Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po, devin

... et inversement.

Inaugurée le 13 juillet 2006, la passerelle Simone de Beauvoir est le quatrième pont parisien réservé aux piétons. Du côté rive gauche (à droite de la photo), la grande Bibliothèque et son parvis moderne, sa forêt normande et son complexe cinématographique, un lieu de culture. Du côté rive droite, le parc de Bercy, ses vergers et ses vignes, Bercy-Village, ses restaurants, ses magasins et son... complexe cinématographique, un lieu de détente. Une passerelle entre deux rives si différentes. Son évidence rend sa construction si tardive incompréhensible. Elle était inévitable, elle est devenue indispensable.

Bois et metal, matériaux nobles pour un univers futuriste. L'ascenseur qui rejoint le quai François Mauriac et le port de la Gare ne jure pas devant cette tour de la Bibliothèque. Mais est-ce celle des Nombres ou celle des Lettres ? Celle des Lois ou celle des Temps ?

Et quand le jour se termine, la passerelle jouit d'un éclat particulier. Les gens musardent pendant qu'une jeune femmme prend une photo. Quoi ? Que prend-elle ?

Prend-elle le soleil se couchant sur la Seine ou seulement jouant avec les barreaux de la balustrade ? Qu'importe après tout, chacun fait ce qu'il veut, moi, je vais prendre ce magnifique soleil couchant...
[Passerelle Simone de Beauvoir, Paris XIIe et XIIIe]

Commenter cet article

:
Un bon moment que je n'avais pas emprunté cette passerelle, j'avais même oublié qu'il y avait un beau coucher de soleil...
tu as bien fait de faire ce que tu voulais :-Þ
Répondre
M


Merci de l'emprunter, Kinou ;-)
Bien ou pas, je ne fais souvent que ce que je veux ;-Þ



Q
J'adore Clo... elle suit toujours les liens !

Merci pour ta réponse. C'est vrai qu'après tout, nous ne sommes pas pressés...
Répondre
M


Au moins les miens ;-Þ
Et on se rapproche doucement des 50 ;-)



C
Et la voilà cette "Boudeuse" en plan large.
Elle a vraiment fière allure !
Répondre
M


Faudrait que je la prenne la nuit si elle est éclairée... comme la bibliothèque l'est, ça peut faire un plan sympa...

(là, c'est à l'ottomane que je parle ;-)



Q
Personne n'est revenu depuis... moi non plus d'ailleurs.

Merci de m'avoir ramenée là. C'était un très bel article et j'avais bien aimé m'y installer, comme si j'avais été dans la bibliothèque... ;-)

Mais là, il faudra que j'attende un peu pour y déposer un cinquantième commentaire...

Bonne nuit, Maître Po.
Répondre
M


C'est vrai qu'il était pas mal, cet article. Sa principale originalité est que les photos ont été prises à des mois d'intervalle...
Et pour le cinquantième, on n'est pas pressés, pourquoi rechercher un changement de page ? ;-Þ



Q
Je n'avais pas réalisé qu'on pouvait le visiter en vrai. J'suis nulle !
Répondre
M
Ben oui ;-)
Euh... là, je ne fais allusion qu'à la première partie de ton commentaire...
Q
Si personne n'est venu entretemps, ce sera le numéro 36...

J'ai tout relu de ce billet... l'article, le premier commentaire, celui où je faisais chez toi la même chose que chez Muad, chez Roland ou même chez Chris... partir d'une image ou d'un texte, me couler dans la peau d'un personnage, et me laisser aller, imaginer la suite, comme si tout m'était permis.

J'ai lu. J'ai souri devant tes réponses. Tu n'étais guère habitué à ce genre de réponse.

A l'époque, je n'avais pas pensé à rendre anonyme mon commentaire, à m'inventer un autre personnage. J'aurais pu, je ne l'ai pas fait.

Aujourd'hui, je venais faire mes adieux à cet article, je l'ai beaucoup trop visité.

Tu promettais l'article sur la place du Tertre... celui que j'ai adoré...

