Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

Mon arrivée à Delhi, je l'ai fait à la Saint-Ex... je veux dire en prenant un vol de nuit. C'est l'idéal, même si on ne dort pas beaucoup. En plus, le décalage horaire est dans le bon sens, mais quand même, quelle drôle d'idée d'avoir choisi +3h30. Ça va m'obliger à faire des calculs alambiqués, vu que je reste toujours à l'heure française.

 

Pour plus de sûreté, j'avais demandé à l'hôtel de venir me chercher à l'aéroport, pratique courante en Inde, tellement courante que le hall de sortie était pris d'assaut par des hordes d'indiens enturbannés et gesticulants, brandissant des panneaux à qui se fera le mieux voir. À croire que tout l'avion était attendu... tout l'avion... sauf moi. Pas grave, change de quelques euros, remise d'un paquet informe de billets, achat d'un parcours prépayé, confusion entre un billet de 100 et de 500, lutte contre les porteurs pressants (ne jamais laisser un inconnu ne serait-ce que toucher aux bagages, sinon pourboire obligatoire) et le taxi prépayé se met en route.

 

Non sans difficultés, voici enfin l'hôtel, un hôtel très moderne et confortable situé dans un quartier plus que populaire d'Old Delhi que j'aurai l'occasion de vous présenter, l'un comme l'autre. Je recompte machinalement mes billets et m'aperçois que j'ai un billet de 100 en trop et un de 500 en pas assez. Il ne me faut pas longtemps pour comprendre que ma confusion au guichet de l'aéroport n'en était pas une mais un rapide échange de billets effectué par un guichetier indélicat... J'avais envie de retourner à l'aéroport, mais cela m'auraît coûté plus cher que la différence (400 roupies, c'est 40 francs). Je ronge donc mon frein. Difficilement, je le reconnais.

 

En sortant de l'hôtel, je tombe sur lui, sur ce chien. J'en verrais des dizaines et des dizaines d'autres, autant que dans les rues de Kathmandou. L'Inde, comme le Népal, est littéralement envahie par les chiens errants, du moins, dans les quartiers populaires.

 

La première journée est toujours consacrée à la découverte de la ville. Départ à pied dans une ville inconnue, quel programme ! Je devais vite déchanter. Delhi est une ville tentaculaire, à taille inhumaine. Il est certes possible d'y marcher mais le temps passe alors trop vite sans que cela apporte véritablement quelque chose. Après avoir parcouru quelques kilomètres, je prends, hésitant, mon premier rickshaw. Direction Connaught Place, le coeur de Delhi.

 

Le mot harcèlement peine à décrire ce qui attend le touriste à Connaught. Entre les rabatteurs qui vous indiquent qui un office de tourisme officieux (il n'en existe qu'un officiel) estampillé Government of India, qui une adresse incontournable de shopping, les chauffeurs pressants de rickshaws et les mendiants, pas facile de se frayer un chemin. Et puis soudain, un cireur de chaussures se propose de nettoyer mes Mephisto. Je constate alors que l'une d'entre elles est recouverte d'une sorte de merdasse liquide... qu'il venait de balancer dessus. Ça fait beaucoup pour une première demi-journée... soupir.

 

Après quelques heures de promenade, retour à l'hôtel. Comme la journée n'est pas terminée, pourquoi ne pas visiter la mosquée Jama Masjid, celle-là même que j'avais proposée dans mon article-devinette ? Cette visite aura été plus que bénéfique. Elle a permis d'évacuer les tracasseries de la journée et de se reposer deux heures dans un cadre bienveillant et agréable. Depuis le minaret, et même depuis la cour, on aperçoit le Fort Rouge, promesse d'un moment également exceptionnel, mais ce sera un autre jour. Peut-être demain.

 

Le soleil se couche sur la plus grande mosquée d'Inde. Le minaret (ce n'est pas lui sur la photo) ferme, cependant il est possible de rester dans la cour, plus pour très longtemps. Mais je sais que je reviendrai. Au retour, et certainement un peu plus tôt dans la journée.

 

Le soir, ayant définitivement oublié mes mésaventures indiennes de la matinée, j'arpente la rue principale de Karol Bagh, juste à côté de l'hôtel. Une activité fébrile y règne malgré l'heure avancée. L'étranger y est là encore sollicité pour des achats ne présentant aucun caractère de nécessité, mais cela passe beaucoup mieux dans une rue commerçante. Un succulent curry d'agneau achève de me réconcilier avec l'Inde. Demain sera un autre jour.
[Delhi, Inde, avril 2009]

Commenter cet article

J
l'aventure !
Un peu "d'embrouille" dans les débuts, c'est "normal", je crois...
je suis à peu près sûr que je n'aurais pas retrouvé l'hôtel !
impressionnante ta description...
cette ville c'est tout un monde
amicalement
jean-marie
Répondre
M


Je suis incapable de me perdre, même dans une ville indienne ;-)
Delhi, c'est autant d'habitants que la région Île-de-France !



N
Quel périple que ce séjour en Inde, Maître Po ... La mégapole de New Delhi semble ne jamais vouloir finir, on dirait ! Que de monde, de bruit, de possibilité de se perdre et de passer à côté de tout ce qu'il y a à visiter ! Et une belle balade quand même, non ?!
Répondre
M


Une merveilleuse balade, oui ;-)
C'est sûr qu'il est aisé de s'y perdre, mais difficile malgré tout de rater quelque chose, quand on voit le nombre de personnes qui s'échinent à vouloir vous faire tout visiter ;-Þ



A
Hélas mon unique neurone ne clignote point vite. Et encore les jours pairs. On ok je -->.
Répondre
M


Non, rien de personnel, je voulais simplement dire : Oui, fallait l'inventer, le commentaire qui part tout seul...

