Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

(suite de l'épisode précédent)

Alors que le ballon survole les ruines de Gourna, mon attention est attirée au loin par un édifice majestueux sur le flanc de la montagne, édifice que je connais bien pour l'avoir visité quelques jours auparavant. Mais le ballon s'y dirige...  

 

Le temple de la reine Hatchepsout est constituée de trois terrasses et semble creusé dans le rocher. Il constitue la pièce maîtresse de Deir el-Bahari où il existe également quelques ruines de sanctuaires encore plus anciens, vieux de quatre mille ans.

 

Le site de Deir el-Bahari est un des plus visités de la rive Ouest. C'est le point de passage obligé sur la route de la Vallée des Rois mais à cette heure où l'aurore l'enveloppe de sa chaude lumière, aucun touriste n'y a encore mis les pieds. Quand le soleil est plus haut dans le ciel, le parking que l'on devine à droite, est pris d'assaut par des dizaines de cars et de taxis. Et un flot humain se répand alors sur toute l'étendue du temple. 

 

La vue sur le temple est vertigineuse. Il est assez amusant de penser que si pharaons et reines de l'époque ont cherché à plonger le plus profondément au sein de cette terre aride pour laisser une témoignage pérenne de leur passage, les simples touristes cherchent plutôt à s'en éloigner le plus haut possible pour mieux la contempler. O tempora O mores. 

 

Les ballons ont atteint leur altitude maximale. Deir el-Bahari vu du ciel, n'est-ce pas extraordinaire ?  Au delà de cette crête abrupte, c'est la Vallée des Rois et celle des Reines, dissimulant les sépultures des plus grands souverains d'Egypte. Mais, là, le ballon n'ira pas.

 

 

À suivre...

 

[Louxor en ballon, Egypte, septembre 2008]

 

Commenter cet article

L

Cléo a quand même mis deux empereurs dans sa tunique, c'était une futée. En revanche, je ne comprends pas la relation avec Jehanne. Eclaire-moi :-)


Répondre
M

En fait, c'était purement une question d'intervalle de temps. Y a moins d'années entre Cléo et Jehanne qu'entre Cléo et Hatchepsout ;-Þ

(de peu, mais bon... ;-)


I

j'imagine les émotions que l'on doit ressentir en ballon devant une telle vue !!! grandiose ! merci pour la ballade


Répondre
M

Coucou Isabelle ;-)
La beauté et la majesté du paysage font vite oublier l'éventuelle appréhension que l'on peut avoir ;-Þ


L

Hatchepsout fut une de mes héroïnes de jeunesse après lecture d'un roman. Ces photos de ballon sont magiques.


Répondre
M

Merci LLT ;-)
Hatchepsout, c'est un vrai pharaon, pas comme cette Cleopâtre, et ça fait forcément rêver.
Quant à penser que Cléopâtre était plus proche de Jeanne d'Arc que d'Hatchepsout, ça fout le trouille ;-Þ


N

♫ j'attendrrrai ♫
Mouais.


Répondre
M

♪ le jou-ou-our et la nuiiit ♫
Voilà.


N

J'attends, comme tous tes lecteurs, de lire tes aventures de marin !! :D


Répondre
M

Et comme tous mes lecteurs, tu peux attendre ;-Þ
2010, vraisemblablement ;-)


C

c'est absolument magnifique !!!je me demande s'ils se rendaient compte de ce que cela rendait vu du ciel, leurs constructions !

bisous


Répondre
M

Coucou Cat ;-)
Les pharaons étaient des dieux, et les dieux, ça vole, non ? ;-Þ


Q

Ah ah...je n'ai pas dit que c'était plus beau dans mes rêves...justement j'attends de voir les articles au sol!
J'te mets la pression, hein!!! ;-)


Répondre
M

Bah... la pression et moi ;-Þ
Mais je vais peut-être les faire plus rapidement que prévu, ces articles au sol, d'ici un ou deux mois ;-)


N

c'était une image !
Oui mais en felouque comment ? Parce que si c'est un voilier conduite par des felouquiers c'est moins drôle.


Répondre
M

Ah OK OK ;-)

Et la felouque, c'était une vraie, avec des rames et tout, même que j'ai remplacé un des deux égyptiens, il fatiguait un peu ;-Þ


N

La télé a montré l'intérieur de ce temple il y a qque temps avec des explications sur le volontaire effacement à la fois du nom et des représentations de cette femme-pharaon....mais le voir ainsi,
rattaché à sa montagne, dans son contexte de construction, ébahie devant la beauté.
Dépechons-nous d'aller à Pétra, emmenez-moi...


Répondre
M

♪ ... au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles ♫

OK, Nikita, on part demain ? Ah non, j'ai une réunion importante mercredi après-midi. On dit jeudi ? 10h, ça ira ? ;-Þ

Comment ? Hatchepsout ? Ah oui, Thoutmosis le troisième du nom n'a pas aimé être précédé d'une femme. Il a tout martelé. Mais un tel comportement était fréquent pendant la dix-huitième dynastie
;-)


Q

Très beau temple, normal c'est celui d'une femme ;-)
D'ailleurs dans mes rêves le ballon s'est posé et j'ai vu... http://www.youtube.com/watch?v=9F0Tf9oo_iI


Répondre
M

Tu vois que c'est mieux dans tes rêves qu'ici, parce qu'ici, je n'ai pas encore fait mes articles sur le temple d'Hatchepsout vu du sol ;-)

Du coup, je mets pas ta vidéo ;-Þ
(mais elle est très belle)


N

Plus vert que maintenant je pense. Fut une époque reculée où le Sahara n'était pas un désert mais une plaine verdoyante.
Et une descente du Nil en felouque ?