Je suis contente que tu l'aies écrit, composé de cette manière.

Ici, de la bibliothèque au jardin, je me suis promenée tant de fois, que j'ai encore devant les yeux l'image de ce voilier qui était à quai lorsque je suis passée...

Un bateau peut voguer,sur des océans de rêves, et il peut rester là, amarré, en rêvant des océans qu'il ne visitera jamais.

Que ta soirée soit douce, Maître Po.
Répondre
M
Le bateau est, comme la dernière fois, encore là, Quichottine. Il est certes plein de rêves, mais de ceux qu'il a réalisés ;-)

Visite les mercredi, samedi et dimanche, aux heures rondes...
Q
En attendant, il était là, et je t'assure que ça m'a fait quelque chose de voir tout, ou presque, comme tu nous le montrais ici.

Bonne nuit, Maître Po.
Répondre
M
Pensais-tu que je trafiquais mes photos ? ;-ÞCe que je montre est bien réel ;-)Bonne journée, Quichottine...
Q
Eh bien, tu veux que je te dise ? Pour la première fois aujourd'hui, je suis allée voir de près, en vrai, cette passerelle.

j'ai adoré ! Tu sais, le voilier ? Il était là aussi, je l'ai vu, pour de vrai !

Et, puis, même s'il était bien trop tôt pour un coucher de soleil, je me suis arrêtée, quelques instants, le temps de contempler le pont que tu voyais au loin.

Là, sur la passerelle, il n'y avait pas la jeune femme qui prenait la photo, et nous étions bien plus couverts...mais il y avait un photographe qui fixait le pont, juste un peu plus loin.

Je ne sais pas pourquoi, je me suis dit que ça pouvait être toi, et je me suis sauvée très vite... On ne sait jamais, tu aurais pu avoir l'idée absurde de photographier la vieille dame qui passait ! ;-)

Je ris, tu sais, parce que ça m'a fait du bien d'aller me promener, même s'il faisait froid...

Tu avais raison, Maître Po. C'est un endroit magnifique et j'y retournerai, sans aucun doute.
Répondre
M
Oui, le voilier corse est toujours là ;-)


Source : http://www.la-boudeuse.org
Il devrait repartir dans quelques mois...

Une bien belle promenade que tu as fait là, Quichottine ;-)
Q
Bientôt "mon article" passera en seconde page de ton blog... C'est amusant. Je n'ai pas essayé de compter le nombre de fois où je suis venue te retrouver là, sur la passerelle. Cette nuit, j'ai inauguré une semaine qui sera toute entière consacrée à Don Quichotte.

Je voulais te le dire, là.

Passe une bonne nuit, Maître Po. :0010:
Répondre
M
C'est le bon endroit ;-)Mais je l'aurais vu de toute façon ;-ÞBonne semaine, Quichottine...
Q
Tes décorations de Noël ont disparu... tu devrais peut-être revoir ton "mot du jour"...

J'espère que tu vas bien et que ton réveillon s'est bien passé cette année.

Je t'ai déjà souhaité tant de choses, que je crois que là il ne me restait qu'un coucou amical à te déposer... ici... sur la passerelle. Elle a l'air de tenir le coup.
Répondre
M
Rassure-toi, elle est solide ;-)
Et je vais revoir mon mot du jour...
Q
Merci infiniment !!! je ne savais pas que j'avais le droit de créer mon style à moi...

Euh... trop tard !

:0010:

trop tard aussi ! ;-)
Répondre
M
Grrr² ;-)
Q
Bonsoir Maître Po...

Tes leçons me sont profitables, tu vois, j'ai commencé à appliquer ! Je me suis même servie de l'adresse des commentaires... c'est pour dire !

... Par contre, je voulais te dire que j'ai copié sur toi pour le "mot du jour" mais que ce texte libre de présentation ne va rester que le temps de mes essais... ensuite, il sera sans doute transformé. Je ne sais pas encore comment.

