Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maitre Po, devin

À Venise, une promenade inhabituelle et bien agréable consiste à se rendre en fin de journée à l'extrémité ouest de l'île de la Giudecca. Là, sur un banc, loin de toute activité touristique, sur la pelouse d'une Venise populaire, on peut assister à un bien étrange ballet. De nombreux bateaux de toutes tailles grouillent dans le port... Et parmi eux, émergent de véritables mastodontes des mers, comme le Mediterranea (300 mètres de long, 2700 passagers, 900 membres d'équipage) des croisières Costa.

 

Un remorqueur tracte  le paquebot, illuminé par le soleil rougeoyant se couchant sur la lagune. C'est d'ailleurs un des rares endroits de Venise où l'on peut aussi bien contempler le soleil couchant.

 

Le navire se dirige vers la Piazza San Marco. Quand on voit la taille d'un vaporetto à côté, on frémit à l'idée qu'une gondole puisse en approcher. Notons l'arrêt du vaporetto à droite, détail qui va bientôt revêtir une importance capitale (ou presque). J'envie les passagers qui vont avoir une vue unique sur la place. Même le bateau fait envie, comme ça, de loin...

 

À peine le Mediterranea nous a-t-il nargué qu'un autre bateau de croisière se présente, le Splendour of Seas, de Royal Caribbean !

 

Une petite visite de la merveille s'impose. Plus petit et plus rapide que le précédent, il permet des excursions plus impressionnantes. Tour guidé à bord... et en musique, s'il vous plaît.

 

Et du coup, le bateau fait moins envie (à quelques exceptions près).

 

Il emprunte le même canal que le Costa et va donc imanquablement passer près de la Piazza San Marco. Sur ma photo, il semble aller dans l'autre sens, mais ce n'est qu'une impression, car en face, c'est bien la Giudecca. Entre les deux bateaux, je m'étais dépêché de traverser : juste une station de vaporetto, il faut savoir que les vaporettos vénitiens fonctionnement en quinconce, un arrêt de chaque côté du canal. Là encore, tout un tas d'heureux vont pouvoir contempler le palais ducal dans des conditions optimales.

[Paquebots de croisière, Venise, août 2006]

Commenter cet article

Z

Ces monstrueux paquebots pour pseudo touristes ("Nous avons pu faire du stretching tout en ayant une vue sur la place San Marco, c'était chou !")détruisent tous les jours un peu plus la lagune par
leurs vibrations...


Répondre
M


Ou l'envers du décor.


Je dois dire que la présence de ces bateaux plus hauts que les immeubles est déjà impressionnante. Si en plus, elle est nuisible, que fait la municipalité ?



N
Oh ! Je te comprends c'est rageant. Mais ce sont des petits incidents de la vie cela, et tu peux te rattraper.
Ah des milliers de photos qui m'attendent chouetttttttte. Lol.
Répondre
M


En ce moment, je vis une période de flottement...



(d'où certainement mon article sur les paquebots ;-)



C
dépenser des sommes indécentes et faire tous les jours le tour du propriétaire pour vérifier qu'effectivement on ne peut pas descendre ...
Répondre
M


Je suis d'accord avec toi, Cat, on doit se sentir enfermé et tourner en rond comme un ours en cage ;-)



N
Mais si, je suis sûre que tu as des tonnes de photos qui n'attendent que d'être publiées... Pas le blues du blogueur tout de même ?
Répondre
M


Ben si, un peu...
Et quatre jours de privation totale d'internet n'ont rien arrangé ;-Þ

Sinon, des photos qui n'attendent qu'à être publiées, j'en ai des milliers ;-)



L
bouh, c'est tres impressionnant!
moi qui croyais qu'il n'y avait que des gondoles!
Répondre
M


Louise, suffit de prendre un bon guide et tu ne verras que des gondoles ;-Þ



D
Toujours très impressionnant ce genre de bateau bisous et bon week-end
Répondre
M


Surtout quand on reste à quai ;-Þ
Bonne semaine, domi ;-)



K
Je reviens, j'ai oublié de te demander pourquoi le détail est peut-être d'une importance capitale.
Ce qui est sûr, le p'tit vaporetto n'avait pas vraiment d'autres choix que celui de s'arrêter, priorité à droite ou pas ;-Þ
Répondre
M


Le détail qui avait son importance, ce n'était pas le vaporetto, mais l'arrêt, puisque c'est celui où j'ai attendu pour traverser sur l'autre rive ;-Þ
(et tu es ici chez toi ;-)



C
quand je pense que ma cousine est en ce moment même à venise, quelle chance !!!

c'est beau à voir, mais je ne suis pas sûre que j'aimerais naviguer sur ce genre de bateau ;)

bisous MP
Répondre
M


Coucou Cat ;-)
Surtout qu'à part naviguer, je vois pas bien ce qu'on peut faire sur ce genre de bateau ;-Þ



K
Ces bateaux de croisière, c'est pas mon truc, "un peu" trop de monde, donc, pas grand chose à en dire...
si si, dans la vidéo, je crois avoir aperçu une de tes exceptions... la raie manta ! ;-Þ

La lumière de ta première photo est superbe, je pense rester un moment sur ce banc et à toi qui as eu le privilège de pouvoir admirer le soleil se couchant sur la lagune ^__^

Tout à coup, des envies de partir à Venise, que je ne connais pas ;-)
Répondre
M


La raie manta dans mes exceptions ? Faudrait que je revoie ça de plus près, mais a priori... euh... non, elles étaient moins plates, mes exceptions ;-Þ

Quand on ne connaît pas Venise, comment pourrait-on ne pas avoir envie d'y aller ? ;-)



M
De vraies villes flottantes ces paquebots !
me demande toujours l'intérêt, car les escales sont si courtes (pas le temps de visiter) - les places dans les ports sont chères....

m'abonne à ton splendide blog découvert récemment !
Répondre
M


S'entasser dans un bateau, rester en mer, s'arrêter quelques heures dans des endroits qui méritent des jours de visite, vois pas non plus l'intérêt ;-Þ
Merci Melly et bonne journée ;-)



F
J'en vois tout les jours de ces paquebots XD Vivre à coté de Saint Nazaire permet dans voir pleins, c'est vrai que c'est impressionnant on dirais des immeubles !
Répondre
M


Coucou Fauve ;-)
À Venise, ça fait même plutôt gratte-ciel ;-Þ



N
bof bof, ca ne va pas avec l'idée romantique que je me fais de Venise ça. Pis les clubs meds, flottants ou pas = beurk.
Répondre
M


J'ai moi-même beaucoup de mal avec les paquebots de croisière. Mais c'était pour souligner la demesure entre les embarcations traditionnelles vénitiennes et ces monstres.
Et puis aussi, parce que c'est pas évident de se renouveler ;-Þ