Répondre
M

L'Egypte antique était peut-être plus verte qu'aujourd'hui, mais le Nil n'a jamais irrigué le Sahara ;-)

La descente du Nil en felouque, oui, bien sûr... mais dans un autre article ;-Þ


Q

Sourire, Maître Po. Ainsi donc, tu ne t'es pas penché ?

Je plaisante, mais Annie a raison, c'est extraordinaire !

J'attends la suite avec impatience.

Bonne fin de soirée. :-)


Répondre
M

En fait, je ne me suis pas penché... ainsi ! Je me suis penché du bout de l'appareil photo, pour prendre une photo que j'adore et que je présenterai en fin d'année ;-Þ
Bonne nuit, Quichottine ;-)


K

J'avais eu la flemme de chercher, mais voilà c'est fait.
Tout est bien expliqué sur Wiki, c'est une équipe polonaise qui a restauré le temple, voilà pourquoi c'est en si bon état.


Répondre
M

Ben oui, j'ai dû chercher aussi pour te répondre au-dessus ;-)


A

Que c'est beau, cette dernière photo ! Paysage tourmenté qui cache dans ses entrailles les traces d'un passé de toute beauté !


Répondre
M

Merci Ann... ;-)
C'était le point d'orgue du vol ;-Þ


C

Impressionnant ce décor .....
J' attends le lever du soleil pour le voir autrement qu' en gris-beige :)


Répondre
M

C'est à regret, Clo, que je dois te dire que je vais te décevoir. Ce sont les dernières images du temple vu du ciel que je présente. Les prochaines seront prises du sol, et ce sera...  pfff...
l'année prochaine ;-Þ

(ou la suivante, sais pas encore ;-)


K

Une question me taraude "ton chauffeur" (je trouve aussi que ça en jette) t'a-t-il dit si les terrasses du temple avaient été restaurées, leur état de conservation ayant l'air remarquable.

J'ai pris mon temps, survoler d'aussi belles photos serait une indécence ;-)
mais je n'irais pas jusqu'à les voler, quoique...
la dernière ferait un beau fond d'écran ^_^


Répondre
M

En fond d'écran, il vaudrait mieux qu'elle soit horizontale, non ? Comme ça, par exemple ;-Þ

Je n'ai pas voulu m'étendre sur le temple, gardant par exemple les détails du massacre de 97 pour mes articles faits à partir du sol. Mais pour répondre à la question qui te tarabuste, une équipe
polonaise s'est occupée de sa restauration.


J

Bonjour, cher Maître,
Un beau voyage, de très belles photos
mais l'ensemble est un peu trop vertigineux à mon goût !
je n'aurais pas osé me pencher ainsi
mais tu l'as fait pour notre plus grand plaisir...
amicalement
jean-marie


Répondre
M

Bonsoir jm² ;-)
Pour me pencher ainsi  ? Euh... tu as dû me confondre avec quelqu'un d'autre... me suis à peine penché, manquerait plus que ça ;-Þ


N

C'est effectivement extraordinaire! Et la lumière, douce, révèle tout.
Inouï.
Je voudrais visiter Petra de cette manière..


Répondre
M

Petra, moi aussi, j'aimerais y aller pendant qu'il en est encore temps. Quelle que soit la manière ;-Þ


M

ça doit être exceptionnel ces vues, en vrai ;les photos sont déjà très belles !

une expérience qu'on te remercie de partager ! ENCORE !


Répondre
M

Melly, la série n'est pas terminée ;-)


N

Après vérification, en effet mes souvenirs étaient bons...
http://www.ird.fr/fr/info/expo/poissoncroco/visite_virtuelle/02/index.htm
Par contre je n'ai pas retrouvé l'image des hiéroglyphes qui indiquaient les cultures (je l'ai dans un vieux livre sur l'Egypte antique).


Répondre
M

http://www.ird.fr/fr/info/expo/poissoncroco/visite_virtuelle/02/index.htm


N

C'est émouvant de contempler ce temple qui a été construit il y a des siècles.
Mais il me semble qu'au temps des pharaons, la vallée du Nil était prospère et fertile - grâce aux crues du fleuve. On y cultivait du blé, ce qui a sans doute permis à l'Egypte antique une certaine
"stabilité économique".


Répondre
M

On a vu sur le premier article que cela n'a pas changé : les bords du Nil sont recouverts de champs fertiles dont le vert (pas Nil) tranche avec le beige du désert. Et le Nil est toujours la
richesse de l'Egypte ;-)


A

je n'aurais jamais pensé que le paysage soit aussi torturé à cet endroit..... quand on voit les images des temples, généralement c'est en gros plan et l'environnement est secondaire.... merci pour
ces vertigineuses photographies...


Répondre
M

♪ Tu me fais tourner la tête ♫


B

Tout simplement fabuleux, ce périple, que je suis pas à pas. Enfin non, pas pas à pas !


Répondre
M

Et non, pas pas à pas ;-Þ


K

oh si c'est incroyable...la dernière photo est superbe! on "sent" se soleil se lever....ça réchauffe dis donc! hi,hi!
bizzzzzzzzz


Répondre
M

Et c'est pas du luxe, Valentine ;-)