J'ai un autre souci. Est-ce que tu crois que je peux transformer le style dans les styles de paragraphes proposés dans l'éditeur de textes ? Je voudrais, c'est l'exemple, que le style "citation" mette le texte aussi en gras et dans le bleu que j'utilisais en html... et je voudrais que le style "perso2" soit en gras+couleur bleue (la même) Mais les lignes ne sont pas dans mes feuilles de style. Est-ce que je dois faire un copier-coller de la feuille originale en transformant ce qui est marqué pour ces lignes-là ou me suffit-il d'ajouter encore des lignes ?

Je sais que ça n'a rien à voir avec cet article... quoique... en tant que membre bienfaiteur de ma bibliothèque, je crois que tu ne diras rien si je continue à hanter la tienne...

J'aimerais que tu me dises si les modifications apportées pour l'instant sont cohérentes...

S'il te plaît... ;-)
Répondre
M
Quichottine, bien sûr que tu peux modifier le style des classes hitcitation et consorts. C'est même à ça que sert les CSS. Et si les lignes n'y sont pas, il suffit effectivement de les rajouter. En fait, tu fais les questions et les réponses dans ton com ;-)Pour connaître les classes utilisées et donc à modifier, tu zieutes dans la source et en cherchant le texte concerné, tu trouves au début une balise div du genre . Pour modifier alors le texte via les CSS, il suffit de rajouter la ligne :.trucMuche  { font-weight:bold; color:#ton_bleu; } pour mettre en gras et en bleu. Attention à la casse. Et il est préférable de n'avoir qu'une ligne .trucMuche  ;-)En plus, tu peux même créer ta propre classe. Tu tapes ton texte, et en mode source, tu mets et de part et d'autre (donc, ça, c'est pour le html) et tu rajoutes :.quichottStyle  { le style que tu veux }dans ton css. L'inconvénient (mineur), c'est qu'il faut aller dans la source pour indiquer la classe, contrairement aux classes proposées par OB qui sont plus rapides à mettre en oeuvre, mais le résultat est identique.Hope that helps.Si tu as d'autres questions, n'hésite pas ;-)
Q
Dis, Maître Po... Comment on fait pour avoir l'adresse d'un commentaire ? est-ce qu'il y a a un code attribué selon le n° sur la page ou c'est écrit quelque part ?

Bon... tu vois, moi , je n'ai pas trouvé !

Passe une belle journée, Maître Po.
Répondre
M
Oui, c'est écrit quelque part... mais où ? ;-)Mais dans le code source, voyons ;-Þ
Q
Qui sait ?
Pour l'heure je me suis promis d'y revenir de temps à autre. Le point de vue y est superbe.

alors, pourquoi m'en priverais-je ?
Répondre
M
Et puis, chaque côté a son intérêt propre... on ne sait lequel choisir ;-)
Q
Je passais sur la passerelle... d'ailleurs on ne peut y faire rien d'autre (à moins de s'installer là pour faire une photographie ?)

Belle journée à toi Maître Po.
Répondre
M
Un jour, on s'y croisera, à force d'y passer chacun notre tour ;-)
Q
Je suis revenue sur la passerelle... histoire de voir si ce coucher de soleil pouvait être une aurore, en imaginant que l'on retourne la photo... ;-)

Je te souhaite une belle journée, Maître Po.
Répondre
M
Je préfère aussi les aurores aux crépuscules, mais à cause de leurs horaires incompatibles avec les miens, je n'en vois presque jamais. Leur rareté me les rend précieuses ;-)
Q
Merci. Demain je vais à Besançon... pour assister à la soutenance de thèse de la meilleure amie de ma fille. C'est pour ça que mon WE commence de bonne heure !

Plus tard, cher maître, je reviendrai là. J'aime bien y être !
Répondre
M
Tu ne seras pas loin de Kinou ;-)
Q
En fait, je crois que j'ai décidé de rester là, sur cette passerelle...

Je venais te souhaiter un bon WE... je reviens lundi.

A tout bientôt Maître Po ;-)
Répondre
M
J'ai hâte de voir de quel côté te guideront tes pas plus tard...
Bon week-end à toi alors, parce qu'en ce qui me concerne, il faudra attendre demain ;-Þ
Q
Ne rien rajouter...

