Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

lovelock-1030048h2

Je me suis toujours demandé ce qu'avait fait Saint Valentin. En fait, personne n'en sait rien. Et il y a eu plusieurs Valentin sanctifiés dont on ne sait rien non plus. Alors, pour simplifier, on a fait un tir groupé : leur fête sera le 14 février. Et un jour, on ne sait pas très bien comment, le 14 février est devenu la fête des amoureux.

Toujours est-il que nous sommes le 14 février. L'occasion pour moi de vous présenter une pratique en vogue dans le monde entier : les cadenas d'amour, en anglais, lovelocks. Au lieu de graver un coeur rempli de leurs initiales sur des troncs d'arbre, les amoureux du vingt-et-unième siècle déposent le plus souvent sur la grille d'un pont (endroit romantique requis), un cadenas, avec leur initiales, leur nom, un symbole, une inscription, une date, puis jettent la clé dans la rivière voisine, espérant ainsi pérenniser leur témoignage d'amour. Très répandus dans certains endroits du globe, au point que cela pose problème, leurs débuts à Paris sont timides. Il y a principalement deux spots : la passerelle des Arts et la passerelle Sedar Senghor, reliant respectivement le Louvre à l'Institut et les Tuileries au Musée d'Orsay. Peut-être les y avez-vous déjà vus machinalement, sans vous demander véritablement ce qu'ils faisaient là.

lovelock-1030467-900x400

Je vous ferai découvrir, aussi bien en photo qu'en vidéo, l'une puis l'autre passerelle. Il existe une alternative, un couple peut avoir un cadenas commun, ou deux cadenas identiques. Les noms sont variés, les genres aussi et l'on croise aussi bien Emilie et Vincent ou Alberto et Lucas que Sandra et Hilda. Certains cadenas se retrouvent par trois, ou plus. Etranges pratiques...


Car la vie est ailleurs
Dans un âge lyrique
Et tu gardes tes prières
Pour des pensées magiques.

 

Et Internet étant une mine à ciel ouvert, on trouve même des sites où l'on peut déposer des cadenas d'amour virtuels, comme ici.

Commenter cet article

K

ben ça...tiens pour une fois...je trouve ça sympa comme idée ...c'est moins guimauve rose que les machins de d'habitude...

note que je n'ai rien contre la guimauve ...

bizzzzzzou


Répondre
M

Même rose ? ;-Þ
Moi aussi, je trouve ça sympa. Après, le problème, c'est quand il y en a trop... ça fait quand même beaucoup de métal ;-)


J

bonjour, cher Maître,
je découvre !
un geste bizarre mais sympa en définitive...
plus prosaïquement, ça n'abime pas les arbres et ça fait marcher le commerce
amicalement
jean-marie


Répondre
M

Bonsoir jm² ;-)
Le problème, c'est que les cadenas sont en métal et le métal rouille. Mais cette rouille n'est-elle pas la patine inévitable de l'amour ?

C'était la minute métallico-philosophique ;-Þ


A

Je ne connaissais pas l'histoire de ces cadenas aux clés noyées pour l'éternité...
Je songe à deux cadenas dont les clés seraient en forme d'ailes et qui voleraient de compagnie parce que lui sans moi serait Autre, et moi sans lui... je m'effondrerais.
Oh ! je crois que j'ai rêvé ! Bon, je redescends sur terre.

Merci, Maître Po, pour ces photos que j'ai aimé découvrir.


Répondre
M

Il est des êtres que l'on imagine toujours flottant légèrement au-dessus de la Terre...
Ravi de voir qu'il t'arrive de t'y poser, Aurore ;-Þ

Noyées... éternité... ailes... ça me rappelle tout un univers que j'affectionne ;-)


I

dans un genre un peu différent jean Luc duez tague depuis des années le mot Amour écrit en blanc dans des endroits insolites à paris, j'aime beaucoup ces concepts discrets et qui émaillent nos
villes à merveille .


Répondre
M

Moi, pourtant si attentif au street-art parisien, je ne crois pas avoir jamais vu ce genre de tags. Je file me renseigner ;-Þ Et bonne fête, Isabelle ;-)


A

En clair : Le commentaire de Muse (le N°15)évoquait "une vidéo et une musique". Après moult recherches, j'ai cliqué (je crois) sur " Dailymotion" (sous la dernière photographie de ton Article)
...où je me suis égarée (!!!)avant de parvenir à visionner - et écouter- les sujets que tu avais préparés pour nous. Un réel moment de plaisir. Beaucoup moins pour arriver à sortir de Dailymotion
et revenir sur la case " commentaire".
Je suis déjà nulle en PC...alors si je le deviens aussi dans mon écriture, je n'ai plus qu'à mettre la Clé sous la porte !!! Bouuhhh !

Allez, bon week end Maître Po.


