Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

rue-bourdelle-15428

Le 15e arrondissement de Paris... Un arrondissement que je pensais bien connaître et dont j'ignore pourtant presque tout. Il y a des endroits que j'ai hantés plus d'une fois, mais aussi un entrelacs de petites rues dans lesquelles je ne me suis jamais aventuré. La Rue Bourdelle est l'une d'entre elles.

rue-bourdelle-15751

Pour mieux la visualiser, prenons un peu de hauteur, tel un pigeon parisien qui malgré son allure claudicante survolerait royalement Paris au grand dam des concierges hostiles. On y distingue un bâtiment de brique rouge à droite, suivi d'un petit espace vert. De l'autre côté, un bien étrange immeuble coloré...

Mais toute bonne chose a une fin, le vol aussi, il est temps de regagner le sol... non sans remercier au passage, la Tour Montparnasse qui, seule, peut proposer de telles vues (je ne devrais pas dévoiler si facilement mes astuces).

rue-bourdelle-15433

Le petit espace vert, c'était cette entrée d'immeuble, un de ces espaces différents qui rendent Paris si agréable.

rue-bourdelle-15434

L'Ecole Supérieure de Commerce Advancia n'était pas là l'année dernière. L'immeuble novateur s'appuie Rue Moisant sur la façade de 1908 et offre ses couleurs rougeoyantes et orangées, sur fond de Tour Montparnasse. Une belle réussite !

rue-bourdelle-15438

Quant au bâtiment de briques, il s'agit d'un musée. Et curieusement, le musée porte le même nom que la rue. Ce doit être une célébrité locale, cet Antoine Bourdelle. En fait, élève de Falguière (qui a sa rue juste à côté, décidément), ce sculpteur avait son appartement et ses ateliers à cet endroit.

Mais si je vous parle aujourd'hui de ce musée, c'est qu'il abrite une exposition originale qui se termine dimanche 24 juillet (dernière minute : Prolongation jusqu'au 28 août). Je ne voudrais pas que l'on me reprochât de n'avoir pas prévenu. Donc vous êtes avertis : soit confiants, vous pensez que mes articles auront fait le tour de l'expo avant dimanche et attendez avant d'y aller, soit plus téméraires, vous vous précipitez rue Bourdelle. Dans les deux cas, vous ne devriez pas être décus mais je vous conseille malgré tout la seconde solution.

 

À suivre : Madame Grès, la couture à l'oeuvre...

Commenter cet article

V

Oh bah justement je me demandais si t'avais repris ta montgolfière égyptienne pour nous offrir de tels clichés...mais non, c'était la tour ! impressionnant cette façade enflammée n'empêche..


Répondre
M


Mes artifices sont nombreux ;-)


Je me demande si parfois, il ne faut pas garder ses petits trucs pour soi... ;-Þ



F

Ahahahah ! Maintenant je suis Nantes :D, je me suis ouverte au monde de la ville XD


Répondre
M


Il était temps, j'étais inquiet pour toi ;-Þ



V

Incredibeul!!! Mon fiston habite depuis l'an dernier dans ce quartier (à deux pas du métro Falguières)! En revanche je ne risque pas de monter comme toi en haut de cette fameuse tour car je suis
fâchée avec les ascenseurs...


Répondre
M


Bah, 38 secondes, l'ascenseur le plus rapide du monde... tu n'auras même pas le temps de te fâcher ;-Þ



F

Bah oui je connais Paris, quand même XD


Répondre
M


Moi qui te voyais comme une provinciale pour qui une mégapole, c'est Rodez ou Saint-Nazaire ;-Þ



J

bonsoir, cher Maître,
très heureux de te retrouver !
avec toujours de très belles photos
la ville de Montauban, que je connais bien, est fière de ses deux grands artistes Ingres et Bourdelle
amicalement
jean-marie


Répondre
M


Merci de ta visite, cela fait plaisir.


Quand j'ai visité le musée Ingres à Montauban, je n'avais guère de doute quant à son origine. Pour Bourdelle, c'est moins évident, vu l'emplacement de son musée ;-Þ



A

Dans le XVème plein de petites rues pavées, on se croirait en province. Le quartier de Georges Brassens, quartier de la Ruche. C'est cela le charme de Paris. Merci pour tes reportages passionnants.


Répondre
M


Ah, la Ruche... je déséspère de la visiter. Si tu as un tuyau, n'hésite pas !


Carresses aux fauves ;-)



F

Ah !!!!!!!!! Que cela fait du bien d'avoir te des nouvelles et de revoir tes photos ^___^
Je ne connais pas du tout ce quartier dans Paris !!!!


Répondre
M


Merchi, ch'est gentil ;-)


Tu connais Paris, toi ? ;-Þ



L

quel bonheur de vous relire, cher maitre!!
quelle joie de vous retrouver, de revoir vos images superbes!
merci


Répondre
M


Ravi de te retrouver, Louise ;-)



Q

Tout d'abord, bon retour, Maître Po, tu m'as manqué... (ça, c'est pour ne pas dire "tu nous a manqué", parce que tu serais capable de me reprocher de parler pour les autres au lieu de les laisser
s'exprimer...

Ensuite, il y a bien longtemps que je n'ai pas pris le thé tout en haut de la tour Montparnasse. Je sais que j'y retournerai et sans doute à ce moment là, j'aurai mon appareil photo. La dernière
fois, je n'étais pas encore à l'affût d'images. :)

Enfin... comme j'ai commencé la lecture chez toi par le mauvais article (enfin, par le dernier) je vais me dépêcher d'y retourner...

J'adore !

Bonne nuit, Maître Po. :-)


Répondre
M


En haut, la vue est aussi magnifique que le service est déplorable. Et l'une comme l'autre le sont ! ;-)



K

Je sais maintenant que j'ai raté une superbe vue sur Paris !
Le jour où j'avais décidé d'y aller, le brouillard était de sortie et compte-tenu du prix pour grimper en haut de cette tour, j'ai préféré attendre des jours meilleurs ;-)
Sais pas si l'immeuble est une réussite, mais ce qui est sûr, ta photo l'est ^_^
Tu veux que je te dise, ça me fait plaisir de te lire à nouveau ☼_☼
J'espère que tes batteries sont rechargées à bloc et qu'elles vont durer longtemps, longtemps... que tu ne vas pas disparaître à nouveau, bon retour chez toi ;-Þ


Répondre
M


En fait, je ne suis pas monté sur le nouveau toit-terrasse inauguré depuis peu, mais je suis allé au Ciel de Paris, le restaurant. C'est gratuit... enfin, tant que l'on n'a pas consommé mais à
11,5 € le ticket pour la terrasse, vaut mieux prendre une glace en dessous ;-)


Et il y a de grandes chances que je disparaisse de nouveau, on verra ;-Þ