Surtout pas ! (Tu penses bien, comme si souvent... j'allais dire comme toujours mais comme je n'ai pas encore lu tout ton blog, je m'abstiens)

Moi, je peux rajouter quelque chose :

Passe une belle soirée, Maître Po. ;-)

à tout bientôt !
Répondre
M
Oui, ça, tu peux ;-Þ
Bonne soirée à toi aussi, Quichottine...
Q
le premier... Maître Po ???

il m'a fait infiniment plaisir... Comme si tu étais là, au moment où je publiais mon article, comme l'ami, le vrai, qui attend en silence et qui ne parle qu'au moment où c'est nécessaire, juste avec les mots qu'il sait choisir avec soin, pour qu'ils ne puissent être effacés...

Ce commentaire-là, Maître Po, je ne l'aurais effacé pour rien au monde !

:OO10:
Répondre
M
Euh... que rajouter ? Rien, je pense... juste savourer ;-)
Q
Le premier, justement, je venais t'en parler...

Mais tout compte fait, je le ferai demain !!! ;-)
Répondre
M
Bon, ben, à demain, Q. ;-)
Q
Le 20e , c'est bien aussi...
et ton 14e est une merveille !!!

Bon... en fait je ne parlais pas des quartiers de Paris, comme tu dois t'en douter. ;-)

Je te souhaite une belle soirée, Maître Po, et que ce splendide soleil couchant ne t'empêche pas de franchir la magnifique passerelle que tu as photographiée.

à tout bientôt...
Répondre
M
Quid du premier ?
Et rien ne m'empêchera de traverser cette passerelle que j'emprunte déjà plusieurs fois par jour ;-)
S
ce bâteau sorti d'un autre âge à côté des tours de verre est superbe.
il faut que j'aille me promener du côté de la passerelle...
Répondre
M
Même sans bateau, ce coin mérite le détour ;-)
L
pic et pic et collégram, la jeune fille prend....le même coucher de soleil que vous ?

c'est ce que j'aurai fait en tout cas, il est superbe ;-)

bon pour le moderne c'est pas trop mon truc, je prèfère les vieux murs , il n'en reste pas moins que vous savez le mettre en valeur avec vos clichés ^^
Répondre
M
Si ça se trouve, tu as raison, oui...
Et puis, je vais essayer de te trouver des vieux murs à Paris. Y a plein de vieux, y a plein de murs, doit bien y avoir des vieux murs ;-)
Q
Je ne faisais que passer, entre bibliothèque et jardin, pour te souhaiter une très bonne fin de semaine. Je dois m'absenter jusqu'à dimanche et je n'aurai pas accès à internet.

à tout bientôt...
Répondre
M
Un week-end sans accès Internet... mon rêve ;-)
A
En Provençale nécessiteuse de l'astre solaire, je ne peux que difficilement envisager de m'épanouir dans un cadre " béton-verre ". Cependant, il est vrai que les accents amoureux qui symphonisent ta plume - à l'évocation de la Capitale - invitent à sa découverte.
Cette passerelle, presque champêtre, et ces îlots de verdure inattendus, le tout illuminé par ce surprenant coucher de soleil ( il parvient donc à se lever chez vous, parfois ?!!!) donne à ton reportage un goût de romantisme.
Bonjour, Maître Po, et Merci pour la ballade.
Alice.
Répondre
M
Bonjour, Alice, et merci pour le compliment.
Paris a des charmes que tu ne soupçonnes même pas. Non, ne dis rien, je sais, la Provence aussi... bien plus ;-)
Cela dit, à Paris, Rê manque, c'est sûr ;-)
K
Je n'ai pas vu la grande roue ;-)
Le temps que tu veux Po-san... Oyasumi nasai
Répondre
M
J'ai dit parc d'attraction, pas fête foraine ;-)Oyasumi nasai Kinou-san...
V
Et comme toujours...Tu nous montres de superbes photos!
Répondre
M
Merci va l'r ;-)
K
Je sais, ça va faire très touristes... mais il est un endroit qui me laisse des images inoubliables... et que j'aimerais, non plus survoler, mais découvrir les petits coins cachés que tu sais si bien dénicher, c'est la butte Montmartre...la place du Tertre... cet endroit m'a laissé la sensation d'être dans un village au coeur d'une immense ville... Tu vois je t'ai pris au mot! Bonne journée Po-san
Répondre
M
C'est rigolo, moi, ça me donne plutôt l'impression d'un parc d'attraction au coeur d'une immense ville ;-)
Mais pas de problème, Kinou-san, je te ferai ça. Laisse-moi juste un peu de temps...
E
Heu... peux-tu éclairer mes lacunes cinématographiques (où alors j'ai raté une séquence du film que j'ai vu y'a pas mal de temps): il fait quoi le crapaud dans "Les Bronzés font du ski"?