Mais comme c'est la seconde fois en une semaine que j'écris cette expression et qu'elle est mal interprétée, je crois qu'à l'avenir, je vais m'abstenir d'en faire usage ;-Þ



A
Super, les coms qui partent tout seul qd on tape sur enter...
Répondre
M


Vi, fallait y penser ;-Þ



A
super belle la fenêtre des coms de Ob.. The classe !!!
Répondre
M


Chut... moi, j'aime bien ;-)



C
j'en ai bien peur ^^
Répondre
M


Ne change rien ;-)



C
nan, nan, nan merci ^^

pleins de bisous
Répondre
M


Pfff... tu es incorrigible ;-)



A
tellement changé le blog que je suis perdue.......
Répondre
M


Oui, mais non, Annie. C'est OB qui m'a viré ma colonne centrale. Et tout est rentré dans l'ordre ce soir ;-)



N
Ah ben non, nous on veut voir des photos d'Inde et les avis de Maitre Po, ca va pas du tout ça. Pub mensongère !! hihihi.... Un petit poulet tandoori pour se mettre en forme et hop. Avec un naan au fromage parce qu'on le vaut bien.
(vi je suis dingue et alors-éal ?)
Répondre
M


Tu me fais penser à Foresti en Adjani qui disait :
Je ne suis pas folle, vous savez ?
Je me lève à quatre heures... comme tout le monde.

Bref, glissons. Un mot au sujet des naans : pas vu de naan au fromage. De toute façon, en France, ils sont faits avec de la Vache qui rit, et là-bas, ça n'existe pas ;-Þ



C
Merci de ta visite chez moi à l'occasion de mon anniv. Avec quelques jours de retard, certes, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire et tu as très bien fait de passer cette année, ouf !!!!! Bon, sinon, super ton voyage en Inde ! au moins là-bas il y a de l'animation ! très belles tes photos surtout celle du minaret. J'attends la suite...... Bisous du soir. Cricri
Répondre
M


La suite est arrivée ;-)



C
je crois que c'est ce que tu nous dis là, que je crains et qui me rend réticente pour aller par là ...

par contre, le curry d'agneau miam miam miam

bisous
Répondre
M


Bah, Cat, tu peux y aller seulement pour manger, si tu veux ;-Þ



A
on s'adaptera.......
Répondre
M


Je vais malgré tout voir également ce que je peux faire de mon côté... ;-)



N
Allez au travail Maître. Des détracteurs ?? L'humour et le 2ème degré se perdent mon bon monsieur. Où va le monde ???!!?? Tu dois quand même bien t'amuser j'espère...
Répondre
M


Ah, ma p'tite dame, m'en parlez pas...
Tout fout le camp ;-Þ



A
beau feuilleton donc à suivre!
Répondre
M


Humm... la plupart de mes feuilletons n'ont qu'un épisode. Va falloir que je me fasse violence ;-)



N
Alors il te faut aller aussi au Népal... Et dans l'Himalaya... Bah toute l'Asie me plait.
Tu sembles de retour ici, pas trop dur ?
(au passage toujours pliée de rire avec tes interventions sur les fora - je fais partie du fan-club ;p). C'est du Maitre Po, divin. lol.
Répondre
M


Il y a deux ans, je suis allé au Népal et au Tibet. Me reste plus qu'à écrire les articles ;-Þ
Pour l'instant, je n'en ai fait qu'un...

Sinon, le retour, pour l'instant, ça va, ça fait du bien de rentrer chez soi. Et pour mes interventions sur les fora, elle m'attire plus de détracteurs que d'admirateurs. Merci de ne pas
appartenir à la première catégorie ;-)



A
je viens ramener du papier d'alu....... bonne semaine
Répondre
M


Manque plus que le chocolat ;-Þ
Bonne semaine, Annie ;-)



M
ça c'est n voyage!
Répondre
M


Et un beau ;-)



N
Eh oui c'est cela l'Inde. Très impressionnante aussi l'arrivée sur Bombay. L'an prochain, si tout va bien, j'irai à Goa. Mais c'est un pays que j'aime depuis toujours. Au plaisir de lire tes impressions et de rêver devant des photos d'un ailleurs envoûtant. Amitiés.
Répondre
M


Moi, c'est plutôt l'Inde du Nord qui me tente... Dharamsala, Leh...
Mais je comprends qu'on puisse être attiré par celle du Sud, comme le Kérala, par exemple.

Espérons que tout ira bien ;-)



J
un coucou en passant car ça me rappelle tout à fait mon arrivée de nuit aussi à Bombay ..où j'ai vécu tout ce que tu racontes y compris un rickshow qui, profitant de la course sans "meter"a fait 3 fois le tour de la ville pour ramasser ses potes et les conduire à destination..pendant que je poirotais dans son véhicule.. et un très mauvais souvenir ...après, quand tu as compris qu'ils te prennent tous pour une vache à lait .. ça va mieux.. ..
Répondre
M


Oui, il faut accepter d'être des sacs à roupies  ;-Þ
Le plus rigolo, c'est qu'on marchande des fois âprement pour 10 ou 20 roupies, c'est-à-dire 1 ou 2 francs ;-)



Q
Que de mésaventures !

... J'espère que la suite ne sera pas similaire !

Bon retour chez toi, Maître Po.
Répondre
M


Non... sauf un petit incident, encore à Connaught (à fuir, ce coin ;-)...