Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maître Po

Sur la route du retour, l'arrêt en Creuse était indispensable. Il y a longtemps que nos cris d'enfants et que les rires des aieux ne résonnent plus dans la maison, mais je les entends toujours. Je me rappelle ma crainte irraisonnée de cet angle au bout d'un couloir qui menait à une pièce sans rideau ni volet, ouverte la nuit sur le noir le plus profond. Je me rappelle ce petit débarras qui avait abrité durant de longues années un lot que j'avais gagné à la fête du village. Quelle idée aussi d'offrir des lapins ! Je me rappelle la cave où je n'allais qu'accompagné, et dans la journée. Mais en ce jour d'été 2006, c'est au grenier que je retourne, nos jouets sont encore là, le château fort, les Dinky Toys, les journaux de Mickey que ma mère achetait parfois en double pour ne pas faire de jaloux. Une époque heureuse, révolue.

Elle en revanche est toujours là. Le matin, la brume que les arbres seuls arrivent à percer, la recouvre entièrement. Puis, dans la journée, elle s'écoule paisiblement. Mon frère et moi faisions des courses de barques sur cette rivière sans fin. Chaque année, nous la remontions davantage, chaque année, la fin se rapprochait. Nous atteignimes un jour cette fin. Satisfaction ou déception, difficile à dire. Mais désormais les barques ont disparu.

La nuit, elle semble ne plus couler, sa masse noire est au repos, mais le bruit de l'écluse nous berce de son ronronnement régulier. Demain matin, elle sera entièrement recouverte par la brume.

La Creuse, c'est ma rivière comme la Seine est la tienne.

 

-> Paris - Barcelone - Paris : tous les articles

[La Grande Creuse, Creuse, juillet 2006]

Commenter cet article

K
Les paysages de ta Creuse ressemblent beaucoup à ceux de ma Franche-Comté... mais je n'ai pas encore ces états d'âme puisque j'y vis encore..
Bonne soirée Pô-san
Répondre
M
On ne connaît la valeur de ce que l'on a que lorsqu'on ne l'a plus... si j'ose dire ;-)Passe une bonne semaine, Kinou...
L
Moi, j'ai l'Ill ;-)

J'irais bien faire un tour près de ta Creuse, le jour où les Lutinettes ne viendront plus avec nous en vacances, pour bien profiter du calme.
Répondre
M
Dans une quinzaine d'années, ça devrait être bon ;-)
O
J'ai traversé plus d'une fois la creuse, ses paysages et sa tranquilité m'ont incité plus d'une fois à y revenir.
Belle photo
Répondre
M
Une magnifique région, totalement méconnue... ;-)
A
Tu as beaucoup de chance d'avoir un "lieu d'enfance", un repère, un refuge du passé... Certains conservent une famille dans un village ou une maison dans laquelle tout le monde se réunit. Cela doit être magique!
A bientôt et merci de ta participation au jeu des regards!
Anne
Répondre
M
Je peux encore aller effectivement dans un endroit que j'ai connu jeune, et cela procure des sensations uniques. Mais je ne connais pas trop les rassemblements familiaux dont tu parles et je dirais a priori que cela n'est peut-être pas si magique que ça...
Quant à ton jeu des regards, arrivé vers la fin, cela devient trop difficile et les indices sont indices... pensables ;-)
A
Quel état d'âme!!!
Il ne me semble pas avoir vu MP écrire si long sur ces états d'âme... Mais c'est joliment dit tout ça... ça donne un air mélancolique de part ses souvenirs.. Les temps changent...
Répondre
M
Merci d'aimer, AL, ;-)Et si tu consultes la catégorie Etats d'âme, tu y trouveras des textes bien plus longs !
J
J'ai eu aussi "ma Creuse". Une maison qui est toujours debout mais n'appartient plus à la famille. Mon enfance la voyait "château hanté", je l'ai revue "simple maison", le "parc" n'étaut que jardin. Les nuits de pleine lune, j'étais terrorisée par la lueur qui entrait par un oeil de boeuf de l'escalier, éclairant les vitraux de la porte du salon... Puis il y avait Napoléon, le crapaud qui venait nuitamment dans la cuisine quand (à son intention) mon arrière grand-mère en laissait la porte ouverte... Remember Joyce...
Répondre
M
On a beau réaliser plus tard le non-fondé de ces craintes, le mal est fait. J'ai eu le malheur de lire Les 7 boules de cristal alors que cette fenêtre ouverte sur la nuit me hantait, j'en reste traumatisé à vie ;-)
C
C'est une région valonnée, non ? ;-)
Une région que je ne connais pas d'ailleurs !...
Répondre
M
Oui, vallonnée... la Vallée de la Creuse !Une région méconnue, très proche de Paris, où l'on parle de plus en plus anglais... ;-)
E
Très jolie photo... qui complète bien le coté légèrement nostalgique de l'article (et vice-versa)

Encore bravo, Maître Po :o}
Répondre
M
Ce qui a suscité ce côté... nostalgique, au départ, c'est bien la photo. Je la connais tellement cette vue ;-)
N
en tout cas, le paysage est merveilleux!
ça donne envie d'aller sur place
Répondre
M
La Creuse, c'est la vraie campagne, avec les rivières, les champs, les arbres, les chevaux, à 350 kilomètres de Paris. Oui, ça donne envie ;-)
S
Magnifique photo, comme toujours, dis-moi y vas-tu quelquefois en compagnie de Bubulle, j'imagine ses yeux s'arrondir en voyant une si belle rivière ! Bien sûr habitué qu'il est à vivre à l'intérieur il aurait sans doute un peu peur et il faudrait une laisse... pas pratique
Répondre
M
Oui, je l'y ai déjà emmené. Mais là, en moto, c'était plus difficile ;-)Sinon, il sort sur la terrasse (au premier étage), mais pas dans le jardin. Trop risqué, effectivement...
L
Bon week end !!
Lorénico
Répondre
M
Bon WE à toi aussi !
:
Bonjour, je ne connais pas du tout cette région ! ! Mercipour cette découverte Bizzz de la mer rouge @nne marie
Répondre
M
la Creuse, le pays vert et bleu ;-)
L
mais alors, cher maître, nous sommes voisins!
Répondre
M
Ben oui, Limoges, c'est la capitale ;-)