:O?
Répondre
M
Il rentre dans la bouteille ;-)
A
Quelle est belle, la passerelle de Beauvoir ! Et qu'il est agréable, de s'y promener, le soir venu, quand le soleil est sur le point de se coucher... Un avantage : elle n'est pas (encore) prise d'assault par les étudiants en mal de pique-nique comme l'est le pont des Arts. Ca ne saurait tarder, bien sûr, mais savourons tant qu'on peut cet instant de tranquillité...

Paris est une ville merveilleuse, je la connais pourtant bien, mais j'aime la (re)découvrir à travers les yeux d'un autre amoureux fou d'une ville si... capitale... J'ai l'impression qu'on s'est sûrement déjà croisé, une fois ou deux, au MK2 ou à la BNF, peut-être, on hante les mêmes quartiers...

P.S : c'est la tour des temps, non ?
Répondre
M
Prise d'assault... Hmmm... j'aime ;-)Moi, en fait, je suis plutôt rive droite, Bercy, UGC, etc. même si je voue un véritable culte aux magasins de livres et de dvd du MK2.P.S : Pour la tour, je te fais une confiance aveugle. Pour beaucoup d'autres choses aussi, d'ailleurs ;-)
C
Pas besoin d' un guide de voyages avec toi....Tu es tellement amoureux de ta ville que tu sais trouver les mots justes pour la décrire et communiquer ta flamme à tes lecteurs.
Ceci dit ce soleil couchant est vraiment reposant. Bonne nuit Maitre PO
Répondre
M
Ce que tu m'écris me touche beaucoup, Clo. Merci ;-)
E
C'est un des quartiers de Paris que je ne connais pas, mais alors pas du tout... Et ton article (comme la plupart - pour ne pas dire tous) me donne envie de le découvrir...

J'aime beaucoup la ligne de la passerelle... (et le bateau à voiles, comment fait-il pour passer sous les ponts? )

J'aime bien aussi ces batiments modernes où sont mélangés le bois, le métal, le verre... où les perspectives jouent des tours avec les reflets... C'est une architechture que j'apprécie de plus en plus, bien que parfois, je la trouve un peu froide et sans "âmes"...

Et le coucher de soleil... il est MA-GNI-GI-QUE!
(c'est un mot que j'ai inventé involontairement dans un commentaire: c'est la contraction de magnifique et magique)

En bref, merci pour cette balade ;O))
Répondre
M
Le bateau... sous les ponts ? C'est comme... disons... le crapaud dans Les Bronzés font du ski ;-)
M
Les photos sont très réusies, j'aime bien le trois mâts qu'on voit au premier plan.
Répondre
M
La Boudeuse, Bastia ;-)
K
Bien jolie ville en effet... heureuse de la découvrir sous différents angles via ton objectif. Je suis trop loin pour voir tout ça... et pourtant pas si loin.. il suffirait de dire... allez hop, ce week-end direction Paris... mais le temps manque... et passe... et je continue à survoler Paris en images... Bonne journée Po-san
Répondre
M
S'il est un endroit dans Paris que tu souhaites découvrir ainsi, n'hésite pas à m'en faire part, Kinou-san ;-)
J
bonjour...
de belles photos et le tout bien commenté
bonne journée
amicalement
jean-marie
Répondre
M
Bonjour jm² ;-)Ton commentaire me rappelle que j'ai oublié de te répondre. Je le fais tout de suite...
Q
Ben... pas trop vite quand même... Si ??

