Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

javascript

 

Rechercher

Avertissement

Toutes les photographies présentées sur ce blog sont de l'auteur, à quelques rarissimes exceptions, indiquées si elles ne sont pas implicites. Merci de ne pas les utiliser sans demander l'autorisation.

Nuage

Allemagne Animaux Architecture Art BD Bruxelles Bubulle Chine Cinema Elle Espagne Etats d'âme Félins France Inde Internet Japon Kathmandou Les autres Lisbonne Louxor Maghreb Manifs Moto Parcs de Paris Jeux Poésie Pub Royaume Uni Rues de Paris Séries tv Shopping Spectacles Tchékie Tibet Tokyo Toute la TV USA Venise

 

 

Au Hasard...

  • La Trilogie de la Villégiature
    Avez-vous déjà eu une furieuse envie de théâtre ? Moi oui. Compulsant fièvreusement l'Officiel, il m'était difficile de choisir parmi la multitude de pièces que la capitale offre. Alors, j'ai cherché un comédien ou une comédienne qu'il me plairait de...
  • Streets of Osaka
    Osaka, ce n'est pas Tokyo, la mégalopole étourdissante, où la puissance de la technologie de pointe cotoie le raffinement de traditions séculaires. Ce n'est pas Kyoto, immense jardin parsemé de temples ombragés, de ruelles paisibles et de lanternes magiques....
  • Madame Grès accessoirement
    (suite de l'épisode précédent) ♪ Voilà, c'est fini... ♫ Aujourd'hui est le dernier jour de l'exposition, aussi bien au Musée Bourdelle que sur mon blog (dernière minute : Prolongation jusqu'au 28 août). Quel sens théâtral de la dramatisation ! Il est...
  • Madame Grès chez Portzamparc
    (suite de l'épisode précédent) Vous ai-je déjà dit que cette exposition se terminait ce dimanche ? Comment ? Une bonne dizaine de fois ? Bon, on ne pourra pas m'accuser de ne pas prévenir (dernière minute : Prolongation jusqu'au 28 août). Christian de...
  • Madame Grès, la symphonie des drapés
    (suite de l'épisode précédent) Avant de découvrir le joyau de cette exposition, un mot sur Madame Grès. C'est donc en 1942 que Germaine Krebs, Mademoiselle Alix depuis 1934, prend ce nom, qui est en fait l'anagramme du prénom de son mari. Je vous laisse...
  • Madame Grès, la couture à l'oeuvre
    (suite de l'épisode précédent) Madame Grès, la couture à l'oeuvre... le titre de cette exposition est bien trouvé. Mais ce n'est pas cela qui m'a encouragé à la voir, mais plus prosaïquement la possibilité de prendre des photos. Alors que le Musée d'Orsay...
  • Rue Bourdelle
    Le 15e arrondissement de Paris... Un arrondissement que je pensais bien connaître et dont j'ignore pourtant presque tout. Il y a des endroits que j'ai hantés plus d'une fois, mais aussi un entrelacs de petites rues dans lesquelles je ne me suis jamais...
  • Inter Luxembourg 2004, la parade
    (Suite de l'épisode précédent) Le but d'un rassemblement, une Inter, est de partager une passion commune pour une moto d'exception. On regarde la moto de l'autre, avec admiration ou envie, mais toujours avec respect, on se retrouve d'une Inter à l'autre,...
  • Inter Luxembourg 2004, le camping
    Les rassemblements internationaux de Goldwing sont appelés Inter. Ça va plus vite et tout le monde comprend. Et en fouillant dans mon stock d'anciennes photos, je suis retombé avec plaisir sur quelques photos et même vidéos d'une des Inters auxquelles...
  • Ichigaya Fishing Center
    À Ichigaya, aujourd'hui, comme il y a 15 ans, il y a d'étranges bassins. La première fois, je ne m'en étais pas approché, trop impatient, sans doute, de goûter les délices tokyoïtes. Cette fois-ci, je me suis aventuré, le mot est un peu fort, aux portes...
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 01:45

Samedi dernier, je vous présentai les quatre vitrines animées du Printemps. Mais dans le cadre de son Noël russe, le magasin du Boulevard Haussmann proposait aussi sept vitrines offrant des tenues de rêve créées par de grands couturiers.

 

Seul point noir de ces vitrines, ce sont les animaux empaillés. Je me doute qu'ils étaient déjà morts quand on l'a fait, mais la taxidermie m'a toujours posé pas mal des problèmes.

 

L'univers tzigane de Manoush est au rendez-vous.

 

Même Kenzo s'est prêté au jeu de la mode russe.

 

Les mannequins ont une tête de déjà vu quelque part. Normal, ce sont les mêmes chaque année. Le Printemps doit les ranger avec ses boules et ses guirlandes.

 

Chanel nous offre une Vénus slave sortant de son oeuf doré. 

 

Et pour finir en apothéose, ces deux magnifiques ensembles et ce cheval richement caparaçonné sont signés Dior. 

 

[Vitrines de la Mode, Le Printemps, Paris, décembre 2009] 

Partager cet article

Published by Maitre Po, devin - dans Manifestations
commenter cet article

commentaires

Nadja 30/12/2009


La simplicité avec quelques zéros après le chiffre ? C'est quoi déjà le code de ta CB ?
Mouarf.


Nadja 30/12/2009


Tu feras ton enquête.
M'enfin toute femme respectable à 3 chéris dans sa vie, un pour le chic, un pour le choc et un pour le chèque ~~~.


Denis 01/01/2010


Tu n'as pas pris les marchands de marrons en photos ?
Moi non plus.
Bonne année.
:-{)


cat 05/01/2010


je n'arrive pas à apprécier ces vitrines, à cause des mannequins, ils sont déshumaniser je trouve, je n'accroche pas ...

bises


gaby 31/01/2010


Merci, je n'ai pas eu le temps d'aller voir les vitrines cette année et je les vois aujourd'hui grâce à votre site. Bonne soirée. Gaby