Répondre
M

Je pense qu'en parlant de vidéo et de musique, Muse ne faisait allusion qu'à celle qui figure dans cet article. je te félicite cependant pour ta débrouillardise qui t'a permis de voir les autres
vidéos qui ponctuent mes articles ;-Þ
Bonne semaine, Alice ;-)


N

Tellement une super bonne idée ton site que j'en ai déposé plein... pour mes valentins !! Je révise aussi mon italien au passage. Même si je connais le plus important (pasta y con doppo gelati).


Répondre
M

Attention à ne pas surcharger le lampadaire du ponte Milvio ;-)


A

Ah , mais ! Aussi têtue qu'un cabri - et à nouveau intriguée par le dernier commentaire ( N° 15 ), j'ai voulu savoir de quoi il retournait. J'ai "tripatouillé" partout, et finalement - ne me
demande pas comment ! ) je suis tombée - pas à l'eau ! - mais sur les vidéos que tu nous avais si génialement concoctées. J'ai adoré la première : sourire aux lèvres et tympans enchantés ; la
seconde m'a trouvée attentive et ébahie : nous avons du chemin à faire pour rattrapper les Italiens !
J'ai encore "nadouillé" un moment avant de rejoindre la berge ( traduire : me sortir de ces vidéos) et me voici dans tes Pages - les pieds secs, ne t'inquiète pas Maître Po ! - où je dépose un
grand Merci.

( dis, si je suis trop bavarde, il ne fait pas hésiter à me le dire, n'est-ce pas...)


Répondre
M

Au risque de dégringoler d'un piédestal déjà sérieusement endommagé, je dois avouer que je n'ai rien compris aux deux premiers paragraphes...

(sinon, si tu t'avérais trop quelque chose, quel que soit l'adjectif en question, je ne manquerai pas de te le dire, Alice ;-)


M

Venir du forum m'a permis de mieux comprendre et surtout d'apprendre le pourquoi de ces cadenas que j'ai aperçu un jour en passant sur le pont.
La vidéo et la musique sont un réel plaisir.


Répondre
M

À faire aussi, ce fut un réel plaisir... (sourire un peu forcé)... ;-)


F

Merci de penser a moi XD


Répondre
M

Tsss... pas de merci, please ;-Þ


M

Je ne connaissais pas non plus. C'est pas mal. Mais dis-donc, c'est quoi tout ce beau monde autour de toi? Me demande bien encore ce que je fais ici moi...


Répondre
M

Tu sais, Maelis, que vous avez aussi ça chez vous, Place Flagey, prés de l'étang, à Ixelles ? ;-Þ
Quant à ce que tu fais ici, il n'y a que toi qui le saches, mais dis-toi bien que ta visite fait toujours plaisir ;-)


K

Normal que la clé soit toujours là, ne faut-il pas deux noms sur un cadenas pour pouvoir en jeter la clé ?

Mais peut-être n'a-t-il pas envie de partager son... cadenas ou la belle a trop écouté Coeur de Pirate, elle est partie ailleurs ;-Þ

Ce que je devrais bien faire, il y du travail qui n'attend que moi >>>

Belle journée Master Po ^^


Répondre
M

Ah, Coeur de Pirate, on l'écouterait jusqu'au bout du monde...
En attendant, ton MasterP, il a quand même du mal à trouver chaussure à son pied ;-)

Faut dire, avec une couleur pareille ;-Þ


A

Générateur de mots virtuels... Et,à présent,Cadenas d'amour, virtuels... Un bon coup depied aux fesses, oui, et bien réel celui-là !

Ceci dit, je fonds totalement devant cette pratique - que je ne connaissais pas - et que tu illustres avec de très romantiques photos. Oui, de VRAIES preuves d'amour, déposées par des mains
TANGIBLES dans le frissonnement d'un coeur qui bat VERITABLEMENT.

Oh, oui ! Fais nous en découvrir d'autres, de ces lieux charmants, Maître Po.

(je me demande, tout à coup : lorsque l'un des deux amoureux désire reprendre sa parole - et par là même son coeur - doit-il plonger pour récupérer la clef ?...) j'suis plus là !


Répondre
M

Non, Alice ! Non, ne saute pas !
(plouf)
Trop tard...

Le cadenas n'est alors plus le témoignage d'un attachement éternel, mais le souvenir d'une époque heureuse et révolue. Valait pas le coup d'attraper la crève ;-Þ


A

étrange étrange.... ça m'angoisse ce truc....


Répondre
M

Un rien t'affole ;-Þ


E

Avant ton article, je ne connaissais pas cette tradition. et j'ai lu quelque part sur internet que celle-ci viendrait de chine...

En tout cas, j'ai un faible pour le cadenas avec le soleil... et l'image de fin de ton diaporama ;O))

Au fait, t'as pas eu l'idée d'utiliser un cadenas pour clouer le bec au gars avec la chaudière sur la tête?