J'aimais bien que tu y sois...

Tu fais comme tu veux... moi, je suis toujours sur la passerelle. Mais si tu n'es plus sur le bateau... Qui vais-je y photographier ???

J'aime bien quand ceux qui lisent mes histoires poursuivent mon rêve, juste un peu...
Répondre
M
Bon, admettons que je remonte sur le bateau... mais... mais... ce n'est pas moi qu'elle prenait en photo, il est sur le passerelle, face à elle et lui sourit. Elle se relève, court vers lui. Ils partent vers le parc dans un éclat de rire. Et voilà, moi, je serais bien avancé, sur le bateau... ;-)
M
Un bien bel article, plein de curiosité tranquille et d'humanité.
Répondre
M
Merci, Aude ;-)Paris est une bien belle ville, parfois... euh, souvent...
Q
Passe une belle journée Maître Po.

Le principal, quand on invente des histoires, c'est de pouvoir se dire que ceux qui les lisent en apprécient le contenu sans pour autant les prendre trop au sérieux...

à tout bientôt ;-)
Répondre
M
Oops... je descends de mon bateau vite fait ;-)Bonne journée, Quichottine...
E
Un de mes coins préférés à Paris.
J'adore la bibliothèque - moi qui ne suis pas vraiment vieilles pierres j'aime beaucoup les monuments plus modernes, je suis enthousiaste face à ces quatres tours (et ce jardin 100 mètres "sous terre", la classe) qui sortent d'un peu nul part - et j'avoue que cette passerelle est super chouette. Très design !
(et techniquement parlant, c'est pas un ouvrage insignifiant, même si elle n'en a pas l'air)

(en passant, du coté Bercy tu as oublié la Cinémathèque française, la dichotomie culture/détente est moins prononcée qu'on peut le croire !)
Répondre
M
La dichotomie culture / détente n'était là que pour la structure du texte, mais n'est bien évidemment pas si nette. Quant à la Cinémathèque Française, j'en avais un peu parlé dans un article de la semaine passée et je compte bien lui en consacrer un en intégralité.Je suis assez souvent dans ce coin, j'espère qu'on s'y croisera ;-)
Q
C'était une jolie promenade... J'ai aimé...

Tu vois, c'est comme rencontrer un inconnu, lui parler, lui dire des banalités, le temps de reprendre le souffle qu'on a perdu en allant un peu trop vite à son rendez-vous...

Tu sais, la jeune femme, là, sur la passerelle, elle se donne une contenance, elle ne veut pas avouer qu'elle était en retard, qu'elle n'a pas vu le beau voilier larguer ses amarres...

Ce qu'elle regarde ? Son amoureux sur le pont du navire. Elle a mis le zoom, mais ça, tu ne peux pas le voir.

Toi... tu regardais le couchant...
Tu as bien fait, parce que tu vois, au soleil couchant, tout est plus simple, plus beau, comme à l'aurore...

Bonne nuit Maître Po.
Répondre
M
Moi, je ne me promène que pour profiter de l'instant et de ces décors magnifiques que Paris nous offre, en essayant de faire partager ces sensations mais toi, tu sais inventer de bien belles histoires. Talent rare... et je me vois presque sur le bateau secouant un mouchoir empli de larmes... soupir... Le crépuscule annonce le réconfort de la nuit, mais l'aurore, pleine d'espoir, apporte ses folles promesses... Oui, les deux sont très beaux, mais il y en a un beaucoup plus difficile à photographier, en tout cas pour moi ;-)Quant au beau voilier qui a largué ses amarres, c'est un peu normal, vu qu'il y a un an entre les deux dernières photos et les deux premières. Mais chut... ;-Þ