Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Mamo

En Corse, les deuils durent si longtemps et les familles comportent tant de cousins que les femmes sont condamnées à porter du noir toute leur vie. Cette vieille femme n'a pas failli à cette tradition et je l'ai toujours connue ainsi. Elle parlait de son village, de ses enfants, de ses petits-enfants, de son mari qui, tragulinu balanin, vendait ses olives sur les marchés. Bien sûr, il fallait que l'on me traduise ses récits si vivants bien qu'anciens car cette grand-mère ne parlait que corse et je ne parlais que français. Mais je l'aimais tellement, cette grand-mère puisque c'était la mienne. Et lui, que je n'ai presque pas connu, était si fier de moi. C'est bien le seul... 

Commenter cet article

QG 31/10/2009 11:19


On sent comme de la nostalgie (tendres pensées pour ta grand-mère...)
Je suis certaine que beaucoup de gens autour de toi t'envient et sont fiers de ce que tu es, en tous cas le principal est que tu sois fier de toi et de ce que tu apportes aux autres, c'est à dire
des instants de bonheur et de joie à travers tes photos et les récits qui les accompagnent... ;-)


Maitre Po, devin 09/11/2009 01:07


le principal est que tu sois fier de toi
Ben, euh... le problème, c'est justement que... bref ;-Þ


Quichottine :0010: 15/02/2008 22:50

Je le crois volontiers (qu'il soit dans la nature des choses que les ... etc.)

Mais je ne pense pas un instant, à l'instar d'autres visiteurs, que ton grand père fût le seul à être fier de toi.

Maître Po, devin 17/02/2008 01:21

Bon, admettons que tu aies raison, mais uniquement quand j'étais jeune...(et insouciant ;-)

LaPoof 03/05/2006 09:36

Je comprends mieux la référence à l'Enquête Corse du coup :)
Mon grand-père lui aussi était tellement fier. C'est quelque chose de surprenant que cette fierté que vous n'avez rien fait pour obtenir, que vous n'avez pas vraiment mérité. Elle pèse lourd dans la balance de la confiance en soi.

Maître Po 04/05/2006 01:12

(J'avais oublié ce détail de mon passage chez toi ;-)
Bah, je suppose qu'il est dans la nature des choses que les grands-parents soient fiers de leur petit enfant.

christian 24/04/2006 22:04

Eh ben voila Maitre Po depuis l'appui que m'apporte Catgeisha tu viens d'augmenter de 100 % le nombre de tes admirateurs.
qu'est ce que je disais....

Maître Po 25/04/2006 00:17

Moi, ce que je dis, c'est que tu devrais passer plus souvent ;-)

Catgeisha 24/04/2006 21:49

Je te rejoins Christian.

Maître Po 25/04/2006 00:04

Une idylle est née ;-)

christian 24/04/2006 21:23

Ton grand pere le seul être fier de toi....
Foin de cette autoflagellation Maitre PO.
Certes nous terminons le temps Pascal, et son cortege de repentir mais je suis pret à signaler au Web entier l'innombrable liste de tes admirateurs à commencer modestement par l'auteur de ces lignes.

Maître Po 24/04/2006 23:59

Christian, te lire est toujours un bonheur. Pourquoi m'en prives-tu si souvent ? ;-)

Catgeisha 24/04/2006 21:01

Arigatô gozaimasu Po-san !
Bon, alors je m'avance...
(Mouvement Perpétuel pour Maitre Polisson) ;-)

Maître Po 25/04/2006 00:02

Do itashimashite Geisha neko san !Courbettes de circonstances... Difficile de faire des courbettes en s'avançant ? ;-)

Catgeisha 23/04/2006 14:29

Où le Mouvement Perpétuel me mènera, Maitre Po...
Ok, je sors...encore à reculons...? ;-)

Maître Po 24/04/2006 02:47

Mouvement perpétuel, je n'avais jamais fait le rapprochement... Joli !Du coup, tu peux rester, si tu veux ;-)
(mais qu'est-ce qu'elles ont toutes à vouloir sortir ?)