;O))


Répondre
M

Suis pas trop sûr pour la Chine, mais en Asie, ça a aussi ses adeptes ;-)

Quant à l'autre avec sa chaudière, je m'en suis débarrassé autrement. J'ai fait un trou dans son chapeau ;-Þ


C

vraiment originale cette manière de capturer deux coeurs!
merci pour ce bel article Maître Po !
bonne soirée
amicalement


Répondre
M

Chaque coeur capturant l'autre...
Bonne nuit, Christiane ;-)


M

Nouvelle époque, nouvelles pratiques. J'ai déjà vu ce genre de cadenas, et je me suis toujours demandé leur signification. Ton article m'apporte enfin la réponse, avec une vidéo bien sympathique
;-)

Le pont des Arts est attaché à un souvenir particulier pour moi ; c'est là que j'ai assisté pour la première fois au tournage d'une scène d'un film "Le Provincial" avec Roland Blanche et Gabrielle
Lazure. J'ai ainsi découvert la technique du tournage, mais aussi la gentillesse de Roland Blanche qui venait nous raconter des blagues pendant les pauses, nombreuses, pour les essais de lumière ou
de recoiffage de Gabrielle.


Répondre
M

Elle est si difficile que ça à coiffer Gabrielle ? ;-Þ
Merci de nous avoir fait partager cette anecdote, Mirbel ;-)
Moi, c'était Elsa Zylberstein tournant devant le musée de Cluny avec laquelle j'avais échangé quelques mots (à défaut de nos numéros de téléphone)...


N

http://www.lucchettipontemilvio.com/home/index.php?option=com_lucchetti
Hihihihi.
Happy Valentine Maestro


Répondre
M

Oui, c'est l'adresse que j'ai indiquée...
Le pont Milvius en Italie, est le spot le plus connu de lovelocks, lucchetti en italien.
C'est rigolo, tous ces lampadaires cadenassés ;-)


K

Quelques cadenas sur une grille, c'est attendrissant, mais des centaines...
cela risque peut-être de devenir très laid et gâcher le paysage ;-(

J'aime ta Saint Valentin, inédite et originale, mais, bizarre, dans ta vidéo, je n'ai pas vu celui-ci
http://idata.over-blog.com/1/16/21/74/MP/lovelock-MP.jpg

cela m'étonne que ton oeil averti ne l'ait pas remarqué ;-Þ

Belle fin de journée Master P♥


Répondre
M



Quand j'ai vu ton image, je n'ai pas trop compris. C'est bien la passerelle des Arts, mais je n'avais pas vu ce cadenas, pourtant, je les avais tous faits. Un détail surtout a attiré mon attention
: la clé ! Un lovelock n'a pas de clé, puisqu'elle est au fond de l'eau. Et la réalité, surprenante, m'est soudain apparue... c'est un montage que tu as fait ! C'est bluffant !

Master est effectivement une marque répandue de cadenas. C'est particulièrement adapté aux cadenas de l'amour... SM, un peu comme Abus, d'ailleurs. Et puis, c'est ma photo, derrière ! Beau travail,
Kinou ;-)

Jolie couleur -Þ


L

j'avais entendu parler de ce type de cadenas, mais ça se faisait sur Prague.

pour la date.. bah, faut aller voir dans le folklore moyenâgeux.
entre le retour de certains oiseaux, les prémices du printemps...
pour ma part, je ne connais que la superstition du premier oiseau vu

jolies photos (et sale temps ^^) surtout la dernière... :)


Répondre
M

Coucou Lauryle ;-)
Oui, à Prague et dans les pays de l'Est, la coutume est plus répandue.
Bon, ben, je vais voir dans le folklore moyen-âgeux. Si d'ici la fin de semaine, mon blog n'a pas bougé, c'est que ça s'est mal passé. Ou pas.

La dernière s'imposait, non ? ;-Þ


F

Et bien superbe article, je ne connaissais pas du tout ! Peut être parce quand province cela se fait pas mais j'aime beaucoup l'idée !


Répondre
M

Bon, Fauve, tu sais ce qu'il te reste à faire ;-)
Et si on te file une amende (en province, on sait jamais), on se cotisera ;-Þ


Q

Je t'ai perdu en cliquant sur "ici"... alors, il m'a fallu revenir.

L'amour n'est pas un cadenas, je ne crois pas.
Je crois qu'il faudrait le regarder autrement, comme un cadeau à donner et à recevoir, sans contrepartie.

Mais c'est une utopie.


Répondre
M

Je ne comprends pas trop, le lien ici ouvre normalement une autre fenêtre, non ?
Bon, glissons ;-)

L'amour n'est pas un cadenas, ce n'est pas non plus une prison. Moi, je verrais plutôt le cadenas comme une étreinte indéfectible ;-Þ


N

Comme c'est réjouissant de vous lire...en la circonstance. Inattendus ces cadenas d'amour!


Répondre
M

Y a des mots que j'aime bien, réjouissant en fait partie. Merci Nikita ;-)