répondre
M

Y avait une sacrée différence de température. Là, il faisait froid (bon, d'un autre côté, j'étais en tee-shirt) alors que l'après-midi, il faisait 42-43°. Quant à mon attitude... elle était très
zen ;-Þ

Plus sérieusement, j'ai aucune idée de l'altitude du ballon ;-)
500 mètres ?


A

ça en fait du monde dans chaque ballon.... j'ai déjà le vertige moi.....


Répondre
M

En gros, il y a 16 passagers dans la nacelle et 3 membres d'équipage. Restait juste la place pour une marmotte. Intéressée ? ;-Þ


Q

Magnifique, vraiment...finalement ça donne envie, même si je préfère avoir les pieds sur terre (ce n'est pas forcément moins dangeureux) De toutes façons comme on dit, la peur n'évite pas le
danger. Au moins tu auras tenté l'expérience...ce n'est pas tous les jours qu'on fleurte avec le ciel ;-)


Répondre
M

Je ne voudrais pas déflorer la fin de mes articles, mais oui, je serais prêt à recommencer cette expérience ;-Þ