Catgeisha 20/04/2006 13:45

Bonghjurnu Misgiu-san ! ;-)
Va bè ? D'induve site ? Balagne, Isula Rossa, Ostriconi ?
Mi face piacè, ti ringraziu !
Pace i salute ! ;-)

Maître Po 21/04/2006 00:22

Bona sera ;-)Oui, la Balagne, c'est Calvi et Île-Rousse.
Mais où t'arrêteras-tu ? ;-)

Martine 21/01/2006 21:31

Coucou Maître Po
Difficile de choisir parmi tant de belles photos, mais ta grand mère me rappelle tellement la mienne ...
Je la revois verser des casserolées d'eau bouillante sur les fourmilières ... j'étais très impressionnée ;-)...
et tourner les galettes . Mon autre grand mère choisissait de temps en temps un coupon de tissu pour une éternelle robe chemisier .. une blouse.. toujours du noir, du gris , avec un soupçon de bleu , exceptionnellement de violet ou de parme .. "trop clair, trop voyant pour mon âge !" disait elle. Quand je vois ma mère avec ses chemisiers colorés et ses jupes rouges, je me dis que les temps ont changé et c'est très bien .

Maître Po 21/01/2006 22:10

C'est effectivement très bien que les temps changent... et pas seulement pour les grands-mères ;-)

Catherine 14/12/2005 17:30

Je n'ai pas eu la chance de conaître longtemps mes grands-parents, ni d'un côté, ni de l'autre. Les uns étaient de la Creuse et je ne les ai presque pas connu ; le grand-père est mort l'année de ma naissance et la grand-mère est décédée alors que je n'avais que quatre ans. De l'autre côté, ils étaient parisiens. C'est surtout le grand-père dont je me souviens le plus ; il a quitté ce monde alors que j'avais 13ans. Ce n'était pas quelqu'un de démonstratif et il ne racontait rien. J'en ai plus apris depuis ces dernières années par ma Marraine (la soeur de mon père) (93ans à l'heure actuelle). Aujourd'hui, je suis une grand-mère par alliance (mon fils vit avec une jeune femme qui a deux enfants : Fanny 3ans1/2 et Garry 2ans). Un jour il aura sans doute des enfants à lui. Alors j'essaierais d'être pour eux tous la grand-mère que je n'ai pas eu. Y parviendrais-je. Je ne sais. Mais j'aimerais tant que mes petits enfants parle de moi avec la même admiration et le même amour qui se dégage de ton dialogue quand tu parles de tes grands-parents.
A bientôt peut-être...

Maître Po 15/12/2005 22:39

Mon grand-père (maternel) avait une soeur qui a toujours habité dans la maison à côté de la sienne. Et cette grand-tante comptait autant à mes yeux que ma grand-mère. Bonne chance dans ta nouvelle fonction, et éventuellement dans ta future ! ;-)

CATHERINE 12/12/2005 13:56

Ces grands-mères sont la mémoire de notre histoire, même si elles sont en noires presque toute leur vie, cela n'atteint pas leur gaieté naturelle et leur chaleur humaine. J'aurais aimé avoir la même.

Maître Po 12/12/2005 21:26

Le saut de deux générations rend leur contact enrichissant. Il n'a pas non plus, la plupart du temps, le caractère autoritaire ou contraignant que peut avoir la relation enfant/parent. Généralement, la grand-mère - comme le grand-père - connait un monde qui n'existe plus, fait de bonnes choses à manger (enfin, le grand-père, je suis moins sûr), offre des cadeaux et vous aime. Pour un enfant, peut-on rêver mieux ? Et même en vieillissant, cette relation ne s'affaiblit pas.

Laandihna 02/12/2005 20:51

Lui ? Qui est ce lui ?
Ton texte et ta photo sont si touchants, Maître Po...
Les racines...
Bonsoir,
Blandine

Maître Po 02/12/2005 21:47

Lui, c'est mon grand-père, mais je n'avais que 6 ou 7 ans quand je l'ai perdu.Merci pour ton commentaire.

Eve 02/12/2005 16:44

Joli texte et belle photo...

Maître Po 02/12/2005 21:39

Merci beaucoup !